Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
GAZETTE DES ARDENNES

» Sepl.mbr.

LISTE N° 220 CONTENANT 800 NOMS

(Reproduction strictement interdite)
PRISONNIERS FAITS DANS L_ A RÉGION DE VERDUN

Les noms es Hit % groupas dfclpaf les ndrolls où se trouvait te prisonniers dont ies non» sulvul — Le tolai des noms rjuBHfc iuxitraujoiinrtiu! » mu t euvlnn 283,450.

Total des prisonniers français Internés en Allemagne i 383,000.

HEUBERG 8 Konstanz

(Suite.)

Rambaud Félix, Mcnerbea (Vaucluse), cap., inf. 258.
Ravel Jule*, Vallabregue {Gard), inf. 258.
Ravoux Aubin, Lesmecs (Basses-Alpes), inl. 258.
Ravoux AiH,'ii*le, Avignon {Vaucluse;, inf. 25S.
Raymond Mariua, Caderousse (Vaucluse), inf. 258.
Raynler Victor, Mezcrville <Ande), inf. 258.
Redon Louis, Caderousse (Vaucluse), cap., inf 258.
Regnault Auguste, Villandry (Indre-et-Loire), inf. 258. '
Remuiat Augustin, Joncqui*re* (Vaucluse), inf. 258.
Rasca Jacques, Nice (Alpes-Maritimes), fhf. 258- •
Reynard Albert, Travaillons (Vauclus), inf. 258.
Rtbs Léon, Launa (Vaucluse), inl. 258.
Richard André, Cavaillon (Vaucluse), inf. 258-
Rlpart Marins, Maluucene (Vauclusa), cap., inf 258.
Robert Gabriel, Venejenn (Ge-rdJ, inf 258.
Robert Louis, Marseille (Bouehes-du-Rhône), inf 258.
Roger Dominique, Marseille (Bouches-du-Rhôn«), inf 258.
Rognone Charles, Toulon (Varl, inf. 258.
Roi Joseph, Carpenlras (Vaucluse), inf. 258.
Rolland Gaston, Cadenet (Vaucluse), inf. 25S,
Rolland Paul, Cadenet (Vaucluse), tnf. 258
Roman Edouard, St-Morlin-de-la-Brasque (Vauclusej, tnf 258
Rool Marins, VUhn (Vaucluse), inf- 258.
Rougier Emile, Perluia (Vaucluse), Int 258.
Roux, Désiré, Avignon (Vaucluse), serg -fourr., Inf. 258.
Roux Léon, Carpenlras (Vauclusa), inf. 258.
Sabathier Adrien,-Laval-Roquecezières (Aveyron), inf. 258.
Salivet Fem^nd, Courlhwon (Vaucluse), cap.,'inf. 258.
Saule Fré-iénc, SK>uen lin-sur-Inère (Isère), iaf. 268.
Saubrier Joseph, Hospice d'Avignon (Vaucluse), tnf 258
Seguin Félix, Gemozao (CVirentc-infér.), cap., inf. 258. «
Sicard Hippolyte, Laval-Roqueceztère (Aveyron), mf. 238.
Sigaud Rémy, Valernes (Bosses-Alpes), inf. 258^
Signoret Viclorin, Simiane (Basses-Alpes), inf 258.
-Simon Aleiandre, ChAleauneuf-des-Contea (A.-M), inf 258.
Simon Antoine, Lyon (Rhôna), inf. 258.
Slaaon Albert, Marseille (Boucinïa-du-Rhône!, inf 263,
Souchon Hippolyte, Mende (Lozère), inf. 2^8.
Soumille Adrien, Monteux (Vaucluse), inf. 358. —
Taggiasco Ernest, La Turbie [Alpes-Maritimes), inf. 258.
Tamisier Gabnel, Chafeauneuf-de-Gadagne (Vaurl.), mf B8.
Tauleigne Jules, Barjola (Var), mf. 258
Thibaud Auguste, Sl-Hilaire-Ia-Bote (Isère}, inf. 258.
Thomaa ELienne, Avignon (Vaucluse), inf. 258.
Thomas Joseph, Montpellier (Hérault), adj.-chef, lui 258.
Thome Dominique, Avignon (Vaucluse), cap., inf, 258.
Tourrea André, L'Isle-aiir-Sorgu* (Vaucluse), ;nf
Turcon Georges, Marseille [Bouches-du-Rh'Vi ), inf W8.
.Valayar Femand, St-^^alôon (Drame), int 268.
Valentin Louis, Lunel^erault), cap., inf. 358,
Vallat François, Sabran (Gard), cap., inf. 258.
Valence Emile, Permis (Vaucluse), inf. 258.
Vallet Huma, Rousa* (Loiere), inf. 258.
Varlzart Prosper, Avignon (Vaucluse), inf. 258.

