Société Française d'Egyptologie [Editor]
Revue de l'Egypte ancienne — 3.1929-1931

Page: 97
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egypte_ancienne1929_1931/0147
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
LA LOI ET LES DÉCRETS ’.

ESSAI D’UNE THÉORIE DU DROIT PUBLIC

DE L’ANCIEN EMPIRE ÉGYPTIEN,

DE LA III e À LA VI e DYNASTIE

PAR

M. JACQUES PIRENNE

PROFESSEUR À L’UNIVERSITE DE BRUXELLES.

JNous connaissons, pour l’Ancien Empire, un certain nombre de décrets publiés
par le roi. Ce n’est évidemment cjue par leur étucle approfondie c|ue nous pourrons
chercher à dëcouvrir quel est le caractère du pouvoir royal. Nous trouvons-nous en
présence d un absolutisme tout-puissant; faut-il au contraire admettre que l’Egypte
obéit à des Lois qui s’imposent au roi lui-même, et dans ce cas, de qui émanent-elles?

Ce sont ces problèmes, d’une portée essentielle, que nous chercherons à résoudre
dans les pages qui suivent.

Une première ohservation s’irnpose : les décrets s’intitulent tantôt : Décrets pris
pour la Grande Salle d’Horus, tantôt simplement Décrets ou Décrets royaux. Or, nous
pouvons considérer ces termes comme ayant un caractère juridique précis, puisc[u ils
figurent dans des actes othcieis. Désignent-ils des Décrets de nature différente? C’est
ce cjue nous allons tâcher d’établir^.

(l) Décret royal = nisout oucljou.

Décret pris pour la Grande Salle d’Horus
Oudjou shesep r Her ousekh.

Gharte = a.

(2) Nous nous en sommes re'ferés ponr la traduc-
tion et l’étude des de'crets à A. Moret, Charles d’Imm.,
J. As., juillet-aoûl 1912, mars-avril 1916, novem-
bre-de'cembre 1917; A. Moret, Déclar. d'un Domaine

i3

REV. ÉGYPTE ANC. - III, 1-2.
loading ...