Grand-Carteret, John
Les moeurs et la caricature en France — Paris, 1888

Page: 25
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/grand_carteret1888/0051
License: Creative Commons - Attribution - ShareAlike Use / Order

0.5
1 cm
facsimile
Fig. 11. — Tètes grotesques. D'après des croquis d'artistes, de 1770.

CHAPITRE II

la caricature au XVII1° siècle (1715- 1789)

^aiieatures politiques et religieuses : pièces sur les Jésuites, les Jansénistes et le Parlement.
' écol 1Cal,ures contre Law. — Estampes sur les médecins et les nouvellistes. — Influence de
de C an^'a'se sur 'e grotesque. — Le croquis artistique : Saint-Aubin, Cochin, le comte
arcji.a^'us' Les ânes et les singes dans l'estampe. — L'ornementation : les personnages en
et 1 ec'ure. — Caricatures sur Voltaire. — Pièces sur les jeux. — Caricatures sur les modes
ur les coiffures. — Caricatures sur les ballons. — Les estampes légères.

vant de donner la note exacte de ses tendances et
de ses aspirations, avant de finir dans les légèretés
galantes que Ton sait, le xvm° siècle, héritant de
la lourde succession de Louis XIV, allait voir se
end U n°Uveau 'a fIuestion religieuse, cette question étouffée au xvi° siècle,
pj oriïUe au xvii0, et qui se présente maintenant sous la forme beaucoup
s étroite d'une lutte dogmatique, lutte entre Jansénistes et Jésuites, entre
tasuistes et docteurs en Sorbonne.

ta guerre au moine de la Réformation, personnage gros, gras et bedon-
ant, bon vivant s'engraissant un peu trop de la sueur du peuple, succéda
TafeU6rie aU *^sm*e' personnage osseux, maigre et pointu. Ce n'est pas le
ta^t"1^6 ^6 ^°^re ■ ces* Ie véritable ascète ; une carcasse efflanquée ballot-
on ^anS Un° ^on&ue roDe n°ire- Les estampes regorgent de bonnets carrés ;
en voit des multitudes de petits, on en aperçoit un, immense, qui
e tous les autres : c'est la grande Jésuitière. Ici le rire n'a point place.
loading ...