Revue égyptologique — 2.1881

Page: 27
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1881/0037
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Les sarcophages d 5 et 7 du Louvee.

27

Au XVIIIe siècle, vers 1769, un antiquaire Tourangeau, La Sauvagère, remarqua les
deux sarcophages à Ussé et en fit l'objet d'une lettre à Court de Gebelin en l'accompagnant
d'une figure exacte (voir les Recherches sur quelques antiquités des environs de Tours, par
La Sauvagère). Le château d'Ussé appartenait alors au Prince de Montbazon qui venait d'en
faire l'acquisition. Les cercueils occupaient une niche pratiquée dans une terrasse qu'on disait,
construite par Vauban.

Le rédacteur de l'article de la Biographie universelle consacré à La Sauvagère assure
que «ce monument (sic) a depuis été apporté à Paris où l'on a pu le voir chez l'un des
» derniers propriétaires de la terre d'Ussé '. »

D'autre part, M. Eugène Grésy, dans sa Notice sur le château de Vaux le Vicomte
(Melun 1861) s'exprime ainsi : «Il paraît que, dans sa disgrâce, Fouquet fit don de ces
«monuments aux Eeligieux de Longchamps. Plus tard on ne trouva rien de mieux que de
»les enfouir dans l'ancien cimetière, mais nous ne savons à quelle époque. Lors de la sup-
» pression de l'abbaye, à la révolution, ils auraient été plutôt enlevés ou brisés qu'enfouis . . .
» c'est derrière le chevet de l'église abbatiale qu'en' 1843 le hasard les fit découvrir au
» nouveau propriétaire M. de Chalabee, en présence d'un archéologue parisien, M. Bonnaedot,
» auquel je dois ces curieux détails. C'est après avoir subi ces tristes vicissitudes, après avoir
»eté exposés quelquetemps dans une maison de la rue du Dragon que, grâce à la généro-
sité de 51. de Chalabre, ces monuments sont venus, en 1847, prendre un rang important
»dans la collection du Musée du Louvre.»

Telle est l'intéressante histoire de nos deux sarcophages.
L'inscription du n° 5 se présente ainsi :





IX



M

A—D





VWW^

•J
f

©

AA/WVA

A_0

îi
i

<i_a

b| | |

El

û_d

A ^

AA/WNA

ZI

LlK__*

a. n

y

$3

-£S>-

Ci

i.



Elle offre d'assez grandes difficultés de lecture par suite de l'usure des caractères, et
leur disposition anormale : en effet quoique le texte soit tracé sur trois colonnes, les deux

1 L'autour de l'article est un ami de La Sauvagère qui parle de visu.

4*
loading ...