Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
QAZEXXE DES ARDENNES

3

LISTE N° 203 CONTENAIT 450 MOISIS

^ (Reproduction strictement Interdite)

la noms bu tête du jrmpts désignent les endroits où se trouvent les prisonniers doit'tu nous sulvtnt — U toUl des noms puollés 1 usqu'au!djrd"nul se monte i environ

Total des prisonniers français Interné» en Allemagne l 353,000.

GARDELEGEN '/Brdbrq.

(Suit*.)

Donneront Gustave, Marqulx (Somme), lnf. 1£0.
Bonheur Victor, Lilla (Nord), chas*, à ch. 15.

Bonté Emile, Champagne (Charente), lnf. terril. t>0.

Boni HenrI-Philippa, Amien* (Somme), tnf. territ. 11

Bosc ZépMrln, Jolneus (Garonne), inf. 16.

Bottollier Léon, Paria, inf, terril. 18.

Boucher Eugène, Div.on (Pas-de-CalaU), inî. 162.

Boucher Gédéon-Léop , Airaimee {Somme), inf. territ 14.

Bouffart Arsene-Louis-E , Tournehem (Pas-de-Cal.), Inf. 16t.

Bouillette Edmond, Mouy ;Oi»e), oap., chais à p. 8.

Boulai Pierre, Ancyle-Frane (Yonne), taf. 151.

Boujet Julee, Parie, inf. territ 1S.

Boulanger Albert-Emile, Le Nouvnion (Aisne), inf. 161.

Boulanger Donal, Mnncheeourt (Nord), lnf. Ifl2.

Bouquet Alexandre, Oradour-St-Genea-t (Hte-Vienne), 1er. 90

Bourdeaux Joseph, Airainea (Somme), inf. terriL 1£.

Bourdîeu Paul, OmtegabeHe (Hte-Garonne), aerg, in,f. M.

Bourdon Albert, St-Aub-n-des-Bois (Calvados), inf. territ. 80.

Bourdon Ernest-Albert, Parii, cap., lnf. territ 12,

Bourdon Luofen-Albert, Mesniïîreux (Pas-de-Cal ), inf ter. 16.

Bourgauli Pierre-Marie-Jean, Montautour (Ille-et-V.), inf. 94

Bourgeoi* Farnand-Abel-J., Amiens (Somme), inf. territ. 12.

Bourguîtf.ion Lôopold, Marceleu [Somme), inf, 120.

Bourguignon Palmyre, Auberive (Marne), inf. 151.

Bpacard Ernest, St-Juat-en-Chausaée (Oise), inf. 120.
^Boussoii Ernest-Casimir, Mouroux (Sne-et-Marne), inf. 94.
Boutïnaud Martial, St-Junlen (Hte-Vienne), lnf. 263.
Bouvy Elisée-Guatave, I.evTexy (Ardennee), inf. 151.
Boyeldleu Armand-Prosper, Contay (Somme), inf. territ 11.
Bragard Charlee, Parle, inf. 162.
Brager Fernand, Bedaîres (Loiôre), Inf. 14Î.
Brager Victor-Noel-Jeon, Le Maria (Sarthe), Inf. 151.
Brard Jules, Confleus-St-H. (Sne-et-Oise), lnf. territ. if
Bray Jean-Marie, Rorplea (COftei-du-Nord), inf. territ. 71
Bridane George*, Auberchtcourt (Pas-de-C&l.), inf. 162.
Brleue Alfred-Arsène, Brêhal (Manche), inf. territ 80.
Briotte Louls-Femand, Parte, cap., lnf. territ 10.
Brii Albert-François, Alfortvîll» (Seine), inf. territ. 15.
Bruhier Vital, Fontaine-le-Sec (Somme), inf. 151.
Bruneau Jules, Barouges-sur-le-Loir (Sarthe), inf. ICI. v
'Brunods Narrisee, Carnoy (Somme), inf. territ 16.
Bulre Désiré-Louis, Re rus (Marne), inf. 94.
Bunel Léon Marcel, yileflflnr (Sne-Inf.), Inf. 151.
Buquet Julea, Rouen (Seins'Inf,), inf. 151.
Burnel Jules, Cametours (Manche), inf. territ, 80
Cabot Pierre, Finhan (Tarn-eUGaronne), inf. 80.
Cacherat Ildephonaa, Bouchaîn (NDrd), irtf. 151.
Caddcqx LouJe, St-Denis (Seins), lnf. territ 12.
Gagé Alcide, LétoUa (Somme), inf. territ 12 1
Cagnac Jean-Auguste, Escampi (Lot), lnf. 80.
Caïlleté Jean, Evreux (Eure),'inf. 94.-
Callppe Léonce, Bourdon (Somme), inf. terril. 12,
Calvel Henrl-Jean-Mariua, Alht (Tapi), inf. 80.
Çalvea Yvea, Lanvallay (Cûtea-du-Nord), inf. territ. 73.
Camel Jean, Valesville (Hte-Garenne), inf. 60.

