Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
GAZETTE PEB1 ARPENWBg

15 Aaflt 191S

pour qua l'heureux, général iasi me ruu« s'arrête avant
l'Oural I

Tous les journaux frinça!*, ""t «ai, n'ont pu i leur
service da* itnlagu aussi il *conc triants, Il pai qui
laissent quoique peu llbra cour* ■ liur bas nu de
( il m pli p..-kin il

Hervé-, lui. M montra u peu plu) Irinc qu» Il plupart
da tes confrùre* parisiens, eu écriTint entra eutrt :

En bon Français, "jriQBle a luewmiW, et ifN (U* ]«
(rrendes lorlore.st. do Novo-Georriewalt et d'Ivengorod, qui
flancpieniiu nord atau *ud la capitale de ]> Pologne. Var-
sovie, un grotceatra Industriel do prêt d'un million d'habl-
uV*' Hnd 'd* d" Ï°'M («riu qui la dirigent veri
La défaite rus» n'aurait tu (ni* demi-mai il, pendant
que noi aillai attiraient aur oui le grut de l'orme* autri-
chienne et une partie da l'arme* allemande, noua avion* pu
ou au prollter du moment pour faire eut Allemand*, aur sotra
front, le coup qua Miekeu.tn et Itlnnsutjurg ont fait aux
Huliei : noue l'avons Unie du cela d'Arme, avec ai"
aante artillerie, daa munition ahoodiniej. Jt. iro-jp:
rieur» en allant et en mordant * toui--
' il /Vous avons Ichoua vi

■ 11 J..« ...

11 leur roaio 3W kllonusirea ; ce n'eat pu la mer a hoir*,6....'

Li tiaiillt dri Ardtnnti ne le voll quts trop souvent
obligie d* nidifier dea informations si des aiierliona Jen-
danoieuses qui mut eu tft.'aaeur de l'Allerongne et de ion

oblige da rectifier (ltui le aeua conlraire. A l'houio où
noua écrivont, il forteresse de iVoto-t'iofUlewii, que la
plume île lien* livra uut Altumindt eu mime temps
qu'ivrangoi'cxl et Vartuvie, rtjiiK encore, bien, qu'en lit ra-
ment cerné* et aérieuiemeul miniUo.

Noua neiiuriou* pus non plus suivre Hervé dans sa
course accélérée abandonna ut Riga, — voire inêmn Stlnl-
Ptlerabourgl Libre a. lui da | '

Li queMion qui préoccupe aurlout la preste française,
celle du moin* qui comirva quelque Irjiic pirlar, c'att
de tiroir et qo* vont laire le* Auilro Allemands après
leur pomaée victorieuse enPolocaa?

L*t emplrea du

Sloicou, pour mettn/Tinra do combat ri
moiootllo. Ou bien Us peuvent diriger
continent*de UlndcoUirg et de Mtcl

.1 quelque douio 0
lie plocot d'trilltori

ou dArLolt. Trol

plut oltir dîna
toitaun let Allemands qui

iiraitglqn» :

... Ce que noua percevons poar la moment, c'est qu'Ut
Ment et qu lie commandent la mittaurre, la leur et ie.il..

Sa outrant da parer leur* coupa, noua loi tuivona encore.

Celte m'iar enint* de ii volonté itntéglqut tllemaade
■'Imposant à la reirailo russe il In manant aunl loin en
arrière qu'il lui plaira, nous la Irouvoni ioui la pluma
du critiqua mllilalro Italien du « Corritre dtlla Sera a,
Jtquel Hait par erouer que celte ralralte rulie a* lui

Lit ftrtti énorme nutrt.

interêlt proclamer
leur ittiiNctlan. au mjet dea rtaullali obienns par leur
énergique cl grandiose olleniivi au front de l'Est.

