Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
7 Juiltat 1910

, LISTE N° 186 GONTEWAffaT 400 KOMS

(Reproduction strictement interdite)

Lss noms m fit Cti jnwpBs déslonent les endrons où se rraral «s prlsjwlera M lis noms suivent. — le Mal Des noms piMJs |«squ'au]ourd"tniS se nwli i environ 365,800.

Total des prisonniers français Internés en Allemagne ■ 345,000.

GUBEN

tfSulle.)

©uvaucheUe .Julien, Guesctinrt (Somma), mf.

ajaarite J■ ni, VlHematier fHto-Garoniw), int 20€

fliàls Charles, Ouroux (NiMrr , artal^a^,

IMbout Alexandre, inf. 103

jitosJer Maurice, Veyran (Aveyron), inf. 381.

£fe*roy René, 'V'srtus (ftlorne), inf. 15a.

DssTl^uerrarve André, ■U'irueuux iGironda), int col. 7.

Datasse Charles, Bordeaux '.Gironde), lnf. 20.

Qrtpen Joseph, loulay (Orne), toi. 104.

Manfin Georges, Mèhomoiirt <Me\u-tbe-et-Mosella), in.'. 21.

pinasseau Aranus, Vcrteuil [bcme-et-OiseJ, int 11.

pipard Emile, Paru, tal 104.

MaagnnaeeJisnri, Lnnoges (Hke-Viénaa}, int OS.

Billet Jean-Marie, St-Jean (Vendée), ini. 64.

BadJer François, Carelles (Mayenne), inf. 104.

SwoM J*«n, fiifr^érioes tArtnatae), >iat 30.

Muil Aphonae, BWnlian taure), inf. «3.

Brout Paul, St-Atgnan - Senaa-Int>r, , inf. 108.

Smrod Mdiince, Bkxe (LaiMt-Chex], inf. IIS.

ûulchard Ernest, Cheville <«5artba), inf. 104.

Janvier Modeste, Vilaine (Sorlhet, inf. 183.

Labouvie Ehe, Clénac (Lot^t-Garonne), inf. 11,

Salasse Eloi, Castelnaud^Hlt^Garanae), inf. 9.

Rlon Abel, Laurivain (Ille-et-Vasisna), lnf. M.

Rehaut Georges, Ribaucourt (Somme), lnf. 128.

fisaomont Paul, (Cambref "fNirrrJ), tnf. terr. 3.

Costi André, St-Cemin ^Onréagne), taf. 10B.

IQrozat Edouard, Craneensac (Lot), inf. 7.

Madelein Marius, Grenoble (Isère), lnf. 140.

Prévost Constant, Ftémalsrd (Orne), lnf. 104.

rjloqueau Henri, Mortagae (Nord.. etaaM. t9.

Charles, Marie-Julien, St-M-'irtin-de-BalieviLie (S--L), *nt AL

Delhomme Baptiste, I^egugé (Oise), kaf. 325.

Demontront Camille, La Bnroche-a.-Luaoi (Onu), lut. 1M.

Oourgues Jean, Sors (Landes), iaf. col 7.

ttoarfncau Emtle, Aubernard (Cbnranso), lnL 'IB,

Oirillevie Pierre, Loqueltas (Morbihan), tnf. Ht

Hebrard Louis, Bossy (Indre-et-Loift), inf ».

fienry Joseph, Plalnfoing (Voagan), int 168.

Lebraa François, Treduder (Finistère!, artill aol. t

Legldse Albert, Bordeaux (Giroastn), toi- 67.

Mourreau Oclave, Lons-le-Sanaiier (Jnra),. Int. col. L

Olivier André, St-Martin-Laak>er <l>ordogne;, inî. fl

Pire-teau Gabriel, Cher&illes-en-Paillera (Vendée), int W.

Prière Jean, Bt-Jaan-de*ta-Porte (Serve*»),'*rf. '97.

Robichon Georges, Trénaantanei flMaane-et-LoiIre), inf. 135.

Robinet Pierre, Petit-Marcs (Lon-et-Cher), inf. IX.

[Vivien Emile, Fiers (Orne), iflt «Ml.