Carû Maurice-Eugène, Paria, inf. 120

Carlin Léon Frunçois, Ikmthieu (Somme), inf. territ 12

Canne Je an-Bernard, Conslonliiio (Algérie), cap., zouav, 1

Carnoy Raoul, Calrninc-Liévln (Pas-de-Cula s), inf. territ lt._

Carorr Lucien-CUn 1«, Amiens (Somme), lnf, territ. 12,

Carpentier Henri* féronne (Somme), inf. 12Ù

Carpentier-Joseph, Longueval (Somme.!, inf 120.

Carrez Bdmohd, Vffry (Seine), inf. 151.

Carrelle Claudius, Salornaye (Snônc-et-Loire), zouaves S.

Carrière Georges-Jules, O ssery (Seine-et-Marne), inf. 94.

Carrin Emile, Avesnes (Nord), inf. 151.

Castagno Louis-Pascal, Lioux (Vnucluse), inf 21,

Cathé Lucien, Aulnois (Meuse), inf. 01.

Cathclior Bertrand-Joseph, Cla ville (Sne-Inf.), inf 151.

Caucliener Georges-Vie (or, Sommedicue (Meuse), 'inf 94.

Caucheleux Gabriel, Vieux (Nord), Inf. 1(12.

Caucliy Albert, Amiens (Somme), inf. terr.it. 12.

Cauquil Uly^e-Paul, Cuxac-d'Aude (Aude), cap,, inf. 80.

Cauvin François, Le Havre (Seinc-Inf.), inf. 151.

Cave Arsène,- Narbofiniéres (Somme), inf. territ 16

Cazé Georges-Paul, EtncourWSomme), inf. territ. 16,

Cazé Léon, Monchy-la-Gache (Somme), inf, 120

Chabaille' Charles-Eugène, Airaines (Somme), inf 12.

Chabroux Pierre, Paris, inf. 90

Cliampenux Jean-Marie, Rouen (Seine-Inf ), inf. !H.

Charel Alexis, Nomllompont (\leuse\ cap., inf. 151.

Charlet Camille, Dijon (Côte-d'Or), serg., inf. 81.

Charlet Julea, Regret (Meuse), ;nf. 151.

Charpentier Edmond, Verzy (Marne), inf. 151.

Charry Conslanl-Antoine, Ouveillan (Aude), cap , inf 80.

Chartier Louis-Ernest, La Villeneuve-le-Roi (S.-cl-O-), inf. 81

Chauderon Pierre, Caslelsarrasin (Tani-cl-G.), inf. 142,

Chauvet Claude, Pans, inf. 254. t

Chermeux Joseph, Armentières (Nord), inf. 1C2.

Chevalier Jean-Bapl ste, Sin-le-Noble (Nord), mf. 162.

Chevalier Jules, St-Vincent (Loirc-Inf ), chass. à ch. 15.

Chevalier Jules-Marcel, Villerupt {Mlhe-et-M-,)', inf 151.

Chevalier VictoT-Antony, Pans,'inf. 94.

Chevet Louis, Coudrecieux (Snrihe), inf.'131.

Chiva Maurice, Raismes (Nord), inf. 151.

Ch'zelle Joseph, Amplepuis (Rhône), zouaves 4.

Chobcrt Marcel-Louis, Quintey-Sézy (S-et-M), cap, inf. 94.

Champeau Jean, Rouen (Snc-Iiy*.), inf. 94.

Choisy Ferdinand, Amiens (Somme), chass h p 8,

Ciret Julien-Auguste. Damery (Marne-, inf Si.

