Saint-Non, Jean Claude Richard de
Voyage Pittoresque Ou Description Des Royaumes De Naples Et De Sicile (Band 1,2): Contenant Une Description des Antiquités d'Herculanum, des Plans & des Détails de son Théâtre, avec une Notice abrégé des différens Spectacles des Anciens. Les Antiquités de Pompeïi [...] — Paris, 1782 [Cicognara, 2708-1]

Seite: 138
DOI Seite: Zitierlink: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/saintnon1782/0226
Lizenz: Public Domain Mark Nutzung / Bestellung
0.5
1 cm
facsimile
i38

VOYAGE PITTORESQUE

-««!?—— *M&------«-#-------•fa»*'------«M**------«"#------»»^-------«"* *

S31—««K^------«^-------«-ni*------ladF-------«#------*wlit------«ij(P------tîSlf—^

PLAN GÉOMÉTRAL

D U

C A

P

DES SOLDATS,

À P O M P E ï I.

Cette Planche réunie deux objets bien intéreifans : l'un efl la Place du
Quartier des Soldats, avec une partie du Théâtre de Pompeïi qui y commu-
niquoit. Et fur une plus petite Echelle, dans la Planche à droite, fe trouvent
réunis le Quartier des Soldats, le Temple d'Ilis, avec une grande partie des
Edifices de cette ancienne Ville ; afin que l'on puiffe fe mieux rendre compte de
leur enfemble, Ô£ de leur pofition relativement les uns aux autres.

En reprenant le premier de ces Plans, & en partant de l'Entrée par le côté
qui touche au grand Chemin, on compte treize Cafés, ou Loges. Celle du
milieu, marquée ( A ), étoit ouverte , & ne fervoit que de décoration. On y a
trouvé deux Trophées d'Armes, qui font confervés au Mufœum de Portici.
Leur grandeur, & l'embarras dont les Calques qui entrent dans ces Trophées
pouvoient être, ont donné à penfer qu'ils n'étoient là que comme Ornement;
mais comme on y a encore trouvé des reftes de l'étoffe èC du drap dont ils
croient doublés} on ne peut douter que l'on n'en ait fait ufage.

Parmi les différentes Armures antiques qui ont été trouvées dans ce Quartier
des Soldats de Pompeïi , M.- Hamilton (*) parle d'un Cafque fur lequel on voit
gravée la Prife de Troyes , parfaitement repréfentée. Ces Cafques reffemblent
allez à ceux que l'on portoit dans nos anciennes Armures, ayant des efpèces
de vifières ou de grillages pour voir au travers. On a trouvé encore dans le
même endroit une Trompette de cuivre fort curieufe par la manière dont elle

(*) » Somc arc very richly ornamented, and
» onc particularly bcautiful and interefting, with
" the principal events of the taking of Troy admi-
» rably cxccutcd in relievo. Some have vizors,
» likc the hclmcts of the lowcr ages, with gratings
=> or round holcs to fee through. From their fize
» and weight, it lias been difputed, whether they
» had been rcally worn, or v/erc only intended as
» ornaments for trophies ; but, as I was prefent
» at the difeovery of fome of them , and faw
.. diftiri&ly part of the linings which werc then

adhering to them, and are now fallen out, I
have no doubt as to their having been worn.
A curious trumpet of brafs, with fix ivory flûtes
attachcd to the outfidc of it, and ail commu-
nicating to onc mouthpiece, was found in one
of thefe rooms. The faites arc without holcs for
the fingers. A chain of bronze hung to it, pro-

■ bably that the trumpeter rhight fling it over his
. shouldcr. It might bc a very proper military

infiniment, and produce a Ipirited ClangorTuba-

■ rum, but not much variety or hannony ".
loading ...