Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
1 Ju n 1*16

LISTE N° 175 CONTENANT 450 NOMS

(Reproduction strictement interdite)

Us noms m tëti ois oroupjs flésloneut us Endroits ou ss troml us prlsraofers dont les jobs suivent. — Lt total dus noms publies lusqu'au]ourd'tiiil si monta 1 environ 261,700. ,

Total des prisonniers français internés en Allemagne i 340,000.

GIESSE/J

(Suite.)

Bjssardou Jean-Marie, Souzy (RhAne), inf. 34a.

Blnnr biM, Flaury-n" Aude (Aude), »erg., mf. 80.

Slani 1,. - Henri, Pnri«, inf 34a.

BlaucfM) Maria, Gtaorac (Loaèro), inf. 3£a.
Èlatf Auguste, Millau (Aveyron), inf. ||a.

I; idenan Corentin, Dinnull (Finistère,), génie 6.

vohec Maurice, Dotons (Scinc-«i-Oi»o), cap., inf. 147.

éommé Pierre, Chanlenay (Loiie-Inférieure), inf £4- •

Bpcnpart Auguste, AIbi (lani), inf. .Ha.

Banamy Pierre, Méaiares (Loiret), inf. 80.

Donc* Froncela, TercaU P'yrénéei-Orienlales), cap., inf. 34*.

Bonhoure Pierre, Crama n s (Haute-Garoiuio), inf. 80.

fionijol François, Lyon (Rhône), inf. tain.

Bonnafou< Marlut, Villognilhoatc (Aude), inf. 80.

Bonnaioti» Pierre, Trébc» (Aude), inf. 80.

Bonnaric Victor, Agdc (Hérault), inf. 34a.

Bonnet FrocsL, flésisr» /TtérairH), inf 60.

Bonnet / jf'iins, Santal (1>i ■■ dog □ . cap., inf. Bo.

Bonnet Jean, Unions. (Aude), inf 80.

Çonnot Auguste, Sablonnièrea (Seine-et-Marne), inf. Jca.

Borde* Auguste, Arliiea (BaMCs-Pyrénécs), inf. 34a,

Borde* Coleatin, Toulouse (Îïte-Gar.), »erg.-four., tuf. iô.

Borde» Jean, Iioueuata (Lo^et-Geronne), inf. 60.

Ben» TouMeint» fiodec (Aveynan), inf. 34a.

Boseftrt Philippe, Ah (Nord), inf. 147.

Boale Françoi», Les Ilardcriea (Creuse), inf. 34a.

Boudou Elte, Blcy» (Area/ron), cap., inf. 80.

Bouiliet Adolphe, vViiu?le* (Ps*-dc CsUls), inf. 1^7.

Bouimou lAuii, Visieai{AvnyrDa), inf. 3-ia.

ataMilangcr GusUy», St-Donis-de-Gaatinea (Mayenne), inf. 86,

RouW-u i'awl. Le Poirier (Mord), aerg., inf. 147.

Bouyrie Léon, Le flou g a (Gers), «p., inf. as.

Rouyssiv F rinçai», Ara ni al et tTani), mf. flo.

Boy* «Vnre. luatstriU* (Tnni-rtt.srwime:. inf. 80.

Boyer naptiete, Narhonne (Aude), mf. 80.

Boyer Emile, Fi-.-ury-d'Aude (Aude), cap., inf. 80.

Brachct Fdoauarat, Outnfau (P«»-de-Calai»;, inf. («7.

Brariu l.m.ls, Gttui ()/*rul), oap., inf. aV

jfnsdotix Marie, Fyrin (CDrpAae), inf. 147.

Brc^cr Pierre, Cuéxiuuvr, (Loin-Inférieure), inf. 137.

Bretéuné Julien. ftamloa (Loire inferieure;, iaf. 65.

BrinetiK Isiuie, «aotasqgattt tur-HW (Fa»-de-Caiaia), inf. 147.

Brugera» Joseph, Chabrignac (Corrèae), inf. 147.

Brugere M»«malct, Argenteufl (Seine-et-Gise), inf. 80.

Brun André, Saint-Raphael (Gironde), inf. ao.

Bruneiière Narcïiaq, Hscheaenriere [YendAc), inf. 147.

Brunei Picrna, \%0 trUnte-Caroone). inf. So.

Burban Joseph, Quasaembnrt (Morbihan), inf. 147.

fisuum Victor, Marseille. (BouotMt-dm-Kh.Vie), inf. 34a.

Çaboussca Jean, Toulouse (flaule-Garonne), inf. 60.

