Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
GAZETTE DBS ARDENNES

17 Juillet 10i4

LISTE N° 192 CONTENANT 250 NOMS

(Reproduction strictement interdite)

noms en Kle as groupes

les endroits où s« trouvent -les

août les noms sulvul — lt total des noms

lusqu'auloiiffiiul se moiti i mttain BS7.950.

Total des .prisonniers français internés en Allemagne i 345,000.

ZOSSEN

iSuiie.)

Barbe François, Paris, inf. 278.
Sarny Jean, Limoges (Hte-Viennc), inf. 278.
Barraud Adolphe, Chatemiroux: (Indre), cap., Inf. 278.
Be-auchet Emile, La Célle-Dunoîso {Creuse), cap., inf. 278.
Beflet Joseph, Genoinllat (Creuse), inf 278.
Belot Adrien, Lavareix-les-Minés (O-cusc), inf. 278.
■Bellugean .Eugène, Cressat (Creuse), tuf. 278.
Ûôraacd Louis, Créssat (Octtse\ «erg., Inf. 27S.
,à*cna4at Arn-idé, .Paris, mf. 2ZS.
Bertrand JuaiirB+pliate, Bessan (Alher), inf..278. '
Blergeon Louis, Felleian (Creuse), Inf. 273. » ,

àillard Ernes!,'IntreviUe (tare-et-Loiic;, .Inf 278.
fiicio Joseph, Tours (Indre-et-Loire),-inf. .3IG5-
Blot Emilo, M^uraiu JjMotfnhan), inf. 316.
Blouin Loui5,,St-M»rUa-au-Uèrt (lJj,s-dG-Galak), inf,
'lÛûdinL., Touche&-en-St4^ierrâmes-Landes Mayenne;, inf-lîTI
Çonmyrat Valfiy, Versailles, inf. ,278.
Eonneyrat Victor, Lyon (ïlhouej, inf. 278.
Bonnlchon Claude, Piounat ^Creuse), inf. .218.
.Bouchard Joseph, Mauron ^ Morbihan), ■inf. ;315.
'Ûougecolle Félix,, Paris, «erg.,,inf. 27.8.
Bourrât. Eugène, Fureuc (Creuse), inf 275
Boutaric Açhille, Figcac (Lot), ,olp. .67.
Boute t Jean, Nlontluçon {AlMer], sergent, inf. 278.
tfiouyer Ferdinand, La-Ceile-Deaioin {Creuse), cap., inf.jîTl
Boyer Georges, Paris, cap., inf- -278.
Bottier liasion, La-Celle-Duiioise (Creuse), cap., Inf. 278.
Bouzat Paul, St-Sornet-Letikic (Hte-Vienne), cap., Inf. 278.
Brignolas Théophile, Pans, cap , inf. 278.
BnsiaiiO Lô :iacd, St Jéar. I.ig.juro (Hte-Vienne), Cap., inf 278
Brochet Louis, kyon (Rhône), cap., loi. fiO.
îdàrugère Eugè-ne, Lépoux (Creuse),imf.'CéS.
.•Brunei.i*an, «Ajoin (Creuse), ,inf. '278.
fBrutJnaud \ietor, Puteaux (&e*ne), i/xl.-'î7S.
i-Butasan MaïUal, Fiavignec iJBe-Viejine), inf 278
GafiLboumac Charles, Paris, inf.. 228.
Chabrol Marcel, Limoges (iHle\ Vienne), inf ..278.
Xu«nh.eMW*d-Jniés, Crevât (Crouae), mf 278.
Chanibrautl JotiU>h,-.SUDiawr (Creuse), .sèment, inl. 273.
Charles Boii'ogne-îu;-^euiL- (Seinej, ml. 138.

Gharpagne, Désiré, Sl-S^pice-tVDunoia (Crème), toi, 2ZS.
Charnel Français,; LéflUias (Cc«u*e),,ii>f.227fi.
Chassagne Antoine, Blesaac (Creuse), inf. 278.
Chateauboui g François, fiUMalo {Manama), adjud., inf. 278,
Chftniet Léonard, Sttaaac (tUe'Vienne),«uU. 428.
£liauoier Emiie, JSUDiziar (Creuse), ca.p.,j^. JSÇB. -
filiautard FrdHçaifl,.Rtmie Ulle^UVilOW), <4»f - 278
Cheval Albert, Glénac (Morbihan), inl. 278. % ' *v
Chevalier Charles, Auhqssun (Creuse;, inf. ,278.
Chtxsaud Louis, Baurgoneuf (Cr&uae), inf. "278.
Cognet Lucien, Puteaux (Seine), inf. 278.
Çofïln Edouard, ttenouillat (Creuse),, inf. 2t8-
C&ias Frédéric, SieaQviïM ipeum)*i»t.t2&.
Gwnby Gabriel,JHvignyren-.VAUièûîs (Cnèe-d'Qr), cap.,inf.278
Guwet Philippe, Bougnat • : 6i*m), inf .7-'

Coiildu.l Edmond, Pans, inf 278.
Courlaud Paul," Bousiac (Creuse), inf. 278.
Courly François, Pans, inf. 278.