• Les perle* dea Hu»ei, dtns lecourial dt 11 dernier»
année, pour ce qui concerne le* botnmet at 1* matériel,
ont été al énormes qu'un remaniement complet en quel-
que* (emiiuoi ou peu de mois ne aeriit gubro poslibt».
Même eu tenant complu des dimension! de l'Empire
ruite, Ici chiflrea de U.OOO. officie.* at 1,300,000 Lommet
priiunnieri, paraissent cnorm.es. Le nombre de pièce*
d'artillerie, toit 5,000, que les llusaea ont dû abiadonner
I letin ennemis, égale presque celui dont disposait
l'armée allemande au dtbtit de la guerre,

o De psreillit ptrlai, merna pour un paya dlspojant
d'inépuisables ressources, ua se laissent pas remplacer

La ■ Grandi P.'chtrtut a txpîê.

Soui le titra : c Lu grande pecbereise », l'écrivain
miillaira bulgare Angelow écrit dane la n hambana » :

n Daus ce carnage inuul, dont la tïalicit, Il Pologne
il la ltuesic du uord-ouett sont lujourd'tiul le tbéltre, la
Ruatia roaecmble t un taureau, amené llgolte 11 l'abaHoir,
où il è:ouflu dim ion propre aing, N'«at-ce pu là le
ckifttlment mérité pour tout les grands péobét commit par
la Ituttte? Un peuple uni culture a voulu violenter U
civilisation et la liberté.

■ La piyt claasique de U réaction, det prisons
tlbériennea al du plus épouvaulaulet acLts de violence
de 11 police ; le paya qui soumet set propres sujets il la
tyronnit de quelques parasitai; le pays doul la vie publirjUB
ne dépend que da ii boont volonté de quelquei grandi
ducs qui ou einpécboat toute libre maniionstion — ci
pays, le dernier parmi les ElaU civilisés de l'Europe, a
voulu de ployer la drapeau dé la liberté et délivrer Ici
peuple* les plus libres et les plut civilisés! C'est au nom
de cet idéal quidam lu anciant temps les tyran t déli-
vraient dus peuplos, en se livrant à d'iiorribles massacres
et an élevant dea pyraniiduj de tétet humaines.

« La Russie eiple aujourd'hui ses pécbéi, a

Une opinion neufri,
Le colltboraleur militaire dot tt Cjilar NadiricKtm a
Juge 11 tituallon comme suit : Li situation actuelle da la
Quadruplice sur let ebampa de bataille n'est pas du lout
réjouissance. A l'Est, let llusses tout eu pleine relraila.
A l'Ouctt et sur les théâtral de it guerre italien ot de*
Dardanelles, ses innées tnnl arrêtées devant les positions
puiiumci

LU DOUKl ACCUSE LE GOU.EMEIEIT RUSSE

Nous ovoni déji rtlité dans !• a CasclU s la première
téanca da la Douma russe, où lia ministre» tentèrent pir
des efflorts déteapérét la mise en seau d'une minlfeali-
lion en favear d* 1 Idébrtnlibl» volonté da pays d» con-
tinuer la guerre, ainti que du ftrma esprit de résolution
da la Itustla entière: Lit faite, hélas, ont prii une toute
autre loutnurel Les orateur» da la Douma n'ont pu te
retenir de dirt 11 vérité «n donninl de It situation in-
térieure du paya une image qui rappelle grondement la
veille d'une crise. La censure rutta n'a pat osé sup-
primer complctiratnt Inut lei diicoun at ne t'atlaqua
qu'i celui d'un député toclaliate, qui Iréa probablement
Ht entendre le Uétir ardent da I» paix.

Mali tout les discourt, dont nous publions cl-d«t*oa»
quelques e\ : rails, ne lilstent plut de doule que I» vérilé
sur It sllnallon militaire commence à te lalra Jour dan»
Il Russie entière. On ne Irouve plut aucune trie» di celte
volonté unanime de vaincre l'tnnemJ, dont lu ministre»
uaayaiinl par Ions lu moyent d» aauvec l'ipparenca.
M. Mirkow, i'eultnl terrible de la réaction ruite a bien
miatcé de réduire en cendru, t'il It lilllit, Il moitié da
la iluula, afin d» vaincra l'Allernagno, maia loutea ce»
phrases uuviges rappellent l'attitude de quelqu'un qui
chante dans l'obscurit<i pour te donner du courtg».