Caddie G*et„ La Cbijfab«u>Crecy (S.-et-M..), oap., inf. 8ô.

Cndortc Adolphe, Vompaa (Pyrénéet-Orion taies), inf. 80. .

Ciel» LaitrcaL I3»utroonl {Mord), toi. 147.

Càffort loaeph, Cnuioi-Wincnfli» (Inde), cef>., inf. 80.

Calletcau Fugi^nc, Gi/êrande (Loin; Inférieure), cap , inf. 64.

Calmcl» Léon, Mouzieys-Tulet (Tarn), %vrg., inf. 80.

CaKet Ignace, Mnnlet CPyr'înée^-Oripntnlca), Inf. 80.

Calvct Ix>ui», Frajïac (Tarn), adjudnnt, inf. 80.

Cambra Antoine, Iïoque» (Haute-Garonne), serg., inf. 80.

Comhmy Camille, Wigneliies (Nord), inf. 64.

Camfiet Eugène, Cavalerie (fcveyron), inf. 34a.

Gamredon Paul, Bclpcrh (Aude), cap.-four., inT. 80".

Corbonnc François, Saurai (Ariège), inf. 80.

Carcasses Loui»,, Sainte-Julta (Haute-Garonne}, cap., inf. 80.

Carol Joseph, Jonquièros (Flemull), cap., inf. 34a.

Cnrrf NofI, Laval (\l;i\cnn"), cap , inf. So.

Carrieif Jchii, Alcl (Aude), cap., inf 80.

Carrure Lton, Sl-Gcmez-d'Otl (Avcyron), inf. S4â.

Carricre Louis, Texsac (Tam), irrf. 34a.

Carrière Michel, Chnlnore (Aude), cap., inf. 80.

Cartigny Pierre, Tiant (Nord), inf. €6.

Casias;nus Henri, Rivière* (Tarn), inf. fio.

CeetrHio Edouard, Alga (Tarn), inr. 8©.

CdFtella Aupu»tin, Marsoc (Audcj, «erg., inf. 80.

Caafera Jean, Maa-^renier (Tarn-rt-Cttronne), inf, 60.

Catlrras lenn, Toulouse (Haute-Gnrmvne), cap., inf. 80.

Caatro Paul, Halluin (Nord), inf. 1^7.

Catala François, Attnn (Ilaiile-Geronnc), inf. 80.

Cathclot Victor, Saint-Martilol (Crouae), inf. *4a.

Caudard Dé»iré, Courl-croie (Seine), inf. 34a.

CaujelLe Honoré, Cadarcct (Ariège), inf. S4a.

Canne* Emile, Rumj. (Audo), cap., inf. 60.

Caua Nmna, Perpignan (rST.-Oriant.), aog.-fouT., inf. 80.

Cavolié AnLoine, GrisoBci ~l err-rf-Cur. j, serg., inf. 80.

Cavayc Tcan, Monterai (Aude), inf. 80.

Caralé Paul, Colomiert (Haute-Garonne), aerg., inf. 80.

Cazoiilct Emile, Colliaurc (Pyrônics-OrionUles)., inf. 80.

Cesbron Auguele, Tout-lc-Mondc (Mainc-el-Loirc), inf. 1/17.

Chabrol Jean, Caubon-St-Ssuveur (Lot-ot-Gar.), inf. 80.

Chunaayau Jean, St-Fory-d'Aigrofcuillc (Hte-Gar.), inf. 80,

Chandelier Auguste, Maubeugc (Kord), inf. 147.

Ohanonat Jean,, Melon (Seine-et-Marne), inf. 34a,

Chaput Emile, Paris, inf. 34a.

CWciTle Jeau-BapLialc. Creil (Oise), inf. 8o.

Clurpy Xavier^ Montreuil-fou»-Bois (Seine), inf. -34a.

Chenoir Louis, Varadcs (Loire-Inférieure), inf. C>4.

Chesncau Paul, Olivct (Loiret), Inf. 80. •

Chichet George», Clatra (Pyrènccs-Oriontaiea), inf. 34a.

CiveK Henri, Aunène (Yonne), »erg., inf. 80.

Chunon Aug., Perpignan (Pyrénée»-Orientalea), serg., inf. 80

Ch'iT Sylvwtpe, Toulouae (Haute-Garonne), cap., inf. 60.

Cligniez Fhilemon, Remy (Oise), cap., rnî. 64.

Cloacard Justin, Saint-Cyr (Tarn), inf. 80. ,

Ooltes Soseph, Prunet (Pyrénées-Orientale»), cap., inf. 8o*.

