Payer, Jean-Baptiste
Traité d'organogénie comparée de la fleur (Band 1): Texte — 1857

Seite: 665
Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/payer1857bd1/0679
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
ORDRE DES ORCHIDÉES.

Les Orchidées, bien que très nombreuses, ont cependant presque toutes
la môme organisation générale, et suivent à peu près les mômes phases
dans la série de leur développement. Aussi vais-jc me borner à exposer
l'organogénic florale du Callanthe veratrifolia, qui fleurit abondamment
dans les serres, et sur lequel les observations sont assez faciles à faire.

Inflorescence. L'inflorescence du Callanthe veratrifolia est un épi. Chaque
fleur naît, à l'aisselle d'une bractée mère, et n'est jamais accompagnée de
bractées secondaires latérales. Comme dans presque tous les épis, les fleurs
sont très nombreuses, et d'autant plus jeunes, qu'elles sont plus élevées sur
l'axe principal de l'inflorescence. On comprend dès lors qu'il est facile de
trouver sur le même épi, s'il est convenablement choisi, des boutons de
tout âge.

Périanthe. Le périanthe est double dans le Callanthe veratrifolia comme
dans toutes les Orchidées. L'extérieur se compose de trois divisions, dont
deux sont postérieures, et dont une est antérieure. Les deux premières ap-
paraissent d'abord, l'autre n'apparaît qu'ensuite. L'évolution a donc lieu
d'arrière en avant pour le périanthe externe. Le périanthe interne se com-
pose également de trois divisions, qui alternent avec les trois divisions du
périanthe externe. Deux de ces divisions se montrent en premier lieu ; ce
sont les deux divisions antérieures. La troisième division, qui prendra une
forme toute spéciale, et qu'on appelle pour cette raison labelle, ne se montre
qu'ensuite : elle est postérieure ; l'évolution a donc lieu d'avant en arrière
pour le périanthe interne.

Ces divisions du périanlbe interne et externe croissent rapidement, et se
montrent dans le bouton en p'réfloraison Imbriquée, le labelle étant tou-
jours la division la plus intérieure. Les trois divisions du périanthe externe
et les deux divisions antérieures du périanthe interne restent toujours
libres jusqu'à la base. Le labelle, au contraire, devient promptement conné
avec les étamines et les autres organes intérieurs de la fleur, et tandis que
sa partie supérieure se découpe, la partie inférieure se prolonge en éperon.

Androcée. L'androcée du Callanthe veratrifolia se compose de deux
vorlieilles, qui comprennent, l'un trois étamines superposées aux trois di-
loading ...