Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 2. Pér. 35.1887

Page: 273
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1887_1/0299
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
L’ARCHITECTURE MODERNE

EN ANGLETERRE

XII.

u dedans le « Queen Anne » s’est répandu
au dehors, ainsi que nous le disions plus
haut. De Londres il a gagné tout le
Royaume-Uni et même l’Irlande. Dans
les comtés il a trouvé un aliment nouveau
dans les vieilles constructions en bois des
xv°, xvie et xvne siècles, dites « Half Tim-
ber », dont on trouve des restes nombreux
aussi bien dans l’Est que dans l’Ouest et
dans le Sud. Mais les plus précieux échantillons de ces constructions,
dans lesquelles le bois apparent joue le rôle important, se voient à
Chester, à Shrewbury, à Ludlow, comme à Coventry, à Warwick, à
Dartmouth, à Ockswell (Berkshire), à Ipswick, à Oxford, à Ledbury
(Herefordshire), et dans les régions avoisinantes.

Dans le Cheshire, particulièrement, le style « Half Timber » a
laissé des spécimens remarquables : Bramball et Moreton Hall.

Le « Queen Anne » a donc pris un caractère rustique en s’associant
avec les larges pans de bois apparents brunis de goudron et se
détachant sur le fond des liourdis de remplissage blanc. Il a gagné à
cette transformation une saveur toute nouvelle. On ne peut rester
insensible devant les charmantes constructions de toutes sortes que
M. John Douglas a élevées à Chester et aux environs. Les petites

1. Voy. Gazette des Beaux-Arts, t. XXXIII, 2’ période, p. 89 et 194; t. XXXIt,
p. 89 et 441.

xxxv. — 2e PÉRIODE.

35
loading ...