Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
• Juillet 1916

GAZETTE DES ARDENNE3

LISTE N° 187 CONTEft&riT 400

S

(Reproduction strictement interdite)

Les noms ta

l!!! des groupes dtslgoeil les endroits lù si trouvent les prisonnier! dont les gon» suivent. — Li lolai dis gens publiés lusqu'aulourd'hul s» montt I eovirgn 266,200.

Total des prisonniers français Internés en Allemagne I 345,000.

U LÉGENDE DES PRISDMKiERS CLANDESTINS

D'aprH un faux bruit répandu en France, U
exteterail des prisonniers français dont les noms nr
sont pas publiés et auxquels il serait interdit d'écrire
A tetir* familles en France. Pour détruire une fois pour
toute cette tendancieuse légende, nous déclarant
expressément ceci ;

Tous les prisonniers français sont autorisés à écrire
à l«urs familles, dès que les circonstances le permtittntr
Leurs noms sont, en outre, publiés aussi rapidement
que possible dans la « Gazette des Ardennca ». Il e$t à
remarquer, cependant, que cette publication ne peut
toujours se faire aussitôt après la capture et qu'en
faison du chiffre très élevé des 345,ooo prisonniers
français internés aujourd'hui en Allemagne, on n»
Aurait lien entendu garantir, maigri le» soins
esnteieneiaut avec lesquels le» Ittlc» sont dressées,
ÇuV;/;j ne contiennent aucun* lacune.

Ces réserves faites, nout affirmons à nouveau, en
réplique à l'insinuation d après laquelle beaucoup de
noms de prisonniers ne seraient pat portés à la con-
naissance de la France, que tous le» officier» et soldats
français disparut, qui n'ont pas renseigné leur famille
Jfttr leur captivité et dont les noms ne figurent pas non
plu* dans les listes de la « Gaiette de* Ardenne* », dont
la publication continue rêgnlièrcmtnt, tont à classer
parmi les vietlmet dont on ne peut que déplorer la

ZOSSEN

Perrier Lucien, Valenciennes (Nord), adjudant, Inf. ter. 2.
Cochy Maurice, Va*nci*Tine» (Nord), adjudant, inf. ter. S.
Frère Alfred, Valenciennes (Nord), Mrg.-in»jj.r inf terrIL l.
Abraham Jean-Baptiste, Valeneietmee (Nord), terg., inf. 2,
Alard Jtfles, Vicq {Nord), eergent, inf, terril 2.
Basombee Mit, Pari*, sergent, Inf. SU.
Caraao ilippotyU, Pen«m (Nord), aergent, inf- terrtt 2.
Csqnetet Emite, Quiévrechaln, (Nord), sergent, ini. territ 1
Oave lier Alr-tandre, Denain (Nord), sergent, vil. territ t.
Délabre AehiH*. Denain (Nord), **r*j.-foar., inf. terrtt 2.
patporte Edouard, Parti, sergent, inf. terril. 2.
Omît Ar'hti - . n-flcQlW 1 N. ■'<[■. '. -
QkHBMti Emile, Carde (Creuae), servent, inf. 278.
Lneaon François, Or* (Nord), sergent, inf. territ 2.
LM* Armand, St-Ayh*rt (Nord), «argent, tnf. terril 2.
Ladoe Paul, VaJeneîenne* (Nord), «argent, inf. terril 2.
Mertens Neator, Ansin (Nord), sergent, ini terril. 8.
Stiévet Charte*. Valent-rme* (Nord), aergent, int. terril. L
Vaste* Théophtla, Valenelsrme* (Nord), sergent, tel terril t
Adrienaenee Henri, St-Amand (NordV cap., Inf. terril 2.
Anoal Alfred, St-Saulv* (Nord), cap , int terril. 2.
André Joseph, Valenriettne* (NordS, oap., Inf. terrtt 2
Boudin Henri, Vslenderjts* (Nord}, eap., Int. terrtt. t.
Costa»*™ Arthur, Anrin (Nord), cap., Inf terrtt. t
Cauvtn Victor, Raism» (Nord), oap.r inf. trrit- 2

Charllcr Emile, Revin (Ardennes), art 5.

