Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 11.1875

Page: 292
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1875_1/0305
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
HISTOIRE DE LA CARICATURE

SOUS LÀ RÉPUBLIQUE, L'EMPIRE ET LA. RESTAURATION
PAR CHAMPFLEURY 1

C'est dans la Gazelle des Beaux-Arts,
en \ 864, que parurent les premiers travaux
de M. Champ fie ury sur la Caricature an-
tique, et tout d'abord l'attention des cu-
rieux fut éveillée par la singulière lorgnette
archéologique à l'aide de laquelle l'auteur
envisageait l'Égypte, la Grèce, l'Italie an-
ciennes; mais les nombreux monuments
reproduits dans ces études démontraient
suffisamment que l'imagination avait fait
place à l'érudition, et que le conteur se
transformant devenait l'esclave des rares
textes sur la matière. Presqu'à la même
époque d'ailleurs, le célèbre archéologue
Wright publiait en Angleterre son His-
toire de la Caricature et du Grotesque dans l'art [A hislory of Caricature et Gro-
tesque in Literature and Art). Avec Panofka, auteur de Parodien und Karikaturen
auf Werken der Klassiken Kunst (Berlin, 4 850), l'écrivain anglais avait pensé que
le filon satirique avait droit d'entrée dans l'archéologie.

Depuis, M. Champfleury a publié deux autres volumes de la même série: Y Histoire
de la Caricature moderne, Y Histoire de la Caricature au moyen âge; et le dernier,
relatif à la Renaissance et à la Réforme, est annoncé pour paraître en 1876. L'auteur
aura donc mis treize ans à parcourir le cycle de la Caricature française, assise sur le
socle de la parodie dans l'antiquité. C'est dire que les quatre volumes qui forment déjà
la majeure partie de l'ouvrage n'ont pas été entrepris à la légère, qu'il s'agit non

1. Un vol. in-lS, Dcntu; 90 gravures et 1 planche en couleur.
loading ...