Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 19.1865

Page: 350
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1865_2/0362
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
VOYAGE

D’ALBERT DURER

DANS LES PAYS-BAS

ÉCRIT PAR LUI-MÊME PENDANT LES ANNÉES 1520 ET 1521'

Nuremberg -1520.

mes frais et dépens, le jeudi après
la saint Kilian, moi, Albert Dü-
rer, je quitte Nuremberg avec ma
femme 1 2 pour me rendre dans les
Pays-Bas. Après avoir passé le
même jour par Erlangen, nous
logeons à Baiersdorf, et j’y dé-
pense trois sous moins six de-
niers. De là, nous partons par la
route la plus courte pour Forch-
heim, où nous arrivons le ven-
dredi; là, pour un sauf-conduit,
je paye «vingt-deux deniers. Je pars pour Bamberg où j’offre à l’é—

1. Voir, pour la publication des notes de famille d’Albert Durer et de ses lettres à
Pirkeimer, les nos de juin et d’août.

2. Agnès Frev, fille d’Hans Frey de Nuremberg, épousa Albert Durer en 1494.
Le journal de Durer prouve qu’il n’avait pas laissé à Nuremberg son avare et querelleuse
femme, comme l’ont prétendu jusqu’ici ses biographes, entre autres J. Sandrart, qui l’écrit
en toutes lettres dans le deuxième volume de l’Académie allemande, page 225 [im-
primé à Nuremberg en 1675). Du reste, Albert Durer, dans son journal, ne dit pas
un mot du caractère de sa femme. Il résulte aussi de ce journal, qu’en 1520, il se
rendit pour la première fois dans les Pays-Bas. Il n’avait donc pas visité précédem-
ment ce pays avec l’empereur Maximilien I, comme Quadens le prétend à tort, dans
les Fastes de la nation allemande, page 428. S'il est vrai qu’Albert Dürer alla dans
les Pays-Bas pour fuir des chagrins domestiques, malheureusement trop réels, il faut
que ce voyage nouveau ait eu lieu en 1523 ou en 1524 seulement.
loading ...