OUucl Auguste, Bouille (Ardèohc).«af. 34a.

Cluiel Romain, Saint-Prix (Ardèohe), inf. 84â.

Cocltetel Henri, Vay (Loire-Tnferioure), aerg., inf. 147.

Ctxufrnet Fcrnand, Mul>y Sairil-I.ru (Paj-de-Calaia), inf. 1*7.

CTw»t«a Loon, Chooi (Ardennca), inf. terri t. 6.

Colomhîé Raoul, Mazamct (Tarn), Inf. 80.

Colombies Lucien, Nailloux (Haute-Garonne), cap., inf. 80.

Combes François, Gibcl (Habite-Garonne), cap-, inf. 80.

Compeni Jean Carrnssnnnc (Aude), inf. 80.

Condot Jean, Mezen» (Tam), inf. 80.

Constant Pierre, FounicU (Lozère), inf. 34*-

Corbinenu André, Bou^uenais (Loire-Inférieuie), inf- 05.

Cérttetllan Emmanuel, Seilles-d'Aude (Aude), inf. 80.

Corfu Charles, Glageon (^o^d)I ca[>., inf 1/(7.

Cormcrais Paliny, Cliûtcautliébaut (Loire-Inférieure), inf. 64.

Cornu Martial, Epinal (Vosges), cap., inf. 147.

Corrclte Charles, Saint-Menge» (Ardcnnes), inf. 147.

Cosneau Jcurg-Baptiate, Bolligé (Loire-Inférieure), inf. 64.

Coslc Louis, Perpignan (Pyrénécs-Oi ienlalc»), inf. 80.

Costes Victor, Compolibat (AvcyroDj, inf. 34aT

Gostille Charlea, P»*ape-de-Ilou»6illan (Isère), inf, 34à.

Cotard Rujrene, Trrguidel (Côtee-du >ardj, inf. i4?.

Cotta Henri, Aecon« (Ardeohe), inf. 34a.

Couly Henri, Saint-fJiristophe (Areyton;, inf. 80.

Courlchoui Arthur, Gruyères (Ardennes), cap., inf. f47.

Cousin Lucien, VVarmoulh (Nord), inf. 1^7.

Cousae Jean, Beauforl (Haiite-Garoonc), inf. 80.

Couzinié Antoine, Arfons (Tarn), inf. 80.

Coxic Henri, Boulogne-»ur-Seine (Seine), sorg niaj., inf So.

Cro» Paul, Malve» (Aude), inf. 80.

Culot Bunotl, Aubrechie* (Nord), inf. 147.

Curan Sylvain, Vwine» (Aveyron), inf. 34a.

Dnfatn Henri, Paria, adjudant, nf. €4.

Dalau* François, Maure* (Cantal), inf. 34a.

Dalcnçon Albert, Trigu&re* (Loiret), inf. 80. ■

Dalle Marie, Prinnejols (Loatre), inf. 34a.

Dasnon Alfred, Vil 1er*'Semeuse (Ardennes), inf. i4f.

Dando Augustin, Daueinan (Gers), inf. 80.

Dard Jules, Andon» (Ardcche), inf. 80. •

Dargeèn Jean, Toulouse (Haute-Garonne), inf. 80.

Darlaa Urbain, Foniorbea (Haute-Garonne), inf. 86.

Dauca Luoien, SerignaC(Torn-et'Garonne)> inf. 80.

Daug4 Albert, Vaiaaac (Tam-et-Garonne), inf. 80. . 1

rjauscac Joseph, Narbonnii (Aude), inf. 80.

Davasso Sinon, Thil (HaulcCaronne), cap., inf. 80. .

Daydé Pierre, Labège (Haute-Garonne), aerg., inf. 86.

Debrabant Ijéon, Hasnon (Nord), génie S. ,

De Qerck Gaatoa», Lcdeneel (Nord), inf. 147.

de Ferluc, Caudiè*-de-FenoutIlere» (Pyr.-Or^, serg., inf. 80.

Dcfontaine Jule», Mourillon (Loïre-Infericure), inf. 64.

Dcgang Jean, Koubaîx (Nord), inf. 60.

Degrét Paul, Fluigneux (Ardennes), aerg., inf. 147.

Dejcan Jean, Sacoatc (Ari&ge), inf. So.

Delanoue Julien, Teillé (Loirc:Inréricurc), inf. 147.

Delon Léonce, L'Union (Haute-Garonne), aerg., inf. 86.

Dclorl François, Saint-Aulaire (Corrèze), inf. 147.