Dagolo Fernnnd, Lourdouetx-St-Pierre (Creuse), inf 2T8.
Daras René, Wignelnea (Nord), inf. Ii3.
Dardy Auguste, Billancourt (Seine), cap., inf. 1ÏT8,
Debord Paul, Limoges (Ilté-Vienne}, inf. 278.
Dechaud Emile, Auzances (Creuse), cap., tnf. 273.
Dechezleprûlre Fernand, La-c elle-Du noise (Creuse), inf. 271
Délmard Aristide, Courbevoie {Seine), inf. 278.
Dehon Amédé, Lourehiea (Nord), inf. 148.
Denis Alfred, Montaigut-le-Blanc (Creuse), inf. 278.
Decombredet Firmin, St-Sulpice-les-Champs (Creuse), inf 271.
Dechorgnat Auguste, La-Celle-Dunoise (Creuse), inf 278.
Uesnoyer Louis, Gouzon .(Creuse), inf. 278. -
Dessauze François, Garnat-sur-Engiivre (Allier!, \nl 321.
Deveaux Auguste, Aubusson (Creuse), inf. ^2T8.
Dezabre Jean, Montluçon (Allier), inf 278.
Dh-'ron Lnoien, CIiami)on-Sle-Croix (Creuse), inf 2T8.
Dorarjgeor. Edouard, La-Celle-Dunoise {Creuse), inf. 278.
Drcano Josepii, Marzau (Morbiitan^ inf 316
Dubois E'i^>, A7,al-kATitz (Hle-Vienne), inî 278.
Qiicirl Eugène, St-Dizier (Creuse), inf 278.
Ducliet AJexi» Alleyrat (Creuse), inf. 278.
rDuïgo.i Joseph, Concarneau (Finistère^, inf. 3L8.
Dujény Léonard, Cliâteauponsac (Ul£-Viennej, cap., iol. 278,
Dubrouillet Ferdinand, Puris, inf. 278.

Duprat Martin, Castelnau-d'Au7,en (Gersl, adjudant, inf 345,

Dumas Gustave, Limoges (Hte-Viennc), inf 278.

Dupeux Eugène, Cliateauponsac (Hle-Vunne), inî. 278.

Dupuy Camille, Dun^e-Palletau (Creuse), inf. 278.

Dupuy Firmin, Lepinas (Creuse), inf. 278

Dupuy Pierre. Lavignac {Hle-Vienne), inf 278.
.Dupuytren Wartaot, Lovigou (Hle-Vienne), inf. 278.

Duguet Micliel, -fiaris, cap., inf. -21%.
■ F*ivre Paulf 'Fontaine-ées-Cuxeil (Hte-Saône), inf. 242.
■Eaugeroir.Pierre, Paris, inf. 278.

.Faurten Alejtandre, St-MarliaWe-Moril (Creuse), inf 2W.
Fourtrjn André, Auhusson (Creuse), lnf..2ï8.
.-François Siméon, Fourneau-Sl-Médarde (Creuse), cap*ùif.27|
Franquet Henry, Ressous-s.-Matz (Oise), «dj., Inf. 355.
Gagnadre Emile, Clamart (Seine), inf. 278.
Gansoinat Eugène, Bouàsac (Creuse),,inf.-278.
Garnier Armand, Gevresin {Doubs), inf. 80.
Gai-nier Fume, Feilau (Qûuha),.inf.^60.
Gavot Al«#is, St-Servan (JWoibiAan), inî.t3\fi.
ûay Henri,.M«aani«s (Creu*e), .iof.'278.
Gégousse.J«an, ■firlonlugnit 'Se-ne-et-ûisej, inî 310
GUlet.Ernest, Paris, inf. <278-
fiiriaud Augustin, Giiéret (Greude), inf. '278.
Gn-aud J*an, Paris, *ap ,-inf. Ji78.
jGiomet Jull*n, PùrrefïUc (Cxeuae), inf. ,278. -
.Gaffaux Lucien, -Malakoft fSeiae), Inf. 101.
Xiouhier Fern., FonUiinerL-LoieuLls (Hte-Saône), .cap , iof^4ï
iiounot Firroip, Measmis (Creuse,,,inl. 218.
GuUlot François, St-EieWÇr«uAe), cap ,*tnf 278
Guinot Louia, Marseille {Bott«hes-du--Hhû«<3, inf 278.
jGuicoarxl Jacques, jGldnie (Creiwe),-yif. 278.

