Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
OAÏÎRTTE &X5tS A»l>EIT*P«IErti

m'es. An Eord-oueet de Gnjbissiaw, Sri forctt altemaxdtt
ont pt*t bcauaxif de (errai». Entra !• Byslrrca et la Vls-
tula, 1m troupea de l'archiduc Joseph Ferdlnend refou-
lerait l'ennemi sur Be'ivce et lu dalli da YVrOûOW. A.
l'ouest de ls Vislule.on j:nisntde remhmichuredt la Pilkn,
lai armées coidie» ont aianca Jusqu'au fleuve at I [a
ceJntiirad'Ivanrrnrod. Prêt de Kaiiniac, nos troupes com-
battant encore lit arrie.ra-ga.rdee ennemies. Aai autres
parllee du (root, la ait nation «et généralement iaohangie.

iY.tt.

L'aTanca loudroj-ante des arn
n'ait pat raasuranla pour lea Russes at leur* alliai. .Nom
avons montré au dernier numéro comment les commu
niqués officiels da rétit-toshir ruiae « avouaient uni
aiouer, tout en svouant n. La pressa alliée fait de méate

Un télégramme de Sslni-Péteraboare,
par Havas a la presse française, avoua que
Ton* les critiques snllilalree constatent i

itl'éi
plut imp.ili.-l'

e dt la c

■ -ar.de ■

que «alla bausillo un, maigre 1

On espéra que pour cette bataille les Eusses pourron
matin i proût les puissantes poiillun» de Nora-tieot
ginrek at Itwgorod. Mais on n'est qu'a demi raeauré.

C'est ainsi que nous lltons dans la " d'uerre Sociale a

filait

l'abandan de

Allemands s!
et nom totnii
bout pour é<-

levï

parlagar l'optimisme du i Giornaie
sepondarit de Potrograda Inaluue que
ne n'aurait pu autrement da const-

at! contraire, que la Pologne livrée a
n événement très fie h eut pour nos allli
TiuaUa qne le Grind-Duc luttera j os e,u'

suprêmes du maréchal Iliade nburg, poursuivent l'eiaculion
d'un plan vaste et hardi qui semble avoir pour but principal
la pria» de Varsovie qu'elles tentent do to------

ennemies, ijji |

le Nova

!allKur.

cuod de cette forteresi
dont failréme-potitle n'est plut qu'i irtntt

eapftsle polonaise. (C'Slûil la 22 juta----1

Moue ue serions i>u, écrit dans lo. T
Repleffton, su situ i sir le riaullsl.el nous u'
de doutas sur la force des lluiea* en munllio
11 ut notoire que te iseusur est so défaut ci.

cOtSUà,
irachsJ,
-asnlcb,

C'ait lésinera! Cheifile, stratège de l'u lkho dt l'arhn
qui, bien entendu, nous réserve la note haraorisiiqur.il a
lait deux decoujeries seuaaiionnellei. Ha voici une :
La génie il

h lia n

•s malice. Itt oonsls
ries de Ifir r<ie*u /ttre et de Itwi moyens tt transport»
automobiles, pour dépister leurs muses, les [aire surgir sur
un point nouveau et prouonoor une effc.uslvo,..

Oui, mais au moins la. proatmunt-iU. Et acte U sarres
qtk'omait! Tandis, que le u s Mue stratégique n dos Allies

Voici l'autre découverte lu génie militai» qui dessert

V a Eeko dt J'arù » i

Noua u vons enfla comment ■ été assure le suçota de la
poussée ofJsuslve sur la Dnnsjata, su Vriamjtl et Lemberg.
Cette campagne a 4U gagnée S Pétwgneu.

La grande fabrique de mualtloaa qui, pour 1s moitié, ap-
provislonaalt ta» arméee russes, a st* détruite en avril par
uu complot ODchf...

