Universitätsbibliothek HeidelbergUniversitätsbibliothek Heidelberg
Metadaten

Montfaucon, Bernard de
L' antiquité expliquée et représentée en figures / Antiquitas explanatione et schematibus illustrata (Band 4,2): La guerre, les voitures, les grands chemins, les ponts, les aqueducs, la navigation: Les chemins publics, les aqueducs, & la navigation — Paris, 1722

DOI Page / Citation link: 
https://doi.org/10.11588/diglit.890#0186
Overview
loading ...
Facsimile
0.5
1 cm
facsimile
Scroll
OCR fulltext
LA TABLE ILIAQUE.
1 Ette table dont l'original est de la même grandeur que l'estampe > a
s été trouvée à Rome : elle est gravée d'après celle que publia à Rome
M. Fabreti, l'an 16S3. Elle est eomposée de cette matière que Vitruve 7.
5. appelle tcdoria, qu'on faisoit avec de la chaux & du sable pilez dans
des mortiers ; dont les Grecs , dit le même auteur , composoient un maslic
si dur qu'on en faisoit des incrustations aux murs, & qu'on les détachoit des
vieilles murailles pour en faire des tables, iur lesquelles onvoioit des fi-
gures en bosse. Cette table contient la guerre de Troie represcntée asscz
grotlierement, avec des inscriptions greques à chaque fait particulier, qui
font connoître ce qu« les bas reliefs repreicntent : cette table cil mutilée ;
l'un des cotez est perdu : ce côté perdu contenoit un'pilastre chargé d'é-
critures comme celui qui reste, & douze petits tableaux qui ronfermoient
la suite de la première partie de l'histoire de Troie, depuis la retraite d'A-
chille, qui est représentée dans la bande d'en haut; en sorte que chaque
tableau contenoit l'histoire d'un des livres de l'Iliade, & étoit marqué de
lettres numérales A, B, F, de même que la séconde partie de cette hi-
stoire est continuée dans les douze tableaux qui restcnt , en commençant
par le bas & fmiisant pat le haut, où sont representées les funérailles d'He-
ctor, qui fminent l'Iliade d'Homère. Le milieu de la planche contient le
sac de Troie décrit par Stesichore, comme porte l'inscription ; & la bande
d'en bas contient la suite de la guerre de Troie, depuis l'Iliade d'Homère
sélon ArcKnus Milesicn, & Lcschés Pirrhanis auteur de la petite Iliade, com-

meme ta

able.

me nous apprend une autre inscription de la
M. Fabreti a fait sur cette table une fore longue dissertation, qu'on
peut appeller un commentaire sur l'Iliade. M. Beger qui a expliqué cette
table après lui, a suivi presque par tout M. Fabreti, & y a ajouté quelques
monumens qui regardent l'histoire de Troie, dont la plupart se trouvent
dispersez dans cet ouvrage. Ce n'est pas notre intention de donner ici un
commentaire iur l'Iliade:nous nous contenterons d'indiquer les endroits &
de donner une simple narration des faits representez, en suivant tous les,
chisfres de la planche.

T A S V LA 1 L1ACA,
H Aie tabula ejusdem , qua hic tcpïisentitur,
magnîtudinîs , Roma: reperta fuie ; jamque ad
fidem cxcraplaris à Raphaële Frabretto .anno iCSj.
Romx editi denuo cudicur. Est autem, inquit Fa-
brettus, ex ca materia , quam ceftoriam appellabanr,
de qua sie Vitmvïus 7. 3. Grxcorum vero ttBarcs
non soin?» bis rattonthis atendo sacinnt opera sirma ;
jed etiam mortarïo collocmo , cake & ttrentt idi cottfusi,
deutriA homîmtm wduSta Hgneis veflibns pinsam m«-
teriam% & im ad certameu sitbnEl.t tune m un tut: lia--
que veteribus pawtibut vonmdli çruftas excidenm pro
abaçis utitmi'.r ; ipfaquc teftoria abacomm & speculo-
ruvi divijîombas, circ.-t se prûmincmes hkbent expres-
siottes. In lue Tabula Trojanum belium exprimitur,
non do<5ta manu, cum ioseriptionibus gtxcîs ad lîn-
gula gesta , rem qua: agitur indicantibus. Murila est
sabula toiumquc latus altcrum excidic. In latcre au>
tem illo parastatam remanenti similcm habuit, in
qua liccris descnpta crac pars lliadis, & c regionepa-
Tow. ÎK

rastara: duodecim tabellns Illadem rcprarscnranws a
rccciîu Achillis, qui in supcem.a tabula depinghur.
Ira uc singula; tabelli libros iingulos Iliadis coiitine-
rent j rotidem literis numeralibus Gr&'cîs notatos,
quemadmodum & aliic duodecim qua: supetsunty
ab ima tabula pergendo ad summam , iibi funus .
Hectoris Homcri Iliada terminât. In média tabula
Trojre excidium cxliibcmraStcsichoio dcscrîptum,
ut habet inseriptio. Ima veto tabula extremam belli
Trojani ab Honiero non deseriptam partem compic-
dtitut , secundum Arûinum Milesiura & Lcsclietn
Pyrrœum parvx Iliadis au&orern, ut alrera inseti-
ptionc fertur.
Fabrectus in banc t.ibulam longam dissertationcm
edidit, quam jure vocaYcris commentâriurri in Ilia-
dem. Bcgerus poil Fabretcum eadem de re scripsit &
Fabrcttum penc scquitur, addicis aliis monumentis
rcs Iliacas ipectamibus, qua; fore omnia in hoc opè-
re hinc £c indc sparla reperias, Nobis porro com-
mentatium in Iliada novum ederc non cil animuB
Sacis etit indicalîe quid quaivis historia nuractis an^
notaw l'cprxlentet.
Ppij
 
Annotationen