Félibien, André
Des Principes De L'Architecture, De La Sculpture, De La Peinture, Et Des Autres Arts Qui En Dépendent: Avec Vn Dictionnaire des Termes propres à chacun de ces Arts — Paris, 1676

Page: 430
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/felibien1676/0458
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
43o DE LA PEINTURE,
tes les autres qui s'employent à peindre en Email;
car il n'y a qu'à les mésier ensemble pour faire diver-
ses teintes, de mesme que font les Peintres sur leurs
pallettes. Le Bleu & le Jaune mésiez font le V ert j le
Bleu & le Rouge font le Violet , Se ainsi des autres.
Comme les Peintres retouchent diverses fois leurs
Tableaux à huile 3 les lailTant secher, aussi cette sorte
de Peinture se retouche tant que l'on veut, mettant
à chaque fois le Tableau au feu de réverbère ; obser-
vant de le retirer du feu lî-toft qu'on voit que l'Email
a pris son poliment.
Le feu de réverbère sc fait dans un petit Fourneau,
où il y a du feu dessus ôc tout à l'entour, & un vuide
au milieu, pour y mettre ce que Ton veut parfondre.
Ou bien l'on se sert d'une Moufle d'Orfevre,qui est un
petit arc de terre, de la mesme matière que les creu-
iets : on la met dans une terrine Se on la couvre des-
sus & tout à l'entour de bon charbon allumé ; sous
cette mousse l'on met son tableau Se ses e siais sur une
petite plaque de fer.
Parcequ'on ne peint plus guère à presentsur le cui-
vre avec de l'Email, comme sont ces Ouvrages qu'on
appelle de Limoge } il y en a qui croyent que c'estun
secret que nous n'avons plus ; & qu'on ne peut pas
aujourd'huy peindre des Figures blanches sur un
fond noir, comme Ton saisoit en ce temps-là. Ce qui
n'est pas vray, puisqu'on serait que le noir dont ils
faisoient le fond de leurs Tableaux n'est que du ver-
re noir dont sont faites les Sarbacanes ; & que le
blanc des Figures est le mesme qui sert aujourd'huy
de champ pour les ouvrages qu'on émaille sur l'Or,
loading ...