Guimbard I^uis, Gourtions-St-Sornat (IHe-Vienne), inf 278,
Guinard Frédéric, Paris, cap., inf. 278,
Grillon Eugène, -Pans, inf. 278.
GroFpoa Raoul, Limoges (Hte-Vienne), inf. -278.
Grousselas Pierre, Lavaveix-les-Mines (Creuse), inf. 278.
Hauïar Baptiste, Limogea (Hle-Vienne), inf. 278.
Hfmon Louis, Foueisnau (Finistère), inf. 278.
Henrion Juhen, Chalon-3.-Marne (Marne), inl. 965.
Hurbe Octave, Lépinas (Creuse), inf. 278.
Ja-micot Eugène, Cluguat (Creuse), inf 273.
Jambut Auguste, f^a-Forét-du-Temple (Creuse), inf. 2T8.
"Taries Alfred, Uougnat (Creuse), inf. 278.
Jaurand Isidore, Fourneau-St-Médard (Creuse;, tnf. 278.
Jouanny François, St-Julien-Ie-Chatel (Creuse), inf. 278.
Jouannln Auguste, Lavaveix-le*-Mmes (Creuse), inf. 278,
Joiy Charles, Pans, inf. 278. .
■Joiy Louis, St-Ouen (Seine), mf. 278.

Juchem Jean-NicoUa, Vésinet (Seine-et-Oise), cap , inf. tOBi

Juhot Henri, Chaumont [Morne), inf 355.

Lacour Jean, St-Moreil (Creuse), inf. 278

Lapçyre Camille, Aubunon (Creuse), inf. 278.

Lamolne Alexis, Bussière-\ouvelle (Creuse), mf. 278.

Lardy Arlolphe, La-Celette (Creuse), inf. 278.

Larigaudenc Alph., La-Forét-du-Tcmple (Creuse), cap ,inf.î78

L^ixaut Joeepb, fjuéret (Crcu»e), inf. 27&

Laumay Frédéric, St-Avit-le*Pauvre- (Creuse), jnf.-278.

Laurent Louis, Auiôraes (Creuge), cap., inf. 278..

Lauîanne Alfred, Glénie (Creude), inf. 278.

Lefort François, Nîeudon-Val-Fleury (Seme-eï-Oise), inf. 271 •

Letort Maurice, Paris, mf. 278.

LebaiI« >Elie, Aubusson (Creuse), inf.-"278.

Lebaron Louis, Felletin (Creuse), inf. 278.

Lebot Mathurin, Ancn (Morbihan), inf. 34$.

Lobria Celestin, Cherey (Maine-eULoire), inf. 316.

Ledeuf Pieme, Concarneau (F-mislère), inMSlfl. ,

Legalot-Eugène, Peroux-s.-Mer (Manche), iûf..318.

Legoc Ivcs, Concarneau (Finistère), Inf. 318.

Legrain Charles, Chambon (Creuze), inf. 278.

Leguûval JoMph, Carro-Mal*stroit (Morbihan), inf. 316.

Lehaie Jaan-iMarie, St-i3omiy (Mochihan), inf. .316.

Lçgenoarme Théodore, Lavalade-Basses (Creuie), inf 278.

Lejeaoa Françoi3,.'Glenie (Creuse), inf. 278.

L'héritier Alphonse, Aubusson (Creu*e), inf. 278.

Leniiiàle "Kugène, /Marzan (Morbihan), inf.

Lenusson Louis, Cenet (Morbihan), inf 315.

Lemen Louis, piment d'infanterie 316.

Lbterrier .Gustave, Paris, dragons 6.
'Léonard Jean, Limogea (Hte-Vienae), inf. .278.

Leylavergne-Emmanuel, A*nièrea (Seine), UU.J78.

Lorsery Edouard, Bourg-d-'haur (Creuse), inf. 278.

Lyraud François, fit'AmancWaiitûudeix (Creusa), iflf ÎTB.

Léovery Louis, St-Dizier (Creuae), inf. 278.

Nlahé Jean, Damgan (Morbihan), inf. 278

Manceau Jean, Haron (Mayenne), Inf. ternt. 26

Marc Isidore,'Boissy-le-Sec (Seine-et-Oisc). inf. 310

Marboutin Aimé, Aubusson (Creuse), inf. 278.

Marcaauuon François, Swure (Hte-Vienne), inf.-MB.
-Mareellot téan, SUDùier (Creuae), Inf..278.

