Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
LISTE W 253 CONTENANT ENVIRON 700 NOMS

(Reproduction •trictemont interdite)
PRISONNIERS FAITS DANS l— A RÉGION CD E VERDUN

les mbs « ît!i W groupe atslunaoî les enflroTîs où m trouvant lu eflwolers dont les eara suivant. — La total les Dons puants luBqu'auiourû'rjuI « monta a hvku 307,700.

Total des prisonniers français Internes en Allemagne i 359,000.

STUTTGART

(Suite.) , ^

Brûle Jean-Bapli»t*, Mngnt (Indre), Int M,

Pleviron Léon, Muret-Ie-Ferron (Indra), *ût tû.

Deberga Alexandre, Merbecq (Indre), Bat 80.

Flaury Emile, Fresnay-s.-Scrthe (Sartb*), Inf. 44.

Bibilleou George*, Preuilly (Indre-et-Loir»), Inf. 136,

IfegMer Gaston, Garchee (Seine-et-Ois*), int lflfi. •

Moraau Raoul, Sablé (Sarth*), Inl 68.

Bacou Albert, La. Batade-Murat (Lot), serg., Inf. 55*.

Chenonier André, Sagny-l'Abbsye (Ardenties), Inf. 155.

Noa Henri, Villeret (Aisne), Inf. 287.

Boucher Octave, Pan*, lnfanteni 165.

Harbert Alfred, Montataire (Oise), inf. 195,

Dumilteti Henri, Perla, Infanterie 155.

Lelb François, Commercy (Meuse), serg., Inf. 165,

Letot Alfred, St-Quesiân (Aisne), inf. 287. t

Bourdel R., La ChapeHe-Glain (Loire-Inf.), inf. 90.

Bodal Joseph. St-Sigismond (Matae-et-Lotr*), Inf. 94,

OolUon Julea, Palluau (Indra), lnf._58.

Pailla Jules, Melle (Deux-Sèvre*)* Inf. 64,

Barthalot Emile, Luant (Indra), Inf. 90.

Marchais Charles, Palluau (Indre), Inf M.

Laprestey Loule, Parla, Infanterie 156.

Bourday Elie, Trana (Mayenne!, inf. 164.

Lemay Alfred, Béthune (Peade-Calals), inf. lflB.

Dechamp Eugène, Buasy-en-Hotte (Yonne), Inf. 1W.

Bandât Edouard, Bazaigea (Indre), Inf. 00.

Crochet Emile, Chatfllon-s.-Indre (Indre), Inf. 00.

Lexdeau Charlea, Magné (Indre), fnf. 90.

Leyguo Pascal, Molssac (Tarn-et-Gar.), serg., inf. 211.

Lnmy Philippe, Lye-St-Georges (Indre), inf. 90.

Oulttaxd Ferdinand, St-Florent (Deux-Sèvres), Inf. 20$.

Hérisse Louia, Le Pin (Deux-6èvres), inf. tOO*

Marcelot Gabriel, R> uns (Morne), aerg., int 156.

Loos Auguste, Pontfaverger (Marne), inf. 287.

Vamery Pierre, Malakofl (Seine), inf. 154.

Ouichard Isaie, St^Vaieat (Deux-Sèvres), inf. 114.

fiollerea Alexandre, Causes-Minervcu* (Aude), inf. 1B.

BUley Paul, Aniin (Nord), inf. 287.

Sereine Eugène, Conflana-a.-Sema (Marne), Inf. 1*4.

Ravet Flavien, Stug (Hte-Safine), tnf. 151. •

Gueg&n Vincent, Croixauvec (Morbiltan), inf. 184.

-Oodet ErnUe, Marwusaia (Seine-et-Oiaa), inf. 124,

Bodln Henri, Q«p (Meine-et-Oïse), inf. 900.

Bonne Eugène, St^Sulpice-Launère (Hte-Vienne), inT. HL

Uiuillier Emila, Lunévîlle (iMeurthe-et-Moi.), cap., inf. 165.

Mahe Ludovic, St-Joachim (Loire-lnt), Inf- 186.

torette Céléstin, St-Gerniain-desrPres (Loiret), cap., inf. 156.

Jouet Maurice, Le Mans (Sarlhe), inf. 155.

Moyon Pierre, Si-Joachim (Loire-Inf.), Inf. B8.

