Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
SS Juin 1916

QAZEXXE DEB A.RDENNES

LISTE N° 181 GOIaTE^AWT 4B0 WQMS

(Reproduction «triotement interdite)
Us «us ■ lit! les uroepes Alpin te «alroils nii sj MM les prlsernilers -tel les nom suIveuL — Le total les noas publiés |h*n4wTH n

Total des prisonniers français internés en Allemagne ■ 345,000.

i «mitron 263,800.

GIESSEN

(Suite.)

MM RoneVV, Perh-Oué-nlly (-KeTne-M-). 128-
Mialba EHsée, Viana (Tarn), inf. terrlt. 322.
Micaud Jean, Parie, oap., ont. lerrit. S22.
,$Kchel Pierre, Her*pian .{Hénaull), lui. terlt, B22.
Mtobel Ïaerre-T'., Casttaln-mi-de-Gera 'fHénrnît), Inf. lerr. SU.
:jani*t lirais, Castzre* (Tara), inf. tarait. «32.
ftWInter -Auguat*, Franquai'îc rTarn', ml. territ. 'tSUZ.
IflïoTînier ftaymond, Bézier* (Hérault), Inf. territ. H?2,
^irmeoinble Wartos-Ismael, "La •Perrfflie ^9eine-ïlit.), inf. 11»,

SHflraçné Marins, Douraroe [Tarn), dnf. "territ. "522.
najan Looia-Jolas, Fécanip (Seine-inl.}, 'inl. #29.
Mott* Guatawe, Mnntrsuil (Soir**), iaf. 'territ. X22.
MooTJb T*ol, ■Oamnisoime (Aufle), Jmf. territ, "322.
4jIow*B.u'!P!iwre, Condom (TJera), lai. ierrit. 332.
tSirbonne A., Pr*fle9*axn^Vera»*xrbr*a f,rïcr„), int *err. SJf.
îîaudsn ïeanJêwsph. Marseate (B.-aa-ît'h.), int. terr. 522.
fïlau Alphonse-Fr., Givres (Vendée), Int territ. 322.
«4gr« François, St-Affriqua (Aveyron), Inl. lerrlt. 322,
J&ougarède Joseph, Pouget flKratftt), Inl. territ "S22.
• ttemri, Le Hôvre *S*hïe-ant,),'dnf. 329.
• AJrfittnia, Basson (rWsralt), M. territ.
rOwm/Sl-Ceaia <Serfie), oap.,. Inl territ, 3fe2.
liai ai y Joseph, Vaiauiroque (Tarn), tuf. ienCL !322.
^*fJa lair.s-Victor, Drisses (Areyron}, *d. lerrit. 422.
WflDVAt iln^eph-ETrrîle, Dessenon vHeTOBtt), lut territ, 31t
Sanis FrBnaoi*, Léderquea (Aveyron), inf. taTrït, SS2,
■ïfcpuïi Jates, flVyr'ig-oxis fTarat), jnl. ferrât JK.
•wl ^*opl>A-iig*Bt*, FregevSle (liin), >i!rf. ierrtt. îiî.
"lar/Bn. WtotfL., St-Andre-d'Aany {VMÉM, *iT. terrU Ml
l*oû Fernand-J., MurvièWez-Béziera (Hérault), inf. terr, 3*,
kndufl Ernest, Le Havre (Seine-Inf.), Int. 129.

iad toaaspVLiirSeai, Fdc&nap '(SdmCMt), !»f. 129.
rlar Louis-Auguate, Le H&vr* (Seine-Int.), cap., inf. 128.
irrou Laurent, Mancîet (Gers), Inf. 129.

[ppou Alphonse, Cfebasan tHÉrmftt), lut. terrtt. 322.
e "Basile, Valir, IHératflj, Inl
rôti Bi^IjDtiia, Gavermc <H*rwfly, Saï. terrU. Sïï.
iDon Pierre, 'GomB^se-Gare -(Sc-îpo-M-C>i*c"::, aerg., Int. 12B.
Sfcdi Eugtne^Gumaume, Démenai ^Hérault), tnf. lerrlt. 322,
Pbch Joseph-Simon, Wontpe71*r (Hérault), inf. territ. 321
Éton Henri, Lt a*?re (Scine-InJ.), in/. 129.
PÙtM Françoii, P«yrens (Atrde), inf. territ. 322.
Blatet Adrien, Tflmniri-'Mage (T*rn)i cap., int. larrlt.'îîî.
Poitevin M'ir:usJ, BarbetUUKM ^.<«rlu-Hhonfl), inf. terr. SA
■onchout Joseph, flournay (Seine-Inf.), int. 129.
ion* A.-Albc.rt, Utcim {Hératftt), Int. territ. 322.
Boull Jean, M,,!andier tAwier, laf. territ. S22.
Eujol Piecrw-Marina, Gareassonne (Auéa), inf. territ 322.
Querment Raymond, Maisona-LaTIitte {S.-eVO.), cap., inl. 1*,
□uinlaine CamlttasJtiHe, Pn?1et ^Manchel, Inl 129.
fiamond Pierre-J., Roccniessels (HerauU),' wei^., anf. .terr 331.
Havida Joseph, I-sel (Aude), inf. terrtt "SB.
&aynaud Jenn, Les-Rayntada {TaraX tertflt ftt.
fiaynaud Joseph, Viai {HftranTt), inf. ieHtt. ^IE.
Raynaud Pierre, Montferrand (Aude), Int. territ. S22.

