Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Gazette des Ardennes: journal des pays occupés — Januar 1916 - Dezember 1916

DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.2794#0440
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
QAZEXTE OE9 A R 1=1 E M M E S

3 »t>ût !»,,

LISTE

201 CONTENANT 70D NOMS

(Reproduction strictement interdite)

te ait» to tfte ils sniupes fclnmt its endrorts où si ïiovsnl lus prisonniers dont les uom suivie!. — U iiui des m publias lustju'îufourdtiar' n nanti i tiîYtroB 273,000.

Total des prisonniers français Internes en Allemagne i 315,000.

ZCSSEN

* (Suit*.)

Dupont Déliré, Mortngn» (Nord), inf. lerrit l,

Dupont Lou^*, Revin (Ardennes), Inf. ternt. 46.

Dupont Albin, Revln (Ardennes), stffc terril. 5.

Dupuls EHanne, Avesnes-le-Sec (Nord), Inf. territ t

Duthoit Maurlc*, Lille (Nord), inf. terni, ï.

Duvill&ra Ju+es, Lyon {Rhône), zouaves S.

Duytachaover Loula, Lille (Nord), inf. territ t.

«vernert GiMes, Loos-Lllle (Nord), inf. territ 2.
1 Tacha Octave, Denain (Nord), inf. ternt. 2.
■ Paidrierhe J.-R, Wallers (Nord), inf. " territ. t.

PVse Won, Aniln (Nord), cap., Inf. territ 2.

Farlnot Thtmothé», Roswlt (Nord), inf, teMt. ï.

FtJtse Arthur, Sebourg (Nord), inf. territ. 2,

Fournier Arthur, Fresne <Nord), inf. territ. 2.

France Léon, Ràche (Nord), Inf. territ. 2.
' Trappart Léonard, Onnang (Nord), inf. S27.

Frltch Ge^rg*1!, Rdms (Marne), art. territ i

Gaillard Alcide, Fresne (Nord), inf. territ î.

Gallois Louis, Fumay (Ardennes), inf. terril M.

Géant Aimé, St-Martin (Seine-Inf.), art. t.

Génévrieï L,rjuia, Lille (Nord), Inf. territ 2.

Génévriez Alphonse, Lille (Nord), tnf. territ t

Genonwtrux Eugena, Laifour (Ardennes}, inf. terrît. B.

Gervais Marina, Billancourt (Seine), ait. ï.

OiUeron J-R., LUI* (Nord), inf. territ. 2.

Gipon Emile, Reims (Marne), Inf. 2S4.

Doré Gustave, Wallers (Nord), inf. territ l -

Graveline Antoine, Wnller» (Nord), Inf. territ. 1

GrUlin Victor, Marpcnt (Nord), Inf. 145.

Grttn Louis, Raisiné (Nord), inl. territ 2.
''•uéroult Arthur, Calais (Pas-de-Calais), inf. M.

Guilbert Henri, LJUe (Nord), Inf. ternt 2.

Guides J.-B., Avesnes-Ie-Sec (Nord\ inf. territ. I,

Gullluy Léon, Llll» (Nord), lnt 145.

Hacart, Paris, cap., inf. ternt 45.

Hatrival Nestor, Haute-Rivière (Ardennes), Inf. territ. JO,
fîayolt Honri, Crespin [Nord), Inf. terril. 2.
Hébert Mareel, Paris, serg., lrn*. 829.
Henneboia Eugène, Lys-lez-Lannoy (Nord), Inf. territ t
Hnsaler Constant, Ulle (Nord), inf. territ t.
Huard Alcide, Préseau (Nord), inf. territ. 2.
Hérouard Léon, Le Havre (Seine-Inf), inf. 33.
Hsuzé Adolphe, Valmont (Selnê-Inf.), inf, lerrit. *
Houssard Alphonse, Han-s -Meuse (Ardennes), inf. t*rr. &
Hune* Dé«rtr*, Lille (Nord), inf. territ. 2.
Janasens Joaeph, Lil'e (Nord), inf. territ 1
■Jean Jean, Sans-Domic le, serg., inf. territ 45.
Jvlgnaux 'Nestor,' Chooz (Ardennes), inf. territ." «U
Joly François, Hasnon (Nord), cap , inf. territ. t
Jourdin Henri, Rfevin (Ardenne»), art ternit 5.
Kernenec Jérôme, Senlis (Ole*), inf, tsrrrit t.
■LtJoyot Enttl*, Avesnes-le^Seo (Nord), tnf. territ. t,
LambertMaurio*, Parii, InJ. tarrit' 45,
Laurent Pierna, I,abège fHte-Gsrronne); inf:-84.
- Laurent' Marnai, Parie, inf. •eoL 1.

