Kircher, Athanasius ; Alquié, François Savinien d' [Transl.]
La Chine d'Athanase Kirchere: illustrée de plusieurs monuments tant sacrés que profanes, et de quantité de recherchés de la nature & de l'art — Amsterdam, 1670

Page: 205
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/kircher1670/0253
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
D'A T H A N A S E
compagnie des Dieux pour y jouir
d'un repos éternel avec leurs maris. Il
y avoir en l'an 1661. une femme en
Jgra laquelle n'estoit pas seulement au
dessus du commun à cause des grands
biens qu'elle possedoit, mais encore à
railbn de la noblene de son sang, 8c de
plusieurs belles qualités dont Dieu, &
la nature l'avoient pourveuë. Cette
femme disje, convoqua les petits Sacri-
sicateurs des Brachmanes après la mort
de ion Mari, 8c leur dit que son des-
sein estoit de se consacrer à Vulcain, &
de s'offrir en sacrifice par un effet de
l'amour qu'elle a voit pour son elpoux;
ce qui pleut si fort à ces Presires infer-
naux , qu'ils commencèrent à louer la
consiance de son esprit 8c la sincerité
de son amour : ce qui fût cause que
sans plus attendre elle exécuta sès des
seins comme vous allés voir.
Le jour de cette triste& funèbre a-
clion estant venu, cette femme fe reve-
stit de fes plus beaux habits, & prit
tout ce qu'elle a voit de plus riche, com-
me l'or , l'argent, & les pierres pre-
cieules, qu'elle avoit comme enchas
sées sur son habit de sin : après quoy
elle monta sur un cheval blanc, riche-
ment harnache, 8c charge de tout ce
qu'elle avoit de plus beau, de plus
rare, & de plus pretieux : cependant
elle estoit conduite dans toutes les pla-
ces publiques 8c dans tous les quarre-
four&de la ville, avec une pompe ma-
gnifique, & comme en triomphe, tan-
dis qu'elle portoit un visage gay, 8c
qu'eilevant tantost les mains en haut,
tantost en bas avec une cymbale à la
droite, & une pomme à la gauche, elle
donnoit des preuves evidantes de la
joye intérieure de son cœur, & faisoit
connoistre à un chaseun par ses gestes
extraordinaires, que la rejoùistànce de
se voir sur le point d'aller à son mari,
& de fe réunir enfemble, estoit extrê-
me, 8c que son ame ne pouvoit pas se
contenir n'y rester dans les bornes de la

KlRCHERE. 205
modération, 8c âc la modesiie : de sor-
te qu'elle alloit se sacrifier au démon de
cette manière, cependant que la trou-
pe infernale des Sacrificateurs & des
pleureuses l'environnoient de toutes
parts, 8c que tous ensembîes avec elle
(qu'on appelle triomphante) crient à plai-
ne teste, font des gestes ridicules &
desextorsions de corps capables de fai-
re peur, rendent ce jour illustre par des
semblables actions, 8c de pareilles gri-
maces. J'oubliois à dire qu'on n'entend
rien de toutes ces voix confulês & de
tous leurs hurlements que ces mots
%am %am Jalta-è, <l{am ^amfaltaè qui est
autant à dire que (Detts %am falva 720s-,
Dieu fym faiivenom : Voyla le funeste
& Fanatique triomphe avec lequel on
conduisoit cette milerable dans tous les
quarrefours & les places publiques de
la ville, jusques à ce qu'estant venus au
lieu où on avoit préparé un grand bû-
cher composé de plusieurs sortes de
bois riches, 8c odorifFerants, elle de£
cendit de cheval ,& fe prépara pour en-
trer dans ce feu, tandis que les Presires
8c les femmes louées pour pleurer avec
toute la populace crioient le plus
qu'ils pouvoient 5 afin de l'animer d'a-
vantage à souffrir constammant 8c gene-
reusement le martyre volontaire qu'el-
le avoit choisi. Elle monte donc sur ce
throsnc funesie au son des cloches, où
elle s'assît, comme si c'eust esié un char
de triomphe , tesmoignant tousjours
par ses gestes 8c là joye de son vilage la
satisfa&ion intérieure de son ame 3 a-
pres quoy les Sacrificateurs mirent le
feu à tous lescostés de ce bûcher avec
des flambeaux composés d'un bois ex-
traordinairement sec, 8c d'une certai-
ne matière conbustible ; afin d ambra-
ser avec plus de facilité ce théâtre qui
devoit consommer une matière du Dé-
mon, laquelle fut premièrement com-
me estouffée de la fumée, tandis (com-
me j'ay desjadit) que toute l'assèmblée
pomToit des cris de rejouisiance, 8c de
3 j°ye,

Ce
loading ...