Marchand Gaston, Lavaveix-ita-Mine» (îreuse), inf. E54,
Warchondon Louii, St-Pardoui (Hte-Vlenne), inf, 278* •
Margulnaud Louia, régiment d'infanterie 278.
Marllaud Françoi*, Limoges (Ilte-Vienne), cap., inf. 2tj_
Marembert Sylvain Betéle (Creuse), inl. 278.
Martin Clovis, St-Aguant (Creuse), inf. 278.
Martin Isidore, Combariot-St-Médard (Creuse), inf. 27J
Maury-Petit-François, La-Nouville (Crouae), .inf
Meaume Léonard, Chauteaux par-Lavavelx (Creuae), inf
Meaume Proeper, 6ou*-Pawai (Crouae), inf. 278.
Manu Antoine, St-Diziar (Greuae), inf 278
Mazaud Léonard, Paris, inf. 278.
Mignaton Pierre, Aubusson (Creuse), inf. 278.
Michel Julien, Limeriel (Morbihan), inf. 316.
•Michalon Georges, Lourdoueu-SUPiorre iOeueç), ,lnf. gm
Mlngaason Georges, Mouthier-Mal. > r ; • j« , Ul; 27p
MonlbaUet-Mane, Glairavaux (Creuee), uif. *21b.
Mois ont Auguste, Gamrrtfné (Côtes-du-Hord), >iitf. 8|#X
'Moreau Germain, Ivry (Soino), 'inf. 278.
Morinet Pierre, Ghataluf-Malvalein (Greuae), 4nf.-t^g.
MouïlerJean, Limoges ilIte-Vianne), >irif 278.
Mouchon Arsène, St-MurLeal (Gwuae), tnf, tSWB.
Maraonal Aaaton, Baiagn.y-sur Ttheraùi (Ûtae), aap.,inf ç.,
Naoaad Gobne!. Aubusson (ÛMUM), in.'. 27o.
Nopoléon Victor, Ahun (Creuse), inf. 278.
Navam 'Kugène, Luieres (Creuae), Inf. 2T8.
Nardou 'François, Sauviat a lis-^rtnç , inï. 7K
Négirlnat -ieanrl Sc-ubreboat (Creusai, .inf tlfi".
Ndtange rardon. Barsac (Htc-rVienno), ir.f 278. ' '
iNicaud Luotan, -£t^ulpiae-lw-F«uillM (Htt-Vlansve), .inf 27<<
Oliviers a -au- Guaru (Mosbihan), ânf. M.
l'allier Ptsnaois, Ët-Prtaet-aur.Aix (Ute-Vtaaa*), inf 07
««ris Marc, «ans, inf £76. *
Parrain François, Glénie (Creuse), cap., inf. 278,
Parouty Henri, Soubreboet (Creusa), inf. 278. *
Fteedaioup Jicoeat, Uun4e-H«lleteau (Grouae), *ap,, Jb( ^
Paaty Kernaii.l, PMts, inf 3278-

Pateyron Hippolyte 6l-Suipk£e4s« Ghtuuoe (CratMt), laf.^n
PauUamat Vineei;:, Muaillac (Morhiiian,, inf 316
Ponot Loues, Naluat (Creuati], Inf. 278.
PftSOt Féhx, Chamb..::-S:p-Cn).x ,{Gjr«u«4), .mf. 278.
Peyclnùtat Jules, St-farGoux Lavauj (Cfauaa),Mt «B.
Peynot Noël, Le D:vizei; {Creuae;, bhjj.. uif. Î7S.
PenJn Maxime, La Forét-du-Temple (Creuse), Inf. 271
•Pénln Lucien, U ForrM-du-Tampi* (Creuse,, Inf m
Peaan-. AugiiaU, VOten (Gsbkm). inf tft.
Peyronne! .lean, ïjcntrwfx (Creuae), eerg., .inf 27*. '
•Picard -Prançoia, St-Paul-Dejfejeaux (HteJVianna}, Uif. fB.
Picaud Auguste, Jrleajtaut (Creuae), -inf. 273.
Plnnrdon -Henri. SV>88ba«ttan {Grauae,. inf. Tffl
Pingual Jetui. 'St-Snuvier *AlHer), Wf. '278.
Plancha -Edeunrd, «sois, inf. MB.

Plajgnaud Julien, ChateauBonaac {HU-Vianno;. .in!, m

PluaqutUec Jean-Louis, Brest (Finistère), tinf. >316.

Pradaac Jean, Oreiba (Hte-Vienn?;. inf. ÎT8.

Pradtau Arniand-Lottie, Paiia, inf. '278.

Pulmérat Pr., St-Wger-la-Morjtagne (Hte-Vieon»), >tnf. Wi.

'fA taivre).

■iluèe1 su sommet. Nous -nous aoiiiuisa égaiemanl «uparÉ» d'un
petit bois stmô su nord .de La MaisoruicUe ; quetques fractions
anoanUes résistent encore dans un cédait établi .vmj l'axlréimtè
de ce bois. Sur lo frort nord de Verdun, VimistU-rie ennemis
mj^fkÊÊblB 1 ■iPr'lfp/ru*fn<'nl P*r r1* haratiardA bvgc une

extrême violence les rt^ujn.- d« Froide-Terre, do Fleur> et du
bots Fumin. Aucun ôvènemcût important i signaler sur le reste
du front.

