Kircher, Athanasius ; Alquié, François Savinien d' [Transl.]
La Chine d'Athanase Kirchere: illustrée de plusieurs monuments tant sacrés que profanes, et de quantité de recherchés de la nature & de l'art — Amsterdam, 1670

Page: 102
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/kircher1670/0136
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
102


XXIII. L'habit des Femmes nobles du
Royaume de Tangut'h.

XXIV. L'habit des Femmes près de la Ville
de Cuthi du Royame àcNecbal.

XXV. L'habit du Roy-
aume de Nscbtl'

d'un mois au Royaume de Necbal, où
ils trouvèrent qu'il ne manquoit rien,
de toutes les choies qui sont necessaires
à l'entretien de la vie , excepté la foy
de Jesus Christ, dont vit le Jufle, e-
stant tous ensevelis dans les ténèbres
de l'erreur de l'aveugle gentilité. Les
principales Villes qui sont dans ce Roy-
aume sont celles de Cuthi,&c de Nefii ; il
ne faut pas aussi oublier que la coutu-
me de ce païs est, que ceux qui boy vent
à la fente de femmes, ceux qui fe
trouvent prefents soit hommes ou
femmes doivent leur verfer trois fois à
boire du vin qu'ils appellent Chà , &
a chaque fois ils attachent un peu
de beurre au bord du pot ou du ver-
re ; afin qu'en bevant , le beurre s'a-

tache au front ; que si cette coutume est
ridicule, il y en a bien une autre aussi
pernicieusèpdetestable, & cruelle que
l'on puisTe voir : qui est que lorsqu'ils
connonTent que leurs malades sont en
danger de la vie, & que l'esperancc de
la santé est tout à fait perdue , ils sor-
tent ces pauvres languistànts de la mai-
son, & les emportent dans des champs,
où il y a des fones pour les morts, dans
lesquelles ils les jettent, les leiTants là
exposés aux injures de l'air, sàns pitié
ni compassion, afin de les faire bien
tost mourir,- & qu'après leur mort,
lesoyfeaux, les loups, les chiens, Se
les autres bestes sauvages , dévorent
leurs corps, fe persuadant que c'est
un glorieux tombeau, d'estre enseveli
dans
loading ...