Delpech llaymond, La Bastide (Ariègc), inf. 80.

Delphan Hippolyte, Canaevreux (Aisne), génie 3.

Delprat Jean, La Vignollo (Lozère), inf, 34a.

Ddaaul Henri, Ponl-de-Levignac (Aveyron)., inf. 86.

Dellmir Jules, Lille (Nord), inf. 147.

Denjean François, Narbonne (Aude), inf. 34a,

Dénia Henri, Pcxenas (Hérault), inf. 80.

Depot» Jo*eph, Camps-aur-Warnc (Seine-et-M.), inf. 34a.

Deprcz Henri, Fourmics (Nord), cop., inF. 147.

Déroche Eugène, Paria, inf. i47-

Derouv Jenn, Paris, inf. ao4-

Dcsarnaud LovU, Lunout (Aude), inf. 34».

Desliarbcs Denis, Iroyes (Aube), inf. 1J7.

Dnapnga Henri, Douai (Nord)j, inf. 147.

Dewarlineourt Femand, Arras (Pas-de-Calais), serg., gén. 3.

Deye Frunç-iis, Motucns (Tam), inf. 80.

Dhnupsy Clinrlc», Avcsncs-lc-Sec (Nord), iuf. 147.

Dorio Augustin, Seysae (Houtc-Gnrannc), inf. 80.

Douarchc Victor, Coursan (Aude), inf. 8n,

Doumcnff Piètre, Afereniont (Haute-Garonne), aerg., inf. 86,

Doumerc Etienne, Caatans (Aude), inf. 34a.

Dranty Honoré, St-Gcorgc»-».-Fontaine (Seine Inf.), Inf. tn

Dubaîn Alexis, St-Paul-cn-Paret< (Vendée), cap., inf. f>4.

Dubarry Marcel, MarLrcs-Toloaanc (Haulc-Gar.), inf. 80.

Dubois Jean, Laubcrt [Lozère), inf. 34a.

Duhut Robert, Paris, serg., inf. 80.

Duchénc Robert, Villers-Nir-Bar (Ardennca), mi. ilq.

Duclos Joseph, Da^ejean (Aude), inf. 80.

Dufau Jean, Toulouse (Haute-Garonne), inf. 80.

Dugué Henri, Boin (Vendée), uaf. 64.

Dumas Arnaud, Bcaumout-sur-Lcxe (Haute Car.), inf. So.

Dupouey Amédéc, Boiuaïka (Algérie), cap., inf. 80,

Duran Jean-Marie, Toulouse (Huute-Garoiwie), inf. So.

Durand Albertt Ftorac (Loeère), inf. .>4a.

Durand Joseph, Bodomc (Aude), inf. S«.

Durand Pierre, Denil (Loire-Inférieure), inf. rif.

Du ri eux Ernest, Kainbeattcourt (Nord), inf. 65.

Duasaussoia Auguale, Pans, inf. 147.

Dulerlay Adrien, Chcvry-Casaigny (Seine-ct-M ), inf. J4a\

Duthcil Joseph, Floyut (Crouae), inf. 34i.

Durai Ferdinand, Paris, inf. 147.

Durai Jules, Paris, inf. 80.

Edouord Germain, Outrénu (Paa dc-Caiais), inf. 147.
Eacando Jean, Lacorobe (Aude), inf. 80.
Espardcilha Emile, Coursan (Aude), inf. 80.
Espinasse Kmiln, Millau (Aveyron), cap., inf, 34a.
Estèbe Jean, U»aart4cs-Bains (Ariège), cap., inf Sa.
Eveno Auguste, Sablea-d'Olonn* (Vendée., inf. 44.
Fable* Pierre, Croi-«e-Méan (Loire-Infëriewre), mf 86.
Fabre Marin, Saînt-Bauzcly (Aveyron), inf. 34a,
Fagot Jean, Bclbèae (Tarn-ct-Garortne), cap., inf. Be>.
Fairro Eugen?, Champagne lei-Mara» (Vendée), inf. 65.
Falcou Auguste, Blomac (Aude), inf. 34a.
Falguier Alphonse,'Lagniole (Aveyron), inf. 80.
Fargue» Jean-Louis, Aiguefonrie (Tarn), inf- 80,
Farinean Charlea, Denein (Nord), inf, i4y.
Fauchard Alfred, Saint-Sotiplet (Nord), tnf. i4f.
Faucon Victor, Monteaie (Aveyron), inf. 6b.
Faure Carimir, Salvagua (Tam), inf. 84.
Faune Léon, Glageon (Nord), inf. 14-7.
Faure Marius, Bodomc (Aude), «erg , inf. 86.
Faut Pascal, Saint-Pulais (Bassea-Pyrén.), inf. 147.
Ferrai Etienne, Alfoitvine (Seine), inf. 147.
Fhiuder Henri, Laneuvil1e-sur Meuse (Meuse), «erg , inf.