Belbérier Ar*ene, farina» ta-Orarrdo pan Msrnt), M. Sa,

ÇJiihu» Paul, Watrelos (Nord), oftili. 1.

Distancent Pierre, Mern fNorn), htf. terr. I.

Olvtt Jean-Marie, Plomelin (Finistère), Int 116. 1

3sané Paul, Via*D*j»tre (Mtea-Pyrenesa), lit 88.

IJubuisaon" Léon, Laroche-Clermont, inf. '98.

Montais Ernest, FloringhemKMsvd), int 38.

Arldl Jean, La Rcnaudiore (Nord), inf 77.

Baty Joseph, La Ch«pelle-8t-Etienne i Deux-Sèvres), fnf. 37,

Bnuduin Gustave, Duranville (Eure), int 24.

Béhal Myrtil, Hénn (Nord), artill-1.

Breton Henri, Durtal (Maine-et-Loire), Int IÎ7.

Caranave Georges, Alger, zouavas 4.

Flnst Victor, Nancy (Meurthe-et-Moselle), Inf. 37.

Gélmeau Pierre, Marans'(Charente-Infér.), g^nie 9.

Girard Joseph, St-Hilmre (Manclie), int 77.

Grimand Eugène, Pémillô (Maine^l-Loire), lnf. 7

Uacquort Edmond, Plombieras (Voepeg), inf. 42.

Jobard Citastm, St-Andr*-de-la-M«rche (Manche), inî 13fl.

Ladent Georges, Herbecourt (Seine), int col. 21.

La/larmnd Isidore, La Brouldere (M<mche), arLHl. t.

Lemée Félix, Angers (.Vlftinn-et-Lonre), cap., inf. 135,

Lapron Ulysse, Poitiers (Vienne), inf. 125,

Lesur Lueien, Puteaux (âcine), int 3à0.

Luc Auguste, MnTly (Nord), artill. 1.

Mahé Victor, CorBeul (Côtes-du-Nord), inf. 265.

Martin Joseph, La Tour d'Auvergne, int 305.

Meyer GaitoD, Amiens (Somma), int 350.

Pics* Constant, La Blanche, inf. terr. 82.

Pierre Auguste, St-Naz»irt (J-owa-Infér.), inf. 77.

Outllet Jules, Hacqueville (Eure), int terr. 22.

bobM Sstné, Paris, eap., artill. 3.

l*ow—b Oelave, La Bigaon (Loira-Infér.), inf. T35

rhrntfer Vinrent, MnTtfgnies, lnf. Î74.

Toinel Jean, Lacroué (Finistère), int ?5.

lon»Mu Jran, La BenUneWe (Nonl), artill. 1. '

Benjamin François, Spiret (Finistère), int Sîfi.

Curt Pierre, Vdllars (Isère), inf. 140.

Rouiie Pierre, Pont-l'Abbé (Finistère), int 318.

Donnajwr Fernand, Wmrpn (lite-Saôna), iftt MS

Portier Kené, louviere (Eure), inf. terr. 22.

Hodet Louis, Jané.-irH. 135.

Mairoot Alcvle. Coûte villa (Eure), drig. 6.

8aWet Hyppolyte. Beauvais (Of«e), artill. 42,

BDion Jacques, SUItan (Hérault), inf. 2fC.

Bafoeee Georges, Villers (Somme), cap.; chins. 3

Bertraad« Théodore, Leapéroux (Landes), xouaves 2.

Brorofy Gaetave, Sauchot (Hte-Viennel, int 35.

Qonet Pierre, Hamfcye (Manche), int 13C.

Cuménal Jean, Villamblaurt (I^andes), inf. eol It

Cussacq François, Lévignac (Landes), int 34.

Delaune Léon, St-Romain (Caiwadns), int 125.

Despet Gabriel, Coimert (Gironde), int asj, 23.

Dulou Pierre, Landiras (Landes), aipms 47.

Dqpoet Hsarl, SC-EuMfe (Tendes}, inf. 231,

Papou t Josep ! ;, H-lulSlie , Lomries,, inf. TS.

IhrrcDd Alphonse, Valaivs (Calvados), int 5.