Claisse Jean-Alphonse, Le Bourget (Seine), zouaves 3.

Clément Adrien-Louis, Coulans (Snrihe), inf. 151.

Clément Roymond-Alphonse, Edinny (Seirffe), irtf !M

Cesse Pol-Tliéodule, Vouz ers (Ardennes), inf. 151.

Ctjasne Léon, Fenain (Nord), inf. 151.

Coifl^ Charles, Paris, serg, inf. terril. 15.

Colas Georges-Alberl, Alliance lie s (Mameï, chass à ch. 15.

Colignon Paul, Braux (Ardennes), inf. 162.

Collardelle Henri, Malancourt (Meuse), ïrif. 151

Collin Louis, Regnéville (Manche), inf. territ. 80.

Colombin Joseph, Rosières (Somme), inf. territ. 12.

Comb'e Paul, Lille (Nord), inf. 151.

Comont Charles, VerSïUy (Aisne), inf. 151. ,

Comont Paul-Maurice, Bruchet-/e-Valasse (Sne-Inf.), inf. 161
Conferon Jean-Edmond, Toulouse tHte-Garonne), .inf. 80.
Constant Fernatid, En^bien (Seine et-Olse), chass. à p. 1
Conte Chnrlei, Lene (Pas-de-Calais), lnf territ. 16
Cordler Viclor, Provm (Nord), inf. 151.
Cordier Léon-NîcolasvLouis, Ncufmanil (Ardennes), inf 151.
Cordoin Georges, La Fei tè-Gsucher (S.-et-M), zouaves I
Cornicquel Joaclilm, St-Goméry (Manche), chass a ch. 15.
Corroy Ansclme-Zéphirin, St-Maiilvia (Somme), Inf 151.
Cosson Gustave, Manzy (Aisne), cap., *nf. territ. 12
Caj;tard George», Fonta ne-le-Bourg (Sne-Inï ), lnf In,
Coftel Léon-Jean^Marie, Paris, inf. 73
Coupé Je*m-Bapt -Joseph, Lambres (N.ord\ inf. 9-t.
Courty Léon-Théophile, Pierrelaye (Sno-et-Oisc), inf. 11
Courty Victor, Les PariçheLs (Sne-ef-Mfirne), inf. 21.
Gouvidat EMe, Aujfignac (Dordogne), inf. terril. 89.
Crébassa Louis, Cei'bes (Hernulh, .rrf. 142.
Crigny Paul-Julee, Fricourt iSomme), inf. 151.
Croenne Marcel, Sin-Ie-Noblc ^Nord), cnp , inf. 151,
Croa Guy-Charlee, Paris, c^p , inf. terril 12.
Crousse Rohert-Henri, Verdun (Meu*e\ cap , Inf. 151 •
Croutel Martial, Nesle-l'Hôpitâl 'Sommp\ inf territ 12.
Cruzon Léoh, Atibers (Nord), inf. 151.
Cuv Hier Louis-Edmond, Amiens (Somme), Inf. terril. 12.
Dagnaud Elie-Aug., Uk Souterraine (Creuse^ serg', inf 90.
Dalongeville Alfred-Albert, Avelin (Nord), inf. 151.
Damade Eugène-.Vlolphe, Be7ons (Selne-et-Oise\ inf. 15.
Daniel Pierre-Louls-Marie, Cnpmnrt (Morbihan), inf. 9-1.
Dard Louis, La Charité (Nièvre), inf. 3C0.
Daubaues Henri-Ludovic, Lauzerlc (Tarn-et-Gar.), inf. 80.
Daumon Albert, Vierzy (Aisne), inf. 9-4. «
Dauphin Marius, Bognols (Gard\ zouavee 1.
Dautier Julien, Villemomblc (Setne), cap., zonnvea 4.
Daumon Victor, Noyen (Sarlhe), inf, 115.
Dave Etienne, Paris, *erg , inf. lernt. 16.
ftavid Félix, La Guerche (Ille-et-Vilainc), inf. 94.
Daydô Paul, Couffouleux (Tarn), inf. 80.
Debaûly Jean-Gabriel, Rou^n (Sne-Inf.), Inf. 151.
Debeaumont Ailguslin, Camon (Somme), inf. territ. 16.
Debève Elie-Joseph, Villerupt (Mthe-et-MoselleJ, inf. 151.
Deblock Georges, Armentières [Nord), inf. 284.
Debros Paul, Vaux-s.-Corble (Somme), cap.,.inf 151.
Debruge Félix, BeuvrUignes (Somme), inf. |SU
Debureau Gaston, Amiens (Somme), serg., inf, territ 12
Decaux Jules, Solesmes (Nord)^inf. 151. «
Decelle Jules, Havre (Seine-Inf.), inf. terri* 12.
Dècle Vital, Viîlers-Bretonneux (Somme), inf. territ. 12. .
Decreux Fernand" Lille (Nord), inf. 151.
#Dedde Frariçois-Gaston, St-Jean-s.-Mer (Sne-Inf.), lnf 151.
Defrausurce Marie-Emilien, Paria, mf. territ. 16,
Defralne Gaiton, Graville-St-Honorine (Sne-Inf.), inf. 151.
Deguelle Albert, Gacray (Manche), inf. territ. 80.
Daigremont Armand-Arthur, Condé-s.-Vire (Manche), irtf.80.
Delacourt Paul-Fernand, Mareuil (Somme), inf. 151.
Delaplace Camille-Lucien, MesnD (Somme), Inf. col. 4fl.
Délavai Fernand, Roye (Somme), inf. 120.
Delbor Berlin-Eloi, Carême (Tam-ei-TJnronne), inf. 80.
Delcenserie Am^dée, Contay (Somme), inf. territ 11

