Le rire: journal humoristique — 3.1896-1897 (Nr. 105-156)

Page: 2
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rire1896_1897/0307
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
SOUVENT FEMME VARIE

— Mais applaudis donc! Tu n'applaudi=> jamais.

FLEUÏ^ DE PÊCHER
LE MANÛARÎN ET LE BAMBOU PLOMBÉ

(Fable chinoise, XIIe siècle av. J.-C.)

Vers le début de la dynastie des Tchéou, vivait, au bord de la ri-
vière des Petits-Poissons-Rouges, une jeune fille qui avait nom
Fleur-de-Pêcher. Elle était orpheline. C'est bien simple, une mala-
die avait emporté Pomme-d'Api, sa mère; quant à son père, Gelée-
de-Groseille, il était resté sur un champ de bataille. Belle et sage
comme toutes les demoiselles de ce temps-là, elle grandit sous l'œil
paternel de son oncle, le vieux Pruneau. Étant venu l'âge de se
marier, elle donna son cœur à un jeune garçon. Hung-Tieng, c'est
ainsi qu'on le nommait, avait la peau d'un ravissant citron, les yeux
bridés, les pommettes saillantes, les dents admirablement culottées
ensépia par la mastication du bétel; bref, bel homme et joli garçon ,
d'ailleurs, toujours mis à la dernière mode de Pékin.

- Quand tu auras fini d'applaudir! On n'entend que toi dans la salle.

Dessins de Jacques Villon.

Les deux amants se préparaient donc à être heureux sans retard,
lorsque Tu-Lio-Ra, un grand fonctionnaire, se mit en tête d'épouser
Fleur-de-Pêclier. L'oncle, le vieux Pruneau, déclara au prétendant
qu'il n'y voyait personnellement nul obstacle, pourvu que sa nièce
y consentît. Mais la girl, plus explicite, énonça carrément que, tant
que vivrait Hung-Tieng, elle n'en aimerait pas d'autre.

Tu-Lio-Ra résolut alors de tuer Hung-Tieng. Il s'adjoignit son
frère et tous deux, couverts de masques grimaçants, revêtus de cui-
rasses peintes d'effroyables dragons, attaquèrent leur rival une nuit,
au bord de la rivière.

Hung-Tieng, prévenu par un fidèle domestique, ne quittait plus
son bambou plombé. Il assomma les deux frères Tu-Lio-Ra, comme
des mouches, et les jeta à Peau. Là-dessus il épousa sa bien-aimée
et fut le plus gai petit citoyen de l'Empire du Milieu.

MORALITÉ

Hung-Tieng vaut mieux que deux Tu-Lio-Ra.

Raoux RÉGINA.T

Werk/Gegenstand/Objekt

Titel

Titel/Objekt
Souvent femme varie
Weitere Titel/Paralleltitel
Serientitel
Le rire: journal humoristique
Sachbegriff/Objekttyp
Grafik

Inschrift/Wasserzeichen

Aufbewahrung/Standort

Aufbewahrungsort/Standort (GND)
Universitätsbibliothek Heidelberg
Inv. Nr./Signatur
G 3555 Folio RES

Objektbeschreibung

Maß-/Formatangaben

Auflage/Druckzustand

Werktitel/Werkverzeichnis

Herstellung/Entstehung

Künstler/Urheber/Hersteller (GND)
Villon, Jacques
Entstehungsdatum
um 1897
Entstehungsdatum (normiert)
1892 - 1902
Entstehungsort (GND)
Paris

Auftrag

Publikation

Fund/Ausgrabung

Provenienz

Restaurierung

Sammlung Eingang

Ausstellung

Bearbeitung/Umgestaltung

Thema/Bildinhalt

Thema/Bildinhalt (GND)
Karikatur
Satirische Zeitschrift

Literaturangabe

Rechte am Objekt

Aufnahmen/Reproduktionen

Künstler/Urheber (GND)
Universitätsbibliothek Heidelberg
Reproduktionstyp
Digitales Bild
Rechtsstatus
CC BY-SA 4.0
Creditline
Le rire, 3.1896-1897, No. 129 (24 Avril 1897), S. 2 Universitätsbibliothek Heidelberg
loading ...