Verzello Bonlfaot, Cognes (Alpes-Mar.timcs), cap., Inf. 258.

Vezinet Ferdin.md, Avmze (Gurd), inf. 258.

Viala Jean, Gange s (Hérault), inf. 258,

Vigne Auguste, Mocmoiron (Vaucluse), inf. 258.

Villeneuve Jenn, LnnuejnU (Loïére), inf. 258.

Vineen Alphonse, Glurias (Ardèche), inr. 258.

Vit tas Charles, Chnremi vil loin (Isère), inf. 258.

Viltoz Alexandre, La Clusoz (Savoie), inf.^ 258.

Commère Maurice, Cestas (Gironde), inf. 270. . >

Coutoner Gabnel, Montpellier (Hérault!, inf 270

Saulnier Jean, Boisgervilly (ilIe-et-Vilaine), Inf. 270.

Pis Félicien, Monerabenu (Lot-et-Garonne), inf. 288.

Bladn Pierre, Fontainc-Ouverle (Mayenne),, inf. "324

Berhoult Franco^, JfêtVa (Mayenne), inf. 324

Drouin Marcel, Colombiers (Orne), inf, 324.

Duchaussoy Roch, Premont (Ain), Inf 35i.

Mezerette Louis, Ize (Mayenne), inf. 324 ■
, Warclavoir Théophile, Roubaix (Nord^ inf 351.

lAnnoy Romain, Rauvin (Nord), inf, 362.

Marquant Joseph, Fîine-Morlagne (Nord), inf. 388)

Arrachard Edouard, Snmpigny (Meuse), 6erg., inf M

Boulsnger Emihen, St-Leu-Desseurent (Oise), inf. 338.

Bonnefoy, Lyon (Rhône), génie 4.

Bqffet Ferdinand, Taulitfnnn (Drome), génï» 4.

Desseux FrnnTwi»,--Domi!me (Isère), cap., gi'nlc 4.

Colineaux Jran, Rufflnc (Morbihan), artil. 5.

Desbuquoit Gustave, Verlinghen (Nord), artlL 5.

Desbuquoit Louis, Hnmpret (Nord), artil. 5. * *

Mare Henri, St-Louis-a -Poissy (Seine-et-Oise), artil 5

naron Romain, Vaincre [Creuse), inf. 5.

Bazin Albert, Conrlé-stir-Noereau (Calvados), Inf. 5.

Blanchard Pierre, Mcillac (IlIe-et-Vilaine), inf. 5.

Catherine Eugène, La Fcrrière-Ancloyer (Calvados), inf 5.

Decera André, Dis*e-sur-l,elude (Sarthe), Int 5.

Dulay Jeun, Trmrscordes (Landes), inf. 5.

Godillon Lucien, Augoville (Calvados), inf. 5.

Grannec Jean, Laudereau (Finistère), tnf. 5.

Lanipenere Jean-Baptiste, Rauville fManche), inf. 5

Laugerm René, Fo!al;e^(Calvados), serg., inf."5.

Le Moine Victor, Bréaute (Seine-Infér.), inf. 5.

Noël Charles, St-Gaién-les-Boia (Calvados), serg., tnf. 5.

Pestel Gaston, Trouvilla (Culvadoe), inf, 5. - >*

Saillard Edouard, Nibellc (Loiret), inf- 5.

Saunier Théodore, Fournevilîe {Calvados}, serg, inf S.

Thoret Charles, Paris, cap , inf. 5.

Bazin Augusta, Vieux-Rouen-sur-Bresne (Seine-Int.), inf. M.

Berger Maurice, Montréal (Aude), inf. 24.

Bertrand R«né, Le Havre (Seine-rnfér.), inf. 21. '

Btene-1 Louis, Mancviilc-sur-RioIe (Eure), inf. 24.

Blond«I Léon, Tour-la-Ville (Manche), inf. 24.