272,900.

i '

Dellon Emile, Paris, inf territ 16.

Delobel François, Couliches (Nord), Inf. 151.

Delorfre Alfred, Solesmes [Nord), inf. 151.

Deloffre Charles-Louii, Monchecourt (Nordl, InT. 161.

Dcloubel Louis-Jean, Marchiennes (Nord), Inf. 94.

Dclval Alfred-Henri, Paria, inf. terril. 16 > ■

Démonté Henri-Léon, St-Mih ri (Meuse), inf. 151.

Deniin Léon-Alexandre, Petites-Loge» (Marne), inî. H.

Denisot Jérôme, Blnngy (Somme), inf. territ 14..

Denoy,el Joseph-Hubert, Thiant (Nord), lnf. 91.

Dcreudder Ovide, MèneA'orbecourt (Pas-de-C), cap., Inf VS\

Dérollez Edmond-Victor, Amiens (Somme), inf. 151.

Desnmt Gaston, Nolay-le-Sec (Seine), inf. 94.

Descamps Alfred, Hesdigneul-lès-Boulogne (P.-de-C), lnf.lft

Deschaeck Antoine, Lille. (Nnrdl, lnf. 151. , •

iTeschamps Arthur-I-éopoid, Rodange* (Luxembourg!, lnf. 18t

Deaclmrner Pierre, Liwecy (Allier), zouavee 1.

Dosesqncl Armand, Amiens (Somme\ inf. territ 11

Deshnyer Eugène, Auvers-s-Oise (Sne-et-Oise); inf. 151.

De-<préanx II»nrr, ThicuFoy (^mm(), inf. lerrit 11

DeTocher^Clément, Chabrac "(Charente), inf. 90*.

Dessauvnges Gaston, Botubecques (Nord), zouaves TT

De<wpieyroux Jean-Edouard, Vreignac (Gironde), inf. 18.

Deswarte Maurice, Boubaix .(Nord), inf. territ 1.

De Tugny Louis, Paris, dragons 25* ^ . S

Devnubidon Jules, Paris, inf 151. k **

Dcvesa O., A'ger (Algérie1, zouaves 4.

Devlllcrs Eilmond-Zéph'r, Marcclcnve (Somme), lnf. 11'

Devisme Désiré-Alphonse, Albert (Somme), lnf. 151.

Devrogne Marius, Aumale (Seine-Inf.), fnf. territ 1S.

Dinouard Emile, Villers (Somme), mf. territ 12.

Divernet Jean, Chassencml (Charente), inf. territ. 90.

Do\izy Louis, Mouzon (Ardennes), cap., inf. 120. *

Dollet Paul, Leadin (Aisne), inf. *1ôl.

Dorambure Gaston, Béthencourt [Somme), inf. 120.