Lu autre! oraieur» ne firent qu accuser t'adollnls-
tratlon mllllaire et surtout l'ancien ministre d» la guerre,
U. Suchomliaow. Tout lu discours lout preuve d'un»
méfiance exaspérée el d'un» démoralisa lion profond»
el nos lecteurs juguron! par eux* m cm m da l'esprit domi-
nant at mtnafiul la lluttle.

L'oraleur det Octooristu, Sawitsea. dédira t ■ Si
nous nous rendons compte de toutes not dtrnlérea
guerres, nous apercetona partout le même tnlt tignlfi-

lureat tsujours négligées et maintenant notre armée paye
d'une mer de sang loulea cet négligences. Le grand tort
de notre Empire est que lai petit! malfaiteurs doivent
expier Im plut grandes peinti, tandis que lu grandi
«ïmintil rttûipntt à la fuiiK. a

Le rOprétenUntdes Prog resaisies, Jdremow, s'axprimi
ainsf n Notre gouvernement l'eDorce do cacher tu peuple
la vérité. Encore à la dernière session, l« mlnislr» de la
guerre Sucbomlluow donna un aperçu complélament
laux de la situillon do ta guerre. Jatef d* mnuonsnl

nous senlions 1» couleau i la gorg», le gouvernement
reconnut as faiblesse et renvoya lu minlslru impotents,
liais cela ne auffll goiut. Noua deroas d'abord conquérir
fa paixintérieure, le resptci de la personne et la libirté
du citoyen ruts». »

La ciel du pirli du Cadets, Uiljukow, dit entre autri :
a Lé gouvernement a fa il courir le bruit que nom éliona
de nouveau livré* a des Irallret el qu* let coupablet
aéraient a chercher parmi cet malheureux Juifs ou ceux
du Russes portant des noms allemands.\a Eut du gou-
vernement oit clair, il lui faut des victime* pour expier
la désorga ni talion et let dé (ailes. La simple révocation du
ministre de la guerre ne peut contenter ni 1* paya, ni
l'armée.* Un* euquéle judiciaire t'imposa pour cuupar
court a loules ces rumaurt qui circulent. ■

Kerenski, Il représentant du groupe d'ouvriers, dé-

a Qu'a*

année ds guerre, pleine du sacrifices? Uniquement dt
voir partout du Juits penluil Mail ls piupis ruiit
connaît la vérité il saura où trouver les vraie criminel*.

J* protesta d» toute mt force contre l'affirmation qu» les
grèves ouvrières aient été f raawajuéu par des Allemands.
La question da l'amnistie a» poufi* plut être ajourné» et
lu meilleurs de nos homafit qui atmistanl encore dans
les prison* ou sn exil deveaul éira libérée. Un peuple aux
yeux bandés M Ma malu». enctaénéei n» peut pu n
défaotlie. »

Comme derritr orateur 1« reptateotantdu toclalltle*,
Ttaholdta, dltoaquHuil ta Si 1» Rusii» ne procéda pu
k ua remaniement profond dam l'intérieur d» ton
Empire, elle l'écrouler» blenlùl coin pie le m an I. A.pirtlr
du premier moment da la décliratfon da la guerre, tout»
la clan» ouvrière tut littéralement terrorisé»; la» caluea
de malades lurent chingéee an cabinet) d* policier», la
pretii lut élouflée. Le* ouvrier* demandèrent une inrpiy»
de quelque* août, sur quoi ili lurent fusillée. Le* homme*
lu plu* hononblu parmi lu Juif* furent emmené»
comme otages. Ja voua demanda si jamaia gouvtrnament
* il teint pareil oyalanu? On pari» Ici da l'autonomie de
la Pologne. Quand est-c» qu'on commença a ea parler?
Loraque toule la Pologn» était occupée par l'ennemif L*
responsabilité pour les innnmbrablei vicllmea de guerre,
pour la deilruclion do laula la vie économique, pour la
lai m el la misère, incomb» a* gauvarnament at an même
tempe à U trois 16m» Deasma d» TEmpira, qui appuya la