Lebourg Raymond, Criquetot-s.-Longuevilla (S.-Inf), Inf. t.

Lebourg Henri, St-Pol-Mauquois ^Seine-Inf.), Inf. 2.

Lecerf Désiré, Prouvy (Nord), inf. ternt, 2.

Lécoher Léon, Flincs-Ioz-Mnrlttgnc (Nord), inf. territ. 1

Lelevre Henri, Anzin (Nord)', inf. territ. 2

Lefebvre Joseph, Petile-Forê-t (Nord), inf. territ ï.

Lofcbvru Robert, Danestal (Calvadosï, inf. 355.

Lefèvre Alfred, Beauchamps (Nord), inf. ternt. 1

Lefèvre Alphonse, Raismes (Nord), inf. territ 2.

Legeay Zacharie, Onnaing (Nord), "inf, lerrit. 2.

Legroux Alfred, Paris, inl. territ. 2.

Lejeune Alphonse, Bouler» (Belgique), art. territ, 5.

Lembert Alphonse, Par s, serg., inf. territ. 45.

Lembert Paul, Pans, inf. territ 45.

Lemome Barlhélémy, Le Mans (Sarrhe), inf. territ 3.

Levas Séraphin, Lille (Nord), inf. territ. 2.

Limelette Valentin, Aubray (Nord), inf. territ 2.

Lompret François, Wavrechain-s.-Denain (Nord), inf ter. L

Lomprez Ferdinand, Lambersart (Nord), :nf. territ 2.

Longuépcz Amrmd, Thumesnil (Nord), inf. territ. 2,

Lotm Jean, Rosult (Nord), inf, territ 2.

Mariciau Lucien, Fresne (Nord), inf. territ 1

Marquignon Charles, Juvisy (Seine-et-0 ), serg, inf. col. 2t

Martin Louis, Laval (Ardennes), art, terr.t. 5.

Michaux Auguste, Valenciennes (Nord), inf. territ t

Michel Edouard, Marseille (B -du-Rhône), serg, inf. coL B.

Monteny Alexandre, Courtelvent (Ht-Rhin), inf. 93.

Mortier Jutes, Onnaing (Nord), inf. terril. 2.

Mortier Louis, Condé (Nord), fnf. ternt. 2.

Nénon Gaston, Sedan (Ardennes), inf. territ. 45.

Néve Philippe, Marqnelte-lez-Bouchain (Nord), Ihf terr. 1

Noél Maurice, "Valenciennes (Nord), inf. territ 2.

Payen Pierre, Aulchin (Nord), inf. ternt. 2.

PelÛt Léon, Fresne (Nord), mf. territ 2.

Pierre Charles," Dieppe (Serine-Inf.), inf. 39.

Pigeon Léon, Paris, cap , nif. territ, 45.

Pluchard Louis, Valenciennes (Nord), inf. lerrit. 2

Plumecoq Henri, Lille (Nord), inf. territ 2.

Ponthieu Jérémie, Paris, inf. territ 2.

Polyer Albert, St-Aubin-Aubray (Seine-Inf.), art., territ b.

Poucet Gustave, Rîmogne (Ardennes), Inf. territ. 45.

Poucet Paul, Braux (Ardennes), inf. territ 45.

Pourchaux Elie, Masnières (Nord), Inf. territ 2.

Prévost Paul, Monlhermô (Ardennes), inf. territ 45.

Prévost Gaston, Monfhermé (Ardennes), inf. territ. 45.

Radis Joseph, Avion (Pas-de-Calais), inf. territ, 2.

Ramez Maurice, Ardres (Nord), inf. terrît. 2.

Renard Elte, Vicvlgne (Nord), inf. territ 2.

Renaud Alfred, Amfrevill* (Reine-Inf.), art. 2.

Ribeaucoup Arthur, Bruay-a.-Escaut (Nord), inf. terrft L

Richard Henri, Abscan (Nord), mf. territ 2.

Richard Ferdinand, Hénin-Liétard (Pas-ie-Calfiis), Inf. ter. i'

Richard Henri, Hén'n-Lietard (Pas-de-Calais), tnf. '445.

Rigaud Charles, Maing (Nord), inf. territ 2.

Robin Arthur, IiUe (Nord), inf. territ 2.

Rocquet, Marquette (Nord), cap., Inf. territ t.

Rondot Charles, Aulnay-s.-Bois (Seine-et-O.), cap., Inf SA

Rose Paul, Lille (Nord), inf. territ. 2

Rousseau Joseph, Condé (Nord), inf. territ t.