(A iuive.}

. On ordre on jour inexiatani.

Le h Time» a «an i f»>éi* s psbiié un wélrgmmme deParia,
parlant du a ardne «in jour ^ui sursit été trouvé sur an
prisonnier allemand. Qot ordre est «oi-diflant daté du 37 mai,
e'esl-a-dire de la veîtlc de la grande attaque sur ù rive
gauche de i* Mous*. Le gineral von FalLanhayn, chnf 4e
l'état-major de Tarmee aUrjraande. ordonne aux oTCciars de
pousser l'attaque avec nm ojrtrome force et 4e ne l'arrêter
qu* aur ordre exprès du Haut Commandement, sans tenir
aucun compte des pertes. D'après le a Timn », ce» ordre»
auraient été exécuté». I.'Kmpereur serait arrrsi au front de
Verdun et aurait observé les effets de l'artillerie.

Celle JtformaLion du a Tuntt « est un joli rjctit échan-
tillon de la propagande mensongère, telle que l'affection-
neat J-n a Ivcrxuirc* rh; t'Allemsgue. Pendant toute la guerre,
le chef de l étai-majer -ùt l'armée do campagne allemands
n'a pa» »igsié un «oui mdn du jour. Un ordre du genre
ludique — qui d'aillcurt eercit *b»olument inusité dans
l'armée auoananda — ne saurait donc avoir été taouvé.
Fendant 4e» derniers jours du moi* de mai et les premier»
du moi» de juu\, TEmpereur ne se trouvait pas .devant
Verdun, niai» au front de l'Est. Avant et après, il a passé
ffuelaoe» jour» t "Berlin. L'in/ormatiort anolaixe etl donc
dt pure intention «ttt premier futqu'au. dernier mot et ne
peuvait <vjir qu'un trat : Tranquilliser l'opinion publique,
en Angleterre et en Franco, au sujet de» grave» éohecs et
* des lourds* portas, subit devant Verdun pendant la période
en question.

LA GRANDE OÎTFNSIVE RUSSE

. Le quartier de la presse des armées suatro-hnngioiie»
publie sis coininjuiiqué d thé du i4 juin, lequel réduit à te»
juitc» pEoportion» tas éiullelm» offic ici» russes qui, âpre»
avoir débuté assez modes traient, ont wudain tourné a la
fanfare.

Lot srGrJBiaUoau As œ» bulletins eut: eut dans les menus
détail», afin 4e ,par«Ure plus vraisemblables. Il est clair
qu'en parlant des prisonniers et du bulin «oi-ditaut faits par
eux, les Ru»»et peuvent publier le» chiffre» qui leur placent,
U preuve de la fausseté de leur» indication» n'étant pat pos-
sible dans les oircoruttanccs scluclle*. Le but de leurt exagé-
ration» ssn» bornes est d'aîlleur» absolument clair I

11 e»l ûvidant que, tiaiia un mouvement de repli, on n*
■aurait cMlnr que hctuooup de combattant» blessés au non
blessé» tombent entre Us m sir 1 s de l'ennemi.

Mais le quartier de ta preste établit que l'ememblc de»
perte» austro-hongroise» — morts, blessé» et prisonnier» —
n'abusât de loia 470» les chiffres qu* les Russes indiquent
comme rupréoaulsjil le total de» priionnier» faits par tux.
D'autre jiart, il est n»n maint certain que les pertes san-
glante» uca IVusje» qui, plu» que jamais, sacrifient leur»
hommes - .ut compter «t qui n "hésitent pat t lancer des
attaques profonde» 4e quarante rangéot; dépassent du
double ou du triple fensesnbte dot pertes outlro-hongroiaei.
Le quartier dt la presse austro-hongrois ignore oomplète-
menl qu'un général Hirtriclù«n ait été fait prisonnier I

qui concerne le butin que les Russes prétendent
*v«ur (sH, il est clarr qu* l'évacuation d'une position
■^enaoee ne ptuL te faire tans l'abandon de quelque maté-
riel, et que surtout »c» canons d'ancien système, dirticilei
* 4«alar w, ne ppuaasnt ètra mit en «ûrelé. Mai» aur ce point
encore, toi slurrruvliDii» russes dépaitenl toute mesure Si
»H nuis^ prétendant finalement qu'il» ont onfonoé le front
•utriobion dopuis le tVipjct jutqu'su Pruth, le» communi-
qué» austrt-hongrok» dtninent des précisions locales qur
démontrent que «uute «fllrmalion n'est qu'un» phrase.