Bonhomme Abel, Pelet-Cnvelley (Seine-Infér.), inf. 24

Bouclieraud Louis. Betête (Creuse), inf. 24,

Boulanger Lucien, Amblevilîe (Lozère), inf. 24.

Breavoine René, Mesnil-sur-Blangy (Calvados), Inf. 24.

Bucaille Juîe3, Courbepine (Eure), inf. 24,

Carel Joseph, Bonneville-le-Louret (Calvados), inf. 24.

ChapcYon Félix, Beaumont-le-Roger (Eure), Inf. 24.

Colonna Jean, Paris, adj , inf. 24.

Costey Rané, Treviers (i^ilvados), int. 24.

Decoutter Roger, Paru, inf. 24.

Defresnes Hyacinthe, Bcux (Calvados), inf. 24.

Dénia Jules, I.aval CMayehne), serg , inf. 24.

Dudoit Jtoeph, Trouville (Calvadoa), inf. 24

Dnfroia Jean, St-Pueit-t.e«ounie (Hte-Vienne), inf. 24.

Eyraud Claude, Firminy (Loire), inf 24.

Ganlin Eugène, BHOlt|»'Hl«^W>llfcWt (Calvados), inf 24.

Garnier Pierre, St-Rémy (Cô'e-d Oy, adj , inf. 24.

Guéroult Trancis, Rouen (Seine-lnf't.), ad] , Inf. 24.

Gtrilmot Léon, L'Eui-e (Eirrel, inf 24.

Hébert Pierre, St-Vietor-de-Chrètienville (Eure), inf 24.

Jardin Eugène, St-Pierre-de-Cerniers (Eure), mf 2i

Leleu Jules, St-Jean-de-FollevilIa fSeine-rnlér.), M 24.

I^rtwsTul Edouard, I* Fert"Ataeé (Orne), inf. 2t.

Lomoine Obvier, St-Cloud (Seine-et-Oise), lnf.-2*.

Martin Robert, Le Havre (Seme-Infér.), inf 24.

Maseé Emile, Rouen (Seine-Infér.), mf 21

Ma/uy AnNiny, St-.lean-sur-Reyssoiiïe (Ain), inf 24

Pnragnt Henri, Orseniont :Seine-e1-Oise), Inf. 24.

PeUt Louis, La. Joncrie-ii«-Livret (Eure^, inf. 24.

Platel .Adolphe, Epmgnes (Eure), inf. 24.

Renoult Jules, Bernay (Eure), Inf 24.

Rohiano Jean, Rouen (Some-Uifér ), aergt, inf 24

Seilte Gaston, Rouen (Seine-InfèT.), aerg-fouTT., Ir.f 24.

Simon Edmond, Boy?ux (C.ilvados), serg., mf. 24.

Thillard Ernest, Les Essart-Vannyre (Seine-Infér.), 1nf. Si.

Tnbot Henri, Bordeaux (Gironde), inf 24.

Vendauger Alfred, Bourghleroulde (Eure); serg., inf. 24.

Deveoux Gilbert, Tré>ïelle (Allier), int 26.

Beaucoutin Henri, Puteaux (Seine), inf. 28

Boudin Armand, SotieviJle (Seine-Inférieure), cap , inf 28.

Champion Henri, Rouen (Sejne-Infér.), cap., inf. 28.

Chatal Jêan, St-Appobnoire (Rhône), inf. -28.

Chouviile Albert, 9t-Austrelerthe (Seine-Infér.), fhf. 2»

Couturier Maurice, Reims (Marne), ifn. 28.

Demaret Paul, St-Georges-Motel (Eure), tnf 28.

Dumond Antonin, Sernlac (G*rd), inf. 28.

Duval René, *Bereupui[-la-Campagne (Eure), Inf 28.

Elaine Pierre, Mangnier (Manche), inf. 28.

Ferey Eugène, Lizreux (Calvadoa), inf. 28.

Fournet Louis, Proussy (flalpactoa), inf. 2P.

Guégueo Jean, Plugouruess (Finistère), inf. 28.

Guinoux Edouard, Séea (Orne), inf. 28

Gottin Marin,-Mont/erra ;I«èrt), cap, inf. 28.

Henry Kléber, Woavion (Somme), inf. 28.

Toutaim Maurice, Bois-Ellain (Eure), inf. 28.