Roussel Arthur, Lille (Nord), inf. territ 2.

Sauvage Roger, Lafitle (Lot-et-Garonne), inf. 88.'

Schalkens Jean, Lille (Nord), inf. territ. 2.

Schalkens Jules, Lille (Nord), inf. territ. 2.

Simon Oustavs, Ulle (Nord), cap., inf. territ 2.

Sireuil Ernest, Condé (Nord), cap., inf. territ !.

Somson Auguste, Bouligny (Meurthe-et-M.), Inf. territ 4*.

Slorez Charles, Raismes (Nord), inf. territ 45.

Suffys Julien, Lille (Nord), inf. territ 2.

Thaier Emile, Pans, inf '24.

Talmans Gaston, Lille (Nord), inf. territ 2,

Telliet Zéphyr, Heusies (Belgique), Inf. territ i

Thomas Pierrs, Lille [Nord), inf. territ 2,

Thomas Zacharie, Jolimctz (Nord), art territ 5.

Trollet Ernest Re'ms (Marne,1, art ternt 5.

Vandervoorde Gaston, Lille (Nord), inf. 145.

Vanderbanck Raphaël, Lille (Nord), inf. 43. #

Vandenvor-he Emile, Lille (Nord), inf. territ l.

Vandennbelle Jutes, Lille-Lambersart (Nord), inf. terrît. I

Vanhieuwenhuyze Ernest, Lille (Nord), inf. territ. 1

Vanleudewyck Charles, Lille (Nord), inf. territ 2.

Varlet Léon, Anzin (Nnrd), inf. terril 2.

Wavelet Alfred, Fenam (Nord), inf. ttrrit. 2.

Verluys Lucien, Iille (Nord), inf. territ. 2.

Verluys Narcisse, Lille (Nord), inf. territ 2.

Vernay Alfred, Lens (Pas-de-Calais), inf. territ. 2.

Verr ez Augustin, fiift-le-Noble (Nord), inf. territ l

Eloy Robert, Lt Havre (Seine-Inf.), adj., inf 320

Marie Pierre, Pans, inf. 209.

Sédillot Jacques, Pans, inf. 113.

Boulot René, Auxerre (Yonne), inf. 4,

Lesieur Emile, Caen (Calvados), int. 36.

Mousis Louis, Pau (Bnss#s-Pyr ), cap., inf. 18.

Lafond Jepn, Rouen (Seine-Inf.), serg,, inf. 129.

Ricard Pierre, Tunis (Tunisie), zouaves 4.

Antoine Paul, Vitry-s.-Seine (Seine), cap., Inf. 74.

Santon Pau!, Vannes (Morbihan), inf. 118.

Devred Oscar, Lullaîng (Nord), inf. 291.

Consi! Joseph, Calais (Pas-de-Calais), inf MS.

Guesnon Armand, Fleury (Manche), cap., inf. 13fl.

Thibou Jean, St-Priest-en-Jarrei fLoire),' inf. 141.

Pascal Raoul, Pâr:s, inf. 39.

Guélin Paul, Là* Pérat (Charente-Inf.), inf. 18.

Lemoine Barthélémy, Le Mans (Sarthe), inf. territ. I.

Leroux Joseph, Paris, inf. territ 2S.

Bachelel Joseph, MontheTmô (Ardennes); Inf. territ 45.

Dutranoy Aognste, Ulle (Nord), Inf. territ. 2.

Cordier Jules, La Ferté (Ardennes), art territ. -5.

Ballau Edouard, Landrichamps [Ardennes), garde commun.

Bnjoux Fernand, Chatelleraull (Vienne), cap., inf. 113.

Billy Léon, MonthernTé (Ardennes), inf. ternt 45.

Deschanips' Norbert, Pari-t, inf. territ 2.

Delannoy Eugène, Lallaing (Nord), zouarei 1.

Lurjenne Octave, Dovillè (Manche), In T. 33*.

Millet Ferdinand, Quilly (Loire-Inf.), Inf. 65.

Marée Lucien, Sedan (Ardennes), art. territ 5.

Quilfen Yves, Qûiraper (Finistère), inf. 318.

Vadeau René, Mérignac (Gironde), Inf 57.

Morio Michel, Pleybeu-Quimper (Finisière), Inf. 19.