Voici un rétumé de* écmantea accutallon* lancée*
parlai r*prétamant* d'un peuple contre un gourerna-
ment qui se dil appelé à eomballr» pour lu principes d»
l'humanité tt de 1* clTllitalion. Quel trille iptctict»
cruellcmentcynlque I Lu Alliés da 1» Rmil» ueront il*
' ptrltr de leur • guirre d* libération • ?

LA GUERRE NAVALE

quéreut Itlui tortillé d

iad. Eiiet foroére i

aur daa* la soirée du
i or pille an mite* qui a'él

* golle. aur ua coatre-ti
mut*.

ni lurent alLiquéa à p!u»l<

daat montrés pré*
■ lu obfjgèraet d*

■ ligna daa foroea
i da survalflanoa, labalaau aoxillalra de 3. lol.aVileor
i mlou k dUIéronti endroit* de fa ctiê britanalqn*
vré eaauft* é fa guarr* commerciale,
a nuit du 7 au 3 août il rencontra, au turf-est dit
ty, il eroluur auxiliaire Tha lUmuy ti I* défrui-
issll k sauver 40 bommea de L'équipage, parmi eux

raté les prime niera anglsn >t l'équipage d'un VOlller
t coulé comme prisa, i. équipage entier du tltttor
nia tt sauf daus un port ttlnmind.

un rapport d'un vtpeur danois I* t Uètlar • tvtlt

W • garda l'equipiga danois. Dimanche le ■ Miléor •

Les sentiraenlg liumanilaires dont s'inspire la publication, dans la » Gazette des Ardennes », des noms des 268,OOO prisonniers français actuellement internes en Allemagne, n'onl pas été
apprécies par lotis avec la mâme Équité. Que nous importe ! Nos lecteurs Mi pensent pas de même qu'on le lait dans certaines rédactions sur les boulevards parisiens. Mous [>e laisserons donc pas troubler
l'intime contentement que nous éprouvons d'avoir pu contribuer a calmer les inquiétudes de milliers de familles françaises, ponant un rayon de joie dans les foyers laissés dans la plus douloureuse incerlituda
par le gouvernement français, en leur annonçant la bonne nouvelle que leur lils élait sain et sauf, se trouvant en captivité allemande aussi heureux, que le permettent les circonstances.

Aussi sommus-nous persuadés que ces parents, dont nous avons llléfé l'angoisse, ne manquent pus d'employer, dans un sentiment d'humaine justice, tout ce- qu'ils possùdent d'influence pour obtenir
que les prisonniers allemands en Afrique et en France soient traités de la même laçon que leur propre lils en captivité allemande.

LISTE N" 41 CONTENANT 2,400 NOMS

(Rsprodaction striotoment tatordlta,

Par suite de ^abondance des ma litres, s

Le totaJ des noms publiés jasqa'aajoardlirii sa monte k environ 188,000 — Reste à publier environ B2.OQ0 noms

CO//kier, lato

ii*n.)

An-lfi FiMicoii-EujLm-, LliJ. écurie), licul., lirail. i
Uclk-t AIk-I, e.y.Uc,i Hi.jn.eJ, lieuli-iunl, ml. m5.
h'aiTtcvl.uui Cul, St ll. r„ï (Deux St-.ns), licut., inf.
Coda Kltl, Untaçci OUtil* Vienne), aous UtJJt, diig
.Vsncuiille lliplu,!, IJaeek) (Cane), s. licoltnain, lui
Coi.Iorliui Crucsl, -liiuli.ii, lioulcmiul, inf. m.
Furriulli Antoine, loul™. Iii'iilcniinl, lui. ut.
Kouiacl Iltjniood, MMwille, as^iranl, iof. m.
Cm. Adt-lnln-, Moubi-in Clu.d), lieutenant, lui. iS5.