La guerre aérienne ; Dana ia cftgien de la Somme, nos avions
de chasse ont attsqué dans la journée d hier de nombreux
s^pareus aaafoaa^,^uat£e-4o csi c-r:.iers ont été abattus dans
lit |ignes ennemies. Dans La nuit du v au 10 Juillet, une d» noi

^jïCidrUUs da 'bombardement * laacâ de Aombreui obus, pur les

rfhros de itacn-ct^e Paiancourt.

•Pans, 11 juillet MM,*3 heures.
De part et d'autro de la Somme, la nulUa-tio caime. Le
nombre total des-frieonmeri {..,,.s aar nous .a:i_sud do la Somme,
^iSDdaat les cotnbaja des deux derniers jours, dépasse actuelle-
t.ejeot cent Suris rivo.gaucJie de la Wcuso,-aaaez^graade -activité
de l'artillerie -dans les secteurs d'Avocourt et de Chattancourt.
Sur la rive droite, le bombardement dtclanché psr l'ennemi sur
nés positions, depuis Tlcury jusqu'à l'est du Chenois, a redouble
d'intensité au cours de la nuit. A 4 Àeure*. las Aileinaads ont
.prononce une aUaque sur laul.Ja Iront aornbarsie. A Vast duibois
flumui et dans le Jsms Ghenou, <ua «ut «ns . pied -dans aotre
teanehee avancée, don uat coaUas-attajluos immédiates Us ont
rejeta* tariout asUeurs, nus .us ^(le <hersage et imi (cm de
{■utrtiUcuficâ »nt bnsâ -les-aUaquaa de l'aaneaii. Le bombarde-
-iiicmL continue dans Ja mesic r^givn. A Vjwast de. J?ant-4Jdouaeon,,
un coup de main de L'ennemi.sur une de.Ms traneàeesia 1 ouest
du bois de Mort-Mare s (empiétement èeaouè. 'En Lorraine,
après une vive préparation d'artillerie, Los Allomsnds ont sUaqué
un sadiii.i de ootee J>gne .a kaet de .fitduui el act téuasi «i
pénétrer dans les Mime nia de première ligne sur un front de
.deux cpnt« mètres environ Au noed-est de Vcbo, à la faveur de
4uatro explosions de mines, i uin-m; o essayé d'enttover uae de
nos tranchées. Arrêté par notre fusillade, i xi a dO se replier,
laissant sur le terrain des morts et des blasaèa. 'Mous .avons
«ccupé Isa «mourions de minus .alloouedes. Uaua les Vosges,
>au>sad de Luêse, uae alt4que cime mie ia ai* rapaussée ta 1s
■$r aide Au nord de Ja.Louluiellc, un ■:nu;> de jnajii exécuté par
nous sur -lus Lranttiécs aiivemoa nom a permis do pénétrer dans
la iranchée de.première bgne et dans la traaehèe de soutien, qui
ont été nettoyées. Noua avons ramena quelques prisonniers.

«ULIiEffilKS OFFICIELS ANGLAIS

(Front occidental.)
Londres, 10 juillet WIO, 1 h. et 9 h aotr.
Un violent combat s'est découlé su cours des dernières
quai auto-lu. i. Ucures particulièrement autour du boa des Trônes.'
Ce bois de torme triangulaire a environ mille quatre cents mètres
du nord au sud. Sa base, du coté sud, a quatre cents mètres.
Les 'Allemands y ont établi une solide détcuee ide tranchées et
de réseaux de fils de («r A ii-suite d un vioieet bond)ardcnient,
nous nou? , sommas empara* do In partie md du >Jïols, le 8 juillet
»tu matin. En nous étendant vec» le uoed, nous avons rçpouss*
une forte contre-attaque et mlligé do lourdes perles a leuncmi.
'Le fou de notre artillerie a i^ciaso hier aprés-uudi, comme il a
-été déjà annoncé, doux nouvelles cuntre-ultaquas en rangs serrés,
dirigées conir" no^ posiiiuas dans ce hois Les Allemands l'ont
da nouvoai. orrQaé nter .soir <d oi>us de tous calibres A 20 heures,
ds-y .ont lancé deuz violcnlts i sire-al laques du~igéâs île l'eal et
du aud-c&l. La première a complètement échoué ,' la deuxième a
pu pénétrer dans II partie sud du bois, mais S é4è rejette à son
tour avec de grosses pertes L ennemi a iait. ,au cours de la nuit,
.un nouvel e-uort désespéré pour s'emparer de nos positions.
QeUo attaque a Hé aiiÉsitoi écrasée .par notre feu. L'onneini a
subi de IMeaM perles nu cours do cas cinq attaquai infruc-
Uiouses. Nous »voQs,pri>?ies&é.6ur d'autres points-du front Nous
mm .sommes emparés tVun petit .hojs -et de trois nouvelle*
atècos de canon «u nocil oucii do t nnUlmaiaon. Ce matin, nous
.avons encore Uil plusieurs «unUmcs do prisonniers Activité
.ennemie sur le Nom des Flandres N^9 tranelwe* prés do Iloogbe
atll été violemment ,bomb ird.-ajA pendant trrvis heures. Nous
avons exécuté ont environ? ée cette localité trois coups de main
heureux contre la preuinlre hli»e ennemie