Labbé Joseph. PledéBac (Côt*s-dn-Nbrd), inf. M.

La Bouttouller HyppoMe, SlOuai-Perros (C-du-N \ inf 88.

Charles Claudiua, Amp'enius (Rhône), inf. territ 5Q,

Auxiére Louis, La Capelle (GanJ), mf. 52.

Biennier Henri, Bonnefamilte (faire!, inf 32.

Coeur Gaaton, Eybeux (Isère), inf 52

Ganix Augusta, Lyon (Rhône), Inf. 32.

Hébrmrd Joseph, Olby (Puy-ffe-Dome), inf, 52

Ltebel Joseph, Alger, mf. 38. *

Magnier Aimé, Sellingy (Hte-Savoie), inf. 38.
Martin Louis, Rognac (Rouchea-du-Rhôna), inl 88,
Faura François, St-Matliàeu (Hte-Vienna), inl. 88.
Beroardy Joseph, Novalaiaa (Savoie), Inf. 87.
Laroche Pierre, Monlmelarl (Hte-Loare), mf. 87.
Barrier Alphonse, Chuemes (Eure-et-Loire), inf. IM.
Bordier Lonla, NouvJlWen (Eure-et-Lotre), Inf. 101.
Bourgeattx Edouard, Lee Vertuta (Seine), mf. 101.
Bouteiller Charles, St Ouen-eous-Bail!y (Seinfl-InMrJ, htf.
BoutUher Lucien, Theooy-Achèrea (Eure-at-Lofra), jaj
Briand Henri, St-Mara-de-Girenne (Ornf), cap., (nf. MH.
Cleron Julea, Rouen (Setn-Infér.), inf. 101.
Cochard Maurice, Gespunsart (Ardcnnes), cap., fnt. KM
Cochin An>Jré, Cherbourg (Manche), Dif. 101.
Coquelin Eugène, Nanterre ^Seine), Inf. 101.
JClii mI Albert, MaroteaM (Somme), Inf. .101.
Courpotin René, Aunay-^ur-Crécy (Eure-et-f«Ira), fctf. ^
Couzon Louis, Gennevilheri (Seine), inf. ICI.
David Ernest, Aunay-sur-Crevy (Eure-et-Loiret, tnf. tf(
Defranaure Camille, Pana, mf. 101
Delaporte Jules, Amien» (Somme), inf. 101
Delaunay Louis, Mémèrea-e.-Drouaia .'Eure eW^otreJ, Bat (oi
Derrion Matunn, Collay (Côtea-elu-rfOTd), in#. r8f.
IVsramiS Victor, Aubusson (Orne), tnf MM.
Duchemtn Marcel, Braisne (Atane), inf. 101.
Dufau Jean, Bordeaux (Gironde), aerg., inf. W8.
Fauveau Aristide, Pieris ^Eure-et-Loire), mf. 161.
Foutin Erneat, Paris, aerg., inf. 181.
Galichet Henri, .St-Remy-sur-Eurt (Eure-et-Lca*ra), fcf. Ml
Gourmil Irénée, Fresnay-le-Louaon (Orne), serg., inf. fU
Guillemant Jenn, Looa-en-GoheRe fPas-de-Cahift), Btf. fftf
Hnmard Julien, Madré (Mayenne), cap., fhf. m.
Hennion Henri, Gosnay (Pas-de-Calais), mf. 101.
Laporta Léon, Placé (Sarth«),J Inf, liBt.
Lefebvra Alphonse, Caen (CalTados), inf. 10t.
I^groa Eugène, Autin-du-Perche (Eure-et-riOlr»), fhf 10!
I^torey Alfred, Lons-le Sennfer (JTrra), aarg., hf. r81
Manière Louis, Cetnn (Orne), mf. 101.
Mènera" Céleste, St-Piefre-de-Che^Het (Sartne), Inf. Iff.
Michel Joseph, Goupigny (Bure), inf. Rff,
-Pelletier Radsl, La Véainet fSedae-et-Ofse), inl. 188.
Riguet Fpinçois, at-Denis-Danthon fEure-et-I^tre), taf. 181.
Salleslagk Marcel, Lille (Nortl, serg,, inf. 181.
Sineau Alphonse, Moulherd fEure-etioire), taf. K».
Thibaut Alexandre, CoinMtnviUers (Calvadoa), aetf., M W
Vallée Louis, Fougères (Tll«-et-Vilaine), capy Mf. W».
Molabrs Maurice, Querré-1 es-Tombée (YonanJ, int rR>
Debizet Jean, Vemietles (Puy-de-Dôme), inl. 198.
Fougères Paul, Uuvigné-da-Déaert (nk-et-VBsrfe), tr/r m
Alingrl Lonia, Béater» (Hérault), tef. M2.
Aatruc Pierre, Servièru. (Losèrs), tuf. 18t.
Azamar Félix, St-Affrienja {Avtfrm), M. 181
Bai* Albert, Pagoir* (lf*ràn«), cap., im*. ML
Bélanger Julien, Chenon (Charan**), hîf. 182.
Baron Emile, St-Gem-sur-Loirs (Miaine-et-Lotra», taf. HB.
Bastat Alfred, Logniole (Awyeon), eap., inf Mat