Et voila 1

le aalui du Hmtki (rua» i qui

JfaconfiHicrvn rutit.
On annonce de Pétrogrtde au Daily Ttttçraph,
parmi las Huasse on entend souvent des plaintes de ci
la Russie doit supporter 1 aile saule les cliarires t
guerre. Ces plaintes s'expriment non seulement part
peuple, mais p: '

relations svac

t deux reprise* sur la fait qw* d»a Ils tailles difficiles se
déroulent sur plus de doute pointa dans le territoire
russe at sur le contraste qu'offre CrnaetfeiW d'ans laqutllt
te romofaiient fri armrrr on^fatif, /ranfaimt italitnnt.

Les Russes ne comprennent rien évidemment, il celle
«•irategletlaCuerlili»!

oonmanialre sur la situation générale. la
■ militaire des n Yfntfer Hachrichlen arrive iiu
résultat suivant : Si on considéra lea facteurs principaux
da la slluation militaire actuelle : progrès des opérations
des armées daa puissances ceolnalea i l'Bsl, ouiion des
tentatives de dabardauisal fruuio niiglaises t l'Ouest «t
arrêt de l'iliaque italienne au Sud, on arriva t U conclu-
sion que ptu A peu un déplacement de la sujrfrioriM du
torcei allemande! tt aiatwhoiigrolM rar Ui armitt dt
tEnientt devient untiblt.

ITALIE

La.b*tBill*dt I'Iiomo.

La batailla dans la tarrllDlre ae Goero a'ui iaujours
pas termiaéa. HéaaunniiH, l'issu d* la bataillt, mu pro-
jjfiilie hardi», ne fauu rtMt dt doute. Las llliiens, malgré
leur supiriorité numérique at malgré tous les eflorls
qu'ilsdtpeoaereotao-waooosijal», n'auvaot aucun succès.
Sur tous laa perittts d'attaque ils furent complètement
repousses. Depuis It ivmmenctaem de la jacrs t'Âiurithe
n'a plu perdu wt msVrs dt terrai* àtlmi*.

Noua extrayons des comiritVii<|uèi nulricblana lu
passages suivant*:

iit exposé pandeûut^ounaa, jajqu'fcU oéts, é un tau d'ar-
ttlleria parUcuiisVemant violeaL. Ces braves dclenieura se
sont maintenus at ont repoussé brillamment toutes lea at-
taquas de rsssioii.

Dans le saataur da Ctosteh juaqu'k Poluio, les HaJiona'ie
sont rapprooiWa Jusqulau soir de nos positions. A la nuit, ils
les si tiquèrent d'abord vers Selz, puis sur tout le front entre
cette localité M Vsvmeglfsno. Le matin, (ouïes les attaques
*I«Kiii rspouiiérs aucc dis pertes sanglantes pour l'aduer-
satre. Les brave* tv*upas du landsturm tiongrois ont été do
nouveau héroïques.

Des itlsquu eniaialo prés do Pnlario qui avaient déjk

ont pusé ce matin t la contre-oflenslve et sa août emparées

da toutes leurs positions primitives. L'ennemi est lot en

retraita.

rVos troupe* combattant anse un enlhowtaema st «ru
Mnacifé uns précédant, ont donc mainttnsj, apréa «ne
batattla ds quini* jours, Isurs poiillatu aussi Msn au ptV
tmu d* DobtMb) qui la tlte ds pont ek Gom. t.. combat
n'est touK/oiapu ancoTS terminé.

uamsnt In poailion* pnmiiùn

la batailla dans la région

t>ana ta ragio» ds tioeix, l'anaem
d'arttllark. nourri. Du mnanra do
nos positions a la llslu» du plateau de Donaru, s'offanéreV-

bas ét pi» an plui

Alora que .....■ ■■ italien

perd soi* c4uance de péatieer
provrnoaa*tJM », tas

que 1» flotta Italienne n'en a e™« |m~... w wu>muui-
què de l'amirauté italienne publie, i la date du 13juil-
let, ce qui suit t

i Ca matin, a l'aube, l'asuami, par un édalrear at quatra
contra-loxntllaura, n aananiut Ortena, quelquu partis* du
chemin de ter du littoral d'Ortona i Peaaso st Wle de Pie-

Il n'aal ps» tOuiiM inléreaaaot d'apprandra, ce que la
Oommunique italien ignore pour un snolii auea com-
prthenslble, que lea garas da Uiiantl, Campomarino,
Fosiacassis, Tennoli et Urtonn ont été fortement sndom-
magées, qua naitas dm Saa Uanadetlo at de (Irolamoro
furent tacandiiicast ijuo da Boni h nui irisons al locom*.

