Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2.Pér. 31.1885

Page: 454
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1885_1/0474
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
PEINTURES MURALES

DU Xe ET DU XIe SIÈCLE

A L’ANCIENNE ABBAYE DE REIGHENAU

(île du lac de constance)

Nous extrayons d’une importante
étude publiée dans la Deutsche Rund-
schau par M. le Dr Kraus, de Fri-
bourg en Brisgau, quelques som-
maires indications sur des peintures
murales récemment découvertes à
l’église Saint-Georges d’Oberzell dans
l’ile de Reichenau; on appréciera
aisément quel intérêt vraiment ex-
ceptionnel elles présentent au point
de vue de l’histoire de l’art.

L’extrême rareté d’ouvrages mo-
numentaux que l’on puisse faire remonter jusque vers l’an mille n’est pas à beau-
coup près le seul mérite de la décoration d’Oberzell. A l’attrait de curiosité elle
joint une valeur historique capitale. Elle a sa place marquée dans la série artis-
tique qui commence aux premiers siècles chrétiens, se développe à l’époque ro-
mano-byzantine et conduit à l’épanouissement de l’art ogival. Les peintures de
Reichenau forment un lien entre des documents isolés et, en les comparant aux
peintures des catacombes, aux mosaïques, aux manuscrits, aux ivoires, aux émaux
carolingiens, on obtient un résultat total. On acquiert une vue d’ensemble sur la
période de transition pendant laquelle la tradition antique, par sa double lignée
orientale et occidentale, s’est transmise en se transformant.

Un des tableaux d’Oberzell, le Jugement dernier, parle d’une manière plus
frappante que les autres à l’imagination et à la pensée. En voyant le génie
esthétique élaborer pendant cinq siècles et plus une même donnée et s’abreuver à
loading ...