Au Nord du lac d'Oetrovo et dans la vallée de I
seulement, l'adversaire s'nB»rc«, par dea contre-iltaques
infructueuses, da reprendre Ici poeiliont quil a perdue» et
d'améliorer la situation devenue précaire. Mail toutes ies
tentatives ont été rcpnuetëee-.

Sur le lac de Tahinos neus avons coulé, par not« fcn
d'artillerie, deux canot» à vapeur ennemis. La floltfl enne-
mie a bonibaudé, aana résultai, L'embeuchura da la Meeta.
Une etcaduiiJc aérienne ennemie a attaqué la pont près de
la itation die Huit., il n'y a vu ai dégâts ni victimes.

BULGARES CONTRE ROCSAINS.

Sofia, 1» septembro JSTO.
Ce nutio, à dix heuraa, la déclaration de guerr* bulger*
a été remise i l'ambasandear roumain. Le manifesta de
guerre a été affiché dans les rues de SoQa, ce malin da
bonne heure.

LA ROUMANIE EN GUERRE

En dé, Lâchant 1* dërlaialion de guerce d« la Rouma-
nie, la Quadruple-Euteiite a jeté tur table un de sce der-
nier», pcut-iitre même ton supiûme about.

Maintenant que cet Etat suapucl, vi»-à-via duqjuel il Cal-
lait être »ur ses gardes, a jeté la marque, la Quadruple-Al-
liance de» Puissances centrale» attend d'un pied ferme soa
nouvel adTiirsùirc, qui ee rendra compte bientôt da la gra-
vité de la partie où l'ont engugé »ea politicien».

Comme la d^laration de guerre du gouvernement rou-
main à l'Autriche fut la perfide rupluic d une alliance tor-
melle, c'e*l par un autre sSMgj de traître que l'urmée rou-
maine a ouvert le» hostilités, en criblant de coup» de fcu,
une heure avant la déclaration de guerre, le dernier train
de lecours emmenant le» émigranti hongrois »ûr la llfus
de Kronsladt-Predcal ; dix morts entre autre deua femmes,
et de nombreux blessés sont le» victimes de cet odieux at-
tentat.

Dans la ri-gion frontière roumono-hongroiae, les hosti-
lité» ont commencé. îSous ntlendron» pour rendre compta
de cei opération* qu'un fait d'une importance réelle »c pro-
duise. Pour commencer, l'agression hongroise a eu pour
effet de consolider le lien de solidarité patriotique qui unit
depuis des siècle» le» Honeroii de rnce roumaine, — cas
a frères n que les agre'»eurs prérendent «délivrera contra
leur gré 1 — à la patrie hongroise. Le effournai de Gs-
néue » reproduij le télégramme que voici :

« Dans une assemblée do la commission du comtat da
Szdnokcl deDobnok, la président du parti dei nationaliste»,
le député Mihali, au nom dea Roumuin» habitant la Hon-
grie, a fait la déclaration 'un .mlu ;

Puisque la Roumanie, au lieu d'enWr en guerre à nos
côté» pour ta défense de nos intérêt» tt dt notre existent*
commune, comme nous l'avions espéré, s» pose en nouveîte
ennemie de notre monarchie, à noire douloureuse jurprias
nous devons déclarer que cette nouvelle prias* de la crf*s
êurapéenne n'alléren nullement notre patriotisme, notre
Jldihté traditionnelle et notre attachement inébranlable i
notre chirc patrie, mait qu'au conlrairs elle ne ferev qu*
nou» Wimsjèer à remplir toujours plu» fidèlement no» de-
voirs civiques et patriotique^