Régi Fornand-Adolphe, Srran fHértniU), 'inl. territ. 322.

Rôgy Honri-U, Montredon Labessonnlé (Tarn), inl. terr. 3tt,

Renoult Louis, NeuIchatel-en-Bray (S.-Inl.), inl. ÏS9.

Rtvlllon Victor, Pari».- 'Inl terrtt '322.

Ricaud liouls, New-York (U. 'S. A.), -inl. 129.

Richard FrainçeiiB, ïj^vin (Poa-de-Oalaifi), Inf 129.

Rieu LoTris-Prédérk, 'Bordeaux (Gironde), inf. ternit. 322.

Hivernale François, Mm-at-s.-V6bre (Tarn), -inl. territ. 322.

Rive» Justhi-Labin, Sl-ThiWry (Héranll), inl. .ternit. 622.

Rivet Jean-Bapbiste, HJïvre (SeUWni.), inf. 129.

Rodrigue Mairrlce, Paria, serg., inl: KR,

Rolland Jenn, Periora (Audc>, inf. territ 322.
Rotpjigny Paul«enri, Fd-eamp (Seine-Tnl.),'inf. 159.

Ronanet Elol-Lotiis, Riron fïTcrault), -cap., fftf. terril. 1322,

Rouanet Pani, Lncomhea (Tarn), tnf. lerril. 322.

Rouch»ray Julien-André Yèvres (Eure-et-LfMre), tnt T29.

Roumégaa tonis-Jos., Béïiera (Héranît), -^nf. territ 322.
îRouqaajTOl Marcallin, llocfrnefort (Awyron), 'iwi. 'territ. 321
«ouquet'Eloi, -Soubes fHéraruU), inf. lerfit. 822.

RouqucUo Joseph-MaiiiT?, Cornus (Aveyroni, Mt terril. 321

Roua^cl -Eugène, Graville-St-Honorine (Seine-Inf.), -inf. ltl
'Bagnes Auguste, Cabrierettes (Hérault)- inf. territ. 322.

Saiaaac Joseph, Crémade (Tarn), inf. territ. 322.
• Ramtfer iLéon, Malanay ■(Spine-dnf.), int, T29.

Segonne Antoine-Jean, Azillanet (Hérault), Inf. territ. 322.
Wégniér Pierre, Vittrre (Tarn), tnl. ternît. 352.
"Rendras Frttttç#is, ^roTvHïtTran ttteratiU), -csp., Tnf. Vtrit, 3S2.
«Mîécal Aî+ihtrr, Kflvr? '(Siiiie^Kf.), tnl. 1S9.
•énegns Attguste, Mazamet (Wim), 'inl. twrit 322,
««négaa J&sapft, -Soogué <cr«m), tnf, -territ.-322.
-Bignier.Jean, Vlgarié (Tarn), -inf. territ. 322.
Soulard Louis-Auguste, Paria, inf. Î29.
SouHé Jacques, Hiviés (Tarn), Inf. territ. 322.
15owTié Louis, "Bêrignaïi {Tïérarflt), Inf. tcirit. 322.
■"St-TJenis AlprfoiTBe, Mslcux (Calvaflos), fSt. T29.
•SWjflran-Waflfî», îseHavre fSelneW ), M. T29.
Tatffln 'fhntle-ftHtl, Paris, tap., tnl~T?9.
"ïaUet A-U^aste-^aïaMeH, «t-T*Wiia fSSirfc), «f. 'T59.
Tamaht SyïveSn, Gapdenac '(Aveyron), tnl tÊttUi W2.
Trteseiro Emtte-IO,, Olanrac (Héraoît), icap., *nî. lerr. 321
Tarral ATbert-Eûtsaerd, Flairry (Aude), inf. -territ. ■*£2.
Terrai Pierre, Brassac (Tarn), inf. territ. 322.
Tayseeyre Jann-Louia, Rouon (Tam), inf. territ. £322.
Thnwfnlet Joseph, Tarrinquie (Aveyron>, ïnf, territ 3S2.
Thftron Joseph, Olonzac (Hérault), 'oap., inf. -territ. 822.
Thierry Alexandre, Breui Iles-Gare TSedue-et-Oiae),. Tnf. Ï29.
Thieate Piom, îMnel jMeriroït), inl. torrit.
'"I^roamts AMgaete-*eaeph, ïie Wan» (Sarthe), tnf. 129.
"Tboiiv«rei Mtti, LarTSéef'--'R*ii^^es-Trotta î#ura),*ïï. territ. n.
Thnlllier ttïphonaa, i« «ftvr» •fSeine-ï-nférimire), inl. 129.
Tftmiiûlawd .#oseî*i-Psnil, Lintot (Sne^rriérienre), *nf. 1W.
Trawers iwcta, QrilnéviUe (Manche), icrgent, Inf. 129.
Traverl Armand, GolW-iWe (Manche), inf. 129.
Trenchand, Isidore-Frédéric, Hattenville (Sne-Inf.), inf. 190.
Tiftrettiii Lvaria, Peais.ftif. lentt.H2.
Trlcand Léon-Jean, Nozay (Lolre^Inf.), Inf. 129.
Tujagua Albert, Mazerdlles (Htes-Pyr.), serg., inf. 129.
Vaîada Joan, ,Si-Mathien-Tré«iers ^ilera^), tnf. territ 321

