Morgan, Jacques de [Contr.]
Fouilles a Dahchour: 1894 - 1895 — Wien, 1903

Page: 76
Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/morgan1903/0085
License: Creative Commons - Attribution - ShareAlike Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
'1

*i

'M

76

FOUILLES A UAHCHOUR.



e

2 °

0

M^pf

E31+

0 O q-? o

VÎ-kl-CJ^-kJ'-TTl

COTE DROIT.

(Texte de droite à gauche.)

=t_~ A -w*^ -9 o

1. n il o °

3£lkP1

JM;

—| 2 o

O

MkPJ

ni___c

1 + +



ïMà

!. lOl

O ^

JLT

j ~o

a q

www\

A/WWN



@'

o

ffi

AAAAAA Vj\ /WWV\ __ Q





(sz'c)

:f)

0

„ \xf\ -\AAAAA



La momie, couverte d'étoffes, était ornée comme de coutume, ses armes et ses sceptres se
trouvaient à sa gauche. Le serdâb renfermait outre les offrandes ordinaires et les vases, de petites
tables rondes montées sur un seul pied (fig. 125), le coffret à parfums contenant huit vases d'albâtre

Fig. 125.

dont les couvercles portent l'indication du contenu (fig. 126), un cygne de bois et enfin la caisse
à canopes sur les parois internes de laquelle étaient les inscriptions.

Copie de M. Jéquier.

f

icnr£-



£flff-î

■n=x%

r.

s

S



f . . . .y C

Sauf par quelques particularités insignifiantes dans leur construction, ces trois groupes de
tombeaux ont été construits d'après les mêmes principes qui semblent être spéciaux à l'époque
d'Amenemhat IL Ce mode d'ensevelissement était certainement préférable à celui des mastabas
du reste de la nécropole, puisque sur six sépultures quatre avaient échappé aux spoliateurs.

Le monument d'Amenhotep et de la princesse-reine Kma-noub semble avoir été de ces trois
groupes celui qui renfermait le plus de richesses, si nous en jugeons par les restes des cercueils et

esse

,bage

&>

■M

tïioye

la

flécropc

tes1

.»"**
loading ...