Coucl André, Douai (Nord), cap., inf. territ 2.

Dehulsler KmlL*,. Valenciennes (Nord), cap., inf. terril. 1

Farjot Odanr Va Un demies (Nord), cap., inf. lerrit. 2.

(iendry André Avesnes-le-Se* (Nord), inf. 127.

Gfllot Hertor, Avesnes-s -Helpe (Nord), cap., Inf, terril, 2,

Hornez Emile, Sl-Amwid (Nord), cap., inf. terril. 2.

Lebouleliier Chnrtee, BranviUe (Manche), cap., inf. 25.

Lectercq Henri, Parie, cap., inf. territ. 2.

Lefebvre Adolphe, Famnra (Nord), cap., inf. territ. 2.

Lematre Albert,. SauUairi (Nord), cap., Inf. temt. 2.

Mortreux Paul, Paris, cap., inf. ternit. 2.

Ouîntard Jule», Raismes (Nord), cap., inf. territ, 2.

Vantrappe Charles, Valenriannes (Nord), cap., inf. territ. 1

Grarelle Emfk, Scbourg (Nord), cap., Inf. territ 2.

Ahriave Jules, Onnalng (Nord), inf. territ. 2.
Alglave Juvénal, Vicq (Nord), inf. terril. 2.
Amédée Benoit, Somain-de-8e*suaIte (Nord), inf terril. 1
Ardhuin Valéry, Denain (Nord), inf. terril. 2.
Avoyne Auguste, Saoxemesnil (Manche), Inf. 2SÇ
Baequ< Emile, Sl-Pierre-d'AubezIe» (Gers), inf. 88.
Bailleur Gustave, Maing (Nord), Int terril. 2.
flaisier Fernand, Raismes (Nord), !nf. territ 2.
BarMetix Henri, Wallers (Nord), inf. terrtt 2.
Bacon* Adrien, Valenrimne* (Nord), Inf territ 2
Baudrindien Eugène, St-Ainand <Nord), inf. territ 2.
Bavay Michel, Valenciennes (Nord), Inl. lerrit, 2.
Baciniériaui Alexandre, Verchafa-Maiigré (Nord), tnf. ter. t
Oeaumont Alfred, St-Amand (Nord), inf. territ. 2,

?*llin Jale*, Morlagne (Nord), Inf. territ. 2.
met Peint, Harmappea (Ariennes), Inf. territ t.
Bleurwocq Emile, Lieu-Sl-Amand (Nord), (nf. territ t.
Blondeau Lucien, Denain (Nord), Inf. lerrit L
Boda AHmalBia, Hordain (Nord), inf. Urrit 2.
Doltiaux Léon, Lourche* (Nord), Inf. territ 2.
Boudm Charte*, Scbourg (Nord), Inf teVrtt 2
Booetwz I^wii*, St-Amand (Nord), inf. territ 2.
Boulet Arthur, Lowtn-Planque (Nord), inf. territ t
Bourdon Henri, Eatrun (Nord), irrf. terril. &
Bourriez Ccriola, Denain (Nord), fnf. territ 1.
Bourrier. Maritu, Denain (Nord), tnf. 3W.
Bourse Charlee, 6t-Amand (Nord), inf. territ 2.
Brabant Arsène, SUS*ulve (Nord), inf. 348.
Brabant Julien, Denain (Nord), inf. territ ï.
Brabant Jules, Rai«me* (Nord), Inf. territ. 2.
Brèche Alphonaa, Paria, inf. SO.
Brouiïlard Joseph, Uacou-Cond* (Nord), inf. territ Ê
Brunet Victor, Vatenctennes (Nord), int. Aerrtt t,
Bnehart Pierre, Denaîn (Nord), tôt territ 2.
Cachera Léon, Denain (Nord), inf. territ t
Cacher» François, Marqu*tl*-prè*-Bo«chain (Nord), Inf ter.z.
Cachaux Léon, Valanetennea JNnrd\ Inf. territ t
Cafftatnr Béatré, Dérrain (Nord), inf. teitft. î.
Campona Jean, Hergntes (Nord), tnf. terrtt. î.
Campisteon Roger, Algnan (Gers), Inf. 88.
Cantv*t Hiapolyte, Eacaudatn (Nord), int territ t.
CaneHe Alphonse, Condé (Nord), tnf. territ 2.
Capvert Marcel, Salles-d'Armagnac (Géra), Inf. 88.

