Le rire: journal humoristique — N.S. 1904 (Nr. 48-100)

Page: 52 16
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/rire1904/0085
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
DE LHEUKEUSE INFLUENCE DE L'ALCOOLISME DANS LES ARTS

Le peintre Brengheul-de-bois me
dit un jour : « Lorsque, en matière
d'art, je n'obéis qu'à mon seul tem-

pérament, ie reste toujours pompier _ Voilà pourquoi je vais m'asseoir à la terrasse - .. ce qui me permet de fan e en

comme la lune... , des cafés aveç mon matériel de petit coloriste. A copiant ce que jePvo?s! qîebïe éfé

la troisième absinthe, je vois les passants vaciller gant panneau dans "le genre de
et perdre leur équilibre... Chéret. UB

— Au cinquième pernod, mes voisins de
café se dédoublent, se détriplent, et, comme
la répétition droite ou rayonnante d'un
même motif est la base même de l'art or-
nemental...

... j'en profite pour noter
quelques sujets décoratifs

où je retrouve, avec joie, les - - _ Et le moment me

styles ionique et corinthien. _ A mon sixième perroquet, tout paraît propice pour

pète, tout chahute dehors. Sergots peindre une fresque
et réverbères ondulent en contours symboliste totalement
serpentins conformément aux lois incompréhensible et par
du modem style. suite, très étonnante. Là-.

dessus je vais me cou-
cher.

Quand je me réveille, je vois danser de- — Puis je me traîne vers la fenêtre pour respirer un — Et puis je souffre; j'ai soif,

vaut mes pauvres yeux éblouis, mille ballons peu d'air pur. Les ballons se sont dissipés, mais par un j'ai mal aux cheveux, mais après

lumineux. Peindre suivant la mode pointilliste phénomène curieux d'extériorisation, tout me paraît gris, tout qu'importe. Ne peut-on pas

le portrait de ma gente soubrette me semble tout est enveloppé d'un épais brouillard, ce qui me donne souffrir pour l'Art?

alors tout indiqué. l'occasion de torcher un paysage impressioniste délicieuse- Dessins (I'Avelot.

ment flou.
loading ...