Valentin Joseph-CL, St-Rome-du-Tam, (Avayron), Inf, t, ïtl
ValetU ÏUenne, Lacnune (Tarn), inf. territ 322.
Valettt Pierra, Mudai*on (Hérault), inf. (erril 32*.
Vallin ,Georgea-'T>(m, Elrrtat <Sfine-TnT.), inf. 120.
Vallin 1«»rcêl-WaurTee, he Ilflvre '(Soine-lnf.], -iht. 129.
Vareilhes Joseph, Cauasc-de-Ia-Selle (Héranlt), tnf. -terr. 311
Verdiore Charles, 8t-Pierre-en-Port '(Seme-Int.), inf. 129,
Viala Auguste, Jonqu^ces (Tarn), -tnf. terrtt 322.
Mais François, Agrareloup (Tarn), inf. territ 322.
Vidal Albert-Jules, St-Génicz-<TE)lt (Aveyron), Inl. terr. 8Ï1
Vidal J.-Camille, Colombltres-s -Orh (Hérault), inf, Inf. 8*1
Vidal Pierre, Lavnlette (Aodc), inf. territ. 332.
ttkt Pierre, Ifctanrmtft-TIaatpnul (Tarn), aerg*ma].,1nf. t tS
Vidal Pierre-Jaoqaca,'Ccple (Arfde), inf. territ. 322.
ViBal ThimotWee, Fraisée mérnult), inf. territ Î52.
"Vidal ZwpWrin-Krnest, AfcHîinfct fHéranît), Vit territ. Bl '
Vieu Pierre, Etale fflenraK], «ni *errtt. «2,
Viger Félix-Gustave, Vil'eqnter -(SeineJtnl.), tnf. 1Î9.
Vigreux Albarfr-Delphin, Louve-tot '(Seine-Inf.), Inf. »2t.
Vigoter André, Béziers (Hérault), Inf. territ. 322.
"Vilalta Jrmeph-Tranz, Béziers (Hérault), Inf, territ 322.
Vinccn» P. "St-André-de-SangonU (Pférauli;, «erg., ïnf. t SU
V^gier Renf <lmri, MMRIbn (Gnlvidos1, inf. 129.
^Msm Emîta, He'ctot-lts-Bwtt» (Sein^-Tnl.), -înf. fO.
Alrial ïesn, MaTarrret fTafn), ttl. S22.
Anuél Antoine, Montolieu (Aude), Inf '322.
-Antoine Henri, Avignon (Vaceloee), f|<eme 7.
tArgwel BapUsIt, Rlqulirla <A-r«yron), tnf. >3H.
Arléry Henri, Bueeac (Hémnt^, inf. 422.
Arnal Joseph, Montpelh'er-fHéraoît), inf. 322, e
Astor Justin, Arguea (Hérault), tnt. 322.
Aubert Eugène, Orange (Voucluse), inl. 129.
MBltentia Chartes, SSOuen-Oee-Chairqis ïEurfl, 'Inl 121
ARRRjrîer WerTe, Bt-G*rmaln ((ChareTnfc), Ihf. 322.
Aomélas "François, Avfrne (H£rault), Inf. 322,
Barre Jean-Cyprien, Osait (Aveyron), inl. 322.
Carton Fafelm, %o*aro- <CwM),m. Bl.
^Basoou Mariaa-GeleWin.^tontpether (itéraatt), *nf. f32t.
"Rauvmfa Louh, Lesaey-Loaeey (Cher), inf. 189. ^
"Bei Panlr Martnli (Aveyron), inf. 320.
Bec Sever, Aspieres (Aveyron), Inf. 320.
ïfhffiqtiet Xugène, Cerevîen fTarn), In!. "320.
'ftowT -v?ïïWaTe, Pnrnorssbn TBa^s-Alpes), rtcTton Inïîîw.
'MwniW Atex*trnt«, Taché (Vferriw), tnf. *îî. •
•«SRawflTMfi^»*», Vwmt vGHarettte), %if. SB.
Boitrella Alfred, Bthorel (BNrîe-ïrrTfrrt«M),-4nf. «t.
©onWace *»w*d, V*bre -(Tarn), tnt. t3S2.
Roagorau Joseph, Miion (Tam), *nf. 322
Bouillon Antoine, ■Epirwc (HéraaM), tnf. 322.
Rouissent Charien, St-André-de-Sangonie (Hérault), lai. SA
Bouissou Pien»v Montpeïtier THéranlt), inf. 3Ô2.
boulet Louis, CoriTlac (Hérault), ihl. 352.
Bonloc Auguste, Camps-la-Granviîle (Aveyron), inf. .Tît
Bouqwtrel Tlené, St-Andre-He-Messei (Orna), 1nf. T29.
'BoiirTelly Tu tes, Fcrveau ÏBCuches-du^hone), «ftftrle 7,
RWBWqwftt ïost>ph,HrfcqTnVa (AveyWft;, tef. 3K.
Bousquet Létfa, lleyatlqn 4fA*nyTon), Inf. 922.