Doublet Henri, Tincourt-Bondy (Somme), Inf. 120. -

Doumeng Henri-Bernard, Rleux (Hte-Garonnel, inf. 143

Domeng Henri-Joseph, Paris, inf. 26

Doussot Alfred'Victor, Turenne (Corrèze), cap., inf. 50.

Doverchain' Ernest-Narcisse. Dorigny (Nord), inî. 151.

Dragon Joseph-Emile, Hnubourdm .(Nord), inf. territ. 1.

Drevault Charles, V lliers-s.-Morin (S."<t-M.), inf. 94.

Dubois Léon-André, Aubigny (Aisne), inf. 151.

Dubos François, Campa-en-Amiénola (Somme), inf. 11

Dubost Eugène-Jean, Lalezolle (Ailier), chose, a'p. II.

Ducauge Fernand-Léon, Rosières (Somme), inf. territ 16

Ducellier Armand-Georges, Crouay (Calvados), inf. 162.

Ducrocq Marcel-Etienne, Calais, cap, fnf. 151 . __

Dufossé Clément, Calais, .ni 32S.

Dugué Gustave, Brêhal (Manche^ inf. territ. 80

Dumeige Gaston, Amiens (Sommet inf. terril. 12.

Dumiml Heiu% Eresnoy-Andainville (Somme), inf. 151.

Dumoitiez Léopold, Le Qnatelet (Aisne), inf 151. -

Dumont "-Jules-Eugène, Frévent (Pas-de-C), inf lerfit. 11

Dumont Louis, Lequir (Nord), inf. tôt.

Dtmont Paul, Roye (Somme), serg., inf. tenit.*16.

Dumontier Louis-Emi'e, St-t)enis (Seîne)t inf. territ 18.

_ (A suivre.}

FAfTSDE GCEURE

Le commandement a l'Est.

Berlin, 2 août 1916 (officiel),
Pendant la présence de l'Empereur au front Est une
réorganisation du commandement, tenant compte de ta
situation créée par l'offensive générale rusae, a été décidée,
d'accord aveo l'Empereur d'Autriche. Le feldmâréchal von
Hindè/iburg réunit sous son commandement plusieuri
groupes d'armées des Puissance! centrales, en vue d'un
emploi concerté entre les deux hauts commandements.

La capture d'un sous-marin italien.

Vienne, 2 aofn 1036 (officiel).
' Le sous-marin italien t Ciacinto Putlirto n est tombé
•ntre nos -mains, dans le partie Nord de l'Adriatique. Il fut
•mmené absolument intact à Pola. Tout l'équipage, composé
é» i officiers et iS hommes, a été fait prisonnier. ,

Un, avion de combat italien abattu.

Vienne, 2 a<rtt 1916 (Officiel).
Le i* aofit, à. sept heures du matin, unn escadrille de i4
grands avions de combat italiens entreprit un raid en Istrie,
en passant par dessus Pirnao. Le lieutenant de marine Ban-
field s'éleva, à Trieste, sur un avion de marine, poursuivit
IWttdi :!:■; ennemie par dessus toute l'istrie, atteignit le gros
de l'escadrille, composé de 7 appareils Caproni, à 2,7100
mètres au-dessus de Fiumc et abattit un avion de combat. Le
pilote est mort, les deux colonels qui montaient l'appareil
•ont prisonniers. Banfield et son avion restèrent indemnes.

SUCCÈS TURCS.

Le communiqué officiel turc du 3 août signale en Ire
autre de nouveaux combats sur le front .du Caucase. Pendant
5 jours lei Russes attaquèrent avec 7 régiments* d'infanterie,
i régiments de cavalerie et plus de trente canons les posi-
tionp avancées des Turcs dans le saillant du .secteur d'Ognott,
qui n'était défendu que par de faibles troupes. Les Russes
lurent repoussés avec pertes sanghinl*. Ils perdirent plus do
3,ooo morli dans ce combat; les pertes turques sont relati-
vement minimes. ,,

Le 3o juillet, environ 500 bandit» en divers accoutre-
ments atterrirent sous la protection de navires de guerre
ennemis à Dipe-Burnu, k l'Est de l'Ile de Samos. Ils ne
purent cependant avancer plus loin et furent rejetés.par le
îeu turc sur leurs points d'atterrissage, en perdant des morts
et des blessés.