Cangond Joseph. Valenoaenne» (Nord), inf. territ t

CarlUr Albert, Verchoin-Maugré (Nord), inf. territ 2.

Carlier Edmond, Onnairuj (Nord), inf. territ 2.

Carliar Denis, Denain (Nord), inf. territ 2.

Carton Benjamin, Lecclle* (Nord), Inf. territ. 2.

Castillon Luden, Freine* (Nord), int territ. 2.

Cérézo Henri, Denain (Nord), Inf. lerrit. 2.

Chavatte Aimé, Valenciennes (Nordl, inf. territ 2.

Chevron Florent, l-«ns (Pae-de-Ca!w^), inf. terrjt 1

Coquelet A bal, Vicq (Nord), inf. territ î.

Corœnne Auguste, Detvuin (Nord), inf. territ L

Corcpnne Henri, Denain (Nord), ni. terril 2.

Crépin Céenr, Denain (Nord), nf ternt 2.

Cromuez Arthur, Sl-Amand (Nord), inf. territ 2.

Crombez Juloi, AnzLn (Nord), Inf. territ. 2.

Damouf Léopold, Hénln-Liétard (Pas-de-Calais), inf. terriL l

Danhière Léon, Aateau-l'Abbaye (Nord), inf. territ. 2.

Daniel Edouard, Bruni (Nord), inf. territ t

Dnth Octave, Anztn (Nord), Inf. territ. 2.

Dehon têêt% Aubry (Nord), Inf territ. 2

Delannoy Augustin, Monchy-le-Prcux (Pas-de-C.), (nf 145.

Delattre Joseph, Marquette-en-Ostrèvent (Nord), inf. terril I

Delbauve Gustave. Aulnoye-tes-Valenciennea (Nord), ter. 1

Deicroix Julies*, Bruille-Notre-Dame (Nord), inf. territ 2.

Delcourt Eugène, Ormaing (Nord), int terril. L

Delcourt Alfred, Fresne* (Nord), inf. tenit 2.

Delœll Alfred, Vicafgn* (Nord), inf. territ 2.

Delfosse Loui*, Mortagna (Nord), inf. territ l

Denoyelle Joseph, Thlant (Nord), Inf territ £.

Dorasse Victor, Denain (Nord), Int terril. 2.

Derclie Serval*, Lten-St-Amand (Nord), Inf. terril 1

D*reourt Henri, Herrln-Uétard, inf. lerrft 2.

Deeoamp Alfred, Chélean-1"Abbaye (Nord), inf. territ. 1

Dw^rperrtrte François, Mfrlonfodse (Nord), inf. territ 1

Déeenfant lié, S«in*-da-Nord (Nord), inf. 147.

Despinoy Victor, Auinoy<-le«-Valeneienne*, Inf. tarrtt. t.

Dhaasuy Ferdinand, Haepre* (Nord), inf terril 2.

Dochez Alfred, Qulévrain (Belgiqtja), inf. terril 1

Donnaing Jean-Baptiste, Der\ein (Nord), inf. territ 1

Dorému* Léon, Denain (Nord), Inf. territ L

Dormigny Gustave, Escaudaln (Nord), Inf. territ 1

Droart Victor, Brual-Thler* (Nord), int territ. 2.

Dnbot* Alphonse, Denahi (Nord), inf terril 2.

Dubot» Charte*, MWonfosse (Nord), Int terril l

Dubois Emfi*, Fre*n«* (Nord), inf territ %.

Dubois Jean-Baptidte, La Sentinelle (Nord), inf. lerrit 1

Dabrutite Gustave, Esawrlpoot (Nerd). iat terril 1

Dofour Joseph, Marquette (Nord), Inf territ 2.

Dateur J««n-B«stiste, Denain (Nord), Inf. terril t

Dufour Venant, Haapre* (Nord), Inf. terril 2.

Dujardin Eugène, Anzln (Nord), Inf territ 2.