Pterre, -OeUmeuTe f«ér»aU), int. ^

Bray Désiré, Cellier (Sarthe), génie 7.
Brland Pierre, Savehay (L6Ire-Inf.), 'ùif. 3B2.
Brochard Alphonse, ït-HIlatre-^e-TaTmonttVcndée), inf. 322,
lïrunolU Félix, St-RaphaBl (Vor), génie 7.
Brunier Jacques, Longeville (Vendée), inf. 322.
CadzcrgneB BUM, Florac (Lozère), eerg.-foOr., tnt 321
■Galmel François, Bt*ié« ('Hérault), Inf. 322.
'Calmais Jowph, Veval (Aveyron), inf. 322.
Calvayrac Edouard, Corneillan (Hérault), Inf. '-SR.
<*amaïy rTcnri, Fîrrn! (ATeyrfm\ -cap., fnt. K52.
tance J«in, L«ftVe ÏMe*ft<U), Tnf.
Caramel Victor,. Môntpten ^AWyron), inf. 1T22.
Carrlé Germain, "BInec ^Rhôrre), inf "322.
Castel Victor, Nfce (Alpcs-Mar.), cap., géwte 7, ^
■Oavallo Marias, Antibes (Atpes-Mar), «?*!rle 7.
Caylet Elié, MaiMsac ^Aveyron), !nt. *22.
Oizals Raymond, B*ri*Ta (Hérault), Inf. 322.
Clémenté Damlan, ÏMhrls -(Mpea-Mar.), ge«\e 7.
Cléri Alphonse, 'Ge&ci <(<3eJmAat), '-cap,, ftif. 159
tJtÇrmrd -Gawon, Le rTavre ^Beftre-ftiï. ), 1W.
Corfittee 7o«enh, 'Bt-Eerrfin (Aveyron), inf. M2.
Cousin Marcel. Condekerque (Nord), Inf. 129.
Couvlgno Michel, Ofnjac (ATtfyron), ftif. 129.
Crftpin Albert, Tourcoing (Nord), bit. 129.
Qoehemore AMMldra, '6le«.*téle tRaTe), 1ht. Tî9
Cro* Joseph, Herpiau (Hérault), inl. 322.
©mlbin Henri, «Jalaac <ATiywm), tel. Xt2.
fcatnriehe MaWel, %ttne (Atgefte), fnf. TÎ9.
■Deeup Martus, 'MUtau (Aveyron), Ihf. "522.
Delenz* François, Villeneuve-Loubct (Alpes-îAir.), génie 7.
DfclHei Julien, BaaHde-lTîvcçae (AveyTtm), tnf. 322.
remettais Pierre, LongeMîle (6ehie-Tnl.), Rtf. 1C9.
Detic Géleutin, Brognie» ^Aveyrcm}, Bit. «5.
T5ot!cM Françoli, •Celle tPwy^Je^Dôme), ^én*e 7.
Droit Louis. Paris, 4nf m.

fhiboti A., «rh/ïnf. t23.