Il y a deux jours un croiseur auxiliaire et un navire de
transport armé pénétrèrent dans le golfe d'Aocaba, et bom-
bardèrent celte localité et les enviions. Ils leiïUrcnt de débar-
quer des troupes, mais n'y réussirent pas et durent se retirer
par suile du feu des Turcs, en subissant de graves peiles.

UN ANNIVERSAIRE

Le parti socialiste français vierft de célébrer le deuxième
enniversahe du jour où son chef, le député Jean Jaurès,
tomba sous la balle d'un Iftcbe assassin. Ce crime, commis à
U veille de la guerre européenne, n'a pas trouvé jusqu'à, ce
jour son châtiment, bien que le meurtriei soil entre les
mains de la justice française. Le gouvernement républicain
hésite de le livrer à ses juges. Pourquoi ?

Il fut un temps où te peuple français tout entier se pas-
sionna pour le grand ijroLlL'me de justice que fut l'affaire
Dreyfus. Aujourd'hui le gouvernement se sent lié par une
politique fatale, au point de craindre la lumière qui pourrait

jaillir des débats contre celui qui ne fut, sans doute, que
l'instrument d'un complot politique, dont les auteurs respon-
sables tremblent de voir retomber sur eux le sang de la
victime.

Il se pourrait, n'est-ce pas,,quelcs Gis secrets de ce crime
aboutissent au palais de quelque-personnage important, qui
fut l'un, des grands artisans des alliances anti-allemandes qui:
provoquèrent U catastrophe européenne. Pourquoi ne pas
nommer M. Iswolski, dont le nom est sur les lèvres de tous
ceux qui savent.

S'il tn est autrement, si le gouvernement français n'a
rien a craindft des confidences du meurtrier de Jaurès, pour-
quoi ajoume-t-il sans cesse l'céuvre de justice? Pourquoi,
sinon parce qu'il craint le sursaut d'indignation et de colère
qui ne manquerait pis de soulever le cœur des Braves sol-
dats, qui paient de leur sang In funeste intrigue dont Jean
Jaurès fut la première victime ?

Ce procès Yerra-t-il jamais le jour ? On est en droit de
se le demander. En attendant, celte presse omnipotente, qui
étend aujourd'hui son silence protecleur sur la personne
d'un assassin qui n'est que le complice, voire l'instrument
d'une politique dont elle-même porte line large part de cul-
pabilité, ose se dire la servante du « Droit ri et appeler les
auires des « Barbares » !

Mais nous ne voulons pas croire que, s'il était libre de
parler et d'agir, le peuple français souffrirait que dans la
« doulce France u un homme fût lâchement assassiné par
ordre parce qd'il était incommode a certains clans poli'ïques.

Nous ne -voulons pas croire que les alliances de son gou-
vernement ont pu rapprocher à ce point la conscience fran-
çaise de celle de l'Angleterre, qui vient de fusiller le patriote
irlandais Cascment, e4 de celles des cercles politiques d«
Russie et de Serbie, où l'assassinat n de tout temps été con-
sidéré comme un moyen justifié par les buts qu'on veut
atteindre.

NOUVELLES DIVERSES

Une nouvelle ligne de T. S. F.

Un service radio-télégraphique a été organisé entre la
Hollande et les Indes ; il ne fonctionne pas encore de façon
tout a fuit salisfaisaritc et ne peut èlre utilisé dans des condi-
tions favorables que la nuit Un espère q*ie des améliorations
assez rapides y seMnt appariées et permet Iront l'aura direct
de télégrammes aux Indes, et réciproquement. Jusqu'à pré-
sent, l'AnghleiTc prenait connaissance de toutes les commu-
nications et mettait obstacle à la transmission (tes télé-
grammes chiffrés.

Les stations sont disposées de telle sorte qu'elles ne puis-
sent être bonibiirdées de in mer.

L'opium et la cocaïne. ,

L'importation de coeatné et d'opium a été interdite en
Angleterre. La vente de ces deux poisons est punissable sauf
eu cas d'ordonnance médicale.

Cette mesure a été prise parce que l'usage de la cocaïne et
de l'opium prenait des proportions inquiétantes dans le
West-Knd de Londres et dans les camps militaires.

Il paraît que l'usagée d'e ces produits aurait été introduit
en Angleterre pur des soldats canadiens.