L'as-emMée a pris connaissance avec enthousiasme da
Celle déclaration. »

D'uutre port, le métropolite des Boumnin» orlhodoxe»
de Hongrie, Iîo«ile Magra, a fîut In déclnrnlion suivante :

(i La Roumanie ayant déclaré* la guerre à nt-lrc monar-
chie, toiis tes Ilnynui>ns de Hongrie considèrent la Houmanit

somme leur ennemie. Lss Essrtaaii
aacafMKMDt sa laisser eeu^Hérir su libérer. Cepat* des

neole*. nous vivons joua ta. protection du roi de HoKçne.
Dojss l'avenir ouuai, nous voulons viure et mourir avec n.i
fvàres hongroie. A partir de ee jour, toute politique e,c*sié.
Il n'y a pas un Roumain dans notre paya, qui ne v »c*i<

solidaire de toute la population hongroise. »

Voilà la réponse des « frère» à délivrer ». Dana le» con-
ditions, où elle s'est produite, la déclaration de guerre
roumaine ne pouvait que provoquer le mépri» de tout es-
prit juste et indépendant. Le journal suédois u Svenska
Daqbladtt» dénonce l'mtrigue anglaise, qui cherche à en-
traîner les petits Etats dan» «a guerre funeste : « Uns pres-
sion formidal \i est exercée sur le» neutre» de la part d*
l'Angleterre, pression qui rend de jour en jour plu» diffi-
cile aux neutres da garder leur indépendance.... »

Un anilre journal suédois, pourtant favorable a l'En-
tente, le u Dagens Nyhcter », déclare en substance:

« Sanc être provoquée d'aucune façou par son aeWersairs
d'aujourd'hui, le Roumanie a choisi la guerre. L'envi* ds
faire du butin et de gagner de la puissance, véritables rai-
ion», qui ne sont cachées que par la phrass botteusa da
ta a délivrance de» frère» opprimés», l'ont poussée i cet
acte. »

Le n Stockholm Dagbladei » écrit : y
a La déclaration ds guerre da la Roumanie est dans te

manière la pendant de la démarcha italienne, également

Provoquée pm V « égoisme sacré. »

De ce dernier jugement rapprochons celui du « Basler

Volktblatt h sur l'IUilie. Le journal suisse écrit :

uOn ae peut asiurémeut pa» nous suupçuaaer de germa-
nophilie, mai» nous n'approuvons pa» plus cette façon d'agir
dt ntalie que la précedenW ; nous ne vovon» aucun motif
d'hostilité îlalo-allutnaiide. Si l'Italie a pu bénéficier d'un
développement ai rapide et ai biiitant, elle la doit à l'Empire
allemand, lequel n'a cessé, en toutes circonstance», da favon
rlser l'Italie, même lurt ds »a guerre contre la Turquie. Ea
somme, oc ne peut déuk-r à la poliliqua italienne ton ca-
ractère de noire ingratitude, compliquée d'a»Uicieuse four*
bsrie. »

Ces jugements laissent prévoir celui qu» porter» l'histo-
rien ds demain »ur la moralité de ceux qui te disent les
défenseurs de la ef samle cauie du droit » !

L'ALLEMAGNE ET LES IMPORTATIONS ROUMAINE».
On mande da Berlin :

La ravitaillement allemand ne souffrira nullement da
la suspension des exportations roumaines, puisque la grain

ds l'ancienns récolte, dont des conventions économique»
noua saturaient la vente, nom a été, en grand» partie, livré
déjà. Aucun traité n'a été conclu rclativemant aux nouvelles

récoltes. Et Lorsque nous avons élaboré notre ptsn pour ravi-
tailler la pays en igitj et 1917, nous n'uvou» pa» Lena

compte do l'envoi de blé» roumains. Notre récolte rapportera
d'après une estimation basée sur det donnée» précité», cinq
million» de tonnes de plus que l'année passée. Il faut ajou-
ter à ce résultat les grains provenant d'un surplus de produe-i
bon dsnt les territoires occupés do l'Est.