Barrault Erneet, Charueray (Indre-*l-Loir*), tal. •0-

Daumain Maurice, Brion (Indre), Inf. 80.

BtTLLETINS OFFICIELS AHGLalIS

(Front oecidtrtial.)

Londree, 24 octobre Hlft, • h. aeir.
Au Sud de rAnare, auctm.évéueiiiont à ai#n*l*r en dehors d'un
bombardement ennemi intermittent. Nous avea* fait, hier *j *«-
ïourd'hui, quatre-vingts prisonniers dan* es seeUur. Aujourd'hui,
grande activité dea deuix artillerie, au Bud d'Anneau èraa. Ah début
4e la matinée, un Ion douche muni ennemi a lent* un coup de
taeiii aur nos tranchées, a IKet de Loos, *vec l'intention probable
<* détruire dea puit* do mine*. U a été aussitôt rejet*.

Londro*, 25 octobre 1918, 11 h. malin et 9 h, 90 aotr.

n a plu ira* larUmeot peadant tout* la Jouma* d'hier. L'at>
Werte ennomi s moutr» d* l'aaivil*, «u cour* d* la nuit, au NoraV
Eat de Courcoletta et le long de 1* route Potieres-Bapaume.

D ■ plu de nouve*u pendant 1* plu* grand* partie da la journée.
Au Sud d* l'Ancre, l'artillerie aliemaDd* a montré de l'activité pa^
léeulierempnt vers 1* Sars et £ a ucoiirl-1' Abbaye. Sur le reate ét
froi.t, activité Intermittente de* doux artillerie*.

Londres, 2C octobre 1919, 10 h. 99 matin.

L'ennemi ■ violemment bombarde au cour* de la nuit tous*
Tétendue du front entra E»utourt-l Abb*y* et Leebeiufe, ainal que
la région de* redoutes Stuff et Zollero. De* eoupa de main oaé
été axccules avec succès contra las tranché** liletnende* ver*
ïlonchy et au Nord-Est d'Aires. Les défit* sseUnela eont impar-
tants. Nous ovons lait un certain nombre de prisonniers.

I-A SITUATION

ÏUGEE PAR DEUX GRANDS CHEFS ALLEMANDS.

Le grand journal vienno» a Ntu* PrtU Prêts* » publia
un entretien d* son correspondant berlinoie aveo 1« chef
i)« l'état-niajor allemand, fcldmarécbal von Hlndenbuif
et U premier quartier-maître général Ludeodorff. .Intaa>
rogd aur la situation générale, Hindcnburf répondit ; "

« Tout ua cussi bien qu< possibl*, el tout (iontinnera A
allfr bien. Quant à la durée de la guerre, elle dépend de
nos edvuraairee. U- est possible que l'an i|i7 amène les
batailles déclaîvea ; mois je saia une choee : qu* noua corn»
battrom juaqu'é la décision, a

La géuérel Ludcndorff ajouta : a Noua ne songeons paa
1 la paix, noua sommes décidés a poursuivre la guerre, s

Sur la remarque du journaliste, qu'en Au triche-Hongrie
l'état d'eapnt aat bon, niais qu'on y souhaite tout da rnfnse
la ûn de la guerre, Hindenburg remarqua :

a io le comprends fort bien ; noua toua désirons la tut
de cette guerre. Le peuple austro-hongrois a fait tout aoat
devoir, mais la Jour ou la but sera atteint n'est pas encore
venu ; de nouveaux sacnûcee sont néecesairee pour que
eaux qu'on a déji faits ne restent pas vains, a

LurVridorfï ajouta :

k Dite» à vos amis d Autriche qu'il n'y a qu'un seul
aïoyen d'abniger u guerre . la ferme volonté de la termi-
ner vuUtiieusunieul, tji.c chacun, qu'il soit soldat ou non,
ir-ette aon ! i et wn eepnt au sci vice de la guerre. »

Au cours de l'inlemcw Ilinrlcnburg déclara :
n L'épuisement ilci nn:issea russe» est avunt tout l'osuvre
4e Irma propre* chefs Noua n'avons pas craint le nombre
rusne ; nous ne connaissons pal il nupt:norilé numérique, a
Lu<Vn*iortf précisa : «Supériorité nuiiiérii(ue et djnger
R'et.sti'tit que pour le failjle ; une ferme folonté «it l'artl-
»pn île ^■ln propre destin , il n'y * pat de fatalité. »

ffitteVnriurg tll ensuite remarquer que lipoque eat déjà
pa^ i ••, où la Russie disposait ilc gr.mds approvLaionnementa
de Ntmillona. La période les glaces, qui fermera les porta

Pinault Désiré, St-Céras-du-Jabeau (Indre), inf. 90.