Forsaas Mareal, Oudraa (Landas), int col. 7.

LaaaUe FrHx, Casleta (larn^t-Goronne}, inf. 141.

Lchorde Vincent, Jnlos T,en\ int M,

Lara» Smile, Bnano» (Boeees-PyFén.), inf. Î8.

Le BUuw Yv«a> Dantrnanez (T^niEtère), inf. enl. t1

Magnaval Ir*née, Catagne (Aveyron), inf. 130.

Môdau François, Sauveterre (Hte-Vienae), inf. (M.

Poujouranl Louis, G&illières (Landes;, inf. 18.

Ponsolle Henri, Valenoe-d'Agen (Tarn-et-Garonne), lnf. 20.
Wotremez AlberL Fourmies (Nord), art. 41.
Chailleux Honoré, Roche[ort-s.-Lo!re (M.-et-L.), cap , inf 185,
Cagnîer Alexandre, Biche, [ht 160.
Nicolas François, Prossignn,c (Htc-Garonne), int 290.
Chmirrenu Isidore, Cassillon (Hfc-Garonne), int 298.
Belourior Firmln, St-Hyppolyte (Aveyron), int 281,
Robichon Fiançois, Chnssenaua, inf, 138.
Saveon Léon, St-Bneuc (Cotes-dû-Nord), int col. 31.
Variât Arthur, Brinvilles-la-Mossc (Ai^ne)^ art. 42.
.Wattiez Jean, Benain (Nord), art. 1.
Aubry Edmond, Mamesasz (Somme), inf. 319.
Belea Arnould, Mondiouche, int col. 7,
Bron Jean, Vervienx, inf. 222.
Buridant Léon, Eiquérie (Aisne), inf. 42.
Ceabron Emile, Joué-Etiau (Maine-et-Loiia), itff. 77.
David Théophile, Slon (Loire-Int), ihf. 135.
"DwcotiHa Emile, Paris, int 101.
Bhimerge Emeat, Dorvengt (Ai3ne)r art. 42.
Dnbof» Edmond, La Flamengrie (Nord), art L
Rnbret Rciny, Bazouges, inf tf?rr. 25.
Gendier Marie, Vernenil (Seine>et-Oise), tnf 268.
Giequel Emmnnael, Lau-de^Baréon (artfn. TO.
Gttigiieaoon René, Chalmjnet-s.-Lorie (Wninfret-L.), (nf. 77.
Hariot Aristtde, Nogent-s.-Aabe fAnb»), Int 37.
Prat François, Blagemond, inf. 20.
ïtoaMfkrt Yves, Caudan (THorniban), fnf. 282.
Tahar Ben Ab dal Knder, Tlemen (Algahie), tinfffl. 8.
Bousara Mohamed, Tlemcen (JÇlgftrie), tiraSIT. 8.
Vandorne RnrynK>nd, S-lerHonorine fSffine*Irtfér ), irtf f*î.
Anceou Gaston, Nibèle (Loiret),Tnf. 31.
Albo Joseph, Camor (Morbihan), lnf. 265,
Àzenla Louis, Bez (Tarn), cap., frit 281.
Chémau Louie, I**wft {6arth»)T inf. llfi.
Dru'b» Joseph, PUtiseoee-du-Lonehe riHe-Oarcnint), tof. ÎW.
Babfléa Maaifce, St-Oudu fVe»g«B), inf 17.
EacaUps PierM, Trulcji *Hle-Gi rnnne.. inf. 2*1.
ToureWhen llaphaêl, Domcnw fMaote),-aap., lm>wr' t,
Ono«her Constant, Barsm (Calvados), int 281
Goupil Canatant, Chavbonnièros (Hure>4t-Loira), lnf. lut.
Gnrirouanl V., EtQiihfm-Champagne (SorihaV, tarf. terr. 21
Hunin Franooia, Chovrièrss (Apiermee), bitg., h.rssard 2.
Lapy Déatré, QiVrr (laraL im*. tarrH. 22.
MasiénB Fpamcaid, OorAonah» frite-Garonne;, int» 2*1.
Mary Ernest, Comnrgny (Caivodoe), inf. tewit, Bfc
. Miquel Pasoal, Vailianx (HUt-Gtironne\ inf. tK,
Pinguaud Louis, Maasies fCnca»), raf. 17.
JLaviUe Eugène, LMiM-kL-ViUe [Guvnno* , ici. «errit. 29.
Hadjy Ahmed, Sebdoux (Algérie),, cap., ttntBl. fi.
Ban Hamama, Zemmor* iAil^éne), cap., tùreill. 8.
Crtesin Julao, St-Pyth»m (Nord), inf. 1.
Cbancarmwr Henri, Easasmes ;3en,- -n-n>sa;, inf. Ml.
Cappé Vincent, Gwbron (Morbihan), int 46.
Seroaa* Jean, Greasac (LcVctiGaronna), int 2Sti.
Gabe'met Jean, Gourdan (Lotrai-âapnnna), iat 288-
Lanciaux Gaston, St-Quentin'fAisne), art 42.
Lefèvre Charles, Granville (Manohc), inf. 84,
Robert Louis, Sumi^c (Yonne), inf. 1 OS.