La communiqué itailon ignont en ouiraqne la tour du
réservoir d'(Moiw tut bombardée, qiia deux fabriques y
Lurent Ml loritmem endfliamigCaaelqut) toutes laa oba-
mlaâes Iiiranidèlrulteal Que le viaduc près da Termoli
fut deatAU, que Le nsuu iravaisaot la Mura s'eUondra at
que la oaMHie4a San BauieUnUu lui-bLiatuidéal Que la
aémspBoct)A Iramili Ut ootuplulcmsnl réduit an candras

ignoré pan la cosaruuoiquB at iu,presse italienne.

Mais UBifujiiiJOos-Doui. la flotta italiasuae a tout
da rnêcse ses Irioropiiea : eile-a détruit... wutntlântl

La n Turawia » du tt juillet annonce en elral qu'ana
grande baleine 3 été aperrue dans le voisiniga de l'Ile da
.Gorgjua, pres 4e Ltvaurne. L'n poste da télégraphia la
prit pour un noua-marin at (11 venir un torpilleur qui
uutritiaieu. at cribla la haleine da projeclilei.

La» Italien» mieisorti en
Entre tampa, laa Dénivelles de> Lytna necusent une
nouvelle compli cal ion. Le ajournai Ui linèce u, qui ne
paraîtra pas suspect, écrit ce qai suit à la date du
M Juillet :

De très graves nouvelles noaa arrivent a
Lea Senorjjjitea — triboa aUIMk.de l'inUrieur. dont

La journal suiue remarque que depuis lon|
nouvelles de cette colonie italienne étalant fn

Un télégramms de ce même journal confira
lion critique d* la colonie italienne. Il dit :

Il-esat, aujourd'hui «c'.:.a que la réaplta dea 3e-
nouKitaa » obtenu d'ataportaatta ss)«is.

J*i Oyrtnaifur, kmttt itt <farmK>tw Haliennu d*
Tinliritw ont été maMacréei. On eatlmo i trois mLLla

le nombre dea morts. Le* Italiens ne tiennent plnaqu

EN FRANCE. DERRIÈRE UE FRONT

s trouvons l'artWa

Dana ka a uVou-» du 3. juillet n

a-aj» 1

Un a iHpcrtW r*ytsisUht Cl... TaUotiiitu ItmJàinstfnMtl
ComEMatau* da l'aaJiorlal da Mowlaiar- aa4aMeaé,da i.

« On a constaté dans tes qvsrtiera no pale ni no sr irnlws
e des femmes qui bottent Kst-a*
j qui éafaappa ainsi k u daubât!ta -
a pu caiaeatl se traâa saorioos pour aller su

-—-a....

a pnv*4< Hre danitremasl dsa* lu
«évasa d» l'anstsUoae m»diaele k domloils
sssV aataallamaat

la. yaapsaMtoa

vrierada Paria. J'ai-on*(at* qu* nombre ifMsals mtubUt,
ot'upa»! iWhimwi immaatblas. dosât i* laaalair» prw.
eipat est en mima temps bistro, Weaaustt patrpléa quasi*
frmnui slcaattiitu at damfassts sa ira» da Is-aaoantr. J'sl
oonstatA que anjoura I
at parpatuséa [*>*«->• »
lassant tasurW tu plu* a