Le fait qu'une aéric de Jocslité», dont les nom» revien-
nent dosnahi % tnais, c'e*( ii-dirc pendant la période de tlabi-
'»é at de calme «ur le front Ett, dans le» communiqués,
r*»te le terrain des opération» actuelles, démontre que le»

suocès remportés ci et 14 par le» Russes, grâce à leur at-
taque en masse, sont restés aans influence ««favorable tur
un* très grande partie du front autrichien. «

Pour porter un jugement aur ces opérations en eours,
bornons-nous h ermstnter que les résultais partiels obtenus
par 1s grande offeniivc russe ne sont pat le Dut essentiel
qu'elle poursuivait.

EN FRANCE

CON&XUL DE GUERRE ANGLO FRANÇAIS.

Le» journaux français du 1a juin nous apprennent que
U. firiand, président du oonaeîl ara ministres, accompagné

du général Roque,s, ministre de la guerre ; de MM. Clé-
mente!, nainietre du7 commerce, Denys Cochin, ministre
d'Etal, et du général Joffre, oommandunt les armée» fran-
çaises, a passé deux jours ù Londres.

Après avoir été reçus au palais de Buckingham parie roi
et la reine, M. Briand, le général Roques at le général Joffr*
ont assisté i un comité de guerre, auquel ont pria part, sous
la présidence de M. Asquith, premier ministre : air Edward Q
Grey, ministre des affaires étrangère» ; fIM. Baliour, premier
lord de l'amirauté; Mac Kenna, ministre de* finances;
Bonar Law, miniatro des cohmics ; Lloyd George, ministra
de* munitions ; lord Crewe et iortl Gunon, le général Ro-
bertson, chef d'état-major général, et air Dougla» Haig,
général en chef des troupes anglaises en France.

Ln note officielle déclaru que, aur les différente* ques-
tions soumise» 4 leurs délibération», les deux gouvernements
ont constaté leur complet accord.

Les ministres sont rentré* a Pari».

Dispensons-nous de rechercher ee. que M. Briand et ses
compagnons sont allés faire réellement a Londres, Peut-£tr*
l'apprendrons-nous un jour,
LES CARTES CORRESPONDANCE] AVEC LES PAYS
ENVAHIS.

Le « Petit Parisien a du 10 juin écrit :

On s'est étonné de la lenteur apportée par les services du
minislèrr de l'intérieur dans la remise des cartes qui sont
nécessaires pour! la coneepondanoe avee le» pdpulationi des
départements envahi».

Ces retards proviendraient des difficultés rencontrées
par l'administration pour la fabrication de» dîtes cartes par
suite de la crise du,papier. Néanmoins, le service en ques-
tion est ouvert depuis le 36 avril dernleTr

A l'heure actuelle, 840,800 carles-mcssagca ont été ré-
parties entre le» différents organismes chargés d'assurer la
distribution, et i58,aoo cartes seulement ont été remplica et,
expédiées par les bénéficiaire». (Répété.)

INITIATIVE.

Sima ce titre, 1s ■ Bataille » du t juin publie cet article, qui est
une réponse du simple bon sens b. ces politicien», qui so refusent
A voii les iaitt tels tju ilt> sont et qui t'apnUcjttaal » los voiler ds
leurs plirasos :

« Mais où sont les calculs des « spécialistes m, des ora-
teurs, de» écrivains qui, 4 l'envi, uuus montraient l'ennemi
comme étant t bout de souflle P

u L'ennemi, que ce soit a Verdun, dans le Trentiu, en
Macédoine ou dons la mer du Nord, s'offre lo luxa d'une
offensive dont lo snouèa relatif ne peut être contesté sérieuse-
ment, au raoiiiB ls euoeè» relatif strictement militaire. Nos
poilut font merveille en Argounc, mais ce sont les Aile*
mands qui, neuf fois sur dix, moulent & l'assaut.

u Les Italiens se replient eu bon onlie, sans doute, mais
l'initiative des opérations appartient à l'état-major Au-
trichien.

«Le corps franno-nnglo-aerbe do Serrait constitue un
bine respectable, mais h-* adversaires annoncent qu'ils SQ
proposent de l'attaquer, et déjà les Bulgares prennent po-
sition.