Dumalgnaud Ajgwete, Thoron (Creuse), inf. 50.

Dumez Joseph, Wallers (Nord), Inf. terril 2.

Dnmont Charte*, Denain (Nord), Inf. terril t

Dumont Honoré, Donchy (Nord), Inf. terrtl t

Dumoulin Joseph, Denain (Nord), Inf. terrtt 2.

Du pire Alphonse, Denain '(Nord), inf. territ 2

Dopre* Adrien, Et-Amartd (Nord), Inf. territ. 2.

Durieux Guillrfn, Pré>eao (Nord), inf. territ. 2.

Durlin Henri, Maing (Nord), Inf. territ. t.

Dutouquet Paui, Haation (Nord), inf. terril. 2.

Dulrisux Alfred, Valoncienflco, Inf. territ. 2. „

Edling I/)uis, Anzin (Nord), Int. territ. 2.

Fayola Léon, Denain (Nord), inf territ. 2.

Fernez Jean-liapt, BruHle-Notre-Darne (Nord), inf. territ. 2.

Piévet Alexandre, Ma«rrières (Nord), int territ. 2.

Fiévet Loui*, Denein (Nord), M territ 2.

Filst Emile, Thîeffrans (Hte-SaOne), inf. 42,

Flamcnt Nofil, Qunrouble (Nord), inf. territ. 2

Florent George*, Valenciwnea, inf lerrit 2.

Fontaine Jcan-Baptiate. Vleux-CÔndé (Nord), inf. territ. 2.

Fosse Henri, Hénin-Lièterd (Pas-de-Carais), Inf. territ 2,

Fournel Félix, Paris, int 104.

Fréalle François, Wallers (Nord), inl. territ. 2.

Frémery Gustave, Escaudaln (Nord), int territ. 2,

Frère François, Valenoiennes, Inf. territ 2.

Gauasene Joseph, Le, Falaase (Hte-Garonne), (nf. 7.

Gautier Henri, Ave*n**-1*-See (Nord), M. terril 2.

Gay* Henri, Marquette (Nord), inf terrtt. 2.

Gervai* Alexandre, Valenciennes, inf. territ. 2.

GiUard Heurt, Coad* (Nord), inf. terril t,

Gillot Jean-Bapnate, Ave*ne*-Ie-6ec (Nord), tnf territ. 2_

Glay Joseph, Satiliolr (Nord), inf. terril 2.

Guyot Louis, Paria, tnf. H.

Gob^t EIol, Valenciennes, Inf territ 2.

Gossaert Edmond, Haanon (Nord), inf territ. 2.

Gosselin Léon, Anzin (Nord), tnf territ 2.

Grégoire Alrxia, Valeneiemiesr hit terrft 2.

Groninck Désiré, St-Amand (Nord), trrf territ. 2.

Guéry Auguste, Haulchin (Nord), Inf. territ 2.

Qttkfià Alexandre, La Sentinelle (Nord), int territ 2

Hnccart BeTrJarnin, Prouvy-Thiant (Nord), Inf. territ. 2.

Hardy Eugèaa, Trlth-le-Potrier (Nord), M. territ. 4.

Henry Charte*, Avesnee-le-Sae (Nord), lirf. terrtt 2.

Héoî* Augustin, Waller* (Nord), inf. ttT.

Herhn Emette, Vicq (Nord), inf terrtt 2.

Hotrppe ûnetarra, Pe«e-Por« (Nord), (nf. terrft S.

Houmi Ne*4or, Condé (Nord), Inf. terrtt 2.

Hahert Franoota, Parnar* (Nord), tnf. territ. 2.

Hubert Hipporyte, Famar* (Nord), inf. territ 2

Hua Henri, St-Amand (Nord), Int territ 2,

Hurez Armand, Neuville-*.-Escaut fNord), inf. territ. 2

Isembert Henri, Leoetle* (Nord), tnf. territ. 1

J&mot Ferdmand, Paria, irrf. 278.

Joiy Alfred, St-Saulve (Nord), inf. terrtt 2. .

fcrienx Arphonae, Vei^rvctermes, tnf. territ. 2.