Or, nas-aie>oarastlBaM-ea
vuu'Uaiala, Mail

illiliiislltna prlnj ii't 'r -t'~r' ** **sus persoBau

mobilisa* at abritant un* pepulsUan trlpi* ou quadrufl*
d'enfanta. Dsa* la oaur. on y marcha dasa un unmonde
cloaque, où voisinant lu détritus de légumes, iM saax d*

fort agréable nar nos Je

L'expurienoe a mai nies lois démon tri combien lea soldais français tombant en captivité allemande se trouvaient, lea prerrrjers ioBlants du morns, aotiavliotlaenoe uirrltUoleeuggettiaiut de leurt
chefi qui ieur avaient tail accroire que lea Allemand» maltraitajeat leur» ur-iaounter» Loraqn'iis ne lei luiillaiont pas. •

i' U luttit, pour ju^ar ces soties calomnies, de rappeler que JBSS.OOÛ ppiaonriiera français se trouvent actuollemaot, sains et sauts, en Allemagne où ils sont1 traité» en «dvendre» ayant tait leur
devoir, tout comme las soldais allemands tont le leur. Les Allemands traitent les prisonniers trançaie comme ils désirent voir Irai ter leê leurs un franco. D'innombrables lettres de prisonniers démontrent que
les soldat» ireocais sont plus Iteureus en captivité allemande qu'ils n'eussent jamais osé l'espérer. ;

La ■ GoMtU ttei Ardtnnti a a entrepris la publicationsutHMsive-des uornsoii ces prisonniers, persuadée de remplir ainsi, vis-à-vis de ceux-ci et de leurs familles, un devoir humanitaire négligé par le
gouverne me ni irançaia. ,

C'est avec une lagiLime satisfaction que la « Gatette » constata l'intérêt croissant que ses Liste* de Prisonniers trouvent auprès de la population française. Les nombreu» témoignages de gratitude qui lui
parviennent prouvent que cette publication a déjà contribué à dissiper bien des angoisses et à atlénqer bien des séparations.

LISTE N" 36 CONTENANT 3,200 NOMS

* (Beproduction s Lr-lcte meut, l'a tord lté ,

m», su lit* dasat ,|roin"i.

Le total d» nom! publies iasqo'anjonrtnioi ae monte) à environ 172 50o

à publier environ 92,GOO noms

HEIDELBERG

(PJ/icwr* inlera(s c*a lemps demlers).

Jeun. Acen ILnt II J Usa» Si, lieulennnl. ii.I
apsji ijfcujcuont, snT. tu.

d'Argenl rtasa.iil'ltiisnll. Vmiiierj ;Arden
Dlanueicl H;nt, Vue itlalfano*). chnsa. I.
Martial Jean, Lurntua lUuidu^nsl. Masauj
Mingutl Lii.n, Pai -. l^uieuuiil. iiil. I
Moreau \ .Uier., saMtaaasta d.

PaciaiDoiil )i>'leatiii, Uuulu.'uutt (Afdenoe*;,
Remy Qmhm, Uitatits ,ArUc«tes^
Saint-Aul<<» Aitiiui. Ajji.ii ,lji-tWjar ) liuu
de Bisfl Ifjnr l*iuii Oetan^nar ;Vojg<s;, lie

le-c;, copt.. bal i?2.

Loncluiiiipl M en
Lumeau Renie, 1

[IjinmUei, lieutenant, in
Oubelle ti»as Si Cassjsi,
iu pelas al Hssmil, bit,

■ Lo.rel). sapL, lui. ÏIX

■itubiu Osorfea, Ueiiiu.

GUETERSLOH '/W,

liytken P»
NoiT!l I,: .:.
lîorbai l si

■ Ollard R"j^r,
lise Bue,

Vsssaua tiennes, Coaea. tauiliune, inL £Bi.
LeJaurica RaunJ, r.sniieii, cauilaife, ioL 11. ,
KiiUre: l'.tm. lier.::.,. I.tultnunl, mi. 71.
Tnebaut Charles, Bailleur, lirulenant, loi 7J.
Bertrau Pierre, Tarots, lieutenant, ini. 83.
Le Mtrre Louis, Grooville. h eu tenant, inf. î;
Dcrusrd Ernest. Dijon, iieulenant, Inf m.
Eltsse Jean, St.HJuay-Porliicui. Iieu'en.ol, Inf.
La Provost Buu#ue, Mii-la, ileutenanl, inf. 71.
Thorsui Gabriel, SL-Brieuï, ilculeiinnt, Inf. 71.
Thorriyal Fronçais, Rennee, lieutenant, inj. tl
Mcrtl Rtné, Bennes, lleulenanl, tnf. tl.
Dussenty Jna, Twiinuse, lieutenant, inf. S3.