Les Allemands sont parvenus cil apri^-nmh Aptks .six violentas
attaques o pénetrer dans !e bois des Tionea au pris do perlas
troa coosidetjijles La lutte continue dans le bois Un peu plus
à l'ouest noii3 avons pus pied éana le bois de Mamctz où

l'ennemi noue nvait justjue--ia oppoié tune . usaiitaneo «cburnéa.

Nous ovoBstègelatsefit pr»«Tessù«i l'eut d Oviliers et à la'Boisselle.

No» aviateurs ont bomlisrde .hier pluatama gares de «dabarque-

cient, dèoûta de tauaiUona et aérodromes iQo^niiiiabretix «osabata
•aériens ont été 4wréa Un -aaaarad allemand .a été abattu.
.Plusieurs autres ont été contraints d'atlcrnr avec de* sa ânes.

1 Londres, 11 jusUet :M«, t^ beewM.

La nuit dernière, après un tort boasbaedesnect, -aalce udan-

teno a donné l'assaut et repris Co'ntalmaison, faisant cent >qua-
.Irc-viugl-ncLif tprisonniers valides, dont un chef de bataillon et
quatre autres officiers Une violente conttf-aUa*|uo allemande,
pendant la nuif. a été repousaie avec de>gre*ses perlas pour
/tenaouiL. Tout Je village est aumlcoant enire aasieaain ^Paas à
Hast, nous avons «ulevé .plusmuca ugnus de . tranchées jilUlM le
bois do jkUmcU et da .plus .gi orale partie de ce bais est en «être
possession. Noua y avons pris un gros obuaier, plus trois canons
de campagne et fait deux -cent quatre^ngtaetEe prisonniers
.valides, dont trois officiers Lo .combat «st toujours violeot dans
do bois des Tcobas Les combats aériens ont cooUnué : ou de noi
aviuiij a 41e abattu par un canon ulleniand et trois de nos
appareils ne sont pas revenus.

LA &RAN&E OFFENSIVE ALLË£

Les dernier3 succès des .armes allemandes sur da rire*
dnJite Je lu i\|[^*e,.[in^ île i forts de Souviitâ et Luufee, cons-
tituent un événement de grande portae. Go premier coup

tnjportint,,porté,par les troupes allemandes dans le secteur
de Verdun depuis le deulanclicment de ia grande Offensive
alliée sur U Somme, diirrtonltc clairement que le haut corn-
uiandementaluimand ne ae trouve uulliem«nt,gêné dans la
poursuite deaas buts-et dans l'éxecution d^œs .plans d!opo-
intion, en dcpit de toutes les attaques ennemies sur tous les
fronts. Pas un seul soldat allemand, pas un seul canon n'a
rdlé retiré duvsealeur de Verdun, où la batailre continue selon
la volonté du commandement allemand et,progresse.avanta-
geusement,pour les armes allemandes

Si las Alliés ont-espéré pouvoir .prescrire leur .loi ta Tad-
versnire, en lui arrachant, -grâce aux millîoni de soldats mis
en ljjrne, l'initiative de la guerre, la riutrchexles événements
Les aura.sfins doute-détrompés.

Après quelques succès de première heure, [«aassauts enne-
mis sont venus se briser contre l'héroïque résUtanceiel l'opi-
nïfttre fermeté des braves troupes combsttent sur il Somma,
Le commandement allemand reste mafire A* la situai.<m
d'ensemble. C'est ce que^déinonlre nettement le réceat suttg
oie de Souvillc, qui justifie la plejnc conlianee do LAllerjie>
y ne dans l,i forccinébranlablc île ses armées.

Dans une déclaration faite-à la presse par Lord Derby,
le fameux « recruteur généta.1 » anglais a dit entre autre :

uL'armée .anglais? exécule son .programme avec I<<auccèa
gue des préparatifs poussés jusqu'au moindre détail permet-
taient d'attendre......