Danvert Louis, Chavrtignee '(Maine-et^Lolre), inf. 290,

Roy Louia, Vaux (Vienne), inf 290.

Boyau Maurice, Jarzé (Maine-eL-Lolre), inf. *?90.

R^paion Maurice, Nante* (Loire-Inf ), inf. 77.

Pinon Paul-AIrné, Lemé (Ajsna), Inf. 287.

Oeerta Léon, Bruyères-et-Montbérault (Aisne), cap., Inf. 131,

Vieillart Alfred, infanterie 287.

Merieux Alfred, I^squielles-St-Ormoin (Aîsne), inf 237..
Baron Fcrnand, Charnizny (Indre-et-Lotre), inf. 90.

Eepinaaae Jean, Lagraultero (Corrèze!,* Inf. 89., '

Robes Pierre, Albusnc (Corrèze), Inf. 1C6.

Monge Bkt, La Sauvetat (Géra), inf. 288.

Escubea Joseph, Montesquieu fGers), inf. 2S8.

d* Bcrmont Maivis, Morens (Gers), iftf. 288.

Mflllot Pacl, St-Germé (Gers), Inf. 288.

Refmaud Joipph, Touloi'«e (Hle-Gnronne), Inf. 288.

Lflfauche'ix Georges, Erné-e (Mayenne), inf. 154.

Barré Aifred, VUry-e.-Auihie (Somme), oap., tuf, 165.

Le Berre Yves, Morlaix (FiaiBtène;, inf. 154.

Maubant Lucien, Ivry-Ie-Tempie (Oiie), inf. 154.

Malezietix Arthur, Monlbrëbain (Aisne), Inf. 287.

Coviaux Joseph, Benurevoir (Ai«ne), inf. 287.

Classe Gnslon, Montbrehain (Aisne), Inf. 287.

Dtprez Armand, Montbrehain (Aisne), inf. 287.

Durou Louis, Montferrier (Anège), cap., inf. 259.

Almin'ïna André, Germont-Ferrand <Puy-de-D.), inf 90.

Guiardel Ernest, Wonneriville (Marne), cap , inf. 135.

BechercI Louis, Chalins-la-Poterie (Maine-et-L,), Inf. 77..

La Gall Charles, Savenay (Loire-Inf.), taf. 290.

Paser Maurice, Paris, infonterie ?0.
TraysFa More, Lasbouygnes (Lot), inf. ïll,

Dumoht Henri, Roquefort (Gers), Inf. 288.

Leroux Joseph, ChapelIe-des-Marais Loire-Inf.), Inf. 77^

Corol'er Louis, Scaer (Finistère), inf. 77^

Forfcher Claude, Plouguernau (Finistère), inf. ^77^

Peron Louis, Scaer (Firwslère),fnf. 77..

Marchaia Désiré, Joué-le.-i-Toura (Indre-et-Loire), inf. 151.

Lavernoy Xavier, Fenioux (Deux-Sèvres), Inf. 114.

Valin Joseph, St-Martin-des-Boia (Mr.ine-et-L.), Inf. 290.

David Henri, Blam (Loire-Inl ), Inf. 135.

Moreau Charles, Pnris, infanterie 90.

Lcclcrc Auguste, Angoville-s.-Ay (Manche), inf 90.

Prince Louis, St-Sylveslre (Hte-Vienne),' inf. 211.

CHE1HNITZ

Courrier Antoine, Les Noês (Loire), art. 16.
Demolliet's Victor^Eupène, St-Omer (Paa-de-C), art. 22.
Morizet "Jean, Sillery (M&rneJ, art. 22.
Muel Henri-Alexis, Gtvrauval (Meuse), art. 48.
Taillandier Jean, Guinières (Loire), art. 24.
Delamarre Charles, Lempire (Aisne), clioss. à ch. Ifl. '
Dehaa Alexandre, Neuville-Biiac (Oiee), ehaas. à ch.. 19.
Lafevre Marcel-Oscar^ Haug^st-en-SauteiTe (Somme), ch. 19.