Thibaut Jules, Warlies (Pas-de-Çalaia), lnf. 233.

Hartmann Edouard, Tourblaine (Seiné-et-Oise), int terr la

Cazalet Georges, Aubont (Gironde), inf. 20.

Koche Pierre, Puissibaut (Hordogne), inf. 108.

Morat Charles, Mers (Snmme), Int 4,

Jouau Lc*uis, Céanée (Mayenne), Int 104.

Jorraud Albert, Essuls (Creuse), int 138.

Vieuga Gaston, Blois (Loir-et-Cher), Int 113.

Pollvert Roger, Versailles (Seine-et-Oise), int 89.

Caataing Loiris, Vincennes (Seine), int 89.

Daumalin Auguste, Paris, fnf. 24

Jouanique Eugène, Gnmajllat, cap., ini. 50. ;?

Maris Emile, Caen (Calvados), ini. 5.,

Travers Roger, St-Viger-le-Grand (Calvados), inf. 21

Vjennola Maurice, Ecghien (Seme-et-Otee), ïnt 131.

Kiechel Paul, Melun (Seine-ct-Oiae), int lil.

Hoyam René, Charhes (Eurent-Loire), int 102.

Thion Georges, Paria, inf. 289.

Bac Etienne, Plaisance fHérault), int 281.

Beck Gabriel, Wormhoudt (Nord), int 310.

Bousquet Charles, 8t-6ervail (Hérault), cap , ïnt 281

Chrétien Charles, Eînoanx (Menrth*-et-MoaeHe), tnf 2C

Dupieux Pierre, Grenade (IIte-Garonne), int 296.

Durand Klk, Vabaea (Aveyron}, cap., arf fttl.

Turier François, St-Martin (AVayron), lnf. 281.

Isard Auguste, Campagne (Aude), ini. 280.

Kéruzoré Jean, Plebain (Finistère), int 118. *

Lormont Gaston, Yeubey (Dordogne), int 57.

Mahl Jean, St-Nié (Finistère), colonial 2.

Mulot Anoré, Monville (Seuie-Inf.), inf. 24.
' Peraon "Elie, Bréban (Marne), hussard 4.

Raymond Eagène, LaerousilTe (Pny-da-Dôma), Inf. ST."

-Sogon René, Responde (Nond), inf. 8.
'Coreti Paul, la Selle YMtorne), int 37.

Ba^suakm Gérard. Carttn (Em), int 21

Delorme William, La Tramée (Satrtha), inf T15.

Drauty ALbert, Rouen (Baine>->nt), lnf. ternit. 21.

Oérile Gaiiriel, Amtlnve (Maras), roi. IBfi.

Lecocq Alfred, SUAudié>-de-liohDn (Manetie), mt 24

Lefauconnier Aristide, Equerdreville (Manche), art. 3

Philippe Léon, St-Eny (Manche), art. 3.

■Plnftoat Louia, Trémel (Aube), int SI.
'Bagnault Louis, St-Eny (Monche), art. Z.

Slavent Fernand, Le HAvra (Seine-Inf.),, int 24

"Sordive Iymis, Bevin« (Manche), art 3. 1"
■ Bainiièro Aaguste, Cressy (Somme), inf. 23S.

