Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 25.1882

Seite: 424
DOI Heft: DOI Artikel: DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1882_1/0396
Lizenz: Freier Zugang - alle Rechte vorbehalten Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
UN NOUVEAU LIVRE

SUR

L’ANCIEN HOTEL DE VILLE DE PARIS

otre jeune et sympathique confrère,
M. Marius Vachon, s’est donné pour
tâche de réparer, dans la mesure de
ses forces, les désastres que Y Année
terrible a fait subir à nos monuments
et à nos trésors d’art.

Il a pensé que si le gouverne-
ment, dans sa coupable indifférence,
laisse s’effriter aux quatre vents de
l’horizon les monuments que l’incen-
die a ruinés, ce n’est pas toutefois une
raison pour ne pas chercher, pendant qu’il est temps encore, à éterniser
au moins le souvenir de ces édifices disparus ou à la veille de disparaître.
Ne pouvant relever les murs rougis par le feu et limés par la pluie, il s’est
efforcé de nous redire ce qu’ils contenaient. Cette résolution, essentielle-
ment louable, a déjà présidé à la naissance de quelques volumes intéres-
sants et précieux. La bibliothèque du Louvre et la collection Motteley,
le palais du Conseil d’Etat et de la Cour des comptes, le château de
Saint-Cloud, la bibliothèque de Strasbourg, ont été de la part de M. Va-
chon l'objet de restitutions curieuses. Aujourd’hui, le jeune et vaillant
critique s’attaque à un morceau de plus haute importance encore. Avec
le concours du Conseil municipal, il essaye de ressusciter à nos yeux
l’ancien Hôtel de ville de Paris. Son livre est sûr de rencontrer le
meilleur accueil auprès de tous ceux à qui Paris est cher.

Comme tôut bon historien, M. Marius Vachon a tenu, pour asseoir son
loading ...