Revue égyptologique — 5.1887/​88

Page: 95
DOI issue: DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/revue_egyptologique1888/0105
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Le comput de Ptolémée Denys et le canon des rois.

95

delphe qui a été chassé». Mais il donne avant lui 10 ans à Ptolémée Alexandre (Ier) et 17
à Ptolémée Soter. Or, en additionnant ces trois chiffres, on a 35 ans, ce qui se rapproche
singulièrement des 36 ans attribués aux deux frères (Soter II et Alexandre Ier) par Porphyre K
Comme Soter a régné le premier, puis a été remplacé par Alexandre, puis a remplacé lui-
même Alexandre, l'erreur d'Eusèbe s'explique facilement. Mais il faut s'en tenir aux données
très exactes de Porphyre, données qui, comme nous le montrerons dans la suite de nos notes
chronologiques sur les Lagides, sont pleinement d'accord avec les actes grecs et démotiques,
les.monnaies et tous les autres monuments contemporains. En ce qui touche Alexandre II,
Porphyre ne lui donne que 19 jours de règne, après lesquels il tua Cléopatre, fille de Soter,
qu'il venait d'épouser et qui régnait déjà depuis six mois, et fut lui-même tué dans le gym-
nase à cause de ce meurtre. On ne peut donc croire, comme Champollion-Figeac, qu'il régna
après cela huit ans; mais il faut admettre que le fils d'Alexandre, qui mourut hors d'Egypte
et légua ses droits au peuple romain, était quelqu'autre fils d'Alexandre Ier, n'ayant jamais
occupé le trône. Champollion, pour ce point, n'avait pas de données positives et rien ne
prouvait absolument les dires de Porphyre, d'après lesquels M. Lbpsius a dressé son tableau
chronologique dans son bel ouvrage sur les Lagides. Ces données, nous les avons maintenant.
Nous venons de trouver, par exemple, un document qui tranche à lui seul la question et
prouve : 1° que Ptolémée Alexandre n'a dû régner que quelques jours et non huit ans, et
2° que Ptolémée Denys a régné 29 ans et non 22. Il s'agit d'une double date contenue dans
un papyrus démotique funéraire du Louvre et qui est ainsi conçue :
«Ecrit l'an 3 de la reine qui fait l'an 25 du roi.»

La paléographie du document prouve qu'il est de la fin des Lagides et les dates con-
cordent parfaitement avec les données des historiens et les conclusions de M. Lbpsius.

Nous savons, en effet, qu'entre l'an 56 et l'an 58 (d'après les concordances des auteurs
latins admises par Champollion-Figeac comme par M. Lbpsius), Ptolémée Denys fut expulsé
du trône par une révolution et que sa fille lui succéda. Selon Champollion-Figeac, cette ré-
volution eut lieu en l'an 56, répondant à l'an 17 de Ptolémée Denys, selon M. Lepsius en
l'an 58, répondant à l'an 23 de Ptolémée Denys. L'an 25 correspond ainsi à la troisième
année de sa fille suivant le calcul égyptien, d'après lequel les ans de règne commencent au
premier Thot. Notre date de l'an 3 de la reine, qui fait l'an 25 du roi, concorde parfaite-
ment avec les données de Porphyre qui attribue un an au règne conjoint des deux filles de
Ptolémée Denys : Cléopatre Tryphène et Bérénice, et deux ans au règne de Bérénice seule,
après la mort de Cléopatre Tryphène, en tout trois ans, après lesquels Denys revint d'exil
et tua sa fille Bérénice. M. Lepsius indique aussi pour le commencement du règne l'an 58 et
pour sa terminaison l'an 55. Seulement M. Lepsius considère cette Cléopatre Tryphène comme
la femme et non comme la fille dé Denys, et il dit qu'elle gouverna avec «sa fille aînée
Bérénice». Là nous semble être l'erreur, erreur bien excusable; car Denys avait épousé en

1 Porphyre nous dit qu'on attribuait, dans le eomput officiel, 36 ans à l'aîné (Soter), en lui donnant
insi les années de son frère comme les siennes, et qui n'aurait, ajoute-t-il, que 35 au total. Mais il faut
noter que les années reprenaient toujours en Thot et que la 3G° année de règne nominal de Soter corres-
pondait ainsi à sa 35° année réelle, c'est-à-dire à la 35° année depuis que pour la première fois il était
monté sur le trône.
loading ...