Nonclercq Eugènc-Ctiarlea, Lesbrcufa (Somme), chaae. 19JL

Rlngot Amédée, Mona-Boubert (Somme), chaas. à ch. 19.

Telnielle Edmond, Estrée-en-Chausséa (Somma), chasa. 19,

Vltalla Antoine, Mas-Cabardèe (Aude), huae. 1.

Boequet Louia-Mnnua, Annecy (Hte-Savoie), génie 4.

Journinc Gaston-Guatave, Auzèrea (Cantal), génia 4.

LegendraeJullen, Guémené-Penfao (I^olre-Inf.), choee. I_

André O.-Auguste, Béthlnea (Vienne), Inf. 90.

Audoln Jean-Bapt., Frachet (Hte-Vienne), Inf. 89.

Allemont Jean, St-Ervont (Lozère), inf. 142

Adam Charles-Paul, Evreux (Eure), inf. £4.

Aguirre Jean, Biarrits (Bses-Alpea), inf. 154.

Albenge Charles, La Scauzeire-St-Jean (Tarn), Inf. 142.

Allauzet Henri, Escandolîèrea (Aveyron), cap., Inf. ui

Andrleu Georges-Pierre, Geutllly-i.-Seine, inf. 151.

Arguai Aimé, Sallea-Curan (Aveyron), aergenl, inf. 14t.

Armand Valentin, Marseillan (Hérault), sorgent, inf 1*1.

Aubeleau Eugène-Edouard, Lodève (Hérault), Inf. 142

Auclnir André, Paray-le-Mnnjal ;(Saône-et-Loire), Inf. 10.

Audoville Maurice, Toura (Indre-et-Loire), Inf. 142.

Aufrère Louia, Lys-St-Georgee (Indra), inf. 90.

Aurambout Gilhert-Louia, Vichy (Allier), cap., Inf. 140,

Auzlllon Jean-Bapt., Pierreficha (Lozère), Inf. 142.

Avisae Marlua, Paria, sergent, inf. 101.

Azote Pierre-Félix, Salvetat (Héraull), inf. 148.

Aguillé Alexandre, Aultson (Euie-et-Loire), tnf. 101.

Albo Camille-Henri, Vint roui. (Tarn), Inf. 53.

Allina Jules, Lafage-Mcntibernous (Lozère), inf. 142. .

Amiotte André, Montargis (Loiret), inf. 24.

AnqueUl Georges, Rolleville (Seine-Inf.), inf. 24.

Arnoux Augustin-C, Marseille (Bouches-tiu-Rh.), inf. 24,

Arsène Jules-Albert, St-Jean-le-Blanc (Calvados), inf. 28.

Astmc Maximilinn-Pierre, Maury (Pyr.-Orient.), fnf. MO.

A il] a ni Albert, Champagné-lea-Maraia (Vendée), inf. 148.

Bignorr Jules-Aug., Villepai] 'Moyenne), inf 99.

Bourdel Manus-M., Eyraguea (BouchVs-du-Rh ), inf. 144,

Bourdin Joseph, Coings ,Indre), Inf 90

Boullot Albert, La Meurdraquièra (Manche), Inf. 165.

Blandin Alphonse, Pleaaô (Loire-Inf ), fnf. 261u s

Brostillon Philippe, Chatillon-a.-B«gneux (Seine), inf. 251

Bremand BapL-Louia-Jos., Massais (Dcui-Sèvret), int W.

Bonny Louis-Eugène, Molay (Yonne), Inf. 254.

Bergère Pierre, Lion-d'Angera (Morne-et-Loire;, inf. 125.

Bourreau Gustave, Bordeaux (Gironde), tnf 156.

Boisseau Germain, Salles-Lava'ette (Charentef, fnf. rC4.

Bouillon Louis, Luitré (Ilîe-et-Vilaine), Inf 156

Band Jean-Pierre, Notre-Dame-de-Mont (Vendée), Inf. 19SL

Bonneau Avénor, La Chaussée (Deux-Sèvrea), inf. 125.

Blin Lucien, Sarcy (Marne), inf. M.

Boivent Jos.-Viclor, Landéau (Ille-et-Vilnine), Inf. 155.

Berlin Adrien, St-Maxamin, inf. 111.

Bernadof Jean-M., Puy-St-Gulmter (Puy-de-Dôme), Inf. 15aV
Boucan* René, Bonneil (Aisne), inf. 155 s
Beau puis Emilien, Chellea (Oiae), Inf. 155.