Duchemin Gaston, Pont-de-l'Artfce ÏEnft), trap., 1ht. T29.
"T)n]on RemaM, "Espalion (Avftypcn), Ihf. WR.
TÇsrorhfac Henri, tâîmon (A^TOn), ihf. ÏK.
Teuîîlu Aofrolte, Mah»e (Setne^Oiae), «e*g., inf. 322.
•TNqWet André, "Fecaanp (Sein**!**.), inf. Ï29.
ïïnrry Ueorfe», Oarry -(SetneJInî.), ftif. 129."
Fmmer.t Paul, <Qlg«sn -ai^t , «eag.JmaJ., tel. ? v
G«i>-. Frrlle, r*-v
Otlrriier Eîié, Toncerie fFarn), lut. tî.
Galmler Louis, Ventrnn ffarti), Inf. %$.
Oatttar ¥;nrHe, "Rrousee (A\*yron), fnf. 122.
Gaftttn Trançeïs, Vabre* <A>eyWïn), ir.f S22.
Garcin I.-François, Ricy (Ba>»»e>Alpee), g^itte 7.
Garmer Joseph, Versailles (SetteB-ét-01*e),'ihf. "Î29.
«Oarot Robert, Golomfces (Sein*), inf. 129.
Outtaldé JWïtOntoï, t)ragutgnan r\'nr\ w,., ^dttfe 7.
Geniesz Pierre, CaaeagTWs (AHfyren), Irrî. Ws.
Cettly ïean^fTB.^tonrTetT^rr^Jet-srtAj. ^etç^ 322.
Wntes Ijffffls, Poreobaft (Hensmit), «Wg.-Tctir., fnf. iSR.
Girard Vïncem, Mars311a^80ea^!»r%ïftt),'ii*rg., 'iaf. *!2.
Gleizes Jean, St--Miehel-tie4ftmee <Aue*e), cap., tnf. 322.

(A aatXrMt )

a donné sa démission. Le r*i a «uhatçé M. ZatMans tic consfi-
tuer un nouveau cabinet. -U. Cniians prend kfc aroerre, et,
provisoirement U snanne, *1. ^hallil Jet traennes.'llï. îlegrij

les communications, le colonel Montférato la justice, M. Le>-
dsrild l'instruction publique et "M. Câlligas l'économie natio-
nale. M. /...imia et *"-s oolle^ici ont déjà prêté serment.

La Grèce s'est incliné devant la force —, -sou* la menace
4» famine qui, vu sa situation «j^ographrufiie «t ïconomiqua,
eût été plus efficace que le blocus de l^ilcmagns 1 'Mais !«
jugement des Neutres indéptxidanit reste l&r» comme 'celai
de l'Histoire. Ce jugement ne peul que rttîïier ce qtte vient
d'écrire 1a it Tagwacht » de Berne, qui n'est nullement sus-
J»cte de eeutwnep.is liot-lilcs envers les Alliés. Cet organe
démocratique écrit :

« Jewini* ewcore. dens 11th*eâre d'a*ewoe guerre m ulti-
matum rniv ■ brutal «t sws: *sjnol)le n'u vu le jwr, Au lieu
de déclawr fircnfihenicnt ce quelle veut, l'ijntente t'abrite

hypocritrriii^nt rieriifrc des raisons tle Àroit ti des motiïs

oonstilulicir'iiels, alors quelle'Joule auxnicda canstitutîon «4
liberté____

/Vous protestons contre cfltt violtUan motiïe du droit et
de la neutralité. Nous prôlertùns parce troe l'-acoeptîilion fle
cet ultimatum ne serait pas smlerripnt .un oïrrragOà H vérité,
maii parce que noire propn? ^a^s en »ulriritit les tic«s<quen-
ces. CcUe .Tititude do ITni^.Ue i lVpard île la Grtce, eHe
pourrait biiia l'adapter un y^ur contre ta Suisse ! »

Le a Jowmal de ■Genève ^ Î7ii-w»i*me, tkmt tes fysaipathiEs
pour l'Entenle-nt aowndfcawnt, ptmrtsnt pas de Vomes, sembla
avoir épronré le beeoin de iW^rajer qupîqwi; -peu responsa-
bilité et d'attBRfertft conseienre « menlrc ». Ge journal écrit,
«i effet, flhÉM te nomtro du ii j«ïn :

« Depuis neuf mois lo Grèce eonncïf toute*, tes iprcuixi
tï toutes les îtfÊmâtÊHMt. "Son terrrtaire etf-envahi, m Ifc*
otcliaces, Salnnitjiit oM administrée par me mjmie. -étran-
gère; depuis le »i hAi, -ses eôtet -toni blMju&i ; l'étranger
lui impose Un tgouvememmt ; ion peupte «at crvaliement

divisé. Tant àc malheurs ac pettwmt queticiis ««auvoir *n
faveur d'un paye que nou? ainums par trotlilieaia anciennes,
nar respert hs|n>sani grand wom, pour «a conduite dans tant
de guerre difwia ptèB <le eent jqhs et «w«:3i parco qu'il est
petit et faible «t qu'il se trouve entraîné d^ns le Jeu terrillle
des grands____m

Le chapitre de l'hypocrisie des pK-tcndus k défendeurs du
4roit », d:* k prolecteurs des pîtita Etais » vient de s'enrichir
d'une page iiWTacoblc.

EiSi F R A. M CE

LE GOJJÏÎfi SECRÏTT.

la Ctiarnhre, après nvoir-tenu aa eeplième «éaocc tecrete
■ repria le a3 juin, a 7 h. ifi, la séance publique.

à>. prtaîdînt lit lea ordres du jour présentés comme sanc-
tion des débat! du comité secret.