Ûuilleui AuBusIe, Bazougt
HdssI François, Vinccnnes
îaloi Cliirles Jean, CourJj

*jfcsaul!t Psasi

liflrful

NUERNBERG

nnier» (Mîmes cas temps ifern
Csailue* (Lâlta-iiu-fVDrd). cap , I

,1 ;l-'im

il, ml. t'
lioss. ntp. U
), lui BL

£ug£ue, Caen [Calas
nonrKesrd Jocs, l'In.uin i.C.î^du .Sord), al Tl.
CoUs* Jules, Janville ilke-Maii^;, tl.nsa, ù p. IM.
Couteau Ailnan, Tours lludie-ot-Loiral, cap., inf. 10
Couvry Gsorees, Parenl (Aisne), serg., fienie li.
Darjo G*orgea. tats, ierg , clioss a p. ML
Delalosse OartMi Guislame iMancbsl. ini. r

loego

i, inf. il.
al si.

n ;Manc..e:, adi.. inf. I3C
..i; ,.Muiiche), inj. Ut,
u (Morbi' -

l'Ieyer-Chnsl (Fiawtèra), Inf. 21».
La Flocti P., St.-Elitrin.!-Llj-^ui-de-lJ|lc tC.-d.-N.), inf. il,
Leirenfrois Jcuii-Bapiiste, Si -Mleliet-ds-la-Piorro. int. 13B.
Le Dalla P.errs, PlouBevy.Qu.nlin IC-do-Nord). lui. 17.
Machaid Louis, Ai«*nlr*-du-l'les.is ;iUe-at-Vilaine|, ini. t

y.i:c..... \ : [■.;!...,.mille Ni-ui-liiHeu ,, »erg., cliass. W>.

Msubert Marcel. CM.nmaille [tuit-fl-l.oii-e). cUass, it p. 2B.
Monhontalle Uiuilc, Paris, cliass. il p. IL
Montebran Arstnr, n.-m iMaycnni-j. ml. terril. K.
Plallior-Goddard WalluMi. Puiis, [lira. îi p. 11.
Itelicl Unis, Dolo (C-du-Nord), inf. tT.
Itivual iica, l'iouirijji.ui rc^lu-^orJ), Inf. TU

Roupsord Paul, Tucnu-vi.it IMjnclte', Inf. 130.
Tlhanou Louis, Vlrq ;Curd6ane), inf. 300.
THouvenot Henri, Chaieau.lleiiard'iUuirel), chasa.
.Velly Louis, Ciorael iC-du-Ne ni), kif. 13.
Sauvagel Heori, flaasgaUJj (Uoire-lni.:, Inj. 135.

Laeoi
Uouzarnnd L

;. If.:.:..

>. tte*

Jeub-v i

KEGENSBURG

Itcillii- Pierre, Clairac (Lûl^l-Caronai), sar»., il
Uousscl Pierre, Qairau (Lot-ut-GaronuW, lui. vi
Roussilio Pierre, Berg^rae (DonlusneJ, inf. aso,
Itabaud Die, Baureuli tturoiiuV), inj. sac.
Rouiiloo Emile, aianficiiina [MeuseJ, csj... inf.
flsjade Lmdc. Lc-lioiilve |LotJ, ini. au.
noiujler Daptislv, VcwsB (Durijojinel, lut. in.
Roubinet Jacqurs, ïiuibudo (DtMsMWtfi inf. ai
Robert Jules, tiéiiieourl s.-ncuM, inf. lii.
Ilousieau Eugène. Muiilsuis (.Maji-iiuei. sera., il
ll.,n, .1 ;L-i-11. Uua-.ilk ...M.inJie,, „.[ i,
Bichon Pierre, Jiperiuv LMamu), inf. »i.

iniu^ue (Ardejincs), inf. IfJn,

Se 11»;

à> Emile, Paris. ______

Maurice, Paris, infau
Charles, Paris, infini,
nd, Paris, infanteiie

ïlm/-r Un:

^.l.-i l.li.-:i'
Sal; Lucini

BunerliiD Jean, AlaeiaaMasSsi (tlirorde), inf. «o
Sa>innac Jean, Sl.'MiJjid.no JaUes [Ciiondej, loi
Scauaay Henri, liaus (Giroinle), inf. lao.
Sue riaiif.i-. Mjiriundc ;Lol tl lijiuiuie), inf. -,

S.lèrc. i.l-..[>..1.1, Vill. ■[_■.,: cl (j.!,.....,t), i.,1

Thiercelin Jules, COibcil (Seine el Oiw), inf, 3i.
lii,.et Mjnei.e. l'.iru, Inf.uiler.e
Thauvin Maurice. Sougy (Loirel), int. Si.
Tissier Lucien. Chanipigny (l'onne), inf. !..

Ttwrnai Vletor, Mur-ae-Seioane (Loiret-deH, Int. J

:Le,.i(

l Sa»

Tsufua JUbect, lleastasai ilsa (Sejsaa), a
Tulcas. Ajoidéa, PtarrsJilta(Loir.el.Cbav), iaf. Si.
Toataull Gustave, Masve» (Lun**t.Qisr(. Inf. St.
TouKiié Gaanta*. lo^atiae, saaaj,, »L Ui.
ThàoaulJean. Aennert (UaycsMeè, inf, San.
Tliaumuaau Joui, Si^aisas iuunsaoW, aof. aw>.
Taatas l**a, Pissoa UABdet), iaf. a».
Tlùlos Elieaut. Cuslis iuu«anle), e*p„ ûsf. a».
Teoulère Jscqwa*. Touiwuia (Lot-ct-ljSstuniai, iol. su-
Tîllos Jean, Kouiauc* (Lai-f 1-Gai-cmnel, inf. aso.
Tes!kr AlpLujDX;. Vendôme (Loir^t-Chas). loi. itt

André. Pussay (Sakic-<
'■.ncon L

Bois (Seine-el-Oise), inf. Si.
ii,r-,„cric Si.
(ijeine), inf. ai.

«lisist Psul, Auln
Xllsnisuï Jules, 1
Vsllerol Airne, Cii

Vlldy Aiphonse, bt-Vrllre (Loiret
Vivier Aujnitr, ttiit. infanterie L..
Van de Ikns^rek llarinonel. St-Denis rSeaoe
Vollmaw U.uri». ParW, il '
Vinanit Jean, Paris, h
Vinet Adolphe, Hreal (
Vandasem Ana'n, Klai
Vafcs. M, . -. Par», sera;., sal. Si..
Vaissiuras Jeu, Paris, infanterie Si.
Vincent Scoigus, Paru, infanterie 3i.
V.n dar Wairtt lodolphe, Pi.ru, inf. îi.
.Vinns, LaasiB. Lavauntla tTini-rl-LiaroaneO, inf. S1U

VignsuctLéouarJ. St-UursBI-a.-Goi-rs' (ilte^Viasut*}, t*'
Vcrunaud Pierre, Sl-Jouvenl (lite-Vienne), aerf., inf. i
Vion ltoacrt, U^tlIe-s-Uorro (Sains-el-al.J, iai. ga»
Villcfranclie Pierre, Ha Luc (Gtionda). int. m ,'
Valet Jean. Macau (CirondeJ, inf. m
Veissicrcs Anl '
Vissai Jean, 1

J(>n Jean, tlesirs-le^BaiB!

t^JUS.

_ «BBsia loi. __

i Mavca), Mewro» (8çnte-ei-0tse), chas. 1 eh. I
narnel I.unrn, Hoiay (Nord), ehsst. i p. il.
Hraeqtrforar,, rttrsin (Surf), dasaa. 1 p. sS.
rtou.iel Ausuate. Cyaolas (Nord), ohass. tp.<fc
Colin Caamll.. SItnay. (sfeast), art. t.
Co<|uillsM< Ausyaale, Ânoaaaurt (AsdsaaW, ss*'*a*ft
- i),*»t.*».fc

. (A' aolvn

^^^^^^^^^^^^

_
 
Annotationen