Eollot Emile, Caudry (Nord), Inf. 155.

Boizot Marie-T ,oii:s, Moulin -en-Gilbert (Nièvre», M. WÊk

Boudemont Marcel, Fay-lea-Ktanga (Olae), loi 155.

Bisson Abel, Cahagnea (Calvadoa), inf. 15fv

Barlfer Albert, Thollet (Vlanne), Int 115.

Bricaud Plerre-Mnrie, Vay (Lot«-Inf.), bat 14m,

Baillât Andr*, Estagel (Pyr.-Or.), Inf. 24.

fienatenu J.-Marta-Joa., Baaae-Goiilalna (Lotre-Inl), nsf tH,

Beaumelle Henri, Pouasan (Hérault), Inf. 1C5.

Babra Alexandre, VIlleneuve-lee-Maguelonne (Hér.), haf. Isxe.

Bois Félix, Albrea (Aveyron), inl 155.

Bricacd Victor, La Louettière (Maine-et-Loire), mi. 14k,

Bricaud Célestin, La Trotuèra Lolre-Inl), Int 125.

Bondehen Jean, Ployé (Finietèra), Inf. 77.

Barge François, St-Gerand-le-Puy (AUler), cap,, lot \4\

Bamlcot Sylvain, La Saunlère (Creuae), caj rai, lut J$\

Barthélémy Pierre, Briennon (Lolra), Int 141.

Beanard Ljuia, Varennea (Malna-et-Lotr*), int la»,

Bestel Jean, Rupt-aui-Nomain* (Meuse), Int 154V.

Billon Raymond, Vignot (Meuse), int 155.

Bisson Goslon, Fournandln ^onns), Int 164.

Bolsdron Jean-B , MonUaucon (Marne-et-Loir*A, kmt 491

Bouffet Henri, Boulogne-sur-Selna (Sein*), aerg., fiât. 1491

Broch Etienne, Ria (Pyr.-Or.), Inf. 142.

Bruxy Jacques, Serdignya (Pyr.-Or.), Inl 144.

Ballquard Alb.-Marla, Bailleau-Lévaqua (K-et-U), IM 244,

Barboteau Jules, Bizanet (Aude), caporal, Int 144.

Barré Henri-Paul. Equtlly (Manche), Int M.

Barthex SyL-P.-Mar., Thézan-laa-Bdziera (Hérault), ani WL

Beau Charles, Paria, sergent, Int 142.

Beaud Louis-Félix1; La Chadenda (Lozèra), int 144.

Barge Einile-Célestln, Coueron (Loire-lnt), Int 991

Bertille Marcel-Léonce, Bernay-da-rEura ;Kur»i, toi. 44.

Bi'-an Paul-Déslré, Montant in (Tarn-et-Gar.), cam., tnt 149.

Bolaard Loula-Marie, Ch&talaudran (Cotea-cm-flbrO}, 291 14,

Bniaseull François, Estivaux (Corrèae), Int 144.

Bannat EUe-Alfrcd-Henri, Avignon (Vaucluae), lut ML

Bonnevle Mlchel-Joa.-J., Perpignan (Pyr.-Or.), ce.»., tnt 944.

Boyar Jean, Pézllla-de-lo-Rlvière (Pyr.-Or.), lut 144,

Braguy Eugène, Ste-Lizalgna (Indra), Int 90.

Briandaui Jean, St-Gor (Landes), Inf.' 28.

Buffler Jean. Blavlgnae (Lozère), Int 144.

Bardet Ialdore-Erneet, Armentlèrea ^Nord), Int UT.

Bérigault Pierre, 8t Renotet (Vienne), Int 10L

Bernard Adolpha-Clein, Mnuxe (Aude), caporal, ant 144.

Bock Marcel, Paria, aspirant, lut 94.

Burqulèra Joseph, St-Martln-dt-l'Enne ;Aveyroo4, Int ML

Bury Raymond-Joaeph, Paria, tnt 101.

Brial Jacquae-Pierra, Rouleternèra (Pyr.-Or.) net 192. •

Canon Hervé, Pluguffan (Flntatart)), Int 155.

Catherine Louis, 6t-Thurian (Finistère), Int 184,

Cohnau Auguste, S&vlgné-aous-le)-Lu4a (Sartha), ant 124.