Kerreneur Françcsa, Piousnoguer (Ftmrtere), inf. H

Kurhoas François, Loperhet (Tn^sterr), tnf. ».

ÙaiMirrièr* Jutea, Artre* (Nord), Inf. lerrit -2.

Lafr» Oaoar, St-Amand (Nord), fnf. terril 2.

Lagache Gustave. Brftkm (Nord), inf. territ 2

Lamant Léon, Lecelles (Nord), Inf. territ 2

Landa* Alfred, rteseme* (NordJ, tnf. terril 2.

LangBn Pierre, St-Amand (Nord), inf. terrtt 2.

Lannoy U,, Jlergnie* (Nord), inf. 348.

(A suivre.)

« voleurs belges » restés tranquillement en Angleterre ac-
capareraient les ineilhmre» «rtuelieni». Le* jownsitx parlaient
d* tsM,Ooo Belge* réfugié» en Angleterre, ht gonvernement
anglal*, craignant san* donte une eateniion de* penéautions
eontr* les Dclpes, fit immédiatement afficher une déclara-
tion dlaarrt que le chiffre indiqué par cet journaux avait un
•are sa trop. »

L" « Indépendante Belge n, paratMantft Londrea, a publié
un blime sévère I l'adresse de ce* journaux anglais ; elle
eàte 1* cas d* Belge* force* d'abandonner, pour partir au
front, leur femme n* disposant que d* 6o centime* par jour,
alors que la femme anglaise sans enfsnt reçoit la doubla
C'ait deux jours après la publication de cet article qu'eurent
lieu las édiauffouraee da Weel-Brooiptoo. L* foui* enfonça
le* porte* dtr maisons qui abritaient des Belge*, et mit en
pièce* les vitrine* des boulangerie*, boucheries eherslinos
et autres magasins tenus par dea Belge*. Dé*sanglante* bagar-
res eurent Heu dans les rue* ; le* Belge* (Stant naturellement
en minorité, il* eurent un grand nombre d'homme* graye-
ratenl blaaaét et des membres da 1* police anglaise subirent
le même sort. ■ .

a Un soldat belg* venant d'arriver du front a raconta à
l'auteur de cette lettre que 1* lendemain d* cm bagarres, La
nouvelle en était déjà propagée dan* les tranchée* belges,
ce qui accentua encore la tension de* rapport* entre soldats
anglais et belge». Chose particulièrement frappante : la
fureur du public anglais s'est attaquée surtout aux Flamands.
On annonce auaai qu'au lendemain de ces scènes d* violence,
tes Belges ont tenu h Londres une sasemblé* qui décida a
1 unanimité de demander su jrouvcrnenicnt de faire 1* néces-
saire pour que tous le» réfugiés belge» soient transférés
d'Angleterre en Belgique, »

Citoni un dernier psee-igr de cette missive :
« Le» Belges *ont encore plu* mal vus que le* Allemands
an Anpleterre, A vrai dire, TAngleteiTe les avait Invité» à y
venir, mai» comme on se fatiffùe esse* vite d'une hospitalité
plus ou moins imposée, on trouve que cela s'éternise ; seule-
ment, au lilii de permeflrc au* Belge» de retourner dans leur
paye, comme la plupart le désirent, on le» retient comme des
prisonnier! Au lieu d* leur permett»» da gagner leur pain
en travaillant, on les expédie au front. Enfin, attendons?
nous a ce que la décù-iou prise par le gouvernement belg*
du Havre donne sstiifuttioo aux An/leis ; alon ceux-ci
eeront U**sh;milité*, lcTsqn* toua le* Belges auront été en-
voyés, sud au front, soit dans le» fabriques de munition». ■
Tant qu»1 les Belge» réfupién en Angleterre ont pu croira
que c'était pour eu* que le» Anglais combattaient, il* n'ont
pa» proteste contre Le sort qu'on leur faisait. Mais h présent
qu'ils savent t quoi l'en ti-nir sur les motif» d* 1» giierra
anglaise, dnnl la Belgique n'est que l'instrument, leur» «en»
tîmenti se révoltent. Après bientôt deux années d'une poli-
tique nourrie d'illusion» brisée» une 4 uns, comment en
serait-il autn-ment F

l'opposition qui, sans cela, attrait >an» doute atteint
aoo voix.

