Kircher, Athanasius ; Alquié, François Savinien d' [Transl.]
La Chine d'Athanase Kirchere: illustrée de plusieurs monuments tant sacrés que profanes, et de quantité de recherchés de la nature & de l'art — Amsterdam, 1670

Page: 237
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/kircher1670/0292
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
D'A T H A N A S E
droit où la pierre vient à tomber ; par-
cequesàpesanteur, faisantune elpece
d'ouverture à cette terre limouneuse,
jette des vapeurs par ces pores ouverts
& vomit par ces fentes de quoy exciter
des orages & causer des tempestes.
La Province de Junnan a un autre lac
appelle Chin, dont les Géographes font
mention, & lequel est tousjours marqué
dans le cartes universèlles. l'Histoi-
re de la Chine, lorsqu elle parle de ce lac,
dit qu'il y avoit autrefois en ce lieu une

KlRCHERL 237
grande ville, laquelle sût abismée par
un tremblement de terre: delbrte que
pas un ne peut se sauver qu'un petit en-
fant dont lage innocent le metoit à
couvert de la malice de Ces parents, &
du crime de ses concytoyens, qui par
leurs a&ions desbordées, & par leur vie
infâme & detest able,avoient irrité Dieu
à ce point que de perdre ce petit mon-
de , & de ne faire grâce qua ce petit in-
nocent , à qui une pièce de bois sauva
la vie j par un ordre fecret de laprovi-




derice divine. On a donné le nom de
Mare Stellatum à ce mesmelac ; parce-
que (sélon mon sentiment) il y a quan-
tité d'herbes aquatiques, lèsquelles ve-
nant à paroistre au desius de l'eau, por-
tent la figure d'une estoille^ & qui enfin

refîèmblent parfaitement à celles que
nous Voyons dans nos lacs, qui s'ap-
pellent NuphdA, ou Nimphœa ou bkn
ssratiotM ? sélon leur langage. En voy-
cy la figure dans la page qui suit.

Gg 3

Chap,
loading ...