Colas Marcel, Longwy (Meurthe-et-Moe.), tnt BU.

(A «afera.;

d'Archangel et de WlaJiwostok, rendra plus difficile la
ravitaillement.

La correspondant ayant fait remarquer qu'une opinion
très répandue estimait que le programme de Hindenburg
tonstiterait à ne chercher la décision qihja l'Est, le maréchal
répondit que cette décision serait retnerchée euesi bien à
l'Est qu'à l'Oueat, là où les événements offriraient les con-
ditions lea plu* favorable* de suceès.

u II n'eat pas question de raccourcir le front Ouest a,
continua le feldmaréchal. n Notre front à l'Ouest est Ïn4~
branlablf. Si le« adversaires gagnent ci et là quelque ter-
rain, grâce à leurs masses énormes d'artillerie et da
munitions, qu'importe I Ils ne passeront pas ; il» pourront ■
attaquer pendant cinquante ans, s'il» disposent dea homme*
nécessaires. Le* Fronçai* font" preuve, dans cette guerre,
d'una grande ténacité. Maia cette lutte épuise la nation et
leur opiniâtreté ne leur aervira è rien le jour où leur«xîs-
tenee sera détrtfite. C'est aux Anglais que le peuple français
doit ce destin fatal. Si au printemps prochain lea Anglais
réclament uno nouvelle offensive du même style, la Franc*
la paiera de ce qui reste de son armée, c'e*t-k-dirc de sa fore*
vitale. '

a L* jugement sur des capacités militaires de l'Angle-
terre ne sera guère modifié par cette guerre. Lee grande
stratèges anglais surtout ont fait défaut cette fois encore, »
Parlant Gnalement de la Roumanie, Hindenburg déclara :
m Lea Roumains se retirent et ils recevront le salaire mérité.
J'ai aalué leur entrée en ligne, qui noua a permis da sortir
eVa la guerre de position, pour reprendre enfin avec uoe
fraîche vigueur la guerre de mouvement. »

Autour do la Gaorro

APRÈS LA PRISE DE CERNAVODA.

erlm, 2a octobre 1916.
> le- delaila auivaula aur la

Un* noU d* l'Agence Wolri doi
eit(jatioD dans le Dobroudja :

La prise de Ceruevoda a modifie définitivement la aitna-
tioti militaire dans la Dobroudja au béné-ûee de l'année
kiackensen.

Quand l'aile droite de cette aimée ae fut avancée jusqu'à
M kilomètres plus au Nord que la hauteur de Cernavoda,
l'occupation da Medjidié ne fut plus qu'une question, d'heu-
res, cette place étant fortement menacée du Uano. La refoule-
ment des Russo-Koumains da l'Est i l'Ouest devait égale-
ment evoir pour conséquence l'abandon de leur point d'ap-
pui sur le Danube : Kasovo. Alors l'année de Mackenaen s*
trouva devant la forte léte de pont de Cernavoda, que l'armé*
battu* cherchait à couvrir dana sa retraita.

Aujourd'hui, la voie ferrée Coiistanlza—Cernavoda cet
complètement au pouvoir dea assaillants Elle* constitua,
grâc* au riche matériel roulant qui a du être abandonné par
las Russo-Roumains, ' un avauUge stratégique de premier
ordre. L armée battue a été divmce en duux tronçons. Lee
vaincus qui ne sont pas resté* *ur 1* champ d* bataille ont
fui le* un* par le pont du Danube à Cerna\oda le* autre*
vers le (Nord de la Dobroudja.

Le célèbre pont du Danube est maintenant bous 1* feu
dea canons de MuckeiHcit. Ce pont, la plus grand de
l'Europe, sur lequel passe- une voie terré*, a coûté 34 mil-
lions. Il a été achevé en t y u 6. Sa longueur totale tant sur le
fleuve lui-même que iur tes rives exposées aux inondations
est de 17 kilomètres.

La perle do la voie ferrée Con\tantza—Cernavoda con-
traint la lioumame a diriger loiit son^trafic extérieur sur
deux lignes peu importantes de la Moldavie et sur le pont
danubien de Galati el di lirai la,

. La situation militaire de la Roumanie est devenue
d'autant plus critique n■-j>ui^ quelques jouis, que les Auslio-
Allemands ont torc< déjà plusieurs pas .1^' s des Carpalhea.