Dans le rapport, il est maintes fois fait allusion à 'la né-
cessité d'un armistice immédiat.

Le* orateurs d'opposition ont appuyé fortement sur 1*
fait que, pour reprendre le territoire occupé par le* Alle-
mands, il faudra sacrifier des centaines de mille jeunes vie»
françaises, sans d'ailleucs £trc sûr du succès. Du coté alle-
mand, an ne constate paa d* mauvais vouloir vis-à-vis da la
France, qui pourrait ainsi rentrer en possession de son terri-
toire sans verser de sang.

Un* Interruption da député Blanc* aurait posé cette
question :

« £if-ce que Toute la belle jeunesse de France, l'avenir de
la nation, doit ttrt immolée au profit de l'Angleterre T s

D* vives discussion» se sont engagées autour de cette
autre question, qui « fait l'objet da loflg**débat*st

La France est-etle encore maîtresse de ses destinées, os
fc(*n doif-eiie obTWssanee & l'Angleterre T

M. Briand a fait diversion ea prenant cinq fois la parole,
pour crier bien haut le* beaux succès d* l'offensive russe et
annoncer en même temp» 1» prochaine offenaiv* anglais*

Sul allait avoir Heu sans sucun doute arec les moyens d'ar-
lterie le* pin* polsaants.
L* résultat de cette offensive, en combinaison avec celui
sVt l'offensive russ* doit être attendu, si l'on veut peser le*
chance* d* l'avenir et Juger en connaissance da cause.

C'est a cette prière de prendra encore patience «t d'accor-
der le délai nécessaire que la Chambra a cèdi *t c'est grAc*
à elle que l'opposition l'est réduits a 07 voix.

Tel est, en résumé, o* compte rendu, dont non* ne ssu-
rions, évidemment, garantir l'authenticité absolue, mais qui
n'a rien d invraisemblable.

EIM FR ANGE

UN RAPPORT 8Vi> LES SBANCES SECRETES
DE LA OHAHBRE.

Le 11 Racler VoUtsà/ati « publie, en sappuysnt lur un
compte rendu que 1' te Awonli », do Milan, organe principal
des SOtdaKstea d'Italie, avait voulu publier, mais que la cen-
lurc a interdit, qndqiics détails sur le comité secret.

Ce rapport, déchiqueté, a peu près indécliiffrabl* pour
quelqu'un qui n'est pa* initié aux mysUres politique», offr*
cependant aux initié» des points d* repi're suffisants, pour
pouvoir «unie lo IU d'Ariane a travers « la secrUe a.
l P ■pft* re r»pport, ce n'e»t que grâce à l'offensive ru^se,
habilement exploitée et exagérée, que M. Briand s pu faire

THTAUMONT.

Le» rudes combats qui se sont livré» dans ces dernier*
temps aux abords du fort de Thiaumnnt sont intéressants à
suivra dans le* commentaire* d* 1* press* parisienne. 11 est
Inexact que le* troupes française! ait repris cette pc-sition,
pour la reperdra ensuite. £711* est toujours restée aux maint
des Allemand!. Mais le* phases successive* d* 1* lutte dan*
celte région se sont traduites de façon intéressant* dans le*
grands journaux parisien*.

ThJetimont, qui gagngit soudain une grande importance,
lorsqu'on crojalt cet ouvrage reconquis p*r le* Français, la
perdait complètement dè* que les Allemands s'y étaient
_« réinstallés « 1 Citons quelques exemples de cette méthode
d'information t

La prétendue reprise de Thfaumont par les Français a été
célébrée en ces terme» par le 0 Matin » du S juin :

«Les Allemands considéraient connue capital* 1* posses-
sion de Thiaufnont. A moins qus l'uf'ensiv* d* la Somra*
n'ait changé leurs idées, ili voyaient dans cette position un
moyen, qu'ils croyaient sûr, d'arriver prochainement à
Verdun. Notre Infanterie, sublime d'abnégation et d*
courage, a eu rai«on du déluge d'obus qu'ils ne cessaient d*
faire pluvnoir et leur a causé une amere déconvenue, s

