Fougères, Gustave
Mantinée et l'arcadie orientale: Contenant 80 gravures dans le texte, 6 heliogravures, 1 phototype et un plan de Mantinee hors texte, plus 2 cartes en 6 coleurs — Paris, 1898

Page: 251
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/fougeres1898/0277
License: Creative Commons - Attribution - ShareAlike Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LA HELIGIUN MANTINKKNN'K.

2.'il

versions ont pour point de départ l'existence d'un culte man-
tinéen de Pénélope et le désir de concilier ce fait avec les
données de l'épopée. Elles se sont formées sur place, probable-
ment en dehors de toute composition poétique. Par rapport à
l'Iiiade et à l'Odyssée, elles représentent une conception déca-
dente : elles procèdent de l'esprit réaliste des homerici
minores et appartiennent à la période de réaction contre l'idéa-
lisme homérique. Les continuateurs d'Homère ont, en ellet,
Pris plaisir à travestir les héros de l'épopée. Chez eux, l'immo-
ralité triomphe; la passion prédomine sans vergogne. C'est
sous leur influence, sans doute au VIe siècle, que la chaste
Pénélope s'est transformée en une Clylemnestre encore plus
é'iontée. Cet indice nous prouve aussi la priorité de la légende
laconienne citée plus haut : l'héroïne y conserve le caractère de
dignité et de pureté popularisé par l'épopée primitive. En
altérant grossièrement ces traits, la légende mantinéenne
•rahit une époque plus basse et marque le terme extrême de la
carrière de Pénélope. — En somme, le couple mantinéen Ulysse -
Pénélope répond au couple phénéate Ulysse (Poséidon Hippios)
= Artémis Chevaline. Pénélope s'associe au héros Posidonien
comme hypostase de la déesse de la Nature. Leur groupement
unit le dieu de l'Alésiou à la déesse du Ménale.

Aux divinités de l'eau et de la terre, au couple Poséidon = ma„,a
Déméter s'adjoint, et s'oppose souvent, l'élément solaire : à élément mW^
Delphes, Apollon s'ajoute à Poséidon = Gè-Thémis ; de même à

r\ ^ 1 , ^ , . . i- •">* précédent!.

""chestos, puis à Thelpousa, où Apollon Oukeiates se combine
avec Poséidon = Érinys-Déméter. A Mantinée, ce troisième
élément intervient aussi, approprié aux conditions locales du
climat, sous le nom de Uaira. Comme agent de la lumière et de
la chaleur, il complète l'action fécondante de l'eau sur le sol;
comme agent de sécheresse, il assainit les plaines inondées ou
les stérilise. De toute façon, il ne peut se séparer des autres
Principes qu'il secoudeouqu'il annihile. Le pays nesubsiste que
Par l'harmonie de ces forces équilibrées; mais cet équilibre
'déal est, la plupart du temps, précaire. Les habitants d'une
P'aine à katavothres sont exposés à passer de l'extrême
sécheresse à l'extrême humidité : ils invoquent l'une comme
remède à l'autre, espérant un bien dans ces contraires et n'y
trouvant qu'un mal. Ils assistent à leur conflit, subissent leurs
triomphes alternatifs, mais jouisseut^rarement de leur accord :
aussi les conçoivent-ils comme toujours en duel.
loading ...