Voltaire; Thurneysen, Johann Jakob [Oth.]; Haas, Wilhelm [Oth.]
Oeuvres Complètes De Voltaire (Tome Cinquieme = Theatre, Tome V): Theatre — A Basle: De l'Imprimerie de Jean-Jaques Tourneisen. Avec des caractères de G. Haas, 1784 [VD18 90793285]

Page: 196
DOI Page: Citation link: 
https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/voltaire1784bd5/0208
License: Public Domain Mark Use / Order
0.5
1 cm
facsimile
I96 VARIANTES
Et Julie en secret a peut-être aujourd’hui
L’audacieux projet de s’unir avec lui.
De son sexe autrefois la timide décence
N’aurait jamais connu cet excès d’imprudence.
Mais la guerre civile, et surtout nos fureurs
Ont corrompu les lois, les esprits et les mœurs.
Aujourd’hui rien n’effraie et tout est légitime:
Notre fatal empire est le siècle du crime.
ANTOINE.
Je ne vous connais plus, et depuis quelques jours
Un repentir secret règne en tous vos discours;
Je ne vous vois jamais d’accord avec vous-même.
OCTAVE.
N’en soyez point surpris, si. vous savez que j’aime.
ANTOINE.
Rien ne m’a subjugué. Peut-être quelque jour
Comme César et vous je connaîtrai l’amour.
Cependant je vous laisse avec l’infortunée
Qu’on amène à vos yeux tremblante et consternée :
Vous pouvez aisément adoucir ses douleurs ;
Gardez-vous de laisser trop d’empire à ses pleurs.
Aimez puisqu’il le faut, mais en maître du monde.
OCTAVE.
(4) Votre reproche est juste, et c’est un trait de ssamme
Qui sort de votre bouche, et pénètre mon ame.
Vous pouvez tout sur moi: j’atteste à vos genoux
Le dieu qui vous envoie, et qui parle par vous,
Que le monde opprimé vous devra ma clémence.
Songez que c’est par vous et par notre alliance
Que le ciel veut finir le malheur des humains.
Rome, l’empire et moi, tout est entre vos mains:
Son bonheur et le mien sur votre hymen se fonde.
Disposez de la foi d’un des maîtres du monde.
César du haut des cieux ordonne ce lien,
Et vous rendez mon nom aussi grand que le sien.
JULIE.
Je rends grâces au ciel, si sa voix vous inspire,
Si le fils de César mérite son empire,
loading ...