APRÈS CONSTANZA, CERNAVODA.
Sous ce titre, G. Hervé publie en tétat de la « Victoir* »
du a6 octobre, un article, où il dit entre autre;

u C'est avec un sentiment de rag* que da*u tous le* paya
alliés on apprendra la prise de Cernavoda, que noua annon-
cent aujourd'hui lea radioa allemands.

La Dobroudja, qui est, comme on 1* sait, le plaine situé*
entre 1* bas Danube et la mer Noire, eat traversée transver-
salement, c'est-à-dire de l'Est à l'Ouest, par un* voie ferré*.
Catt* foie ferrée part de Constaoxa, aur la mer, et atteint I*
Danubu a Cernavoda. Elle traverse le grand llcuv* sur 1*
grand pont de fer de Cernavoda et gagne Bucareat.

Lundi, Mackenscn s'enfparait de Constansa.

Depuis hier, il occupe Cernavoda____

'' Pour être moine brutalement mauvaises, le* nouvelles d*
l'autre front roumain n* sont pas encore très rassurantes :
lea armées de Kalkenhayi\ sont maltrcaees, depuia hier, d*
deux nouveaux cola qui leur donnent aecèa aur les pente* qui
conduisant de Brasso et d'Hermannstadt, en Transylvanie,
k Bucereet.

La Roumanie est aussi mal prise que noua l'étions nous-
mêmes en août 1014, aprèe Charlaroi, Morhanga es Mais-
beug* ; c* aérait a*-moquer du publie françaia que de lus
cacher celte triste réalité. »

Hervé estime toutefois que tout n'eet pas perdu là bee.
Il attend avant tout l'arrivée dea Russes :

u Ce qui me fait croire que les Rusas* arrivent, c'est qu*

depuis deux mois environ que les Roumains sont entrés ess
lign*, les armées d* Broussiloff n'avancent plus ; sane avoir
aucun renseignement de source officielle ou ofÛcleuae, je me
persuade que cet arrêt doit avoir pOur cause un prélèvement
opéré sur je front russe de Lemberg su profit de la Rouma-
nie, il faut du temps, certes, dan* un ptfys où le* chemine
de fer ne sont pas aussi nombreux qu'en France dans notre
région du Nord et de l'Est, ou qu'en Allemagne, pour opérer
un grand déplacement de troupes et de matérifl ; maie ai o*
déplacement a été commencé il y a deux mois, lea renfort*
russe* ne peuvent plus être très loin. . . »

Après les Russes, Hervé appelle l'armé* Sarreil, à laquelle
il attacha la plus grande importance :

« 11 n'y aura bientôt plus sur la lerfe que le colonel R*-
pington et M. Clemenceau à ne pas comprendre que le front
balkanique est, à l'heure actuelle encore plus important qu*
1* front franco-anglais lui-même. »

PROMESSES ANGLAISES

A la Chambre des Communes, sir Ëd. Caraon a demandé
à kf. Asquith s'il eat à même, de faire une déclaration *ur la
Roumanie.

M. Aaquith a répondu :

« Je ne crois pas qu'il soit possible ni très prudent d*
dlr* autr* chose pour le moment, sinon que la situation

considérée comme très angoissante, non seulement pour 1*
Grande-lire ta gne, maie par toua le* Alliés, qui ont pn*
dspuu d* nombreuses semaines et pieunent encore main-
tenant toute* U» mesures possible* pour aider noe vaillant*

camarade* rouma.iis dan* la lutte magnifique, qu'il* sou-
tiennent encore maintenant. Ne soyons pas indûment peav
lUzUsfna, De* mesures sont concertées entra la France, In
Grande-Bretagne, l'Italie el la Himio pour qu* ohacun d*
nous fa«se tout ce qui est en son pouvoir pour fournir un*
assistance à la Roumanie, qui combat pour son indépen-
dance h (I)

Mais qui donc, nous lo demandons à M. Asquith, mena-
çait l'indépendance de la Roumanie, avant qu* son gouver-
nement l'eut poussée dans cette guerre, croyant faire une
« bonne affaire s ?

