Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 3.1870

Page: 561
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1870/0578
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LA PORTE ET PLAGE DE FRANCE

SOUS LE RÈGNE DE HENRI IV.

Dans la plupart des ouvrages d'his-
toire générale qui paraissent tous
les jours et en si grand nombre,
dans les plus savants môme et dans
les plus remarquables, il n'est
presque jamais question des Beaux-
Arts, qui, à toutes les époques,
ont joué un rôle plus ou moins im-
portant, plus ou moins caractérisé,
en exerçant toujours une influence
marquée sur les mœurs et sur les
idées, sinon sur les événements de
chaque époque. On dirait que les
historiens regardent les Beaux-Arts
avec autant d'indifférence que les
costumes et les modes qui leur
semblent indignes de Bgurer dans l'histoire des peuples.

L'éminent auteur de l'Histoire du règne de Henri IV, à laquelle l'Académie fran-
çaise a décerné, deux années de suite, le grand prix Gobert, est bien loin d'avoir
montré cette indifférence ou ce dédain pour les Beaux-Arts. II leur a donné au con-
traire une large place dans son livre, et il a parlé en homme qui les avait étudiés et
qui les comprenait, longtemps avant de publier ce bel ouvrage. Nous nous souvenons,
en effet, d'avoir lu dans l'ancienne Revue française une excellente monographie du Pri-
matice, due à la plume élégante de M. A. Poirson.

Dans son Histoire du règne de Henri IV, M. A. Poirson a voulu présenter un
tableau exact et complet des arts sous ce grand roi qui les aimait, les encourageait
et les croyait nécessaires à la gloire et à la prospérité de son règne. Il a donc placé, à
la fin de sa troisième édition [Paris, Didier, 1866, 4 volumes in-12) quatre longs
chapitres consacrés aux travaux d'utilité publique, à l'architecture, à la sculpture et
à la peinture, chapitres fort intéressants, écrits sur pièces authentiques et pleins de
faits nouveaux que l'habile écrivain analyse avec autant de goût que de critique.
Ces quatre chapitres, que nous regrettons de ne pouvoir citer par fragments (ils for-
iii. — 2e période. 71
loading ...