Payer, Jean-Baptiste
Traité d'organogénie comparée de la fleur (Band 1): Texte — 1857

Seite: 54
Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/payer1857bd1/0068
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ORDRE DES OXALIDÉES.

Les nombreuses espèces qui composent le genre Oxalis, type de cet
ordre, diffèrent beaucoup entre elles par leur manière de vivre, et par suite
parleurs organes de la végétal ion. Mais elles se ressemblent tellemcnl par
leurs organes de la reproduction, qu'en connaître une sous ce rapport c'est
les connaître toutes , et qu'il me suffit d'exposer l'organogénic florale de
YOxalis violacea pour faire comprendre l'organogénic florale de tout le
genre.

Inflorescence. Tous les botanistes descripteurs décrivent l'inflorescence
des Oxalis violacea comme une ombelle simple. C'est une erreur : l'inflo-
rescence des Oxalis violacea est une cyme biparc contractée.

Chaque axe floral, avant de se terminer par une fleur, porte deux brac-
tées opposées à faisselle de chacune desquelles naît un axe floral d'une autre
génération. Ce nouvel axe se comporte comme l'axe floral qui le produit,
c'est-à-dire qu'avant de se terminer par une fleur il porte deux bractées
opposées à l'aisselle de chacune desquelles naît un axe floral d'une autre
génération, et ainsi de suite. Tous ces axes de génération différente sont
de moins en moins allongés, en sorte que toutes les fleurs qui les terminent
sont à la même hauteur, comme dans une ombelle. Mais , lors même que
l'on n'aurait pas suivi l'évolution de cette inflorescence , il eût été encore
facile de reconnaître, par l'ordre de floraison, que ce n'est pas une ombelle,
mais une cyme biparc contractée. Dans l'ombelle , qui n'est qu'une grappe
contractée, les fleurs s'épanouissent successivement de la circonférence au
centre (ex. : Àstrantia major), tandis que dans la cyme biparc contractée
il n'en doit pas être et il n'en est pas de même.

Calice. La fleur de tous les Oxalis est pentamerc, et par conséquent il y
a cinq sépales au calice. Ces cinq sépales apparaissent successivement et se
disposent dans le boulon en préfloraison quinconcialc. Les sépales 1 et 3
sont antérieurs; les sépales II et 5 sont latéraux, et le sépale 2 est posté-
rieur. Ils restent libres entre eux jusqu'à la base et forment un calice
polyphyllc.

Corolle. Les pétales sont également au nombre de cinq ; ils alternent avec
loading ...