SjiiU-I

■Iqttt), in
rounaiaf, Itaalla (Conc), lici
Haaa» M. el-11.), cj,,!.,
Otïar), Mi... tnf. us.

Charlon àl|ihimai Mitaili i. Hasse) (H.<
Ii'AïriiiiiV du KunacmiJ Ikni J. M., l'ar
Coiwt l0Ê,.Ad., Escur^ iur r.irttea (C;
reienot Louii-Ld., SI llartlD tlleuse), 1
Qnclin Ic.n.od, VattalUe», lieulinanl,
Bair.'t Henri, Iiasm4.-i (StmO, atpiran
Br^l,,. (.cor^i bli. i,l,s, l'aria.

inf. lOJ.

ut, inf

ca, Coiniu^.c) Cltttite), lleulenaiil, inf.
tarit, iiruku.nl. tuf, ,H.
tel, Parb, licukiunl, .[f. 161.

e (Vomie), lieL

Ouen B

Pnsel Louia, llcmiiiuiont IVosp), tn,..!:

Vincent rdn.onJ.' r0ii., wutïieukiuut,

Lefinnli.t loin., M-f,u,hiS (Aut.e), lirnr.
Laps tluj, Sasien tllùault), lieulennil,
Procureur Victor, Cliilom eur-M»rno, lie
Guy Cbarle.-Ahcl. Arles (D.-du 11b.), s

). Iwa

Dcilogct Louii, !

t, lut. 70.
lant, Int. 7fl.
1, Pirii, comm

. inf.

ZWEIBRUECKEN

Cclincl Onston, noscndntl (Nord!, cfioss. Il p. 3.
Lcrilllc Henri-AIL cr t, Liinil.erqnc (Noid), (iuisa C p. U.
Maillot letO'Blol, Roolmii (Nord), clin=s. ù p. u.
[.elailla .li^fpti, Jlr-rli^s (Nùrtl), Chu.3. ù p. il.
Duxnnt AllrcJ. llotibmï (Noid), cap., cliuss. Ù p. 0.
Piofcl l'icrro, Las \ ilNi;:il,ib |.\lgonlniL'J, clin».. A p. 19.
Dourn,iinrd Ldoiinril, l.'lslo-s -k-Douba (ilonlia), chus». 18.
Durin Fcriiand-Leon, lluusscl (Aisne), sera , 10t. 7i
Demicuï MpUntiM, l'ons, Inlanlerte

CELLE '/H.

Wulvcriïclt Marcel, Malo-les-Dains (\oiJ), acet. :.
VaaaanalU* Ccorgcs, Cervla (Pm.de-Ljlji.), sert. t.
Verlicjdc Paul, Wiuin-irdj (Nord), eecl. 1.
Fcajasc Pierre, ChamcRrat Poissac (Conèlr/), aect. lï. -v
Lholelin Louis-Juscpl., M Ikmv-lllan;, (Aisne), accl. a.
tlOTtral Edouard, Troye» (Aube), tact. 1.
Prunet Ltoncc, MonUuljn Onur-el (iannim), accl. ij".
CarrÈJC Kcrnard. Muiii™[iiicu (llaulc-Claroiuii), teel. 17.
Coude ri' Miumi. Vm Paliua (Il au le-Garonne), aect. 17.
Cavand 1/iuis, Vcrn;m".nr. (Vcndfc), inf. rca. 35Î.
Theaull Louis, Ceriij USML- (M.nicln-), inf, ris. 330.
Dccloit Henri, Lille tNord), aect. 1.
nolnnd René, Mni.icul (Nord), accl. 1.
Lcinellré. Jejn.JûiC|.ti, Muulu u-î (,\otJ\ sscl. ï,
DOnovaie lleuri, Ruulaii (Nord), sert. 1.
Blouct Kugènc, Le Sauu-nr-l.cntldin iMan.hri. i, I ..I 3t.
Jules. Oijnie- ;r,i- île Cal ■

11' -

Ciilinjjij)

u Jules, Tell

ltl,:n,i,el .Mpiiuiiit, T-m r lui n j HurJ), lecl. 13.