Houberdon Adrien, Le Syndicat (Vosges), enp.t cnaii j-
Sendi'e René, Le Gua (Charente-Inf.), inf. 57.
Dasmaisons Adr>n, Jonae (Hte-Vienne), inl. 307.
Lasploces Victor, I^éslres (Boss.-Pyr.), Inl 18.
Malecamp Marius, Ueuréac (Arriêge), Inl. 59.
Bricaire Jean, Paris, inf. 74.
Capet Jules, Ury (Seine-Inf.), inf. 228.
Beaudroit Henri, Mandeuve (Doubs), inf. 35.
Pciffer Frédéric, BouLgny (Meuse), inl. 254.
Labat Laurent, Meudions (Bayonne), inf. 18.
Fournier Henri, Thorigny (Sorihe), inf. 101.
Manon Michel, Limoges (Hlt;Vienne), inf. 53.
Morio Miffhet, 'Pleybcu (Finistère), Inf. 19.
Gnyot Antoine, Lyon (Rhnne), inf. 60.
Poulrel'e Joseph, Peiilville iSeine-Inl.), inf. 129.
Morfce Je.-m-Franç., St-Gildas-des-Bois (Loire-Inf.), ln(
Simare Prosper, Aspice (Nord), inf. territ 2.
Legnc Léon, Les Andelya (Eure), inf. 5.
Mercier Victor, Aspres (NokI), Inf. tsrri'L l
Le Pen Joseph, Lendidier (Morbihan), Inf. coL 2.
Poiriel Allam, Elliort (Finistere), Inf. 19.
Loger Pierre, Cahaix (Fin stère), Inf. 19
Robin Léon, Carignan (Ardennes), inf, territ 2,
Cauchy Lucien, Ch.-Regno11'! (Ardennes), art territ 5,
Ferret Lucien, Vauvill-l.-Bains (Le Havre), inl. 39.
Fix Charles, Balan (A/dennes), inf lerrit'45. ,
Lehoiirhis Josfiih, Cîaugeurer (Morbhanl, inf. CC2.
Houberdon Adrien, Le Syndicat (Vosges), cnp,, chnsg
Mieli'HKl François, Le Vieux-Mouim (Ardennes), inl. ter t
Margumond Lucien, Le Pieux-Magnac-Laval, inf. 278,
Uibregère Pierre, La Folie (Charente), inl. 63.
Calendre^iu Jean, Beugni-l'Abbe (Vendée), inf. 8i.
Moine TYrtaço s, Sergy (Ain), inf. 85.
Maifjuilh Louis, Premeque (Nord), cuir. 9.
Diesnies Emile, Vely (Mouche), inf.- col. 1.
L*roy Joseph, Lobellière-le-Norve, inf. 39.
Chanelière Jt^nnèa, Doanne (Lo re), Inf, 29S.
Noél David, Sl-Menges (Ardennes), adj , art 5.
Desmaison André, Jouar (Hle-Vienne>, mf. 807.
Rivière Félix, Servon (Manche), inf. 202.
Guilbnut Henri, Vaudegis (Nord), jnt. territ. 2.
Laforesi Louis, Livrague (Dordogne), inf. 108.
Goblet Henri, Mottevon (Eure-et-Loire), cap., inf col 2|
Wallea J.-B., L-lIe (Nord), inf. terrft 2
Caudron François, Hersin-Coupigny (Pas-de-C), Inr ter. t
Losp^ace Viclor, Isestoes (Basses-Pyr.), inf. 18.
Gary Albert, Or-trous (Nord), mf territ 2.
Saget Emile, Paris, Inf. col. 21.
Cario Jean, Helverin (Morbihan), Inf 316.
Moine Alfred, Auv.11ers (Ardennes), inf. territ. 46
Jaflrezou J.-M., Moclan-(Finisière), Inf. 318.
Garnier Louis; Paria, Inf, 147
Cotas Charles, Braux (Ardennes), inf. ternt 45.
Stievenurd Laurent, Abasaa (Nord), inl>.337 *
Malex*nmp Marius, Lieuvar (Arȏge), Inf. 59.
Glllei Albert, Monlhermé (Ardennes), inf. terr t 45.
Delpech Eugène, I^abaslides (Anège), inf 83.
Laliitei Gabriel, Mâche (Vendée), inf. 137.
Gardai* Eusèbe, Lasseube (Bosses-P>r.), inf. 18.

trw sur ipjclquei pointi dam notre lign» de défense U plmt
■Tancée. IU sont rejetés. Toute* leurs attaques sont vÎLtoiiea-
tament repousséee.

Théâtre de la gaerre aux Balkant.
Rien de nouveau.

BULLETINS OFFICIELS FRANÇAIS

Paris, 99 Juillet 1916, soir.
En action d'un bombardement violent1 «huit la régioa de la
t^uléa (rive droite de la Meuse), aucun événement important 4
signaler sur l'ensemble du front.

