Kircher, Athanasius ; Alquié, François Savinien d' [Transl.]
La Chine d'Athanase Kirchere: illustrée de plusieurs monuments tant sacrés que profanes, et de quantité de recherchés de la nature & de l'art — Amsterdam, 1670

Page: W
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/kircher1670/0023
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
La Table des Chapitres.

Préface.
Chap. I. Les Caratlberes hyeroglifiques
des Chinois. 302
II. L'anatomie des anciens caratlberes
Chinois. 304
III. L'explication des anciens caratlberes

Sixiefme 'Partie.
De l'escriture des Chinois.
Chinois.

305

IV. La disférence qui efi entre les car a
Beres Chinois, © les hyeroglifes
des ./Egiptiens. 311
V. Dernier Chapitre. 313
Conclujion de l'ouvrage. 315

La Briefve & exa&e Responce du Pere
jsean Çrubere de la Société de fefus,
a toutes les
1 Quejliom que le Serenifome Grand Duc de Toscane,
luy a fdites.

Prologue.
I. Ouest. Quel degré de latitude Sept en-
trionale termine la partie du Ityyau-
me de la Chine, qui approche le
plus du Nord. ,. 316
II. SçaVoir 1. combien efl longue la fa-
meufe muraille de la Chine, 2. fi
elle s'ejlendjusques à la Mer Orien-
tale. 3. combien elle s'advance en
terre ferme, & si elle biaife enfin
du coflé du midy. 317
III. Comment efl-ce qu'on appelle les peu-
ples qui font au delà des murail-
les de la Chine. 318
IV. SçaVoir fi cette muraille efl à prefent
desiruitte} ou s il y a une fïmple ou-
verture 3- afin de faciliter la commu-
nication entre les Chinois & les Tar-
tans Septentrionaux} & comment
efï-ce qu'on appelloit le fejour du
grand Cham de Tartarie aupara-
vant qu'il envahit la Chine. 319
V. On demende fi le !?. Jean efl entré
dans les terres du grand Mogor,
par la Tartarie ou par Usbek qui
regardele Septentrion, oubien fi ça
ejîè du coflé d'orient ; & s'il a enfin
quelque connoijfance des régions de
Thebet ou Thabut dont le (P. An-
thoine jsndrada fait mention, ibid.
VI. SçaVoir fi le 1?. Jean a entendu par-

ler t/eChambelich ou Cambalu
comme dune Ville de Tartarie. 320
VII. On demende si les Tartares Septen-
trionaux aVoient des couflumes, des
loix, & une sorme degouVernemen-
aprocbant de celuy des Chinois a-
Vant qu'ils fe fusfent emparés de
la Chine , ou bien s'il efloient ru-
fîiques & barbares. ibid.
VIH. Combien de temps employa le P.Jean à
Venir dépuis les mur aille s de la Chi-
ne jusques au Royaume de Mogor;
qu'elle eïl la première Ville de
l'Inde fujette au Mogor, qu'il a
Veu'è en chemin ; & combien de
temps il faut employer pour Venir de
cette Ville dans Agra, dans Delly
& dans Lagor qui sont trois Vil^
les (ftoyalles. 321
IX. SçaVoir file P. Jean efiime Véritable
le chemin^ & l'hifioire de Marc Paul
Vénitien, & quefl ce qu'il a trouvé
de conforme & de disférent par la
propre expérience à ce qu'il en a dit.
322
X. SçaVoir fi le <P. Jean defcrira les
'Provinces & les Bfiats qui font hors
de la Chine ; & s'il en donnera au pu-
blic des cartes Géographiques. 323
Le (Ditlionaire Chinois & François. 324
l a
loading ...