Goupil-Fesquet, Frédéric ; Vernet, Horace [Oth.]
Voyage D'Horace Vernet En Orient: Orné de seize dessins — Paris: Challamel, Éditeur, 1843

Page: 93
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/goupil1843/0121
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
XI

Suite et fin de la revue des industries. —Etude comparative entre le goût des Orientaux et Je nôtre. — Gé-
nie inventif et artistique des ouvriers orientaux. —Leurs outils imparfaits. — Le défaut d’invention de
nos ouvriers et dessinateurs. — Goût mauvais de nos fabricants, et ce qu’il faudrait faire pour le changer.
— L'Orient, berceau des arts, sources d’inspirations utiles. — L’industrie française est morte pour l’art,
elle ne vit que par le procédé mécanique. — Etoffes d’Orient ; leurs dessins et les nôtres. — Industries an-
ciennes dont on retrouve encore des traces chez les modernes. — Esprit commercial des différentes nations
qu’on voit au Caire. — L’usure flétrie par Mahomet, ainsi que les gains exagérés. — Absence de charla-
tanisme dans le commerce des petits marchands. — Les sakkas marchands d’eau. — La prière dans les
mosquées.— Hassan de Calaoun, ou le Moristan. — Le Rhinocéros, les fous enchaînés et le traitement,
qu’on leur fait suivre. — Liste des autres mosquées remarquables. — La disposition la plus ordinaire des
mosquées.— Citadelle du Caire.— La ménagerie. —Vue de la citadelle.— Tombeaux des califes; ceux de
la famille du pacha. — Manière arabe d’apaiser la soif. — Cimetière musulman. — Funérailles.— Deuil.—
Respect pour les morts en Orient et en France. Parallèle.
• i
Parmi les industries qui ont pris naissance en Orient, la verrerie est
sans contredit la plus imparfaite. Elle se borne au soufflage descornues,
desballons et desbouteilles de qualités fort communes. Laseule fabrique
de verres dont les produits puissent être comparés à ceux d’Europe, est
celle fondée par Méhémet-Aly, à Alexandrie. Le nouvel établissement
de Karyoum, sur le canal Mahmoudieh, promet des résultats encore
plus satisfaisants. Quant à la taille des cristaux, elle est très-peu connue
et la plupart des caraffes à facettes, employées pour les narghilés, se
font généralement en France et en Angleterre.
Les Persans, qui sont les inventeurs du narghilé chiche, (ou gargouli Yu-
dieu) dont nous avons parlé plus haut et qu’ils nommaientcaillau, ont un
serviteuroccupé uniquement de le nettoyer et de l’allumer; ils consacrent
des. sommes considérables à l'acquisition de cet objet. Le goût s’en est ré-
pandu en Egypte, en Syrie, en Turquie. Aussi, à l imitation des Persans,
les gens comme il faut et les seigneurs possèdent-ils des pipes à eau dont
la noix est souvent chargée d’incrustations les plus délicates, ou de cise-
loading ...