Explosion d'un canon'à Vmcennes.

On mande de Pans ;

Le 17 juillet, on procédait, à Vincennes, près Paris, a
l'essai d.'un canon de calibre Ai,5 c/m. Au second coup, il
explosa. Les éï lais tuèrent trois des soldats qui le desservaient
et causèrent de graves blessures à une quinzaine d'autres.
Le canon avait élé conslmit au Creusot, d'après les plans
d'un ingénieur do la marine française. Une enquête a été
ouverte aux lins de déterminer les causes de l'accident.

Pour la mouatache I

Le général commandant la la" région territoriale fran-
çaise n'aime guère que ses troupiers ressemblent aux soldats
anglais, qui ont pour la plupart le visage entièrement rasé.
Il vient, en effet, d'adresser aux commandants d'armées et
chefs de dépôts sous ses ordres, la circulaire'suivante :

*« Le général de division commandant la ia* région, a re-
marqué qu'un certain nombre de militaires, et parmi eux,
dea officiers, se rasaient la mousTnche. Il rappelle que le
règlement sur le service intérieur des corps de troupe rend
obligatoire le port de la moustache. 11

Affaira acandaleuae en France.

On mande de Râle i la « Gazelle de Cologne 11 que le pre-
mier conseil de guerre tenu i Paris, s'occupe en ce moment
d'una affaire frauduleuse de libération de conscrits du ser-
vice militaire ; les faits qui se sont passés à Paris et à Fon-
tainebleau, seraient analogues à ceux de l'affaire Lombard-
Garfunkef, et il y aurait jusqu'à présent virgt personne»
arrêtées.

Les pierres précieuses.
La valeur dea importations de pierres précieuses aux
Etats-Unis s'élève, pour l'exercice clôturé le 3o juin dernier,
à 04.8S7.Sa6 dollars.

Ce chiffre dépasse de loin les records précédents. En igi*>
cette valeur dépassait à peine i>millions de dollar»,
ïl y s des gens que la guerre n'appauvrit pas I

Le différend mexico-amérlcatn.
On mande de Washington : *

L'ambassadeur du Mexique annonce qu'on est parvenu k
soLutionner d'une manière satisfaisante le différend mexicû-
..inéricain.

L'explosion de New-York.

L'Agence Reuter apprend de New-York que l'explosion
qui a détruit les usines de la « An/ionai 'lorage Company »
a coûté là vie à un "grand nombre de personnes et a occa-
sionné d'importants dégJita matériels.

L'explosion s'étunt produite de grand malin, on avait
espéré qu'elle n'aurait fait qu'un nombre restreint de vic-
times, mais en réalité, 75 personnes ont déjà été transportées
à l'hôpital. On dit que le feu ayant éclate dans un magasin
de munitions, les flammes atteignirent une allège chargée de
shrapncll». Les balles des shrapnplls explosés auraient amené
la déflagration d'une quantité Se dynamite qui se trouvait
chargée sur des wagons de chemins de fer. L'Ilot sur lequel
sont édifiée* les usines est jonché de décombres.

L'Agence Reuter dit que l'explosion sur l'îlot-n'a coûté U
vie qu'à peu de personnes, mais que les dégâts matériels sont
très considérables. On les évalue à 5 millions do £ ; Ao.ooo
tonnes de ilicre brut, d'une valeur de 3 | millions de dollars,
ont été détruites ; des w agons chargés de porc salé et de mu-
nitions, ainsi qu'un» masjlsin de céréales et six ponts de dé-
barquement, ont été endommagé-. La statue de la Liberté a
légèrement souffert. (

La procès du général, Soucbomlinow.

Le* poursuite» contre l'ancien ministre da la guerre
Souchomlinow ont été suspendues jusqu'à la fin des hostilités;
toutefois, le général ne sera pas remis en liberté.

Suéde et Russie.

Le gouvernement russe a fait transmettre à Stockholm
une note qui conteste qu'il y ait eu violation de In neutralité
de la Suède par le» navires nasses.

Le gouvernement suédois a répondu qu'il est établi, sans
aucun"Tjoute possible, que det navires russes ont poursuivi
des vapeurs allemand» jusque dans les eaiii r<rn(on<iif» sué-
doises, violant ainsi la neutralité de la Suède. Dans ce» con-
ditions, la Suède persiste dans la protestation qu'elle â
adressée à la Russie.

