Le charivari — 14.1845

Seite: 1357
DOI Heft: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/charivari1845/1363
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
nvait ^aj>

ni an trois nulle a
^ant lenom,^^
t infortuné lob ne $ ^\
ns mitte ans açîhv^A
au 4e sou nom ite^A

amiet, était &\owilV\j
,ornùan était népt^
ur laite des NavitoWls, ^
vingt-cinq ans ii
îtsemit àtateQ^
:vé à Jo».

Me que ïob estie mài\
pourtant queI.'Bw%
idacieux, n'essaie

^et intelligible les,

e que le roi est venu hieri
ïonseil 1

)ur son agrément,
l dit que les é'
de rÉcole-de-MédeciD!,!!
cune charge ne s'élevait»
les charges de cavalerie,

que les agens
qu'ils arrêtaient. Passe tn!
aés à cela; mais quand h
« Tu l'autre dit

l'en conduisant les éiaj
3 on leur ordonnait M
e crosse qu'ils avaient rtp|
'Mon était superflue

[semblable que plus d'il
era longtemps

l'envoyer à Madrid tt Il|
es pour les ministres ft '
îmable que M,
3es croupières
Madrid publient une*
misation royf
à la sûreté de la rei
rrait être de tenir '

des

vaudeville en »
ven etBrunswicK.

arîers ont ci

tas:*

} surtout pourleSl

linée^fgï^
B trouvent ^

M* TKOTTMAN EN ECOSSE

T. 17.

-: : :.

M'Iiottman est forcé le faire le coup ie pom<! anee I'auber- ."T.' u . iti1 a

jiste jour le forcer à recevoir M peu tefeut,.. f. il eu voudra» ta J« Cne crac cratfort, ckef k cl» les imc mac

beaucoup.

Ne voulant pas abuser plus longtemps du laitage et le i hospitalité des
écossais, le voyageur s'emb argue à G-lascow pour l'Irlande.

tkikleïtîl-d5la.îoœ-se,Zl

ïÎTÔttiïiaii prend terre sur les côtes de l'heureuse Hiberme
loading ...