Letronne, Antoine Jean
La statue vocale de Memnon considérée dans ses rapports avec l'Égypte et la Grèce: étude historique faisant suite aux recherches pour servir à l'histoire de l'Égypte pendant la domination des grecs et des romains — Paris, 1833

Page: 90
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/letronne1833/0107
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
( 9° )

de lui, ne représentait que leur ancien roi Aménophis,
dont le nom s'y lisoit encore distinctement.

Ainsi tout se réunit pour montrer que la voix de Mem-
non ne fit réellement sensation que sur les étrangers, et
qu'elle ne dut sa célébrité, à partir de la moitié du pre-
mier siècle de J. C. , qu'au rapprochement qu'on en fit
avec un personnage de la mythologie homérique.

II n'y a dans tout cela d'égyptien que la statue elle-
même , dont il étoit impossible de faire une statue
grecque.

SECTION V.

La voix de Memnon étoit un phénomène naturel, et non
le produit d'une fraude.

Nous avions été conduit à ce fait, avant toute discus-
sion historique, par l'examen seul des circonstances di-
Ci-dtsws, pag. verses que présentent les inscriptions du colosse. II va
maintenant être mis hors de doute, par le rapproche-
ment des résultats historiques obtenus dans les sections
précédentes, avec les diverses circonstances qui ont ac-
compagné la voix de Memnon.

S Ier. Elle n'a pu être le produit d'une fraude.

Dans l'opinion , généralement admise jusqu'ici, que
le colosse de Memnon rendit des sons dès le moment où
il fut élevé, et qu'ils tenoient à quelque symbole reli-
gieux, on étoit bien obligé d'admettre que les auteurs de
loading ...