M. Bfriand déclare sf)R le gouverne trient n'accepte que
l'ordre du jftareigvé poi tes pré>ç(denls -d^ groupes, *?ui seul
peut lui di;mçer laulotité mvcisairc pour continuer ses foao-
uona.

Cet ooiee du jour «Et ainsi eoaçu :

f*Q OiattJBDite, expvctsï'jn de la wuveroinsté rmtionnle, se
,r[e **t^. -selon «on devoir, à continuer à donner, en
coHahorati&ii droite avec U gouvernrmeni, une impulsion
«e pius éfl pieu, otfrewreuec ù la défense nationale.

font an t'ô^stenoat stjicïemwf d^nterornir dans la con-
«^tio„, iu ,1;. jf/ion en i\ .-.Vafion des op,F-u*.>ns militairei,
«le tnicnd fttlert-ce que, envne -âe ces •pc'réiionj, la pré-
Pwetion én nteeena «/«Mi/*, industries et enïKtmws soit
pou»,»- ù,fc ,msoWi unc tcltvw (,[ tinc profanée corres-
pondant à l'héroïsme des soldais àc lu Hcp-d^Iigne.

Cons/,i(nnt que te comift secret lut permet de *e rensei-
fner tJiicacement sur la conduite générale de la guerre, elle
« réserte de recourir si besoin est à la mime procédure.

EUe décide d'organiser une délégation directe ayni exer-
cera «Rte le concours du/gouvernement un €onîrAU direct et
effectif, sur place, de tous les itfmices'ayant mission de pour-
voir aux besoins de l'armée.

Elle prend acte tes effarls déjà faits et des engagements
p*U.par4e ymivmzmaznt. Elle lut fe.it confiance pour que,
l'expérience du passé vidant, Il continue, en exerçant ao*i
autorité, sur tous les organes de la défense nationale, à trU-
•esterper *o«te «Bn tneryfie à fortffitr ia dirtt&tm -de <o ^uerr»,

Lo 'Ghttmbrc enregistre vvec iwWtacttCTi Jei rèattïïttte a*-
'■^sjrù «par *a ■France et I<rs Altiés, yrtec dta coordination pfftl
•ttroilt de ïears r^arf».

EHe talue avec imofion fetfmimbïe ardeur "île l'armée tt
de la flotte de la République et p'roclame sa foi accrue dansl*
vicfmre 4u drerft et -de 1a ïîVrté idfï pnrpîrs.

La Chambre repouase, A mains levées, l'ordre du jour
DumonA, «poussé par 3e .gouvernement, puis elle adopte 00-
lul des préaidawts de groupes par édà voix contre 80.

La séance est lovée m id heures.

En raison -de la «ituation générale et -de l'inoa»portunrCé
d'une oriïe, iccoanise par tous rea partis, le comité-lecret ma
pouvait *e terminer <^tre psr un ordre du jour de confiance
du genre de ce>iitm'on vientide lire.

On remarquera cependant que errte confiance -n'a -été. sft-
cordée au gouvernement <pie contre l!iccrpt*tioTi par lui
d'une commission de « contrôle direct «t effectif-*.

Ufa commentaire de M, Clemenceau.

En léte 4o l't «Ammir Cncfcatné » -du 22 jwin, *1. Clemenceau
écrit :

« Il me semble qu'on a eu le temps d'éluaider 1 "affaira
de Verdun. Gar c'eat Wen de Verdun <ru'il s'agit, n*est-ea

pas ? J'aime 4 croire que personne ne voudra l'oublier.

Il n'y a point au de discussion -à fond sur les matière!
do la guerre, en eéance rmbuquo, parce «que tout le monda a
jugé qu'il y avait trop de riaquca a préciser. L'accord s'eat fait
lA-dessus, aana «uenne peme... Le comité secret oat né de
cette universelle «emsation de prudence. On a pensé qu'il
était besoin d'un fieu secret potir dire des choses eecrètas.
Et après avoir pensé cela longtemps, très longtemps, on a
attendu jusqu'à la. tin de la tteunème année de la guerre
pour entrer — après qnelies controverses I — dans les voisi
da l'exécution____

Dans La pensée des interpîllateuri, aussi bien que da
pays, il s'agit de l'affaire de Verdun, qui nous a conduit* &
l'obligation de la séance secrète par la nécessité pressant*
de lumières sur La conduite de ne? opération* militaires.
.C'est un 4e ces bilans provisoires dont ja parlais tout a
l'heure, qui a^imposcnt a. notre naturel besoin d'une bonne
comptabilité des groupes d'événements militaires, en toi
do* jugements à porter, pour d'éventuelles rectùftcatnona, sur
la conduite de la guerre. De» oflensivea partielles comma
celle des Eparges, par exempte, suivies des grandes offon-
eives de l'Artois et do la Champagne, nofls oifnreot, aur La
coût et ltf résultat, d'abondanU eu jet s de réflexions, dont il
eût été possible de tu'cr parti..., n

LITTERATURE DE GUERRE.