Le total des impoitsliona roumaines ■ été, l'année der-
nière, de j,400,000 tonnes. Il faut donc nottr que le culcui
de noe ennemis, qui espéraient nous causer un sérieux em-
barras économique par la aVi (urution de guerre de la Rou-
manie à VAutriche, a complètement échoué. L'augmenta-
tion de la ration de prun, projetée pour l'automne, pourra
être accordée mn] ,'.i' U ' suspension de» importation»
.roumaines, le» milieux intéressés ayant tenu compte de
cette »uspcnsion dans leurs calcul».

E INI FRANCE

LES DOMMAGES DE GUERRE

Sou» le Utro « Aprè» l'invasion ■ M. Sénry Cbanlry, avocat sa
Barreau de Lille, el seluellcment refupo on- Prsnoe, pubbs
l'article suivant vanr dans U a 7444gramme » (fioule^e-»w-Har>

k Des promesses formelles nous ont été fartes au nom da
fa BMttion par no» gouvernsnU et par la Parlement : rte
dommage j de guerre seront intégralement réparés.

Députa lors al.ua rien — rien que des signe* ds discrétion,
la dosft sur ht bouche, de» allures da mvstèra, des notas
é'«Da brièveté exagères noua révélant que poux la dixième
fou la projet ds loi est remanié par la coramisiion.

C'est peu — c'est beaucoup trop peu. — J'eslima que
c'est un devoir de le dire — un devoir vn-à-vi» de nos sol-
dat» qui tous Isa jours exposent leur vie au front, un devoir
envers les fil» de» glorieux tués, un devoir envers ceux qui,
Nl-ba», chez nous sonffrent un effroyable martyrs, st, malgré
•oui, sa conduisent avec an courage, ans grandeur d'Ame
dignes de tous les respecta.

U ne suffit paa d'admirer nos ■ poilu* s H faut, d'obsV
galion formelle, leur préparer un retour dign* d'eux —
et pour cela il est nécessaire» dès é préacnt non paa seu-
tement de songer k l'avenir, mai» ds travaillez, d'agir, d'agir
vite pour qu'ils soient assurés da trouver an rentrant la pos-
sibilité de refaire leur vie brisée, de reconstituer leur» foyers
dévastés, de répéter les brèches, ou ds relever les ruines.

II jie- »uf6t pa» de compatir au sort de no» populations
opprimées par la boche cyniquement cruel. (I) A ceux qui
depuis deux ans sont socnlié» pour le saint du reste ds U
Patna, il faut préparer autre chose que de» discour» chaleu-
reux, des accolades fraternelles st das Heurt en bouquets
ou en gerbes

Aux ouvriers il faut assurer du travail dès le retour, et
pour cela il faut donner aux patron» la possibilité ds réédifier,
■surs usines ou leur» chantier», d'acquérir de» métiers, des
machines, ou-des motérisux. A tou» rendra un foyer.

Ca n'est point seulement un acte d'élémentaire justice,
d* stricte morale, c'eat autre chose : c'est nrt* nécessité natio-
nale. Je n'hésite pa» à affirmer et je répète ici ce que m'ont
dit ou écrit des réfugié», des évacués, dea envahi» ; la ré-
paration das dommotres da guerre est inditpensabls, inté-
grais et immédiats pour assurer le maintien de la paix, da
la concorda, da l'unité nationales.

C'est uns vérité qui l'impose, une obligation à laquelle
Il ns 1er» pa» possible d'dchipper. Pourquoi na pa» La
réaliser ton» délais, s«ns marchandages P.... »

«J'ose espérer que la question financière impliqués par
nos revendications n'empêcher» pa» la pressa de» régions
non envahies da voir qu'elles sont justes at da la proclamer,

J* compta — at beaucoup avec moi — que- nos repré-
sentant» »u Parlement oublieront qu'ile na sont pas la ma-
jorité. Qu'ils cessent donc d'être' trop modeste» at trop
recueillis I

A défaut du nombre on sboutit par Is ténacité, U vo-
lonté, et aussi 1s talent.

Il» n'auront pa» souvent l'occasion ni l'honneur éa
s'employer »u triomphe d'uns aussi noble st juste causa :
oells des héro» et de« martyr», s

PORTE-DRAPEAU I

« En août tgiQ, rappelle la k Carnet de fa Semaine s, M.
Miuric* Barré», ainsi qu* nous l'avons déjà dit, s» rendit
auprè» de M. Messimy, iriinutr» do la guerre, pour solUs
citer l'honneur ds prendra du service dans l'armé» fran>
cuise.. Ce gesl* honorait infiniment ton auteur qui, d'aLU
leurs, ne pouvait fair* moins, en ruison d* toute sa vas
d'écrivain et de militant.

