Pouqueville, François Charles Hugues Laurent
Voyage dans le Grèce: comprenant la description ancienne et moderne de l'Epire, de l'Illyrie grecque de la Macédonie Cisaxienne ... de la Thessalie, de l'Acarnanie, de l'Etolie ... et du Péleponèse, avec des considérations sur l'archéologie (Band 2) — Paris, 1820

Seite: 412
Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/pouqueville1820bd2/0414
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
4l2 VOYAGE DAKS LA GRECE,

montueuse de la Dardanie. C'est à l'extrémité sep-
tentrionale du territoire de la basse Dibre que finit
le sangiac d'Ochrida et le gouvernement du Romili-
\alicy.

Pour terminer le trait descriptif de la Dardanie,
je dois faire mention du canton de Plécha, relevant
du sangiac de Seodra, qui renferme soixante villages
habités par quinze cents familles mahométanes ou
chrétiennes du rit latin. Son territoire, qui couvre les
deux rives du Drin , confine au nord-ouest avec l'évè-
ché d'Alessio , ou Lescbi ; à l'occident, avec l'enclave
des Mirdites autonomes, et au nord-est, avec le pays
des Colasciniens; brigands disséminés par clans, dans
la chaîne des monts Ibaliens, où. ils sont subor-
donnés à des citez, ou comtes.

A l'orient de cette enclave peu connue, se placent
les sangiacs de Prirsend et de Calcanderen (i), qui
sont séparés du gouvernement de Bosnie parle Lac~
oulac, ou Arnaoutlik, pays sauvage, dont les habitants
parlant l'esclavûn, -adonnés au brigandage, descen-
dent par bandes jusques dans les plantes de Cossovo,
pour attaquer les caravanes.

Au midi de Calcanderen, sangiac qui ne-compte
que cent dix villages habités par- cinq mille familles
presque toutes mahométanes, on trouve Costèvar,
canton sufi'ragant, qui lui est égal en population ; et
enfin Critchovo, place éloignée de treize lieues de
Monastir, d'Ochrida et de Calcanderen. Cette ville
est le chef-lieu d'un sangiac à deux queues, duquel

■ (ij Montagnes des porteurs de boucliers, ou Tavasbars.
loading ...