« Les marins anglais ont obligé, dît-on, les marins alle-
mands 4 regagner leur port d'attache, mais, a considérer
l'aspect de l'engagement naval tel qu'il ressort du com-
muniqué anglais lui-même, ies Allemand» ont « manœuvré »
de telle façon .qu'Us ont pu revenir chez eux apraa avoir
infligé à no» alliée da lourde» pertes.

k Tant d'activité chez les autres sst interprété par lea
optimiste» 4 outrance — endormeur» dangereux — comraa
la commencement de la fin. Ht expliquent l'esprit d'effen-
aive des Aii'tm bulgare»-Allemands par le désespoir et l'af-
iolement. C'eat un point de rua. Mais pour peu que ce
désespoir et cet affolement continuent en produiaant tes
même» effet», notre patience dan» la u préparation de l'effort
ultime n et la préparation et l'effort lui-même arriveront
quand on n'aura plus buioin d'eux. Ce n'est pu a'énerver
que de remarquer que, depuis deux ans, on nous dît : a Le*
autres étaient prêta, pas nous ; nous nous préparons. 11

« A faire tramer cette préparation, 4 donner l'impres-
sion qu'on n'en parle si haut que pour mieux se dispenser
da la nltcr, on joue gros jeu, parce que l'ennemi ne manque
ni da ténacité ni d'audace et qu* le moral qui, oh es noua,
est la facteur le plus important, risque de s'affaiblir, pour
ne pas dire plus. »

NOUVELLES ' DIVERSES

L'heure d'été- en France.

Voici la note officielle qui a été communiquée aux jour-
naux français par M. Malvy, ministre de l'intérieur :

u Dana la nuit du mercredi i4 au jeudi i5 du courant,
è 11 heures du soir, toutes les horloges publiques (horloge*
de* chemins de fer, des bureaux de poste, de tout les éta-
blissements relevant de l'Etat, des départements et des com-
munes, eto...) seront avancées d'un* heure.

Leur aiguille passera brusquement de 11 heures 4
minuit.

L'heure ainsi modifiée réglera pendant l'été, jusqu'au
1* octobre, tous le» usages ordinaires de la via. En particu-
lier, les règlements de police concernant l'ouverture et la
fermeture de» établissements ouverts au public seront
sppliquéa (ans modification en »e conformant k l'heure
nouvelle. ^

La gouvernement prie lo public de bien vouloir avancer
toutes les pendules et montres d'une heure pendant la nuit
du mercredi i4 au jeudi i5 juin.

Le but principal de cotte mesure est d'économiser chaque
jour uno heur* de lumière artificielle et, par conséquent, de
réserver 4 la défense nationale une quantité considérable de
charbon et d* pétrole actuellement dissipés en éclairage
inufile.

Tous le» Français auront 4 eceur de se prêter a une
réforme qui apportera k la France un surcroît de ressource»
dan» la lutte décisive qu'elle soutient pour la civilisation et
1* droit (1) ».

M. Henri Coûtant dicpaiu a Cumlères.

M, Henri Coulant, député do la Seine, incorporé sur sa
demande, en quslité de sous lieutenant, dan» un régiment
d'infanterie, avait rejoint, il y a trois semaines environ, le»
première» lignes françaises devant Verdun I e a8 mai der-
nier, ton régiment prit part k un assaut k Cumicr-ct.
Depuis, on ett resté sans nouvelles de lui.

Contra la littérature senaationelle.

M. Victor Snell raconte, dans Y u Uuma/nlé » qu'un li-
braire autrichien a été mi» sou» séquestre, un libraire qui,
d'aprè» 1' u Cfe'uure n, n'aurait « que trop corrompu la jeu-
nesse française en éditant les publications Imbéciles qui l'ap-
pellent n A'icfe Carter n, le plu» grand détective d'Amérique,
et Nal Pinkerton, s le plu» illustre détective de no* jours n ;
un 1 \'i':t nry*i^rieuj, iej F.tranfjleurs de New-York,
l'Armoire aux Cadavrct, lt Policeman assassin...»

El M. Snell oontinne :

K D'accord. Et pour do tels méfiais le téqueslrc est
assurément uns peine encore trop douce,

a Mai», une fois bulayé devant celte purte germanique,

si nous nous occupions de la nôtre 1

«Car, enfin /Wc4 Carter et .Vas! Pinlirrinn n'étaient pas
traduits de l'allemand * On le» écrirait est frartreis ■ Et
puis... n'avons-nous pa» oontinité ? N'wona-noara pas vu le
s Matin a publier — arec a»ael renfort 4'uaapndetite ré-
clame 1 — aes farneux JUyaf&rs qu'on retrouvait dnatt le»
cinémas ? Croyec-vou» pa* qu'un boa séquestre sur Ban.iir'
Varilla et son feuilleton eût été, au srtoment voulu, du plu»
heureux effet ? Ce n'était pa» la loi, je tau bien... mni> pré-
cisément cela prouve qu'elle ne «aurait strfisre k tout.