« Je croitf que ia guerre ne /mira que d'une façon, et f*
Mis que ceile-a doit être la façon anglaise, m

Noi lecteurs ont pu lire dans notre article de fond
quelle serait cette « manière anglaise » et bcs conséquences
pour la France et la Helgique occupées. Le but déclaré de
Lord Derby, c'est de tuer le plus d'Allemande possible I
Mais, en attendant, les .Çnglnis savent ce que leur a coûté*
le premier bond de leur offensive, qui leur permit de gagner
linéique terrain .opri's l'avoir bouleversé à coups do canon,
sans réussira rompre la Ugnc allemande, ce ,qui,-évidem-
ment, était leur but.

De* Hollandais renan) de Londres caraortait les récits
des blessés anglais arrivés dins lj i-.qulalç , ces derniers ra-

coatent-que les .nombreuses ambulances situées .derrière le
front anglo-français, ainsi qu'A la eûte, sont bondéai ; dpù
l'obligation de transférer lea-blcssés en Angleterre, m outra
.'1,000 Anglais gruvcnitiit blessés ont tUé transportés a Paris.
La représentant (d'une flrase'hollandaise, dont la succursale
aux Indea néerlandaises fournit à l'Angleterre des produite
pharmaceutiques, a appris que dans le servie* Militaire de
l'armée augldise on évalue A flp.ooo homnaes l'enaembte idée

.pertes.anglaises pour ici fruM'premiers jours de l'ofteri*ivt».
Le « Times » explique en aes termes l'ui>pa>ctanae dee

.perles-anglaises et ia .puissance organisée de ht résistance
allemande :

c II y a, daaa le «cetcur nord de notre dont, du potais o*
l'ennemi a concentré dti masses énormes df «anoas. ba double
tau de barrage, q i ù a exécuté a i début de nuire attaque «ur nuire

.prenaace hgac de Oranchaes et à Uerrtère de ceiUMi, suit peus-
én* aussi terrible que lo tir des uutratlleuses et d'infanterie A tre-
vers lequel nos troupes ont dù avancer avant d'arriver dau« la aone
compraee-autre les deux positioès____11 ealMtaali ijud 1» propuiuon

de iw.» pertes, par Jo feu ue i .nlantenc su début de lotte as use «et

•sues minime coioparauvauisnt à celles caustei par le feu des
«Hlradieurei et dis canons. lourds.

La concentration de tarions et les position* ide mitrailleuse*
diisimu'ess no«a ont ema<ècl • do (aire <ie grandi ^myret-dsns
èa partie non! du front. On ■ demande «: noj» ai- aouuaee au
début d'une période de cou uti daai laouaile de «au d infanterie
joue un rote secondaire, et qui conduira comme jusqué .prisent
à uae lutte entre dai position» de mitrailleuses inexpuçnabltt
d'une part, et dei canons lourds d'autre part, dont la tache aera

'de «etlre hors de combat les mitraille uses, i

Let Anglais, répétons-le, avouent oqvertement leun
pertes. Etes prisonniers rapportèrent l'aveu d'un chai anglais
qui déolara que, ai eela continuait, un aioiple baeae lui suf-
firait pour ramener toute sa division I Mais l'importa née de
•es pertes anglaises permet de conclure que let pertei fratv-
jçauti, aoigiiciiseinent diasim,uléej, ne doiuaat .ntu -Ure infé-
rieures, étant donné surtout que les Anglais disent -opérer
'avec plus de prudence, tandis u,ue le*d;;a;nnis répèie:.'. sana
cesse leurs furieux assauts sur un front plus YMte.igordé par
les mêmes mitrailleuses et les memei canons allemands que
le n Times.» jugeai meurtriers 1

La percée que vlsitlt l'impétueuse attaque franaalee
n'ayant pu réussi, ces pertes nouvelles aggraveront encort
la tragique situation dont te préoccupent tous eaux qui en-
visagent clairement l'avenir du peuple français. Dans ua
nrtiole d'une rare franchise, dont l'éoho nous Tient de
Suède, 4e correspondant parisien du grand Journal russe
i ïiusshojt SIouio * déclarait dernièrement que les formi-
dables sacrifices en hommes que cette guerre imposa a la
France réclament péremptoirement un <affort définitif des
Alliés, pour que la France puisse enfin Sauver les jaojiimei
qui lui restent. Aujourd'hui la France n'est, pour ainsi dire,
plus mattrcsie chei elle.

Dans ses us i net P ses chemins de fer, .se marina mar-
chande, etc., les nombre des ouvriers étrangère t Belgefs
Italien! ou Asiatiques AUgmcnto tans cette,- et ee sont le*
Anglais qui tiennent en main la plus grande partit du tra-
fic d'Importation et d'exportation.

