Jéquier, Gustave ; Ägypten / Maṣlaḥat al-Āṯār [Editor]
Le monument funéraire de Pepi II (Band 2): Le temple — Le Caire, 1938

Page: 54
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/jequier1938bd2/0064
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
54

LE MONUMENT FUNÉRAIRE DE PEPI II.

assises à peu près régulières de o m. 52 de hauteur, ce qui pour un total de douze assises
donne aux murs une hauteur approximative de 6 m. toû), à la naissance de la fausse voûte (-).
La régularité des lits est cependant interrompue en quelques endroits; ainsi la porte qui fait
communiquer l'antichambre avec le sanctuaire ne forme du coté de celui-ci qu'une haie
réservée dans la construction en calcaire, mais une haie nécessitant un linteau de très
grandes dimensions soutenu d'un côté par l'angle meme de la pièce, de l'autre, par un gros
bloc carré, installé à cette place sans doute pour éviter une poussée horizontale sur les lits
ordinaires^).
La porte d'en face, conduisant aux magasins de l'aile nord était en granit^), mais surmontée
d'un grand bloc de calcaire formant comme un second linteau; les lits horizontaux venaient
s'appuyer contre cet ensemble qui terminait la paroi nord, du côté est.
Ces irrégularités sont une nécessité constructive. H n'en est pas de même sans doute d'une
autre disposition anormale, à l'extrémité de la paroi sud et qui selon toute probabilité, se repro-
duisait en face : les cinq assises inférieures étaient régulières, les quatre lits suivants remplacés
par un bloc énorme qui devait mesurer près de 8 mètres de long^). Le but de ceci semble avoir
été de donner à la figure royale et à son entourage immédiat une surface parfaitement homo-
gène, sans joints verticaux ni horizontaux pouvant nuire à son intégrité dans l'autre monde,
cette figure étant la véritable image du roi dans son tombeau, image à laquelle aboutit tout le
cuite funéraire. Les autres figures royales du temple, pour lesquelles il n'a pas été jugé néces-
saire de modifier la construction normale, ont un caractère moins sacré que celles-ci, puis-
qu'elles sont le centre de scènes représentant des épisodes réels ou fictifs de la vie du roi, non
une personnification immuable et éternelle du souverain.
La couverture de la salle consistait en un berceau formé de dalles grandes et épaisses
posées en encorbellement et retaillées à l'intérieur en un cintre régulier; d'après les quelques
morceaux retrouvés sur place et portant le classique semis d'étoiles sur un fond bleu resté
sur certains d'entre eux éclatant de fraîcheur, la courbe de cette fausse voûte aurait été sur-
baissée, donnant au sommet y m. io^) pour la hauteur maxima de la salle, dans son axe
est-ouest.
La surface décorée des parois du sanctuaire couvrait plus de 180 m-; une minime partie est
restée en place tandis que de très nombreux fragments se trouvaient épars dans les décombres,
soit à pied d'œuvre, soit disséminés dans tous les coins du temple, mais aisément reconnaissables
('J La hauteur normale de î coudée, donnée pour tous les blocs, n'a aucune précision absolue, et comporte des varia-
tions qui atteignent souvent o m. 09, ce qui provoque des décrochements dans l'horizontalité des lits de pierres.
^ Cette hauteur correspond à ceile de l'antichambre.
Ces blocs sont détruits, mais quelques fragments du décor nous donnent des indications très précises non seulement
sur leur existence, mais sur leurs dimensions.
t") Il ne reste aucun vestige des montants ni du linteau de granit, mais seulement la trace de leur encastrement dans
la construction et le seuil de granit.
On remarque une disposition analogue dans la scène correspondante de la chapelle nord de Senousrit I, à la porte
de la pyramide, où la partie supérieure de la ligure royale, au moins depuis la ceinture, se trouve sur un seul bloc (ÜAYES,
Z?iÆ/ù: o/*zAe AfcZropoù'ZaM AfaseM??: o/ ArZ, New-York, ig3A, Æg*. jRrp., p. î A et ay).
Ces mesures, résultant d'une série de déductions, doivent bien entendu être considérées comme approximatives. Elles
correspondent à celles d'autres fausses voûtes de l'époque, telles que celles du temple funéraire de Teti.
loading ...