.. Ce fut ce que comprit M. Messimy qui, après avoir
félicilé ton collègue, lui offrit d* le nommer sous-lieiitensat
portevdrapeau. Ainsi, M. Barrta avait une Orrasion unique
de réaliser le plu» beau rive de »s vie. Malheureusement,

la petit* secousse de M. Barrés n'eut paa <*» ftudemeta.
Après avoir vosrlu, en aoél, stter au front, f) descendit, sb
septembre, ver» te» Pyrénées.

« La bonheur votilut qu'il pot être remplacé, ce*nns
porte-cfrnpesu. Notre confrère Julea Hedeman, d*ca^rlns
hollandaise «t de religion, jurva, bien cro'rré de enr —
U. Barrés en «vait 53 — s'engxgea rofontifremeirt. rVrH
comme simple soldat, il gagna ses galons l'un »pr#fc ronfle
' dans les tranchée», dominé «ona-Iimtenant pOilfrdTrpeaa,
U vient d'être tué, il y a quelques jour», devant TerrJiin.
r C'était un pacifitie humanitaire, s

Tandis que M. BeTrts est président 6V la wLlgvtt des
IHlriotn ».

LA PËUH DS LA e GAZETTB »

Sous le titra : s Un échenge de lettre» k »C*»»tar éat
'értf<n.ns* » a publié dans ton a* 3J9 la lettre sja'sn ajvàsèaar
français, la lieutenant Fèrsj, * jointe à h» a»ai jm flja/l
Jet* pieusement derrière las lignes allemand*», afin qu'ans
fût déposés au* la tomba da son père, la TT 1 ■ il 1 ' 1 "*
Fessât mhuané m oimetièr» de Marbres? (Vssajaas), jssni
osa la répons* chwraries-eecfo* «paa l'offlciar frsncsJ» rasât
quelque* jours sprèa de la part de ses adversaires allemands.

Quelques journaux parisiens ont raprodutt cesse paslb
correspond a n t.* « aérienne », tan» toutefois citer la « GuzeJst
des Antennes ». On craint évidemment que la renommés
d' a épouvantai! s que la pressa parisienne a faite à la « Cs>
xefva s ara* »ouff»* I II m faut pas que le lecteur fiançait
■aohaec qu'il pourrait ]rrè dan» tes coiennes 1

La e Radical» (de Paris) a'avouait-il pas dernièrement
qu* U gouvernement français avait plu» peur de la ■ C**
Kits des Ardennes a que de Satan lui-même > Cette f routas,
nous U retrouvons dan» la notice suivante, publiée, eatr»
autres journaux, par le « Tempe » du ae août :

« La « Journal des Réfugiée du .Vorri » finnoise* tps» ***
familles dea mal heu reinr-évacnés-so vent atijourd'lrui dan*

quelles communes ceux-ci ont été transporté», lim ^teeul
que Ut Allemands font paraître dans les réqione tnmehUs
a publié, en effet, les nom» des évacué» trec leur nouvelle,
résidence......»

Nommer La « Goielie des -trdenne» », e* serait twxMte
qu* cette a feuille infernale a contribua à rassurer les fs-
millse française* et ce aérait donner envie au Français àe
Franc* da la lire. Et alors. Us cesseraient de croire avanfri*'
ment ca qu'on leur raconte sur ton compte 1

Quelle terrible perspective p*w ceux qui esesgBcaé "
vérité I

NOUVELLES DIVERSES ■

Les peine* contra Isa prisonniers de misera.
Voiot la veision française ds l'accord frsnoo-»llen»sad.
dont W ■ Gazette » a parlé dan» son numéro du 1" *P'
tembra :

■ Les efforts poursuivi» par le gouvemsment I
par l'entremise du gouvernement espagnol, pour un ajour-
nement ds l'application des peines prononcée» contra ■**
prisonnier» da guerre par les tribunaux mHrteirer vienne**

d'aboutir.

« Ans termes da l'accord, qui doit entrer ra T*»T***TJj
1* septembre courant, l'exécution de* psines «H ***7
ta* gu* seront prononcée* I l'ocrosion d* délit» c*"»**
 
Annotationen