Grandidier, Philippe André
Essais historiques et topographiques sur l'église cathédrale de Strasbourg — Paris, 1782 [Cicognara, 4023-1]

Page: i
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/grandidier1782bd1/0009
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ien ne flatte plus l’imagination,

que le fouvenir des faits, qui fe
font paffés avant nous : ils intéreffent
également i’efprit & le cœur. On fe plait
fur-tout à fe rapprocher de ces fiecles
anciens, où nos ancêtres ont élevé des
înonumens de piété & de magnificence.
Envain l’antiquité , qui les couvre , les
dérobe fouvent à notre connaiffance ;
envain le temps femble vouloir les faire
difparaîcre, la curiofîté plus a£five combat
les obftacles & fait fortir ces monumens
de l’oubli. Le goût pour l’antiquité ecclé-
fiaftique , cet intérêt, que nous prenons
à tout ce qui peut avoir rapport à la
Province qui nous a donné le jour,
tiennent à ce refpeêt naturel,que la Reli-
gion & la Patrie impriment dans nos
cœurs pour tout ce qui en porte l’em-
preinte. Un temple, un tombeau même
portent dans l’ame un fentiment reli-
gieux , cette paix profonde que donne la
confcience, A leur vue, les pallions fe

3
loading ...