Texier, Charles
Description de l'Asie Mineure: faite par ordre du gouvernement français en 1833 - 1837 ; beaux-arts, monuments historiques, plans et topographie des cités antiques (Band 1) — Paris, 1839

Page: 112
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/texier1839bd1/0139
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
(lia)
Il est probable que le nom APOAAA de l'inscription précédente doit être APEAAA2, et
que ce personnage n'est autre chose que l'Apella de l'inscription métrique. On peut in-
férer des deux monuments qu'Artémas, père d'Apella , avait élevé le (ils du médecin
Patrocle : un tel enfant se nommait Tpo^oç de celui qui l'élevait; de là sans doute le
titre de frère donné au Bis de Patrocle. Ceci explique pourquoi le médecin était nommé
sur le tombeau du fils et comment le père et le fils portaient le même nom, tandis que
dans la prose de l'inscription le père est nommé Artémas.

Dans une autre inscription, l'empereur Hadrien paraît honorer un certain Genètor>
qui lui avait probablement rendu un service:

AYTOKPATOPAAPIANOC
rENETOPIEICANTEIAAN
TOCPOrAlOYKAlAION
YCIOYCYNEAPOYTOY
PANEAAHN05

AÙTWcpecTcop À^piavôç Tevexopt, eîaayysiXavToç IloirXiou xoù(KA..' KXau&iou) Aiovucicu, auvéàpou toù 7ravé^Y]voç.

L'empereur Hadrien à Genétor sur la proposition de (ou, sur la communication à lui faite par)
Poplius Claudius Dionysius, membre de la confédération Panhellénienne.

Les deux inscriptions suivantes sont purement tumulaires et présentent peu d'intérêt

MHNOCDI KAIEYNfl

A05EP IKH2YPAI

MHIYNTPO PETH5AN

onPisTns TiHPni

Mï)V05)lX0{ ÉpjAYJ (TUVTpOlf C;> , 7CKJTÛÇ xoù e'jVOÏXtoÇ înryipeWcavTi, ^pcoï.

Ménophile à son compagnon Hermès, défunt, qui l'a servi avec fidélité.

AYPAAEÏAN KAYPrENAAHN

APOCTOYETOYC PPOCOIAECTATflN

AYAPXECTPA MNHMHCXA

CYNBinrAYKYTATn PINKAlAYTflNZnN

Aùp[TflXioç] À>.e^av^poç T[ito; ?] Oùstouç (Vêtus), Aùp["/]>.uù] Àp/ecTpafrw] oupiëtw y).u)WTaTM, xal AùpjjnTawv?, probablement
pour plusieurs membres de la famille), yewaàûv, irpoatptXsaTaTcov, p^piî x*pw xal aùtûv, £ôv.

Aurélius Alexandre Titus (?) Vêtus, à Aurélius Archestrate , son compagnon chéri, à sa mémoire
et à celle des Aurélius, probes, chéris. Fait de son vivant.

Le Théâtre. — Il est situé dans la partie méridionale de la ville, en partie creusé dans
une colline et faisant face au Sud-Sud-Ouest; son grand diamètre est de 56 mètres, et
la courbe de la cavea forme plus d'un demi-cercle. Le mur qui contient les gradins est
de marbre blanc, et forme avec la face de la scène un angle de six degrés et demi. On
sait que les théâtres d'Asie diffèrent, dans leur construction, de ceux d'Europe, en
cela que le mur de la cavea est parallèle à la scène dans les théâtres latins. On ne trouve
que deux exemples de cette dernière construction en Asie : ce sont le théâtre de Nicée
loading ...