ItuHn Augualo, Hermenln fftoti), tect. m.
Losafe Paul, Dunkernut (Kord), eeet. 1,
Chuffjrl Paul, Cjsnuie (Notdj, aecl. 1.
rielee.oii Edouinl. l.illi- (N'onl), IKt. ..
Dek ,e.;e Juscpli, Wji.il.ne li.es (Nu.u), accl. I,
C.Jenne Louis, Ce.n.el,eUHe (l'utd), se.l. I.
Saiogier Louia, Ullc (Nord), sect. 1.
Lcmahieu Alucrt, Bantir-ny (^ord), sccl. t.
Goss.rt Alplionsc, Saules dOlonoe (Cli.-Inférieure), s
~ , Lcers (Nord), a

, Ernc.1

»(Avcr

loi. te.

Piquet Louis, St.-ïvieui Ics-Bvi. (Crcme), cap., Inf. il.

P.ebonuier Joaeph-Erneat, Belhune (P..-Je-Calais), inf. 3iS.

Maill.ru Aleidr, Lorrii (Luire!), csp., inf. a6.

Pose Paaal, Lille (.Nord), icrg., accl. 1.

Déplon.juc Alphonie, Sallsuinines [P.-oVCtUt), accl. i.

Saldiin Linilc, Conc.mtau (.Morbihan), inf. 40.

Gulllel Joseph, Mcjiiat (Ain), inf. 35.

Bédtt Hem,, Utvtr (Loiere), tecl. 16. 1

Boclicr Pierre, Meil.a (Morbihan), inf. rét. sflj.

Ullicr Pierre, Lanr/oelnu (Morbihan), inf, ria. a6a.

Gouvion Paul, Irvillar (Finistère), i.lf. cet. un.

Coueioti Uui>. La Vicomie-tur-nauR (C.-dn N.), inf. lOS.

fPrit

LANDAU

Aubry Lion, N'ojers (Loir-ct-Qicr), Inf. 81.

Brujunt Marcel. Mnreuing (Nord;, cop,, InL SI,

Céi-:J I.euii, namberullcrs (Vosges), Inf. S2.

Ginbet Victor, Vnjlcs ;Dr'.Li-Sei rcs), Inf. lia.

Dubois Iluymond, Crain (Vonnc), InL a,

Domiiieycr Paul. Paulin (Seine), inL 4.

Gitton Léon, Oisly (Loir-el-Cher), lai. te.

Corcslicr Pierre, Millae (Vienne), InL t.

Grouiller Louis, Pans, infanterie 131.

Jossoliu Georges, Vdletronctic-St-Phol (Yonne), Inf. 62.

Lclait LugCne, Ncung i.-Deiivron (Luir-el-Oier), loL ai

Laumoiiier Lion, Churney (ïonn;), cap., InL a.

Lclciuicr Jncques, Acrjueviiie (Manche), inL Id.

Le Iluiec Jean, Infankrl» SL .

Leroy Sylvain, Neunff a.-Beuvron (Lotr-el-dier), Inf. 111

L(!-.uip Joies, MûLitri:-'.ii ;[.. .r-ct Chcl), ca;> , Inf 113.

Lefelivre Louis, Pons, Infanterie t.

Lcgrnnd M arien, Evaui (Creuse), Inf. 102.

Moulin Camille, Si-Loup de. Vignes (t-uiicl), fnf, fi.'.

Murel Euesne. Mnrseille, cap, InL 40.