Paria, 26 juillet lfilfl, 3 heures.
Sur le front de la Somme, nuil calme. Au coun du combat
> ajui nous a permis d'enlever avant-hier l'Ilot de maieona Bitu4 au
■ud d'E-ilrfi, nous ivoni fa» HT pnaonnlera. Noua avons
ramone Lron nouveaux canona allemand», piui un nombreux
matériel, tr-uiv* dana le torrcin conquis par noua le 20 juillet au
nord de Soyecourt, ce qui porta i six la chiffre dea canona
enlevés a I ennemi dans celle journée.

Sur lu rive droite de la M" ji*,. grande activite de l'artiUerle
«ana le trcieur d* Fleury. Noua avons pria sou* notre'feu et
dliporsé de* détachemenU ennenua au nord da la chapelle
. Sainte-Fine.

La guerre airiennt : Dana, la nuit du 25 au 26 juillet une de
nos eec nanti''i a lance cjuarante obus de 120 et deux de 290 sur
Les établisseinenLa militaires rie Ttuonville et d* Remback, Celte
mission accomplie, la même escadrille est repartie avant le lever
• du jour, i-our aller bombarder un important dépôt de munlliona,
près de Dun ; trente-huit obus ont été lancés aur cet objectif.
Dans la«nieiue nuit viugl-m?uf obu» ont elè lances lur-lc» gorea
de Vdosnes "t Drieulles et sur dea bivouacs, près de Dannevoux.

Paris, 28 judlel 1816, soir.
Au and Je la Somme un coup de main noua a rendus maîtres
«Tune million fanifiee, a lôti mètres au aud-nat d'Eitrécs. Noua
avons fait quelques) prisonniers. Quatre cuiona de 105, apparte-
nant à la bjitene enk'vce par noua avant-hier au sud d'Estrèea,
e^ajoulent uu matériel deji oonquia. Sur le reste du front, jour-
née c»loiL*r >jauf en Cliiunpiiguc oU uns lutte assex violente d'ar>
lUlerie se déroula dans le secteur à l'ouest de Prosnes.

Paris, 27 juillet 1B18, S heures.

Au sud do 11 Somme, nous avuna lait quelques progrès t l'est
«TEsIroes. l'iisillade s^set vive sui aioida da Soyécourt.

Au noril do l'Aisnu, l'ennemi, après un violent bombardement,
■ attaqué hier soir, dnns la région de la Ville-au-Bois, le saillant
qu* ntne MtN liguo au nord-ouest du bail des Buttes. L'at-
taque a ec^iuué sous nos faux de mitrailleuses.

En Champagne, le bombardement dingé hier par l'ennemi sur
soi [■"-!■ ■ .« a l'ouetil1 de Proaoea a été suivi, vers 22 heures,
d'une furie attuque prononcée sur ud front da 1,200 mètres en-
viron. Arrilù par nos tirs do barrage, qui lui ont causé des porUs,
l'ennemi na pu pénétrer que dans quclijiva éléments avancés de
notre lifiu d où noir» couU-e-uitaque Isa rejeta pou après.

Sur lo fioiit da Verdun, 1s lutte dtulilkna s repris une cer-
taine fhlMM pendant la mut dans le secteur de la cote 304 et
«ans la région Fleury-La Laulée, Nous avons fait quelques
protfrtg a la gieuade U l'oucbt'de louviage de 1 hiuuiuoai.

Pans, 27 juillet 1910, soir.
Canon.isde habituelle sur la plus grande parlio du front. Bona-
kardenir.it 'violent sur la rive do la Meuse, notamment dans les
secteurs de Fleury, du bois Fumin cl du Chenoia.

Paria, 28 juillet 1016, 3 heures.

Au nord de Chaulnes, une tentative de Penneau sur une de ne*
Iranchecs prés de Lihons'a été repoussée à eoujn de fusil.

En Uiampagiio, dana la région d Aubenve, une roLOimaissance
russe a pin^tri dans la tranchée adverse qu'elle s nclLoyée à
coups de gtaMuss' et a ramené d'is prisonniers.

Sur la nve droite do la Mïuse-, une alwquw allemande qui se
HÉparaît t déboucher aut nos positions, à l'ouetil de l'ouvrage de
Thiaumnnt, a ut* comblé le me ni arrêtée par lo tir violent de noa
batteries. f

Nuit taune sur le reste du fionl.