LES PERTES RUSSES.
D'après 1* dernier relèvement, publié par 1* servie*
central de hiew, le total des perte* russe*, depuis le premier
juin 1916, l'élève à 1 million 707,533 morts, blessés et dis-
parus. Le chiffre des officiers morts, blessés ou disparu*

sVéfèv* à 85,g4i. Lea Russe* ont perdu, «n wtara, 4jf *vt*>
teura, dont a engtaie et 1 fran«*ia. Parmi 1*» o*Bbstb is*9j
récemment s» trouve la* noms d* s génèi'sii. 4 *o*osv*la-
sbafi àm brigue}* et S «oloricU *u lt*uts*vnU-*oJe*i*e* obs/s

4* régiment*.

Les corps d* Sifeéri* *t ht eavaleté* du Casse as* *mt d*

nouveau 1* plus souffert.

■ TTN TOUR DI FORCE NAVAL, a
C'est ainsi qu* 1a a Ptéiu Tr*U f rsaes * d* VUnn* caréna
série* TsMurests* sorti* 4«s torpilleur* allemands, qui pou*>
sèv*nt juiqu * ta lign* d* Folk—ton* àtoiaaags**, à i'Os**nt 4*
Dorer* et d* Calais. Si éas Anglais Tniilsi—t ré ani* «s*
•oup de main d* même importance, Il Uur faudrait pénétra*
dana la Bal* allemande, juaqu* dorrlèr» Heljrolavd *t «naraaT
dam l'embsuchure de la Wnaar ou d* 111b*. Casa as leur a
Jamais réusai, pas mêm* au commencernent d* la gneajssa,
1* sS août iQii, où des navire* allemands la* obhgèreart k
baltr* an retrait*. L* pou**** allemand* «et d'ailleurs s*
première entrepris* important* depuis la bataJJas *W
8kng*r-R**k. Pour atténuer leur *cb*a, la* Ajtglai* avaisni
dit alors qu'il faudrait attribuer la victoire non ps* k a»
flotta «yant subi les moindre* dommaga* dan* 1* bataiata,
mais bissa à **41* qui sciait onpabl* d* porter, essrèa kl
bataill*, 1* premier coup vigoureux. Or, c* (ont la* Raviras
mlUmonds qui portèrent s* coup, c* qui. *"a*ra* 1* Juge-
ment anglais, fait d* ta bataill* du Skag*r-Ra*k un* vis»
totr* allemand*. 11 s/agit d'un iNgninqu* f*st d'aim—
d'un* hardiesse extraordioair*.

L* grand journal hollande!* « Afieusue RotUrdaxuêti*
Coupant * estime égalemeot qu* ta sorti* skas torpilleur* ai.
tamands eat un hardi tour d* foro*.

L* * Nieawe Courant * d* L* May* déclar* enfin qu*.
eetla fois, la servie* d* survsillance anglais, qui avait réussi
k fsir* psssv I* canal à un grand nombre tfa transporta, a
été aurpria par le* torpilleurs allemand* et n'a pas réusal k
parer leur attaqua.

OU VA L'ARGENT DES BELLIGERANTS, j

Nous avons déjà expliqué qu* l'une des conséquences in-
volontaire*, mais précie-us**, du U<« m *n^l»i*, qui obligea
tas Puissances centrale* à prendre leur» ' m«*urç* pour s*
suffira à elles-mêmes, c'est qu* l'srgent d* fADemafrn*
rest* dana I* pa}* et retourne ainsi au peupl* qui Ta dé-
boursé. En ert-il de même en Franc* P Le « Temps » répond
è cette question, dans un article cité par 1' u Œuvre u dn
sa octobre :

« Plus d* 10 milliards 1 Tell* est la somme que, da
1* janvier au 3o septembre 1918, la France ■ dû ou devra
débourser pour régler l'excédent de su achats sur ^es vents*
au dehors. Encore fsudrait-il ajouter à ces 10 milliards da*
acquiMtions considérable* faites pour le compte de I armée «t
dont lea titre* d* mouvement n'ont pas cm ore été régularisés.

Il eat de toute nécessité qu* 1* lubut pavé i>*r U Franc* à
l^étranger oease d* s'alourdit cliaque mon. Mais c'est avant
tout l'sdnmiiBtralicn de la gajasivj **èi doit veiller à u* lira
■ chetar à l'étranger de»ce qu ol.'e peut -e uruciirer sur le terri-
toire national. . . a

Pour passer vos langues soirées d'hiver

L'ÊdtUon tilustrëe

da la • SAaatrr* da*a Ar-Uonnam m

Journal illustré bi-mensuel Prix : 15 cent
 
Annotationen