Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Cinquieme = Theatre, Tome V): Theatre — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen. Avec des caractères de G. Haas, 1784 [VD18 90793285]

Page: 147
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1784bd5/0159
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
ACTE QUATRIEME. 147
A L E I N E.
L’état où je vous vois m’épouvante et m’afflige.
F U L V I E.
Porte ailleurs ton essroi; va, laisse-moi, te dis-je.
Pompée arrive ensin, je le vois. Dieux vengeurs,
Ainsi que nos affronts unisiez nos fureurs !
SCENE IL (7)
POMPÉE, FULVIE.
F U L V I E<
Etes-vous affermi ?
POMPÉE.
J’ai consulté ma gloire ;
J’ai craint qu’elle ne vît une action trop noire
Dans le meurtre inouï qui nous tient occupés.
F U L V I E.
Elle parle avec Rome, elle vous dit : frappez.
Iis partent dès demain, ces destructeurs du monde;
Us partent triomphans : et cette nuit profonde
Est le temps, le seul temps, où nous pouvons tous deux,
Sans autre appui que nous, venger Rome sur eux.
Seriez-vous en suspens?
POMPÉE.
Non : mes mains seront prêtes.
Je voudrais de cette hydre abattre les trois têtes.
Je ne puis immoler qu’un de mes ennemis,
Octave est le plus grand, c’est lui que je choisis.
K 3
loading ...