La guerre aérienne. Dans la Journée d'hier nos avions de
ehaise ont livré de UWnbrem combats Deui avions allemand»
ont été fbatïiM doua la ri-aion de la Somme, 1 un prés da Lue,
l'autre vers* Ssint-Chiiet Un troisième appareil ennemi, attaqué
par 1 u,. k's iioli-fï da i la répioii île Verdun, est descendu en
vrÔle m &ud d'Orne». Enfin, dana les Vosges, un avutik, con-

traint d'abandonner le combat, a capota h l'atterrissage. Dana
la nuit du 20 an 27 juillet, une de noa escadnllca a lancé des
projectiles de gros calibre sur lca votes ferrées aU nord de Ter-
gnier, sur la gare de Chauny et sur des convois en marche dana
la région de Coucy. En outre, entre Laon et Raima, no% aviona ont
bomber dé lea établisecmonls mdiLairea de Meimevdle et Lavannce-
Caurel.

BULLETINS OFFICIELS ANGLAIS

(Fronf occidental.)

Londres, 25 juillet Ù16, soir.

Un violent combat corps à corps- accompagné de Jeta da
grenades s'est déroulé toute la journée en divers points de notre
ligne do bataille Cet après-midi l'ennemi a essayé de lancr du
nord-est une attaque d'infanterie sur Ponèrea. Celte tentaliv» s
échoud sous notre feu d'artillerie. »

Londres, 20 juillet 10 h. «S.

Le village de Pozières est actuellement tout entier entre noa
■naéns. Nos troupes terr i tonales ont poursuivi leur progressîoi
A l'ouest de cette localité. Elles se sont emparées de deux tran-
chées follement tenues et ont fait un certain nombre de prîaosy
niera parmi losquela 5 officier». Rien d^mportont t aignaler »ur
la reste du front.

Londres, 2fl juillet 1916, soir.
En dehora de quelques duel» d arlillerio et d'engagement»:

locaux assez vifs en divers points, il n'y a non de très important
à signaler aujourd'hui.

Londres, 27 juillet 1916, 1 1. M.
Notre artillerie ■ montré de l'activité pendant tout le couts de
ta nuit, et nous avons continué à harceler l'ennemi par dea<ea>
gagenienls corps-a-corps en divers pointa. Les Allemands or*
largement recours aux obus à gai et aux obus lacrymogène» aur
1« Iront de la baladin,. Aucun autre événement impoitant i
aigiuler depuis quarante-huit heures dans la xone britannique.

Londres, 27 juillet 1016, 23 h. 66.
Un violent combat d'infanterie a'esl déroulé aujourd'hui, m
■ nord-est de Porièrea et dsn» les environs do Longueval et d»
bois Oelvdle. Noua avoua prit, la nuit dernière, au nord da la
ligne Po/iÉrea-Cawntin-le-Pclit^ environ 200 mètres d'une impor-
tante Ira ne liée ennemie qui avait jusqu'ici résisté à toutes noa
«laques. Ce matin, après un tir d'enfilade, l'ennemi «rail réussi
à reprendre la totalité de cette tranchée, mai» une conlre-ultaqua
Immédiate de no» troupe» a permis de reprendra pied aussitôt
dan» la partie sud dé la position. A notre aile droite, aprèa ua
Irèa dur engagement, noua avoua ehesso l'ennemi do la partie art
et de la partie nord-est du bois Delville. Un combat violent m
continue dan» cette région, ainsi que dana le village de Longueval,
dont noua tenon» une partie de 1s portion nord. Vers une heure
du matin, le 26 juillet, un parti allemand avait réuasi t prendra
pied dans" nos tranchée» immédiatement à l'ouest d» 1» routa
Ypres-filkem, mais il en a été aussitôt rejeté. Plua au »ud, après
une prèpaialion d arlillcrie, uno reconnaissonce anglaise a pénétré
dan» les lunes ennemies, Lo combat « est déroulé en avant des
réseaux da 01s do fer allemands et a permis d'infliger à l'enneosi
de» perles se montant à environ uno trenlame d'hommes. L'in-
fanterie anglaise, pouisuivant son mouvement en avant juiqua
dana le» tranchées allemandes, y a trouvé' de nombreux morts.
Un très bon travail s été accompli par notie aviation au coure
do la igurnAfl du ?0, permettant do repérer des batteries ennemie*
«t les nouveaux travaux de défense. Par suila de» nuage» et da
brouillard, nos appaivils ont du voler très bas et deux d'entre
eux ne sont pas rentrés.