Boret Jnlaa, Androtcq (Pas-de-Calais1, nrl 41.

Owrssurg Hmi, DMéaé, tnf 42.

Demtrtare Hyppohke, Chandemil, Int 263.

Dathcaq Henri, Ekmboix JNord), Jnf. terrât. 1.

Chapelle Constant, Cahagœs (Galvadas), inf. llfi
.Chaplin Heari, Vontaine-Guérin, lnf. 135.

Courtcis fiaorgea, GasienUtes-Boia, inf. 168.

Cousin Marcel, Calville (Seine-Int), int 24.

Touri Marcel, BareuLin (Seane-Inf.), Int 129.

Vandermms Jules, Neuvine-en-Ferrain (Nord), int terril 1

Vftraut Françoia, Solesmea (Nord), int territ. 1. •
foi tu i h i'f. )

Psxsni ki lumciai acharnas, ojualquas-uai résistent.
Beaucoup, après pluwcors mois d'un iscUce bonbenr, tom-
bent dam un hébétement complet. D'autres, enfin, de- ■
Tiennent fout awi bien anennrol.

L'opium, sûrement, dea plus beaux gaas fait de amsé-
rablei carcasses.

À son usage, le cerveau s'atrophie rapideamnt. La vo-
lonté s'envole, l'indécision naît.

Et l'on «••« aaï aue «n laaéiHawa -etts***i*saa 'éamaries
alandestines de la Butte sont de* soldats, des chafi [

C'est ramas»* I

La jolie râleur qu'auront tous ces cfficieri après avoir
Usé aux La. pane «alaLr

En sllend.ml, et comme toujours, la police tolère. .

Pour au i Uc famé ane boite il faut qu'un i
rende le maintien impossible. '

Il est axdré que dans les biassariee l
recruta onaertesnant UarlieiiU des fnoierjaa.

Nous ne sommes p*i des murîtlistes. N'empêche qu'il
nous déplsil de voir .que cette aiserro pernket A des névrosés
d'instaurer, mu,beaueonp de njaques. un régime cfempoi-
aonnement, une ère de détndvMie. Seaa Voefï fodifférent
des policière, toute une éfcte est en passe és a^rivaewrer aei
précieuse» q.inhlt» 4as« >oVm 'hraaoMra A 4a naoaW. Pendant
m taanps tks éctianaasa boantaou se tramunL ancore pour
jeter .la piarre ma. mmsttrs taeqmntant l'Msasnsnoir.

Ioumcs fsena, reff«uits vùUri. . . bi vous n'erras pas
las yeux bouohes, reuaWiï-^^Js oaanpte qa,'ît «ikgnod tampa
ae ■CQfohattre le wal qui «auffrène voLre .mjJaau.

CORRESPOHDAHQE ROYALE

Quand ta {oarmente aura passé" et que sera dressé h? bHan
Om grandci cliosi!* arconrp>ie> pour soolap;er la détresse mo-
nde, noui apprendrons avec on sentiment de profonde gra-
titude^ U noble tâche accomplie par le roi Alphonse XIII
d'Espagne pour reVari[orli;r les mères, tes épouses, le» fian-
cée» en protV h la plui CTuéli- de» meerrftnde».