Le même jour le 11 Petit Parisien n écrivait :

I La possession de l'ouvrage de Thiaumont vu permettra
aux généraux (français) qui commandent à Verdun, d*
tenter la reprise de quelques positions perdues il y a un*
quinzaine de jours.

ci Ce qui se passe à Verdun depuis qn.irante-hult heures
prouve que nous «.vous prit nettement là direction des opé-
ration» et que l'Allemand ne nous impo?c jdus sa volonté, s

Mats que disait le « JVrnpi » de ce mena* Thisumont,
occupé par les Allemands ? Nous lisons :

« Ceux, Français et Allemands, oui l'ont tour à tour oc-
cupé, savent que le « fort cuirassé h est un simple abri sou-

terrain pouvant coTttcntr une demi-compagnie, aam aucud
armement d'arifllerie. »

Mai» pourquoi alors, dana te même numéro du 3 juin, i
une cotonna de distance, )« même « Temps » salue-t-il avea
chaleur la « bonne nouvelle s de la reprise da ce « simple
abri x par les Français P Toute celte méthode est bien sim-
ple. Etle tiemt d*na quelques ligne» qu'écrivait, la 59 Juin, la
général CherfiU, *tr*tèg« en chambre da F a £eho al*
Paris » :

« Jamais, en tacane autre guerre, U terrain n'a eu, A ta
fait, autant et si nea d'imnortenee......

« Il importe aux Allemand! de nous enlever le village da
Fleury, parce que son occupation par noui couvre, au nord-,
ouest, le fort de Sotmlle. Msls, si non» somme* obligé* d'4«
vacuer complètement Fleury, ta possession n'aura pour l'en-
nemi qu'une valeur négathe, tant grand avantage positif. ■

C'est bien simple : Pour Je général CherfUi et se* con-
frères parisien* le terrain conouii * toute son importance
qusnd il l'est par les Français, mais il n'en a aucune, quand
ce sont la* Allemands qui l'an emparent I

La* critique militaire s à la parisienne n, ce n'est pa*
plu* difficile que ça I

SUR MER

Encore un vapeur anglais capturé.

Berlin, D juillet 1816 (Officier).
Le 28 juin déjà, dea force* navale* allemande* légère*,
avançant dans la Mer du Nord, capturèrent la vapeur englai*
« finisse!* » faisant 1* trajet entra Rotterdam et Londres ; c*
navire a été) conduit, soigneusement escorté, avec sa cars
fateon à Zeebmgga. Hier matin 1* vapeur anglal* «L'ïstris»,
Venant d* L i ver pool, fut capturé d* même, non loin d* U
cote anglaisa, dan* le* s Hoofden », par de* psrttea de no*
force* navale* d* haute mer. Le vapeur fut retenu comme
pris*.

La retour du- sou*-marin u U 35 ».

Berlin, 6 juillet 19W (Offlelef).

L* i JurHfit, un de no* sous-marins a coulé, dans la Mer
du Nord méridionsle, un contre-torpilleur ennemi.

Le sous-marin 8. M. « V SS » qui avait porté k Carths-
gfcnc un* lettre autographe da S. M. l'Empereur, adressé* a
6. M. la Roi d'Espagne, et des médicaments pour le* Allas
manda interné* en Espagne, est retourné après avoir accom-
pli sa tache avoo succès. En route le soui-maria coula, entra
autres, 1* vapour armé français ■ Hérault s, et prit comm*
butin un canon.

Sur les fronts Austro-Hongrois

Le* perte* russe*.

Vienne, I juillet 1010.

On manda du Quartier militaire de la Presse :

Selon les dire* de* prisonniers et selon d* nombreux
autres renteignements, oa peut maintenant donner un
tableau approximatif des perte» russe» pendant 1* dernière
offensive. On peut admettre avec certitude que 5o I 75 % de*
réserves do chaque eorps d'armée ont déjà été utilisée*.

