Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 31.1885

Page: 26
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1885_1/0032
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
8U EXPOSITION DE L’UNION CENTRALE DES ARTS DÉCORATIFS

LA CÉRAMIQUE ET LA VERRERIE MODERNES

Dans le courant du mois de septembre der-
nier, le directeur d’une de nos plus importantes
manufactures de porcelaine, M. Ch. Haviland,
a publié une brochure 1 qui, sous une apparence
modeste, touche à des questions d’un ordre
assez élevé, et dont on a beaucoup parlé, non
seulement dans le monde spécial des céra-
mistes, mais chez tous ceux — et ils sont
encore nombreux, heureusement — qui s’in-
téressent aux progrès de nos industries de
luxe et dont les efforts tendent à conserver à
la France la supériorité qu’elle s’est si jus-
tement acquise dans tout ce qui touche aux
arts décoratifs.

Dans la première moitié de son travail, rédigé sous forme de
lettres adressées au directeur de Sèvres, M. Haviland prend à partie
notre grande manufacture de porcelaines et s’efforce d’en démontrer
l’inutilité au point de vue de l’influence qu’elle peut, dans les condi-
tions actuelles de son organisation, exercer sur la production indus-
trielle et artistique de la céramique française; la conclusion de la i.

i. Les Manufactures nationales et les arts du mobilier, br. in-8° de 38 pages, —-
Paris, imprimerie de A. Quantin.
loading ...