T_, 23 3E3 X ï_i A TM

do deux b.x:s clo guerre

mètres carrés, ce qui fait un tottil (TenTtron 431,000 kilomè-
tre! r arrêt. /

L'ennemi occupe : en Alsace environ i.ono kilomètre»
narrés, en Galtcie et en Bukovine ai,ooo kilomètres carréa,
an tout 22,000 kilomètres ourét.

A la Un de la première année de guerre la proportion'
était de 180,000 k 11,000 kilomètres carrés.

a) Le chiffra total des prisonniers de guerre, était, ven-
la On de la deuxième année de.guerre, de : 1 million G63,-;j4
prisonniers internés en Allemagne, 0.4a,4^9 en Autrirhe-
Hongrie," 38,000 en Bulgarie, i4,ooo en Turquie ; tu total
I millions 658,283. Il y a un an, 1* total da prisonniers da
guerre internés en Allemagne-et en Autriche-Hongrie élait
da : 1 million 6g5,âoo.

Ces chiffres se décomposent ainsi :

Prisonnier» russe» : en Allemagne. */,(>iû officiers et
t millions 1302,073 homme»'; en Aulrirjie-Hongrie 4,a4a of-
ficiers et 777,3a4 hommes j'en Bulgarie et-en Turquie 33 of-
ficiers, i,435 hommes ; au total : 18,294 officiers et 1 mil-
lion 901,631 li uni mes.

Sont tombés jusqu'iei «a captivité altcnwrde : Français 1
1,947 offioler* et 318,781 hommes ; Russes : 9,019 officier»
et 1 million 201,873 hommes ; Belges : 450 officiers et 4i,75»
hommes ; Angiai» ; 947 officier» et 19,958 hommes ; Serbes :
a3,9i4 hommes. — Aa total 16,009 officiers et 1 milliosi
647,225 homme*.

3) En Allemagne le butin suivant s jutqu'ici étf dé-
nombré :

11,036 canons avec 4 millions 748,o38 obus; g,Og8 toi-
tures de munitions et autres, 1 million 558,i3s fusils ou ca>
rshine», \,\to pistolets ou revolvers et S,45o mitrsilieuses.

Il est à remarquer qua ces chiffre» ne contiennent que h
butin qui s été expédia' en Allemagne, slors qua beancousi
de oanoni, mitrailleuse», fusil» et munitions dont le nomliri
M'saurait être évalue" même approximativement, a été aus-
sitôt reemployé par le* troupe* allemande», qui s'en étaient
•mpsrés.

4) En os qui concerne les soldats appartenant k l'armé*
4* campagne allemand», i,m ont été soigné» dan» l«s hô-
pitaux k l'Intérieur d* l'Allemagne, il ressort de la dernière
statistique qu* : 90,s % sont redevenu» sptes au lervice,
i,4 % aont morts et 8,4 % ont été réformés comme incipe-
ble» de service. Psr suite des mesures hygiéniques, et surtout
par suite de* vaccintlions faite* svec un soin rigoureux, lea
épidémies sont restées minimes dans l'année. Il s'sgisssit
toujours de cas individuel», et jamais les opérations 1 mili-
taires n'ont été gEnée» par de* épidémie».

Berlin, 29 juillet 1918 (Orikiel).

À l'occasion du deuxième snniveraaiw delà guerre euro-
péenne voici quelques chiffres résssnsnt les résultai) de la
guerre, aequls jiwqn'iri :

il Les Puissantes ccntmlcs occupent aujourd'hui, en
Europe, une superficie de teniloirc ennemi dont voici le»
chiffres approximatifs :

En Belgique 30,.kilomètres carrés, en Fmnrc ai,000
kilomètres carrés, en Ihwsie aSo.ooo kilomètres carré», est
Serbie 87,000 kilomètres carrés, au Monténégro i/j.ooo kilo-

LÀ BATAILLE DE LA SOMME

L* k Tempt » du 37 juillet commençait ainsi son bulle-
tin militaire :

» Au cours de ces dernières journées, lisons-nous dtns
communiqués brilonnique», l'ennemi'a amen» de nouveaux
renforts suri» champ de bataille de la Somme, qui lui ont
permis de reprendre l'offensive contre no» alliés ; il le* a
attaqués hier et dans la nuit précédente mr tout leur
front......» ■

C'est l'aveu que l'offensive anglaise ne se développe pas
comme l'avaient rêvé ceux qui eipérnient chaiser définitive-
ment les Allemand» par cet effort formidablement préparé.