Un exemple choisi entre tous montre qu* 1* 53* régiment
dlnfanterle russe, de l'arme* du générai Letchltski, oon>
bnttanl en Galicie orientale, comptait te 8 juin S,*oO horr>
mes et quatre jours plu» tard seulement 800. Ce régiment
avait donc perdu a46o homme*, eoll 76 % de son effectif,-
aaoo homme* furent amenés de la réserve, ce qui ramenai

ce régiment i peu près à son effectif de guerre. Mais le
ai juin déjà, da* huit compagnies cinq étaient complète-
ment anéantie», tendis que le» trois autre* ne-convptaicnt
plus que 10 à &o fusils.

Toutes ce* circonstance* se rencontrent estez presque tous
les corp» d* troupe» m*i le* ordrei de BrouaviosY, 1 la suite
d* 1* tactique brutale du oornmandement ruase. Tous les
renseignements certains que nous avons pu recueillir concor-
dent pour prouver que les trois quarts de* effectifs de Is
réserve ont déjà, été utillisés pour oooaplejter le* effectifs de
guerre. L'armée russe du sud-ouetl a peretu en un mois de
guerre pas moine de 5oo,ooo nommât en morts et en blessés.

Rectification,

On mande du Quartier de la Presse :

Le communiqué itatien du 37 juin fait ressortir, comme
preuve de notre « barbarie u qu" u Asiago et d au!res localitéa
florissantes ont été transformées par l'emiesai en un monceau
de ruines fumante*. » II convient d'opposée à cette affirma-
tion le fait que, pendant lea combats pour La possession
d'Asiago, assurément quelques maisons de celte ville et des
localité» voisines ont du souffrir de notre feu d'artillerie,
Mais lea grave* dégAls ont été surtout causée, à Aaiego, par
l'artillerie italienne, qui, après que la ville eut été prise par
no* troupes, a dirigé son feu sur des quartiers entiers, qu'elfe
a complètement détruite, ce qui fait qu'effectivement Asiago
n'est plus, i l'heure actuelle, qu'un menoeau de décombres.
Il y a donc dénaturation voulue des faite, quand le comman-
dement italien cherche à représenter l'état pitoyable de la
ville, attribuable i aa propre artillerie, comme une preuve
de notre « barbarie». Los autres affirmations du communi-
qué de Cadorna peuvent être, estimés à la même valeur.
Ainsi, toute» »e* prétendue» conquête* doivent s'entendre en
c* sens que las Italiens ont occupé soit de* endroits évacué^
par nous sans résistance, soit des points où ik ont eu tout nu
plue affaira 1 nos patrouilles d'arrière. Quant aux grands
combats, Us n'ont eu lieu gue sur la ligne de résistance choi-
sit par nous, et leur issue a été partout défavorable eux Ita
lient. 0

NOUVELLES DIVERSES

Une lettre du défenseur de Vaux.

Nous trouvons dans la t Journal ■ une lettre du commandant
français qui dMchdit héroïquement lo fort da Vaux :

«L'ennemi observe loyalement les condition» que j'ai
posées et qu'il a acceptées dans l'acte de reddition. Certes,
je ne puis oublier mon malheur, niais c'est un soulagement
un grand soulagement, n

C'est en ces termes pleins de Karts que le commandant
Raynal apprend aux siens que le défenseur du fort de Vunx
eat traité avec tous les égaras que mérita son héroïque ré-
sistance :

Et il ajoute :

* Me voici arrivé h Mayence, terme de mon dùuluureux
chemin vers la captivité.

d De Stenay en auto jusqu'à Montmédv et de là par
1* train jusqu'à Mayence. Je suis urcomyegiié d'un cap laine.
On me laisse mon <ndonunnc.e, qui est un vrai titi parisien,
•1 on me permet même d'emmener le petit chien du fort
d* Vaux. Noua arrivons à Mayence ù m h. 3o du soir, c'est-
à-dire*. 8 h. 3o, car l'heure allemande ta en s\ance de deux
heures sur la nôtre. (Depuis le i5 jù;ii l'heure sllesuande est
en avant d'une heure seulement sur l'heure de Paris. La
RétL) Et on me mène de suite au camp, installé dans une
grande caserne.

L* kronprin* a voulu me voir. Il m'a remis lui-rrCme
Bn* épé* et la copie des félicitations que le général Joffre
■s'adressait, par T. S. F., ainsi qu'à la garnison, u
 
Annotationen