L' Eclipse: journal hebdomadaire politique, satirique et illustré — 9.1876

Seite: 27_054
Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/eclipse1876/0158
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
54

13 Août 1876

CHRONIQUE DU BIEN

Avant-hier, un individu robuste qui traversait le
pont des Arts a tout à coup saisi des deux mains et
lancé par-dessus le parapet un camelot avec Inven-
taire dont il était porteur.

En voyant le camelot faire le plongeon dans le
fleuve, un mouvement d'indignation s'empara d'a-
bord des spectateurs de cette scène; mais lorsqu'on
sut que le robuste inconnu venait de faire justice
d'un marchand de ces stupides ressorts d'acier stu-
pidement dits tambours japonais, il reçut aussitôt les
félicitations des passants.

Nous applaudirons toujours à la restitution des
objets perdus, ces objets fussent-ils de mince impor-
tance.

"Vendredi dernier, place de la Bourse, un cocher
trouve une jarretière dans la voiture qu'une jeune
dame venait de quitter.

Sans songer un moment à s'approprier ce coquet
ustensile, car la jarretière était d'un bleu céleste
des plus séduisants, ce brave homme s'empresse de
courir après la jeune dame qui prenait le chsmin
de la rue Vivienne en brandissant l'objet et criant
de toutes ses forces :

— Madame, madame, votre jarretière!

Par une fatalité singulière la jeune dame ne se
retournait pas; au contraire, plus l'honnête automé-
don approchait et plus elle pressait le pas.

Entin, grâce au zèle de plusieurs passants à qui
la dame était suffisamment désignée par les gestes
du cocher, celui-ci parvint à la rejoindre au coin du
houlevard.

Un attroupement s'étant aussitôt formé, un cercle
de témoins se trouva forcément spectateur de cette
restitution.

— Madame a oublié ça dans ma voiture ..

— Hein... moi... ça... je... balbutie la jeune dame
stupéfaite.

— Je ne pense pas que ceci appartienne au mon-
sieur qui a accompagné madame jusqu'à la rue Croix-
des-Petits-Champs.

En même temps le cocher donnait à apprécier à la
conscience des spectateurs la forme élégante de
l'objet.

La dame se borna pour toute réponse à un ti-
mide :

— Je ne sais pas si c'est à moi.

— Si madame veut vérifier, observa le cocher.

— Que madame vérifie, s'écrièrent aussitôt les as-
sistants.

La dame porta la main vers son genou, puis tout
à coup :

— Oui... en effet... je crois sentir qu'il m'en man-
que une. Je vous remanie monsieur.

Et rouge... de satisfaction, elle s'éloigna précipi-
tamment, tandis que les nombreux passants attirés
par cette scène se plaisaient à reconnaître que si
l'honnêteté n'est pas toujours le propre des cochers,
il y a à cette règle d'heureuses exceptions.

Hier, à la porte d'un café, un individu ayant ma-
nifesté à haute voix le désir d'entendre la nouvelle
œuvre de Wagner en quatre soirées, deux de ses
voisins, ne doutant pas qu'il ne fût victime d'une
insolation, le saisirent en même temps à bras-le-
corps, et, le portant jusqu'à la chaussée, lui tinrent
Objekt
Titel: L' Eclipse: journal hebdomadaire politique, satirique et illustré
Detail/Element: Vie et aventures de Césarin Joli-Coco (suite)
Künstler/Urheber: Gill, André  i
Inv.Nr./Signatur: S 25 / T 6
Aufbewahrungsort: Universitätsbibliothek Johann Christian Senckenberg  i
Schlagwort: Satirische Zeitschrift  i
Karikatur  i
Frankreich  i
Herstellungsort: Paris  i
Bildnachweis: L' Eclipse: journal hebdomadaire politique, satirique et illustré, 9.1876, S. 27_054
Aufnahme/Reproduktion
Urheber: Universitätsbibliothek Heidelberg  i
HeidICON-Pool: UB Französische Karikaturen  i
Copyright: Universitätsbibliothek Heidelberg
Bild-ID HeidIcon: 195137
loading ...