Il y a quelque» jour», le général Verraux, critique mili-
taire d» I" « (Jtunre », parlait en ces termes de la puissant*
réiïslance allemande :

• La fore* matérielle dea position» allemande» réild*
avant tout dans leurs "défense» accessoires. Tant que celles-ci

ne sont pas démolies, loi attnqnes d'Infanterie, les mil
conduites comme le» phia fougueuses, sont djtatinéei
échouer. Pour maintenir in!nctcs ces défenses ercessrjires, la
Boette» le» installent a conire-pente sous te préoccuper dit
rétrécissement du champ de tir d infanterie qui tient en r»>
suller. Elles consistent surtout en épais réseaux de fils de fer
barbelé, que les obus des canons rie campagne lordent ssnt-
iea rompre, que l'infanterie trouve alors intacts et que lès-
meilleures cisailles ne peuvent entamer.

a Invitiblcs, en raison de le façon dont ils se confondent
avec le soi naturellement 041 artificiellement, aux reconna:»-
sances nériennes, ces réseaux échappent aux coups de l'ur-
tillerie lourde dont le tir ne peut être alors exactement dirigé.
Il est, d'autre part, trop dispendieux pour être transformé en
un tir de zone qui, seul, pourrait peut-être avoir raison d»
ce» obstacles, »

Dans le « Bonnef Rotme » du a5 juillet, le général N.....

qui est un dea trèa rares écrivains 'militaires de Paris, qui
s'efforcent de regarder la vérité en face," écrit dans ud ir-
ticle d^ffilleurs rien moins1 que pewtmplc :

« Sommes-nous au terme de nos souffrances et de ne*
peines ? N'anticipons pu». La rttaisUiice allemande est
partout acharnée et il faut savoir reconnaître que si les alliés

d* l'Allemagne faiblissent l'un après l'autre (I ?) l'Alle-
magne elle-même a encore asaei de ressort pour faire front
partout et défendre furieusement, non seulement ses terri-
toires, mais enLOrc ses conquêtes.

u J'y insiste, car vraiment il est impossible d'accepter
qu'on leurre de quelque façon le vaillant peuple de France.
On ne doit p>is lui dissimuler les difficultés de 1s tache qui
lui reste eniore a accomplir pour arriver i la victoire, total».

«Je sais bien que, ce malin, M. Guelave Hervé, 1 ap-
puyant sur ce qu'il appelle un remarquable article du géné-
ral Cherfils, — le rapprochement de ces deux noms me ravit
—, noue annonce doc (oralement que 1 heure de la cavsleri»
ait venue et que les Allemands n'ont plus qu'a déguerpi''

«Je le voudrais bien, et — puisque M. Joseph Reinacn 1
pris soin d'informer le monde que lui aussi monle a cheru
— je souhaiterais le» voir tous parlir en tourbillon forcené,
chassant devant eux les derniers débris de l'armée slle-
mandc.

« Malheureusement, il en est qui se souviennent que '*
fuerre est une chose sérieuse, et qui s'indignent de M <lu#
oartaiu» n'en p»ilcitl£ucre sérieusement. . . . u

Finalement, citons un Jugement aussi autorisé qu'il"'
partial :

Dans les « Boîler Naùhriehten n le colonel Egli, »"eiefl
chef d'état-major suisse, «pprécie ainsi la situation créée psr
l'offensive onglo-française :

a L'avantage anglo-françaia au bout du premier moij
d'offensive s'étend h un front d'environ 36 kîlomitre» P1™
d'Albert et de 8 kilonrétre» près d* Péronn*. Plus vers «
sud le terrain gagné se réduit rapidement à 1 ou » "
mètre». En compuraiion avec l'ensemble du front •* »
territoires ennemis occupés par le» Allemand», et n«<P*
jrand chose. Il serait faux d'ailleurs d» mesurer 1# ,uCy*
d'après le»-kilomètres carré» de terrain gagné ou perdu, w
question est de «avoir s'il y a des chance» de venir 0"ul.
boul dei Allemand* au point de le» obliger i abandonner^
lutte ou à falr* au moins un grand bond en arriir».
raison de la tournure que la bataille » pris» jusqu'ici, et o
fait que les Allemands disposent cerlaineiirent de f°rte*. .
serves, notre réponse à cette queslion est négatif*- j&1
méthode de combat ne change pas, la bataille pourra dure
ainsi des année*, avec des alternatives d'avance et de reçu ■
de village en Village et de bois en bois; des centaine» a
milliers de braves soldats y laisseront leur vie, sans <]''° ■
guerre de position se change en guerre de mouvement ■ _
les Anglais lancent, maintenant déjà, des escadrons de c«v ■
leri» 1 l'attaque, cela est pour 1» moins prématuré et
coûte que du sang, sans avantage aucun. »

(
 
Annotationen