On comprend dono que ceux qui songent .i l'avenir da
pays exigent qu'on lui conserve le minimum de force dotaf
Il aura besoin pour vivre et pour se reconstituer. C'est là
ce que M. Clemenceau nuiait, paraît.H, déclara,*, la séance
s t; oie la du Sénat, en critiquant la tactique >ot iet méthodes
qui lacrUièrcnt les meilleures force* de la nation snns avan-
tage équivalent. Clemenceau affirme dans 1' n Hommt Ks-
chatné », que cinquante sénateurs partageaient son poia<
do vue.

Une note du miniatère de la guerre françai* prépare
Uoplnion au prochain envoi dans les dépôts et sur le front
dee ^toineisoldais d'infnnteeie et du génie appaotenant i lt
claeea 1017. -Les 'hommes -en question devrant être èqsdeés

et prêts à partir pour ht 3o juillet.

NOUVELLES DIKERSE3

La lettre de -Kar Charost l'ahbé '1
Nous baoas dans le » Tsaun > :

Nftsw «vous esJUMlé, rr-uemment, que l'abbé Leuiite, dé-
puté-et maire dfawebrouok, vûueit d'itsje rétabli aer l'isèq-^
da Utet 'danaàa plénitude aVa «et ipouvoin eaeesuoiaux,4iout
11 avait été privé en janvier an né

Voie: 'um principaux passages --de la lettre écrite^ te sujet
4 l'abbé Letnire par Mgr Ghercnt, éVique de Ulle :

Le toMvereJn pontn> voua a -od'art ia UcisMé de .tes iair*
parvoutr votM requête fin ow la t/snamcliant, il teppreew. boa
apprécislton, nseate «ou» -ta uarate volonté ire ment oaeeusee U'J
eîst «e jeedult, s tpear moi uae .valear souveraine, d'eutant plu*
qu'en vois* «et, qui dépoeee de bsaacGup la peatee d'un !*H
loeaL. L'auUHité du »a;nt-Sie1fe était puis en cause que la autan*

jntjav.

clin Usant ceUe>tupphque, ja raxroilo vivemeat, m'a écril
aainWPaK, ièae -uwtuarOs -qui 'KetU atittrti. caste enhtajaae «ù

vous voue trouves, elnsi qus let paroles et las acttt qui, éau
l'etapa 9» àm dttlta, oaT pu çootrutc votre iirendtar.

• 11 asHte-e semhlé que ajauctee Tnfiirsrr"' -an Jtatviu

jtlncèrt tt suffisant de ce ou'tl j a eu de réprebenilble die* 1**
faits où M Lenbta<« eu un HHe actif ou ipatatf. \'otre eolliattude

.p«atewale, «otre indulgence et «otse ajnattdtna* vous diront s'a 1
a poaaUilliU, en raison de la gravité des cfrconttances de temps
et de lieu, de atuatej|sar il. JUinise daaa l«icreice des fonctions
taeréea, aauf • préciser, en troe jours plus favorables, es fui
conviendrait aux intérêts de -ta rsuiijion. »

Mgr Lbsrost lenmuo un exprimant le ùéair .de cunti ibuer
psntraM part i le paiï relitjioiasei.

bN «énoUee ide 4M6 en .Praoce.

Le miniitire de l-'sgaiouUure fait oonusitre par h nota
auivanuj i* situation «gsicole eu r" juillet 1,916 :

Juin a été généralenîoal iplueieux et froid pendant 1*
plue grande partie du mot* <at iprinoipaUment dans '*
.première qulnaaine, excepté dans tes régions méridionales,
06 le tsHQjj» a été sec et chaud. % *

Le blé a généralement plut souffert do ces conditioci
olimaUriques que lu autres céréales (avoine, orge), à°ot
r»»f>ect tUnteuxe satisfaisant. Quant au mats, te levée s'eit
efseotuee régulièrement. .

La récsaUe des foins set abondante dans son onseinblf■

iUcinee «t tubercuuM (botter*ves, .topinambours, PL1!1V
anaa de série) em général «ce prasantent bleu.

£1, dans quelques dépeiéeunents vUicolet, an aignaîe
#ar endroils l'apparition de maladies oryploganuque» '
d'Utseotee panaitaa de la vigne, la situation du vignot
dant son -ensemble-reste eatitfattente.

Let ouhuxee maraîchère* aont prospères : le* Hgul0tt
ont donné ds bons nudemexvts.

un prévoit comme déiiciuire La réuolte fruitière.

La préfet du JVIorbihan tué dans la Somme.

On annonce la mort au champ d'honneur de M. Rolh,
préfet du Morbihan, igé de trente «pt ans, aous-Liculeûtnt,
tué le 5 Juillet dans la Somme, k lt tute de ss section.

Roth était le plu* jeune prédit ide France, et

tvtit

tonicité lui même de pantii au front ipour venger, disait il.

la mort de ton frère, tué également è l'onnemi.
 
Annotationen