.Dans 1' « linmme Fnelicitné 3, M. J^an Martel critique lévcre-
moat telle « littérature do MM > qui -tlale ses mensongr1» dans
La grande presse boulevardièro II Écrit :

« Le dialogue u de guerre n de noî nouvellistes et de nos
romancière jest, neuf fois sur dix, quelque chosa de dé-
sespérément u raté e. Ces excellents esprits ont vécu toute
leur vie avec des livres ou diins lo commerce d'hommes qui
s'exprimaient avec une certaine correction. Patatras ! voilà
la tfuerne. Les voilà lancés dnni la peinture do #:rni qui,
pour dire, simplement : a Je m'en vais n, prononcent : a J*
me fais U puire », et ces malheureux, du jour au lende-
main, prétendent « attraper » ce style, cet accent. C'est
affreux I 11 y * là un mélange de trivialité paucho et do
grandiloquence qui doit donner à l'étranger, aux bons
neutres, une singulière idée de ce qu'est la langue de nos
soldais.... ii

KOrjVELLES BWERSES

**■ Etats-Unis et le ltottq*e.

Oa monde de rJeW-Yoïà :

Le consul des Etats-Unis à la Vera-Crui a reçu l'ordre
fle aVmbarquer aans aûtra délai aur un bâtiment de guerre
américain qui le trouvait en rade.

Lea tïrtéfots des Etats-Unis sont confiée au TBprêieritaud
'Ile ta TYance.

Selon un talé^rarmme AT*6l ï*a%o (tiHe "frontière en fuaa da
la ville mexicaine de Juarca) 1* cavalerie américain* a roi-
•tfonrré tes trewoes d« 'Çé»*nJ Csrranaa * CarHaal. Il y a
eu de lourdes perte* des deux cotés. On mande, en outra,
<qna oVmbi cot ongaggmerit lea'An^ricflms^nraimt-xJertu une
anarantail» *e twéi. I* "fériéTal iweiricaîn qui commande à
Juarca anocaiee ip*a 17 A*mérirtiBa ont'4M tatta prirf*rnier».
Un rapport «du sgéwifBl »mérit«rn Perlfche*; dit 'Êfên deaut
détaotiententa 4e -cavalerie utfférieaine auraient '4M wneantia
dana le coriibtt -de Osrrieal. G« rapporfa vtrtamnt «Mité te
■populatron «méricafh». On frt>ai])s fiévreusement «m trana-
ÇOrffle lamtiice «atrormie à la frflntrtre.

En dépit da-Oes nouvel k*» rnqurétoritea, «n «père toujours
qu'on pourra régler +e eonfMt eani gnerre. G* aont au
première ligne rea Etats *atms d* l'Amérique du Sud «qui s'a<-
foreent d'empêcher la ruptore. Quant <au preanfeut Oarranaa,
on ne «n:i pm s'il a n-M d'mfr»«tree pour Oaapéeh*r d* ncas-
ifjlfe* «greasioaa deH part du paru nMItWfr*, tft\, a es qrfTI
-paraît, diapote fie tteaucoup de MtmitnMia ot de foaih. La
aituation persiste devra à être «tlrtmement wbrouill**. La
presse de Ilïnteskt* poursuit aa -oampagne puérîle et tendatf
cieuse, dépeignant cette <criie purement mexicojaméricaine
comme décharnés soi-diinut par l'AHemagn», qui voudrait
a obliger M. WilTOn à employer dana #m pnys à lui les muni-
tions américaines ». Ne tronblons pas 1* plaisir de cal
plumitifs officiaux.

La ooBianerce extérieur de la France.
La iMU PDHaam » publie Variiclo suivant:
La direction générale de* douane* a pnMlé tee tfaTittiquel
concernant le commerce extérieur do la Franc* pendant le*
quatre premiers mois de l'anneO lçi6. •

L* montant da* importations a'élèv* -à a.83i.765.00*
franca, accusaat, -aur 1* période correspondante de rçi5, un*
différence an plu* de *&o.760.000 francs. Celui des -expor-
tationi atteiat 1.t66.QÎ9.000 franc*, accusant, sur la mêm*
période, eu ioiS, on* dilTércnce «n plua de 155.830.000
francs.

Sauf «n fléchissement d* ié millions aur les anatièra*
alimentaira* exportées, on remarque une augmentatioa
airieusa sur tous le* mouvement* commerciaux, la plus-
value étant, comme précédemment, sensiblement plu* fort*
pour les importations.

Nos acheta à l'étranger se sont accru», pendant les quatre
mois envisagés, da 65r millions, alors (pie nos venlee n'ont
progressé qua d* roo millions.

L'excédent de* entrée* sur les sorties est de 1.735 mil-
lions, soit un* moyenne mensuelle de é-îi millions.

