Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
»• Année. — N* 106.

PRIX

(5 CENTIMES

Charleville, le 12 Novembre 1915.

Gazette des Ardennes

JOURNAL DES PAYS OCCUPÉS PARAISSANT TROIS FOIS PAR SEMAINE
On •'■bonno don» tou» U* bureaux de poste

AVIS AUX NEUTRES

«, Le

Depuia la débarquement in^lo-franciii k Si
Er doit plus g\iero y «voir de pava neutre, où l'or
( quoi .'an leuir .ur II valeur réell* dei principes • sacrés
gus li Quadruple-Entente prétend défendre. En Frant
même. La potiUqui machiovélique et hypocrite pioliquéo
l'égard de ti petit* G rit t. léaés daui ion indépendance i

• plu*

portait la plui grave atteinte i ce fameui v preitjj
moyena. Depuia lora ce pmtijjT dra fait que baiaai

tiens dent U débarquement i
«4 La plus flagrant "1TTIllt.

n pelilt pava, dont 11 i i
e de h tamte Albion, >i

■ politique alliée prélen

avec dégoût cri quelque! phraaci, dam Iraqurlli
HorbelLe, le fameux augure politique'de l'ofGcieu
le Paria • (» novembre] résume ce qu'il ippellt :
la > .- Ira . . a i l'égard des Neutres :

ta j lierre actuelle, nou* d'Mlnquoni
rnf itux tories dt neutres: il y a les neuire*

i coté» de* Allié*..
Aucun Franriii ue peut considérer comme de* gou-
vernement! véritablement neutre* ceui qal, constatant
avec U dut* de l'évident*) que leur devoir envers leur
propre piji (1) rat de non» aider et que l'eceomplime-
ment de ce devoir ne le* expatc à autan risqne capital,
pertinent dini une immobilité qui ut déjà, à elle «fuie,
■ne Itçou de prendre parti contre non*. >

de dérider de ■

a : Ce n

n dehors de la plu* unglint

■ quia

i. On ni

tendu de h fiire tuer poar L'Angleterre et ki i
■aurait et» plui cynique i

Lorsqu'iu début de la guerre l'Allemagne, menacée
d'una invasion aiiglo-franraise a trsviri la Belgique, de-
manda à ce paya le aijnple droit de paatige, lui garanlitsint
■on intégrité compléta liuli qu'une large indemnité pour
tout préjudice causé, elle no voulait pai que la peuple belge
perdit une aeule goutte de hue. Elle ne Lui demandait que

l éR.ni do ce. petit, pav. neutre, qui inikonnaiMCill leur
. prepre intérêt national n :

" A'eui demander d'trilamer encore auec un de cet
gouurmtintnti pienduneulres (I) fej négncialïont difa-
loircj qui irrrenl simpfemenl à faire douter de notre
t'trfuire rf à révéler not projets à l'ennemi, c'est te rjre
dt nous. Or l'heure n'eil pai mu riret. Nous qui
savons que rliayue mIJnl de fo Qiioifropïe-Enfcrtle
oumil un moins grand nombre d'ennemis en face de
lui il Iouj lei peuples pour lu hlrrtt desquels il se
bal (1) «l'aient des gtmverncmtnia d,'vva£> à linlêrlt

piaitonttriet qui nom oui déjà coûté ajiei cher.
Aucun de ceux qui devraient combattre k nos cèles,
et qui u'; .mit point, ne «aurait invoquer auprès de
nom l'ombre d'un droit. {',) On ne peut parler de sou
droit que dau« la mesure ou l'un fait son devoir. (I) u

la Gréée, km! [■.mjno In [iohtirieni dé Lon-

întente de Huiér la Serbie, qu'en fiiainl leur ioi-
i deioir > dicté par l'Anglelerre • il* n* l'eipoient à

i ce qu oient dire lu mondi ébibi «• politicien! et
rnali.let dont l'œuvre faille aboutit 1 faite perdre
lemenl . Il France un peu plu. de ion aing et un

BULLETINS OFFICIELS ALLEMANDS

rn«dire de la guerre à l'Ouest.
Aucun événement d'importance à signaler.
Des lenlalivet françaisci pour reprendre le bout de
tranchée, enlevé par noua au Hilton fi rai, furent dé-

. U<t*' Théâtre dt la fluerré ai En.