SI le palais rojal a été b* témoin, nu copr» des siècles,
d'événement* étranges, il s'y pusse en ce moment des choses
lui, pour n- r*as hier l'atltuliou de» historien», feront uns
PToaand'i impression eu turope qiund elle» »eront connues.
D y a un peu plu» d'un an, une mère éplorée qui avait sppria
UdispBxilicu de son fil», soldai uu front, aprei avoir dépensé
"i*a lommrn consiLlsrabU's pour en retrouver la trace, mort
Ou vivant, s'adressa, en dhiaaspoar de cause, au roi d'Espagoa
et implora ion ialcncnlton dam de» termes »I touchants
Sn'Alphonsc XTII ordonn.i à l'ambassadeur d Espagne k
wriln de faire toutes les déurarcbta possiblei pour retrouver
U fili disparu, Gss dswsrabes aboutirent, et un téiégramma
■^yal avisa l tieareuse rm-re que son tiis était retrouvé. Par
Cl myttériensi cette noble action du Roi fut-elle ébrui-
W** On ne le s«it. Ton>onis est il qu'au bout de quelques
•etoaine» les lettre» .«rrtuervn'. au pslai» eovsJ, leUres écrite»
Q*1Qs toutes les langues euabpi >yanes, qurmai.iLiut lintarven-
11011 du Roi pour des csut^s Los plus divsrses. Gstte corres-
pondance »VcsuL de jour en faar, Unt etsi Lien qu'un hu-
spécial, som U-dim u<m de don Emilio ds Torrès, ss-
^ire pariitulier du Roi, fut organisé, où travaille k-ule
e escouadv de secniiaiTt',;ulji»nt». Le» Wttiies siTivcnl por
lcr> ; dsas leurs rrqu.'l -, ks expt-diteucj trailpnt vreflt
*J"t>ons 'dirrûrente». TamM c'est an officier ou un simple
Wat qui s été \U pom la d-inière fois en Flandre ou eu

ssusaaiase. dams tn marais de Pmsk su sa KéaoptMarrrrie et
dont ta trait a 4*s prrdme ; ssstsai «ne fsnaiUa dàspesssta sas
réfions oacopses da la Belgique ou de la Fsansa implore

l'intervention royale pour retrouver un père, une mère, un
en/ant.

Chaque requête comporte une réponse, libellée dans des
terme» empreint» d'une grande affabilité et précédée d'un
■ttfiisisu «i csa «ù aaa bonne isouvefle suivra. Dans le
M* saaxtrsnre, le Uni- «prime k l'intéressé1 ses condoléances
■assnaaelles, at la nsissive est transmise ordinairemsnt par
les soin» du clergé ou du bourgmestre, qui usent de» ména-

Une véritable avalanche de lettres a été transmise k Ma-
drid par les, soin» des ambassadeurs espasmols. Dais France
seule plus de 300,000 requêtes sont parvenues su Roi, et de-
puis que le servioe fonetiosme réfnlièrement, une somme de
ao,ooo irsmcs a été dépensée an frais de télégrammes et de
port de lettres.

Sur les fronts Aiisr™>-Hf>mrrrrrs

La quartier Militaire autrichien de la presse pnblr? ona
tenfrua MStiUaation aMlaiHée, mettant fin sux nouvelle» fnn-
taiiistes et sensationsseltes wépandue» demi ces derniers temps
■ ur 1 ■ --îi-.v russe an Bulcowine et ses résultats. On sait
que grBce i leurs attaqn«s en masse, les ihisses ont pu
gagner du terrain. Lss Austro-Hongrois ont replié leur ligne,
mais déjà les contpe-aMaqnes des «rmées Linsingen et Both-
mer ont partiellement refoulé les Russes. *

La note snitrichienne en question précise en substance en
qui suit :

Aprè» la première semaine de lutte, -en présence ds
l'étendue des combats, il était difficile — on le sait par ex-
périence — do se faire une idée absolument -exacts de nos

perte» ; depuis lors, il a été possible d'établir tous les chiffres
nécessaire». Dans le» bataille* modernes, des pertes de plus
de a5 % sont loin d'être exceptionnelles ; dans ces condl-
lions, 1s conMatation que no» troupes combattantes ont eu k
enregistrer, au cours d'une lutte violente da trois semaines,
uns perle en morts, en blexs^s et en prisonniers de 13 à ao %
au maximum, ns peut donner lieu à aucune inquiétude,
quoi qu'il fsiUs toujours déplorer la perla da tonte vis
humaine Huns cei pertes les prisonniers cl le» disparu» ttsn-
nent »ans doute une large place. Toutefois, il est facile de sa
rendra compte combien le nombre des prisonnier» s dû sa
multiplior »ou» la plume de l'état-major russe, car, ai les
chiffre» russes étaient exacts, il ne resterait plu» un seul
■oldat austro-hongrois, ni en Voihynie ni sur le Dniester.