« Et lea Vampint ? Et tant d'nuire; mornes sotUseô aux-
quelles une censure trop complaisante donna sa tacite
approbation ? 1

« ...Nous somme» quelques-uns qui n s*ions pas altendu
1a guerre pour dénoncer celte a littérature it frelatée. Quand
comnoenooreut les arsene-lupinades et ancres malsaine» tur-
lupinades, nou» avions bien prévu ce qui arriverait. C'est
arrivé ; le mal t'est généralisé et le séquestre de (Vieft Carier
n'est guère plus qu'un... carter eur une jambe de bois.

« On m'objectera : Et Gaboriau ? Et Conan Doyle ?

« Ce n'est pas du tout la même, chose : parce ente l'atilcur
de M. Lecoq et de Sherlock Holmes ont dépensé dans leur»
œuvres infiniment de talent, a

Noua constatera «imauerneiut que l'AHetnagnc n'cet pour
rien dans cette affreuse littérature du genre do a .Yirfc
Carter » ou de « Lo r>rmirwî du sfom/e ». La vraie patrie
de ces » détective s tories h cet l'Angleterre, le pays où, il y
t longtemps, vécut Shakespeare.

L' ahujnanilé» de l'Entente envers le Monténégro.

D'après un communiqué autrichien le mélrr-pcilrle du
Monténégro et le président de la Skouptchina ainsi que les
hauts dignitaires monténégrins se sont adressés k FacvbassY
deur des Etats-Unis k Vienne pour le prier d'intervenir
aunrès des gouvernements de l'Entente, afin qu'il» autori-
sent le transport de vivre» pour la population civile du
Monténégro et des magasins du gouvernement m^nlérh'gnn,
4 Saloniqtio, k bord d'tm batean neutre, juaqu'k Anliinn.

Le» ministre italien des affaires étrangères a fait savoir
par l'entremise do la légation américaine a Rome h la léga-
tion des Etats-Uni» à Vienne que le gouvernement italien
n'esf pua disposé A Mttofaacr le transport «> UuHI a/ipa--
(rn«n( M nfnntcrvéVïro, à Jlnfivari. s

Le Roi prisonnier et la population cinle exposée 1 U
famine ; on ne soumit mieux illustrer la fanien-** rr proie
ton des petits peuples » demi «c vantent les n chtsmwta*»» du
droit el de la eh ilisnUm n !

Ce qu'il ne faut paa croire sans réserves.

Que u chaque jour, drj unifions u> levant* Je légumes
frais parlent pour le front a.

Cotte information, donnée par Unis lei giandi qu »li-
diens, est de nature a épouvanter nos poilus Pour roiiiam-
mor ces stocks, chacun d entre eux serait, en tfTet, obhgi-
de manger chaque jour des milliers de' kilos de légume*.

(« L'GCtivra ».)
Le Prix du •> récit de guerre »

Nous lisons dans I' v Hum «mie ■ :

Le n Pépite it, journal du front, a institué un r/jucoura
entre les journaux de l'arrière. II récompensera, dit-il,
celui qui pres'jntera I" plus abracadabrant des a récits de*
guérie » : fit il précise avec une ironie cliai Miitttc ol que
seuls peuvent se permettre cevut qui y sont à l'é^srd de ne*
littéraleur» et soiu-h Itéra te ure du teriiioire:

« Noue voulons porter d» ces aéuuranlcs souveDira, où l'on
voit les bleaaéa demander au major : 1 N'est-ce pss que )e serai
gu*n tlans dix minutes pour que je retourne me baltn- ' ou
l'on voit le» soldat» jounr aur carte» sous les 380, contenta d'Ctro
sales, i! avoir des poux : de toutes «es Bgeiides pour image»
d'tpinal qui resaosiblent autant A la vie du troupier qu'un sou»-
marin bocJio k un Bkilc du mut. •

Le prix?.. Nous lo décernons, provisoirement,
a Matm » r.irnntaiit en prosse» lettres que les Russes ùtaiev
(i à cruj étapes de IWliu ». Mujs peat^tre d'autres j
même onl-ili fait mieui dqiuis. Attendons le jta
« Péptre ».
 
Annotationen