Studia Palmyreńskie — 12.2013

Page: 116
DOI article: DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/studia_palmyrenskie2013/0118
License: Free access  - all rights reserved Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
Maria Teresa Grassi, Waleed al~As'ad

Ses limites sont, au sud-est, le grand mur perimetral de Y Agora; au sud et au sud-ouest le sec-
teur du Rempart de Diocletien compris entre l7 Agora et la Porte de Damas ; au nord-ouest et au
nord-est la Colonnade Transversale et la Grandę Colonnade.

Le ąuartier sud-ouest, malgre sa centralite dans le cadre du tissu urbain, n7a jamais ete 1'objet
d7une recherche systematiąue, necessaire pour mieux connaitre sa structure urbanistiąue, sa chrono-
logie et sa destination fonctionnelle specifiąue. Ce ąuartier etait peut-etre celui de la tribu des Mat-
thabol, qui a dedie « une basiliąue », c7est-a-dire une partie du portiąue sud de la Grandę Colonnade
occidentale, au dieu Arsou, dont le tempie se trouve au sud du ouadi (al-As'ad, Yon 2001: 70).

Le ąuartier sud-ouest se situe entre deux autres ąuartiers de Lancienne ville mieux connus,
celui au nord de la Grandę Colonnade, fouille depuis longtemps par la Mission Polonaise (rapports
annuels de fouille dans PAM, en ligne), et celui au sud du ouadi, objet d7un projet de recherche
entrepris, depuis 1997, par la DGAM avec 1'Institut Archeologiąue Allemand de Damas et LUni-
yersite de Yienne (Autriche) (Schmidt-Colinet et alii 2008, avec la bibliographie anterieure).

* * *

Pendant la premiere campagne de recherche, en 2007 (Grassi 2009a ; 2009b), nous avons effectue
le contróle sur le terrain des structures archeologiąues, par une enąuete systematiąue de 1'aire, de
1'est a 1'ouest, decidant de considerer avant tout les structures in situ, par exemple les alignements
de blocs lithiąues ąui emergent du sol ou les elements architectoniąues singuliers et isoles, tels
ąue colonnes, montants ou piliers fragmentaires. On a ecarte, pour ce type de documentation spe-
cifiąue, oriente vers la realisation du releve generał, les elements qui semblent simplement poses
sur le sol et donc probablement deplaces de leur place d7origine. Pour ce motif, nous avons egale-
ment exclu les elements ecroules des structures.

En ce qui concerne les structures reperables sur le terrain, il s7agit, pour la plupart, d7aligne-
ments de pierres de taille ou, plus rarement, de simples blocs lithiąues, de differents types et di-
mensions.

Les alignements les plus longs (plus de 200 m) definissent les limites des ruelles traversant
tout le ąuartier du nord au sud (predominants) ou de Test a l7ouest [Fig. 1], Les 5 ruelles identifiees
sur le terrain ont une orientation NE/SO et ne sont pas paralleles : par rapport a Lalignement de
la Grandę Colonnade, les trois premieres (a partir de l7est) montrent une inclinaison moyenne de
90° (degres centesimaux); les deux dernieres de 95°.2 Meme les ilots compris entre les ruelles ont,
en conseąuence, des dimensions non uniformes. La structure urbanistiąue du ąuartier sud-ouest
n7a donc pas la regularite caracterisant le ąuartier au nord de la Grandę Colonnade, qui montre
une serie serree de longues rues paralleles.

De meme la Rue-Colonnade, provenant du Tetrapyle et constituant la limite orientale du ąuar-
tier sud-ouest, montre une orientation differente (123°) de Lorientation des ruelles identifiees dans
le ąuartier sud-ouest et aussi de celle du mur Occidental de l7 Agora.3

Les premiers resultats de la recherche confirment le Babel d7orientations signale par Edmond
Frezouls et son observation sur Turbanisme de Palmyre qui « ne procede pas d7une vision globale
de la ville » (Frezouls 1976 :199).

Les Rues-Colonnades entourant le ąuartier sur trois cótes manąuent totalement de jonctions
avec les ruelles du ąuartier. Elles semblent seulement juxtaposees, mais pas vraiment harmonisees
avec Turbanisme du ąuartier sud-ouest.4

Aucune des 5 ruelles du ąuartier sud-ouest ne possede un element de jonction avec la Grandę
Colonnade et leur debouche sur Lartere principale du site n7est signale en aucune maniere. Le
grand arc interrompant la rangee sud des colonnes de la Grandę Colonnade, a son extremite oc-
cidentale [Fig. 2], signale Lentree d7une structure ąuadrangulaire bien visible sur le terrain, com-

2 Pour les differentes orientations de Palmyre : Frezouls 1976.

3 Sur Tirregularite du plan de Palmyre : Delplace, Dentzer Feydy 2005 : 356-358.

4 Will 1983 : 80, « A Palmyre, les grandes rues a colonnes apparaissent plutót comme des essais de mettre de 1'ordre
dans un developpement irregulier ... ».

116

Studia Palmyreńskie XII
loading ...