Grandidier, Philippe André
Essais historiques et topographiques sur l'église cathédrale de Strasbourg — Paris, 1782 [Cicognara, 4023-1]

Page: 80
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/grandidier1782bd1/0100
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Êo Essais sur la Cathédrale

CHAPITRE CINQUIEME.

(Quatrième état de l'églife cathédrale, depuis
l'an M.D.XX.jufquen M.dc.lxxxi.

Chapitre offrira aux le&eurs l’état de
l’églife de Strasbourg en proie aux fatales
difputes de religion , qui la troublèrent pen-
dant plus d’un fiecle & demi. L’ancienne
doctrine établie par fes premiers Évêques fit
place à une nouvelle, qui paffa bientôt des
écoles de Wittemberg dans la capitale de
l’Alface. Ces effais ne nous permettent pas
d’expofer des détails étrangers à leur titre.
Nous nous attacherons feulement ici à rap-
porter ce qui concerne fpécialement les chan-
gemens arrivés dans l’églife cathédrale. Les
a£tes du tems conftatés par des dépôts publics,
les écrits des auteurs contemporains, parmi
îefquels nous citerons préférablement les pro-
teftans, feront les preuves & les guides des
faits que nous allons parcourir. Aujourd’hui
que ces noms odieux, que les partis oppofés
fe donnaient refpeûivement, font évanouis
par une charité mutuelle qui unit les habi-
tans de l’une & de l’autre communion, nous
pouvons retracer de fang froid & avec im-
partialité des révolutions qui, fuivant un
grand Roi ( x ), furent en Allemagne l'ouvrage (*)

(*) Ls Roi de Prufte régnant, dans tes Mets, de Brandebourg»
loading ...