L'échange des médecins et infirmiers,
y L'Agence dea prisonniers de guerre à Genève annonce,

sur avis du département politique stkistse, que les gouverne-
ments français et allemand ont donné le i»5 mai et le 1" juil-
let leur consentement respectif au rapatriement des méde-
cins ou Infirmiers allemands et français qui pourraient se
trouver en Suisse. En conséquence, Je département po!i;ique
a donné, le 18 juillet, au service médical de l'armée l'ordre
de rapatrier d'urgence le personnel saniraire français et alle-
mand interné en Suisse.

Le département politique va proposer aux gouverne-
ments belge, anglais et allemand de procéder également au
rapatriement de leur personnel sanitaire reepeclif.

Un discours du pape aux jeunes gens de Rome. '

Le pape a reçu une délégatim de» jeune» gens de toute»
lea paroisses de Rome qui, imvant le désir exprimé par le
Saint-Père pour tous les diocèses dû monde, ont reçu la com-
munion et ont prié pour la paix.

Répondant à une adresse lue par le cardinal vicaire Pom-
BBt, le pape a prononcé un discours dans lequel il a remercié ».
\é cardinal de lui avoir procuré la satisfaction de recevoir lea
enfants qui viennent de communier et de prier pour la paix.

h Depuis deux longues années, a déclaré le pipe, des"
hommes qui ont été autrefois innocents et pleins d'amour
comme vous tt qui ne sont plus ni innocenta ni plfift*
d'amour, se déchirent et se massacrent.

'k Votre ce. \r, doux par nature et paisible comme celui dê
Jésus, votre imagination, faite pour les images joyeuses et
non pour les scènes horribles, n'embrassent pas l'ampleur
des dévastations que l'homme a causée» à l'homme .

a Quelques-uns d'entre vous, peut-êtrè, ont recueilti un x
écho p(uj 111/ du conflit par les membres de leur famille qui
y participent; mais à la plupart-d'entre vous échappe Im
compréhension du terrible spectacle, et il suffit à votre intel-
ligence de recueillir maintenant l'idée, qui mûrira plus lard,
à la lumière de l'histoire, que vous {tes aujourd'hui les jpeo*
tateurs de la plus sombre tragédie.

a A'ouj, au contraire,' Père de tous les fidèles, depuis deum
années, nous souffrons, nous exhortons, nous prions, maU
nos exhortation* à déposer les armes et à chercher un règtê-
ment par les voies de la raison et de, la justice étant restée*
vaines, nous avons décidé de recourir à des invocations am
secours divin, par le moyen omnipoffrtf d* votre innocenet,
espérant que le prodige du fils d'Agarse renouvellera.. »

Panique dans la Métro parisien.

Un train du « Nord-Sud n se dirigeant vers la gare Monai
pâmasse entrait à la station de Rennes ver» 6 heures du scAs\
quand une flamme jaillit da la voiture automotrice, comm*
niquant le feu au plancher. Les lampe» s'étant brusquemanl
éteintes, les voyageurs furent pris de terreur, et la fumét
pénétrant dans les wagons, en chassa lea occupant*1 dons
quelques-uns s'élancèrent »ur la voie.

Le convoi, très ralenti, arrivait heureusement en quel-
ques instant» à la *tation, et les voyageurs se précipitaient1
sur le quai. Les employés réussirent à éteindre l'incendia, «4
conduisirent dans une pharmacie voisine un certain nombre
de personnes qui avaient élé fortement contusionnée».

Le bandit da Selne-et-Olas. -

L'aventure du déserteur Victor Via, qui semait la terreur
aux environs de Corheil, a pris fin. Traqué par le* gendormee
il était signalé se dirigeant vers Vove* par un chemin da
hslage. Un poste de G. V. C. auquel il avait été signalé lui
barra le chemin, et des gendarmes, aussitôt prévenus, l'ap-
préhendèrent. Victor Vis se vanta d'avoir vécu de braconnage
depuis qu'il tenait la campagne. Caporal clairon au 46* d'in-
fanterie, il avait déserté au mois d'avril dernier alors que,
cassé de soh grade par le conseil de guerre, il était dirigé
»ur Réiicrs,
 
Annotationen