Prtvosl Joseph, Mmti (Gara), int. Ja

Pelinu TV-né-, C.éiica it.ûir-ct ClLcr), inL 11J.

Pinard Camille, Driare (Loiret), InL 82.

Roello Caalon, Lisses (Scinc-el-OUe), Inf. K.

rtuiiueau Abcl, St-Oaudo-do-Diraf (L-et-Cber], a. ma] . i. UL

rtCcipon Emile, Daron (3ajJne-et-Loir), inf.-*.

Huile t Léon, Ligny-Oialel (Yonne), 00p., InL I. >

noyer Jean-Dapllsle, St-Hilalre (Loire), InL 33.

Soinsard Maurice, Paris, Intanlerl* i.

Simon Robert, Le Haïra (Selne-Inf.), InLIS,

Scllngant Lion, Cardon (Lolrel), loi 63,

Tciiiiiirie-r Ceintes. La Oinlre (Indre), InL L

SAINT-INGBERT (PFALZ)

(Pria

lf*!»4

MHn 'nselme, Escoublac (Luirc InL), [nt 4.
Antheaum* Victor, Doinont (Seine-ei-Wise), int ITX
Augcr Lem, Vitry-nui-Logci (Loircl), iot. 78»
Coutln Paul, Selommei (Loiret Cher), Inf 1IJ.
Dargy Alfred, nunkerv[uo (Nord), inL 1GÏ.
Débet François, lleauruonl (N'onl), lot SU
Dervin Cnrnille. Trlcgbem (Nord), 111L IIS.
Dachins rJmilc, Allinge. |tllc Savon.'!, inf. coL 6.
Fonloiuo Olccr, QtClenay (Ssme-el-Mame), terg , fnf ;>
Ouyol Churlea, Fonlaiiie-Denii-Nuisy (Marne), Inf. !(£!.
Cineslo Paul, ViLeumde ; l arn el C,^ onna), 01L ei,
lliron Arthur, Villeny (Loir-el-Uicr), Inf. 111.
Battrai TlUlhaa*. Cucllns (Moriilbon), inf. 01.
Jalbat Jean, Joae (Puy-de-IWnu), inf. coL a.
Louis Emile, Aulnoy (Seino cltMorne), lut. SL
Mlan Jean Lucien, Vldatflat (Creuse), lut tl.
Meunier Georges, Ivtr (Selna), 1V«bX, Int 113.
Parde Merlus, Charensut (Puy-dc-Dome), inf. coL^,
Malrry rrancoia-Joseph, Diinay (Cote-d'Or), lot 4.
Manouvner Joseph, Mailugarbe (Paanle-Caleis), génie I.
Martel Martial, Moiilreuil (Pns-deCalais), int 1(2.
Jtuelle Dia.rS, Dollut (ïonne), InL t.
Sonvnl Lucien, nis-Orangia iSclno-el-Olse), gcol» T.
Sonlcrrn Lucien, Houligny (S^nn et Marne), lut. a.

A A C H E N

Darrceamp Cailon, Saignes,

Tabcl Malien

I, Mt,

ilférii

-François, La ub ri ire (U
BoScl Louis, Motltu-Brelegno (Brel.gne), n
Godart Joseph, Flosaito* (Somme), inf. U
rCsa Gustave, Chate.u Gouthier, Inf. isï,
Surfin Jeu-Louis, Lyon, inf, n.
Guiberl Jean, SL-Enlrer, inf. coL il.

1 5t.-Georges, inf.

ISiégei Pier

e W>r.

lï.

Ingel Joseph, Ferrieret, serg., inf. 76.
Geoffroy Robert, Lantigniee, int.
Bougie Raymond, llachtcourt, Inf. 6Ï.
Ualsonncur allcherel, Chapelle lur-Elre, LnJ. 05.
Compagnon Jean, Uarellly, inl. JS,
Bcrn.ud Emile, TMI, lui, 3i ,
 
Annotationen