Gazette des beaux-arts: la doyenne des revues d'art — 3. Pér. 22.1899

Page: 132
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1899_2/0142
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LES SALONS DE 1899

(quatrième article1)

PEINTURE

VI.

LES INTERIEURS.

l faut parler de chaque genre, à son
tour, comme s’il était le plus intéres-
sant, le plus beau de tous. Puisque
nous voici arrivés à la peinture des
« Intérieurs », ravivons en nous le sou-
venir délicieux de Pieter de Ilooch et
de Johannes Vermeer de Delft. Il n’est
dans l’art rien de supérieur à tel de
leurs petits tableaux, tout familier, tout
humble, où il ne se passe rien. En effet,
si l’objet de l’art est, comme nous le disions, de faire sentir les
dessous divins du monde, la puissance apparaît plus grande à les
révéler dans les moindres choses... Plus grande et plus bienfaisante;
car n’est-ce pas œuvre pic de découvrir des sources d’admiration
dans cela même qui est tout proche et que les plus pauvres ont
sous la main? A quoi bon les sujets inventés à grand’peine? Ces
miettes de réalité, que vous négligez, contiennent autant de senti-
ment rare que vous en pourrez trouver dans l’histoire la plus pathé-
tique : la gouttelette reflète un ciel... Et dans un tel art, nécessai-
rement attentif et humble, il n’est pas besoin même de se mettre
1. V. Gazette clés Beaux-Arts, 3e pér., t. XXI, p. 441 et t. XXII, p. 37.
loading ...