Grandidier, Philippe André
Essais historiques et topographiques sur l'église cathédrale de Strasbourg — Paris, 1782 [Cicognara, 4023-1]

Page: 372
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/grandidier1782bd1/0392
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
372, Essais sur la Cathédrale
>Ç-

CHAPITRE QUINZIEME.

Anciennes cérémonies eccléjiajliques de la
Cathédrale.

La Cathédrale de Strasbourg avait au-
trefois , comme la plupart des églifes de
France & d’Allemagne , fes cérémonies & fes
rits particuliers dans la célébration de l’office
divin. Ces rits font la plupart confignés dans
l’ancien rituel de cette églife, rédigé vers le
milieu du douzième fiecle par Baldolf, Grand-
Chantre de Strasbourg , & dans le dire&oire
du Grand- Chœur , qu’un de fes membres
nommé Frédéric Clofener compofa en 1364
(<z). Nous allons faire connaître les princi-
paux rits, qui ne font plus aujourd’hui en
ufage, & dont on trouve le détail dans ces
deux ouvragés encore manuferits. Ils méri-
teraient d’autant plus de voir le jour, qu’ils
peuvent éclaircir plulîeurs points intéreffans
de l’ancienne Liturgie. Aurefte cette Liturgie
était celle de toutes les églifes de la ville &
du diocefe. Les Évêques de Strasbourg dans
leurs réglemens & dans leurs flatuts fyno-
daux ont toujours ordonné à leur clergé
d’avoir recours au Grand-chœur de l’églife

(a) Voyez ci-deffus les pages jj & J6.
loading ...