En fait do canons do ton"Uruet 1011 moderne, 36 pièees
sont tombées, entre les mains du l'ennemi. H» ont été rendu»
inutilisables ou détruits. l,o nombre des canon» d'ancien
type mis eu powLiwi aans maçonnerie et abundonnés nux
Russes n'est guère pins élevé.

-Même en tenunt compte des procédés russes, le nombre
des mitrailleuses que l'état-inojor da Pétrograd signets
comme butin est également exagéré. Lee engin» de es genrs
tombé» aux iiiaiin de l'ennemi, y compris lo matériel assac
fortement usé qua SsOUI avcssi dû remplacer en cauipagns
n'atteignent pas le sixième du chiffre indique par les huasse.
Il serait oiseux de rechercher la source des erreur» de» rap-
ports ennemi», mais il e^l certain que déjà les chef» subal-
ternes se pLiiiiellent citez eux une grande'fantaisie dans
leurs rapport».

11 a été SMnasalisé qu'une grande partie des épisodes de
enterra sur lesquels les Russes aiment à s'étendre sont non

teulement exagéré», mpit entièrement inventés de loittas
pièces. A de nombreuses reprises, les c*>nnatations faites
dorant ces etsrnrères semaines ont prouvé que divers* oasnv
bats extrêmement violents et acharnes, au cours d saquais
les Unîtes prétendent avoir fait piusiernr» milliers da pri-
sormiar» «t s'erre emparés, en outre, de canons et da miarail-
kauses, n'ortf pas eu fie u nu tout t....

Personne ne aonge à mer que ira Riu»e»ia»ant remporté
des suorès an Voihynie et en Bukottine.

L'opinion publique a appris, au cours de deux ans da
guerre, ce qu'il faut penser de ces alternatives de la
grande lutte et conserve aux moments critique» aon sang"
froid et son bon seiu. C'est pourquoi ii n'y a. aawuna saisoa
da lui cacher la vérité. Mai» lorsque l'ennemi se laiisa aller
à pareilles exagérations ridicules, il montra par U tirapio-
nien t qu'en réalité îet traitements sont loin, trèt.loln. d'auotr
ripondu à tes espérances.

Sur le front italien, Ja guarra.de position continua Lan
Italiens ont reprie leurs attaquas contre* la front autrichien
que la dernière ottaneivs s porta' -an avant «i qui ocanne
actuellement da nouvelles position* deiénerve* à L'omara ds
la ligna d'Asiaao—Arsieso.

Ces jours-ci (comnruDrqué officiel' du 3 juillet), un
lieutenant da la sandwahr autrichienne, nommé Laissa,
vient d'accomplir nue prouesse prodianausa. Avaa uns pa-
trouilla de 6 hommes il a ramené sAfi prisonniers Italiens,
dont 4 officiers. Lennèma jour tâ affidienr 1 talion» et MB
hommes ont été pris sur d'autres point» du ftronL

. NOUVELLES DIVERSES

Un démenti de PAmbasiedetu* d'Espagne.

Les journaux anglais et francan m voient obligés sa
publier la note suivante :

L'ambassadeur d'Espagne à Londres autorisa l'Exchanga
Telegraph A démantir' formellernient la nouveUB publiéa dons
El Mando da Madrid., «H téUgn^hiée à la preanada Londres
suivant laquelle le scus-marm allemand V 55 sursit apporta
au roi d'Kspaasso un programma da paix allemande.

La asnu doausnant qu'oit apporté I» sona-msrin A AU
phones XIII est uns lettre do remerciement* poar les bons
traitement» accordés aux soldats allemand» internés en
Espagne. •

Aucune autre coniniiniicatioh n'a été faits avant on
depula cette leUre par l'Allemagne au roi d'Espagne ou an
gouvernement espagnol.

Il est également faux qns l'Allemagne ait protesté contra
l'exportation par l'Espagne ds certaine» denrées aux pava
alliée.

Mort de H. Gaston Olaspero.

Un des secrétaires perpétuel» de l'Institut, la plus éminçât
des égyptologuss contemporains, M. Gaston Maspero, est
mort 1s 3o juin an pleine séance de l'Académie des inscrip-
tions ot belles-lettres.