Croupe d'vméc du jelà-martchnl non Hindenfturn.
Hier encore. Ici Huiiei conlinucrcnl tint aucun
■uccej leun iliaques à l'ouest et au tud de Riga, I l'ou-
est de Jikobsladt et devant DQnaburg. Dan* la nuit du
- iu S novembre, dei délacbemenli ennemi* avaient
pénétré, i l'ouetl de DQnaburg, dan* une étroite partie
de notre poiition avancée. Fin* troupe* le* rejetèrent
par une contre-attaque, faisant prisonnier* t officier

Croupe d'armée du /eld-morécfioi Prince LéopolcJ
de Bavière,

dei

Groupe d'armée du générai von Linsingen.
Dana un combat avantageux, au nord de Ko mu
(tu Styr), 366 Ruise* furent faits prisonnier».

Théâtre, de la guerre

d'amére-gtrde. No*

CARTE EN RELIEF DU SUD DE LJ SERBIE

Le butin de Kruaevac s'tsi accru k environ W o*>
nom, dont 10 pièce* lourde», le chiffre de* prisoiinien
A 7,000.

L'armée du général Bojadjiefl avait ttleinl dana la
•oirée du 7 novembre, au nord-oueit de Nicb, I* Mon-
ta du aud, et a pria Letxovac en commun avec 1rs
au Un parties de l'armée bulgare venant du sud.

Crsod Ouatuer lia Irai, 10 nombre 1315.
Thiiire de la guerre à i'Ouetf.
Aucun événement d'importance.

Thiitre de ta guerre à l'Est.
Groupe d'armée du jeld-maréchal uon HiridYnourp.

mern fut artitée. A l'ouest de Jakobiladt d'imporlan-
ta* forces ennemies, avançant i l'attaque, furent re-
poussee*; 1 officier. 117 hommes relièrent en not
maint. Devant DOnaburg, l'activité des Husses ic
borna hier k de violentes canonmdes.

Croup* d'armét du leld-maréchal Prince Ltopold
de Baeiire.

Rira de nouveau.
Groupe d'année du générai non Linsingen.

Une tcnlalivc russe do percer noire front pre* de
Budka (1 l'ouest de Ciarloryak) et plut au nord, fut
arrêtée par dei régiment* de Prune orientale, de Kur-
heaaen el à Autriche Une contre-poussée rejet» l'en-
nemi dan* tes poiition s.

Théâtre dt la gutrre aux Bilkan*.

La pounuile progrette partout vigoureusement.

D'iprea le* dernière* coniUUtiont, le butin de Kru-
M*JM l'éliT* ,à !

103 canon*, tout de sjstème moderne et de grande*
quantité* de munition* et de matériel de guerre.

L'armée du gémirai Bojadjiefl annonce la prise d*
1,860 prisonnier» serbes ; à Nich elle a capturé 100,
à Leakovac 12 canoua.

BULLETINS OFFICIELS FRANÇAIS

lt Ulle, a

^uvul*-S*int-Vi
dani la même région une violente lutte d'artillerie.
, En Champagne, dans la région de la terme Cliaus.on. u
contre-allaque immédiate et énergique nous a permis de :
occuper, dés hier aoir, la majeure partie des parlions

t'introduire.

de* él

il été chassés malgré la rc
■ç pur des Jets de liquides
d'Orient. Les débarquem

En Belgique, notre artillerie a dirigé sur les positions
annemiis de la région de Lonibeertt) de m auDbardement
prolongé al conlrebaltu eltlcacement les battent* ennemie*
qui ripostaient sur tm tranchée*.

De violants combats d'ai-hlleri! oui eu aeo (gaiement en

Somme, dans la région de Bruïraigi.ea et de Céîsier.

En Champagne, Il lutle a continué mule U jeurnve avec
uns plue greuds aoUnlf ji rèe-on dt la lerine Cbuuoion
antra la cote 1W ai les Mii;ûiu de Ctimr.pagae. Kou5 a\ont
d'abord complètement clm.-s,' leM.,'ii,: aes lerulères por-

depina hier a la f.n de ji .■■ irr;--. m u:-.e oaisole allaque,
«ilremanienl acharnée, lui avait permi» de pteaiTt pied sur
quelque* points, sur un front 1res raslreuM et iina prolon-
d»ur. Un» autre attaque contre notre «ealtur oe la Courtine
a été complètement repoimée,
Dana les Vosïos.

■DgiD* |
 
Annotationen