Si ceU* progreasion, qui s'est accrue jusqu'à présent ré-
gulièrement, se maintient, te commorce extérieur français,
.pour l'errsemble d* l'année en cours, ec solderait par un
excédent d'arhata supérienn à cinq milliards.

Pendant le seul mois d'avril, nos kflbttl ont dépassé no*
ventes de 473 millions, chiffre infiniment supérieur à la
moyenne des trois premiers mois qui eit d* 4r8 millions*

Cettt situation, de nature à influer défavorablement sur
le» changes, doit être sérieusement envisagée.

Un* lettre du «IMnalnittnt RatyMI.

Voici «Mie Mtre du conrmattdont ftaynel, qui a été con-
■dult dans nn emp tinlttctéra praVOndtOfi pr+s He'Mtyence :

a jyîa lOlfi.

>imie, me ^uaîci 'arr+oé mu camp uù ft rtatïraî ptofcabls-
ment jusqu'à la fin de la guerre. Ma santé est ttttrr nonne.
'Je m'efforcerai ne. savoir oà sont mts compagnons d'armée
pour leur fàtH ftrvenir te* «^ictfationj réconfortantes du
général en chef. Malgré mon malheur, je garde bon courage.
LaTliOrol reste *on. Qlrttnae temps de repos et je serai tout
i fait bien. Bemrees notrreihrs d tous.

Wîtte bo**er». Ratwal.
Encore de* Incendie* à Marseille.

Oa manu* tl» Marseille * rEïïio de >atts :

L* 10 juin, d* nouveaux incendies se sont déclarés dans
nos bassina nord. Ver* a hearre*, le feu prit k 'b&Td du vapeur
■ /isfer », de la Compagnie Paquet. Il pu étre.heureusement
éteint au moment où il s'étendait à la machinerie.

Peu après, <am incendie éclatait à bord du-vapeur anglais
V lflafoari a, amarré au motede ia Pinède. Le feu prit dans
ssO'oftta*. Lm necours trrivirent pronripiement et prétervèrent
n^Hfreperte rertalrreie nr\ h*e qui tubit de ajraves dommages.

I venarlnq heure», Irelsièrne incetAiie, -qui détruisit
un* mahnnOe we*ee 4*ns les docks et Ch**gée de «ses da
axmreii. Le wlr, ta feu Mb déclarait -subitement à bord du
nprur «pagnol * rorre^ele-Lorro », nu quai «e* Forgea,
dans (es cales remplie* d* tfallea -de jute. On- a travaillé une
partie de la nuit à eon extinction.

a* pyMtle dents les vi ' ' "
t>n inande Aa Toulouse an • Mutin » :

• Depuis une quintaftie de jours, les TÎtlcnfteuTs du Midi
«t du LaWgOedoo ont fcOOStlfté une invasion quasi générale
d* pyrafcs. L* ihuttlpliftatiOn fle ftt ihseCte ■flévaslfrteur a
suivi une prc^rtBsion alarmante Aepirts Tes derniers joura
de la semaine écoulée.

Dam l'Aude, dans rfts vignes bien cultivées, tes terres
forte* du Minervoi* ; à Cnretfssonne, Narbonnc cl Bélier* la
résistance au fléau est évidente, mais beaucoup de proprié-
taires, gênés par la pénurie de marin--d'a,uvre et arrêtés par
1* cherté d* la Thain d'eeuvre espagnole, n'ont pu loignrr
*uui awentivement et traiter attssi eflicaccment les «épages
moins résistants, fit ceux-ci etmblcnt à cette neuré irrémé-
diablement atteints.

Propos alarmistes.

Le conseil de guerre deia i3" légion, siégeant IIRUsoUH,

* condamné à deux ans de prison et 5,ooo franrs d'amende
un mobilisé, nommé Edouard BMts, contremaître dans uno
fabrique d'obus du" quarlier de Saint-Mauront, A Iifaiseille,
qui avait tenu des propos subversifs sur l'armée.

Une fumerie d'opium à Pari*.
D'aprea le « Temps » la io" chambre correciionnclle a
oondarrmé à Un mois de prison et 1,000 franrs d'amende
M* Eugénie Folletet. dite Jane Pciez, qui avait installé dans
■on appartement de l'avenue de Suffren une fumerie
'd'opium où elle recevait des officiera et notamment des
aviateurs.

Qroqtiis pas^Bsiam

Nous rfi'rruntona à des journaux parisiens les croquii que
voici :

t£ SORCIER ROUGE.

I.C3 Juces de la dixième chambre correctionnelle ont
été 0M1... , par la force de la loi, de coodomner à qU«T*
toois di; prison Jean Talaeac, dit le «Sorcier Ronce a,

Ils l'ont fait à leur corp* défendant. Le « Sorcier ïtouge »,
en effet, est un escroc fort sympathique, qui s'eat expliqué
avec une bonhomie charmante :
 
Annotationen