I Voici quelques dates de sa via, qua non» erapruntoaka
an « Journal d» Genève » :

n4 an 1816, élève da l'Ecole normale, Gaston-CsmiUa-
Charles '■!■;■.■<■, spiès un voyaga dans l'Amérique du Suai,
avait été nommé rvpéutcur d'archéologie «t ds philologie
égyptiennes A l'Ecole ds» hautes études on j86q, Puis 11
remplaça Emmanuel de Bougé comme professeur au Col-
lège de Francs la 4 février 1874.

Envoyé en Egypte en 1880, 11 fonda au Caire, sur un

•plan nensveau, l'Ecole srehéologique et fut désigné, en jan-
vier 1681, pour remplacer Mariette pacha A ea* direction.
U stoaansnivil on reobeiTlle» de oon prédéceosaur st csms »es
fonctions en jnin iSSa.

Il «vu! été élu, le io novembre r8S3, nTernbre de )'Aen-
dlmie' des insWTptions et'belles-Ietjres, en remplacement de
Darfrfnrery.

"I*agéoovapba tdeo coimu, H. Qoeurnc Reclus aat décidé
i Pari», à l'âge de 79 ans, rfprès une courte maladie.

La presse et la censure.

Le journal 1' s Heure u a été de nouveau saisi et frappé
d'une suspension 1 (ta <anatare> jours.

D'autre part, la sffDrattM Rouge n a été également saisi
at frappé de suspension pour huit, jours.

La môme peinas été. infligée au <* Popmiau* du Centre u.

Propos alarmistes.

On mande devBayonne au «Matin u :

Un notnrmé Edgard Badlargeat, Agé de vingt-deux ans,
dessinateur k Ami ères, s tearu A Biarritx des proposalsrrois
tes. Le tasbunal oorreertionnel de Bayonnc, devant lerpiel
11 a été déYéré, r'eit snantré justement sévère en infl geant
au prévenu une peine'de quatre mois de prison^
La Franrais malgré loi.

Les journaux irancais racontenl dans la rubrique u Ga-
zette tes tribunaux » l'htsloire suivante i

M. Jasn Monraillc, ingénieur chimiste, q>ui habita Porto-
Hico, où son pare possède de belles plantations dn sucre,
vient, oinique emnée, pnsser la belle suiion an France.

A son dernier voyage à Pari», il recrvail la visite d'un
émissaire de l'autorité militaire, qui l'informait que le bureau
da recrutement, en exécution d une décision prrfeclorale,
l'avait porté sur les tableaux de recensement de l'armée.

— Mais je ne sui» pas Français, protesta M. NonraiHe.

— Ça, c'est une antre affaire, lui rripondit rémisswe.
Faites alors trancher la question de nationalité" p tr la juri-
diction crvilc I

Et voila comment les juges de la première chambre
étaient saisis d'une demande de M. Mooraille, afin d'etre
déclaré étranger au regard de la loi française.

A la barre, M' Edouard Clunet a exposé que l'ïngéntear-
ahimisle. «vsit le regret da ne pas être notre compati lole
pour deux motif» : parce qu'il était fils d'un Fiançais ayant
quitté la France depuis plus de cinquante ans, sans esprit
ds fetour, et parce que lui-même était né ii Porto-Rico.

— En tout es», ajoutait M" Clunct, M. Monraillc, de sujet
eepagnol qu'il était, est devenu aujourd'hui citoyen mnéri-
oain, puisque Porto-Rico a été cédé par l'Espagne, a la suite
da traité de-paix de 1898.

La tribunal, présidé par M Lcsurur, a jugé que M. Moti-
roille était bal at bien Françai» et ne pouvait se dfrober n
sas obligation» militaires.

Autres pays, autres moeurs.
Le « Cri de Pari» » fait la reflexion suivante :
No» amis d'Angleterre sont des gens heureux : leur mi-
nistère de la Guerre se passe trè» bien de ministre.

Depuis la mort du regretté lord Kilcltcncr, M Asqmth
a pris, par intérim, la direction du département de la
Guerre. Or, depuis ce jour, il n'a presque jamais été A
Londres. Aprè» un voyage en Irlande, il—est parti pour
 
Annotationen